En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

02.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

03.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

04.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

05.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

06.

Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"

07.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

06.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

ça vient d'être publié
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 21 min 26 sec
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 43 min 38 sec
décryptage > Environnement
Anticipation

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

il y a 1 heure 18 min
pépites > Politique
Etats-Unis
Donald Trump finit par débloquer le processus de transmission du pouvoir à Joe Biden
il y a 2 heures 3 min
décryptage > Europe
Capital politique en jachère

2020, l'année où l'Union européenne conserva l'approbation d'une majorité d'Européens contre vents et marées... sans rien savoir en faire

il y a 2 heures 29 min
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 15 heures 23 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 17 heures 2 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 19 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 20 heures 50 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 21 heures 56 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 25 min 26 sec
pépites > Santé
Coronavirus
Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"
il y a 1 heure 6 min
décryptage > International
Prévisions

Doubler le PIB chinois d’ici 2035 ? Voilà pourquoi l’objectif de Xi Jinping est un pur fantasme

il y a 1 heure 57 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bercy force les assureurs à couvrir les risques de pandémie mais pas ceux du Covid. Ce n’est pas gagné

il y a 2 heures 25 min
décryptage > Santé
Tester, tracer, isoler

Covid-19 : mais pourquoi l’Isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

il y a 2 heures 32 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 15 heures 55 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 17 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 20 heures 28 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 21 heures 36 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 22 heures 12 min
© ludovic MARIN / AFP / POOL
© ludovic MARIN / AFP / POOL
Manque de pot

Covid 19 – Macron 1 : 0

Publié le 30 octobre 2020
Il a la poisse, la scoumoune.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il a la poisse, la scoumoune.

Vous avez tous vu dans les saloon des westerns la pancarte qui figure au-dessus du piano : « ne tirez pas sur le pianiste il fait ce qu’il peut ». Cette pancarte a été accrochée aux grilles de l’Elysée. Il y a là-bas un pianiste qui fait ce qu’il peut…

Quand en janvier dernier Agnès Buzyn a sonné l’alerte, le pianiste imperturbable a continué à effleurer doucement les touches de son piano. L’explication qu’il a fournie : « il y a des experts qui ne sont pas de l’avis de la ministre de la Santé ». Le principe de précaution aurait pourtant voulu qu’on prenne en compte l’avertissement d’Agnès Buzyn.

Puis les balles ont continué à siffler et les cadavres à joncher le plancher du saloon. Le pianiste s’est résolu à taper un peu plus fort sur les touches de son bastringue. Il faisait ce qu’il pouvait.

Est venu l’épisode grotesque des masques. Le pianiste, un peu perturbé a fait savoir par sa porte-parole (au fait qu’est devenue la belle Sibeth qui nous amusait tant ?) que les masques n’étaient pas d’une grande utilité. Pour cause on n’en avait pas en stock.

Ensuite on en a fait venir par millions de Chine, ce pays étrange où sévit un animal encore plus étrange, nommé le pangolin. Les masques étaient devenus utiles. Mais cela ne suffit pas.

On mit alors le pays à l’arrêt. Le Covid-19 rôdait dans les rues, les cafés, les restaurants, les théâtres : pour ne pas le rencontrer il fallait rester chez soi. Ainsi des vies furent sauvées, mais des dizaines de milliers d’hommes et de femmes perdirent leur emploi. Le pianiste satisfait passa du moderato à l’allegro et entama un joyeux quadrille.

L’ennemi, apparemment battu, déserta les lieux et la vie reprit au saloon. Ensuite il revint mais, semble-t-il, moins agressif. On décida alors un couvre-feu. On nous autorisait à contracter le virus de 6h du matin à 21h, mais pas de 21h à 6h du matin.

Le Covid-19 sournois et trompeur, repassa à l’attaque. Le pianiste accéléra la cadence et s’emmêla un peu les doigts sur les touches. De nouveau les gens furent sommés de rester chez eux. Des vies seront en conséquence épargnées et le chômage, c’est logique, va grimper en flèche.

Pour éviter tout malentendu, précisons que le pianiste n’est pas coupable. Face à un adversaire inconnu et d’autant plus redoutable, ni lui ni personne d’autre n’avait de recette miracle. Mais il faut rappeler que dans l’Ancienne Egypte on mettait à mort les porteurs de mauvaises nouvelles.

Le messager qu’est Macron n’apporte depuis près d’un an, que des mauvaises nouvelles. Et c’est lui – même si c’est injuste - qui paiera les pots cassés. Il y a un western très célèbre où le sheriff rend son étoile.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
spiritucorsu
- 31/10/2020 - 12:43
Comme au temps du farwest!
Pas la peine effectivement de tirer sur le pianiste s'il continue à nous jouer son insupportable rengaine du reconfinement tant elle symbolise ses erreurs,ses échecs passés et actuels.Dans son malheur,le roitelet a de la chance,dans un premier temps,les Français se contenteront de goudron et de plumes,comme au temps du farwest quand des charlatans et des imposteurs essayaient de faire passe des vessies pour des lanternes.
JG
- 30/10/2020 - 19:11
Dans le western en question Mr Rayski
Le shériff rend son étoile après avoir fait son boulot : nettoyer par le feu de son arme la ville des bandits qui la menacent, et tout seul ! (Magnifique Gary Cooper ...et merveilleux premier rôle de Grace Kelly....un peu plus séduisante que Brigitte...)
Je n'ai pas encore vu Macron agir pour nettoyer quoique ce soit, l'islamisme radical ou l'administration pléthorique des hôpitaux qui est à l'origine de l'absence de personnel pour le faire tourner Le salaire d'un administratif hospitalier est l'équivalent (au bas mot) de celui de 2 ou 3 infirmières. Les administratifs se reproduisent plus vite entre eux que les infirmières et utilisent l'argent pour être payés en tant qu'improductifs et producteurs de normes absurdes au détriment des soignants ....
La suradministration de l'hôpital et de l'éducation nationale (entre 15 et 30% de plus par rapport à l'Allemagne) explique facilement leur faillite : quand on paye des inutiles à la place des productifs dans une entreprise, elle coule assez vite.....
expatriee
- 30/10/2020 - 15:18
Le dernier survivant
Pour terminer l'analogie du pianiste dans le saloon, le seul survivant
de cette histoire sera le pianiste. Il continuera ses pianotages ailleurs, longtemps
apres la disparition des cow-boys. L'enarque est un animal indestructible.