En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

02.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

03.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

04.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

05.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

06.

Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"

07.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 7 min 17 sec
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 40 min 40 sec
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 1 heure 2 min
décryptage > Environnement
Anticipation

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

il y a 1 heure 37 min
pépites > Politique
Etats-Unis
Donald Trump finit par débloquer le processus de transmission du pouvoir à Joe Biden
il y a 2 heures 23 min
décryptage > Europe
Capital politique en jachère

2020, l'année où l'Union européenne conserva l'approbation d'une majorité d'Européens contre vents et marées... sans rien savoir en faire

il y a 2 heures 48 min
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 15 heures 43 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 17 heures 21 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 20 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 21 heures 9 min
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 11 min 4 sec
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 44 min 40 sec
pépites > Santé
Coronavirus
Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"
il y a 1 heure 26 min
décryptage > International
Prévisions

Doubler le PIB chinois d’ici 2035 ? Voilà pourquoi l’objectif de Xi Jinping est un pur fantasme

il y a 2 heures 16 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bercy force les assureurs à couvrir les risques de pandémie mais pas ceux du Covid. Ce n’est pas gagné

il y a 2 heures 44 min
décryptage > Santé
Tester, tracer, isoler

Covid-19 : mais pourquoi l’isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

il y a 2 heures 52 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 16 heures 14 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 18 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 20 heures 48 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 21 heures 55 min
© ludovic MARIN / POOL / AFP
© ludovic MARIN / POOL / AFP
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

Publié le 28 octobre 2020
Cinq ans après Charlie Hebdo, un autre événement dramatique nous aura cruellement rappelé que l’on peut mourir en France pour avoir montré un dessin. Samuel Paty est un héros que la République doit honorer. La vague d’indignation suscitée par sa mort ne doit pas aboutir à de vaines déclarations qui ne seront pas suivies de faits.
William Thay
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
William Thay, est Président du Millénaire, think tank spécialisé en politiques publiques, travaillant à la refondation idéologique de la droite. 
Voir la bio
Florian Gerard-Mercier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Florian Gerard-Mercier est directeur des études du Millénaire, think-tank spécialisé sur les politiques publiques et travaillant à la refondation de la droite.
Voir la bio
Pierre Fontaine
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Fontaine est directeur du pôle politique du Millénaire, think-tank spécialisé en politiques publiques travaillant à la refondation de la droite.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cinq ans après Charlie Hebdo, un autre événement dramatique nous aura cruellement rappelé que l’on peut mourir en France pour avoir montré un dessin. Samuel Paty est un héros que la République doit honorer. La vague d’indignation suscitée par sa mort ne doit pas aboutir à de vaines déclarations qui ne seront pas suivies de faits.

La France est face à un défi qui met en danger sa culture, ses traditions et son existence même en tant que République une et indivisible, et doit adopter une réponse à la hauteur de l’enjeu auquel elle fait face.

La soumission face au défi du siècle

La collusion de circonstance, entre d’une part parents d’élèves, agitateurs, et caïds de cités, chacun radicalisés à des degrés différents, et d’autre part le terroriste, doit nous faire prendre conscience de l’enjeu immense de cette forme de « radicalisation ordinaire » qui a gagné tout un pan de la population musulmane française. L’enquête n’est pas encore finie, mais elle fait déjà émerger, que le rectorat avait prévu de sanctionner ce professeur, comme si la bataille était déjà perdue, en raison de la soumission de quelques-uns.

De même que dans Soumission de Houellebecq, le parti islamiste prenait en priorité le ministère de l’Education, s’il y a bien un corps de métier à soutenir, c’est celui des enseignants. Face à l’entrisme des associations islamistes et la pression des parents d’élèves, il est particulièrement difficile, voire dangereux, comme on l’a malheureusement vu, de tenir le rôle d’éveilleur des consciences qui est au fondement de ce métier. Alors que Voltaire nous rappelle « que la seule arme contre ce monstre qu’est le fanatisme, est la raison », cette attaque islamiste nous marque car elle touche ceux qui sont justement chargés d’éclairer nos enfants, et de les éloigner de l’obscurantisme. En s’attaquant aux professeurs, les islamistes comptent introduire la peur, pour placer des interdits dans l’enseignement. La France se trouve donc face à un défi, qui menace ses valeurs et les fondements sur lesquelles elle s’est construite.

Une menace contre notre modèle de vie

L’Islam radical est en guerre contre l’occident, et contre la France en particulier, du fait de son histoire anticléricale et républicaine héritée des Lumières. Notre culture et notre système légal, développés pour que chacun puisse croire ou ne pas croire (alors que les athées sont le groupe religieux le plus persécuté d’un point de vue historique, et toujours aujourd’hui au niveau mondial) sont particulièrement antithétiques des thèses islamistes. Or, cette culture et ce système légal sont aussi nos meilleures armes pour venir à bout de l’islamisme et de la « radicalisation ordinaire ».

La France doit donc comprendre qu’elle fait face à une guerre planifiée, qui vise à l’inféoder, notamment sur la critique religieuse. Cette stratégie est planifiée. En effet, dans son magazine en français Dar al Islam, dont le nom signifie « domaine de la soumission à Dieu », Daech a fixé l’agenda et le mode opératoire d’une soumission de l’occident par la peur. Or toute une partie de la gauche, à la fois parmi la plus radicale et parmi la plus « libérale », soit par idéologie soit par la faiblesse d’un esprit munichois, participe de cette mise en péril de nos libertés en faisant systématiquement l’amalgame entre critique de l’Islam et rejet des musulmans, alors qu’il s’agit bien de deux choses parfaitement distinctes, comme la critique récurrente, et particulièrement acerbe dans notre pays, du Christianisme et de l’Eglise catholique l’a montré tout au long de notre histoire, depuis la Renaissance.

A cette lâcheté, répond toute une frange de la jeunesse musulmane qui, se sentant avoir un blanc-seing sur le sujet, a déjà acté la primauté des lois religieuses face à celles de la République. Alors que le respect de la constitution, est au cœur du pacte démocratique qui lie les Français, 3 jeunes musulmans sur 4 (sondage IFOP de septembre 2020) considèrent que la loi islamique est plus importante. Pire encore, deux tiers considèrent que Charlie Hebdo devrait faire l’objet d’un procès pour la diffusion des caricatures, et un sur cinq ne condamne pas l’attaque terroriste contre l’hebdomadaire satirique. Nous ne mesurons pas encore assez la menace que constituent ces jeunes pour qui l’action terroriste n’est pas tout à fait illégitime. Pourtant, même ceux qui ne passeront pas à l’acte agissent sur les réseaux sociaux par exemple. L’affaire Mila en est un exemple, et on ne compte plus les personnalités de tous bords, qui critiquant l’Islam ont fait l’objet d’un tombereau d’insultes et de menaces.

Vaincre le totalitarisme islamique relève de la volonté politique

Nous avons déjà un arsenal législatif important, mais comme le rappelait François Fillon dans Vaincre le totalitarisme islamique, encore faut-il avoir la volonté de l’appliquer. Les décisions récemment prises par le ministre de l’Intérieur sont à ce titre salutaires, mais que n’ont-elles pas été mises en œuvre avant ? De plus, c’est aussi au quotidien qu’il faut mettre un terme au blanc-seing dont pensent bénéficier les radicalisés ordinaires : la circonstance aggravante de « non-appartenance à une religion » (article 132-76 du Code pénal), en l’occurrence non-appartenance à l’Islam, doit être systématiquement retenue pour toutes les agressions et menaces motivées par le fait que la victime ne respecte pas les prétendus codes de l’Islam. Par ailleurs, face à la clémence des peines prononcées par les juges, et aux remises de peines absurdes pour des terroristes comme ceux récemment relâchés après seulement 5 ans en prison, nous devrions réinstaurer des peines planchers pour les faits de terrorisme (c’est-à-dire une peine minimale) de 2 ans de prison ferme pour apologie du terrorisme (y compris pour les mineurs), et de 20 ans de prison ferme pour participation à une organisation terroriste.

En parallèle, nous devons lutter résolument contre l’entrisme des islamistes dans nos institutions et nos services publics, qui a récemment été mis en évidence par le rapport parlementaire Diard-Pouillat. Il faut impérativement purger les islamistes des services stratégiques de l’Etat : les forces de sécurité bien sûr, mais l’Education nationale également. Les enseignants doivent par ailleurs être assurés en toutes circonstances du soutien total de leur hiérarchie et de toute la protection de la puissance publique lorsqu’ils sont menacés, et les auteurs des menaces doivent être poursuivis systématiquement, avec la double circonstance aggravante que la cible est un agent public, et que la menace est pour motif de non-appartenance à une religion. Enfin, les subventions publiques aux associations cultuelles doivent être interdites, et celles aux associations non cultuelles bien mieux contrôlées, pas seulement après chaque attentat, mais dans la durée.

L’Islamisme est un danger pour nos libertés et notre culture. La chaine de collusion qui a mené à cet assassinat nous éclaire sur la profondeur d’un problème qui touche tous les milieux, de l’administration aux associations en passant par les élus locaux. Face à cette gangrène qui ne semble avoir aucune limite, sinon notre soumission, la réponse doit être celle d’une France qui a compris qu’elle menait le combat du siècle. Alors que le président de la République a promis qu’un hommage national serait rendu à Samuel Paty, la poursuite de son combat pour la préservation de notre modèle de vie est le véritable hommage que la nation puisse lui rendre, en menant une lutte totale contre l’islamisme.

William THAY, président du Millénaire, think-tank spécialisé en politiques publiques et travaillant à la refondation de la droite

Florian Gérard-Mercier, Directeur des études du Millénaire

Pierre Fontaine, Directeur du pôle politique du Millénaire

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lasenorita
- 28/10/2020 - 16:25
Il fallait réagir plus tôt!
L'islamisme est apparu, en France, après les années 80.Je me souviens que, dans les années 80,les mères de mes élèves musulmans ne ''portaient pas le voile'', ces mêmes musulmanes, qui habitent dans mon quartier, le portent maintenant! L'immigration musulmane a augmenté avec la présidence de François Mitterrand, les musulmans sont devenus de plus en plus exigeants, le nombre de mosquées a augmenté et l'islamisme s'est développé avec la bienveillance des gauchos-collabos! voir https://www.breizh-info.com/2016/03/30/40911/1970-nombre-de-mosquees-france-a-ete-multiplie-24...Le nombre de musulmans a augmenté en France, ainsi que l'insécurité: avant 1962,les femmes pouvaient sortir, seules, le soir, sans être agressées,etc..etc.. mais, en 1962,les Algériens ont chassé, de leur pays natal, un million de non-musulmans, puis 4 millions d'Algériens ont suivi les ''mécréants'', en France, où ils répandent la terreur et l'islamisme! Il faut dire, à notre tour, aux musulmans :''La valise ou le cercueil''..et bon débarras!...