En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

02.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

03.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

04.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

05.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

06.

Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"

07.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Coronavirus
Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"
il y a 5 min 2 sec
décryptage > International
Prévisions

Doubler le PIB chinois d’ici 2035 ? Voilà pourquoi l’objectif de Xi Jinping est un pur fantasme

il y a 55 min 7 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bercy force les assureurs à couvrir les risques de pandémie mais pas ceux du Covid. Ce n’est pas gagné

il y a 1 heure 23 min
décryptage > Santé
Tester, tracer, isoler

Covid-19 : mais pourquoi l’Isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

il y a 1 heure 30 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 14 heures 53 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 16 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 19 heures 26 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 20 heures 34 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 21 heures 10 min
pépites > High-tech
Gaffe
Un journaliste débarque dans une réunion Zoom secrète des 27 ministres européens de la Défense qui a du être annulée
il y a 22 heures 39 min
décryptage > Environnement
Anticipation

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

il y a 16 min 45 sec
pépites > Politique
Etats-Unis
Donald Trump finit par débloquer le processus de transmission du pouvoir à Joe Biden
il y a 1 heure 2 min
décryptage > Europe
Capital politique en jachère

2020, l'année où l'Union européenne conserva l'approbation d'une majorité d'Européens contre vents et marées... sans rien savoir en faire

il y a 1 heure 27 min
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 14 heures 21 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 16 heures 16 sec
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 18 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 19 heures 48 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 20 heures 54 min
pépites > Santé
Ecrans
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'inquiète du temps passé par les jeunes devant leurs écrans, sans activité physique, aggravé par le confinement
il y a 21 heures 59 min
décryptage > High-tech
Réseaux sociaux

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

il y a 22 heures 52 min
© Capture d'écran Arte
© Capture d'écran Arte
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

Publié le 24 octobre 2020
Ce mercredi sur Arte, Pascal Bruckner a débattu avec Rokhaya Diallo et l'a accusée d'avoir "armé le bras des tueurs" de Charlie Hebdo. "Aucun de mes textes n’a entraîné la mort de quiconque", a répondu la militante.
Edouard Husson
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Universitaire, Edouard Husson a dirigé ESCP Europe Business School de 2012 à 2014 puis a été vice-président de l’Université Paris Sciences & Lettres (PSL). Il est actuellement professeur à l’Institut Franco-Allemand d’Etudes Européennes (à l’Université...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce mercredi sur Arte, Pascal Bruckner a débattu avec Rokhaya Diallo et l'a accusée d'avoir "armé le bras des tueurs" de Charlie Hebdo. "Aucun de mes textes n’a entraîné la mort de quiconque", a répondu la militante.

Atlantico : Rokhaya Diallo n'est bien sûr pas responsable des attaques contre Charlie Hebdo. Mais n'est-elle responsable d’un impossibilité d’enseigner et de débattre sur les questions de laïcité ou de décolonialisme sans être taxé de stigmatisation ?

Edouard Husson : Dans le relativement bref échange que Madame Diallo a avec Pascal Bruckner à propos de Charlie Hebdo, le plus révélateur est la manière dont elle revendique sa liberté d’expression, tandis que Bruckner la renvoie à la question de la responsabilité que l’on porte, selon les propos que l’on tient. Bruckner aurait pu lui faire remarquer qu’elle a changé d’attitude: très arrogante lorsqu’elle signe l’appel contre le soutien à Charlie Hebdo en 2011, Madame Diallo était penaude le lendemain de l’attentat de janvier 2015. Le plus étonnant, c’est qu’elle revient, face à Pascal Bruckner, à une attitude de défi. Mais cela définit le fond de son attitude. Née de parents étrangers généreusement accueillis par la France, elle a grandi en acquérant vite tous les codes de l’intégration dans la société française. Elle possède tous les codes de la militante, de l’intellectuelle de gauche. On peut dire qu’elle est une caricature de la militante révolutionnaire française, forte en provocations et on ne peut plus bourgeoise dans son habitus. Vis-à-vis de Charlie Hebdo, elle a au fond témoigné le mépris d’une version plus jeune de la culture révolutionnaire contre une plus ancienne. Ce qui m’a toujours frappé chez Charlie, c’est le côté vintage - on est dans la bonne vieille culture anticléricale et antireligieuse revue par 1968 (l’obsession du sexe). Madame Diallo, elle, est une « woke », une « social justice warrior » transposée dans un environnement français.

En quoi la cancel culture, dont elle est une représentante, n’est-elle pas compatible avec la démocratie libérale ?

Edouard Husson : Personnellement, je n’aime pas le terme de « démocratie libérale ». La démocratie est légitime lorsqu’elle laisse s’exprimer des conservateurs, des libéraux et des socialistes, chacun de ces partis ayant une forte capacité d’intégration sociale. La modernité révolutionnaire est rarement démocrate : pour une Rosa Luxemburg, authentique démocrate,  combien de Lénine et de Trotski ? Madame Diallo vit, comme tous les militants révolutionnaires, avec un peuple imaginaire et un oppresseur non moins fantaisiste dans la tête. Pour elle il existe un racisme systémique en France et elle se fait le porte-parole de toutes les victimes de l’oppresseur qu’elle a construit intellectuellement. Il faut insister sur le fait qu’elle est le pur produit d’un accueil particulièrement généreux de la part de notre pays. Elle a fait ses études à la Sorbonne puis à Novancia, école de commerce du coeur de Paris ! Comme elle n’a jamais dû se battre pour accéder à de telles formations, elle s’invente des obstacles imaginaires. Comme la France l’a accueillie avec l’absence de sévérité d’une société devenue très laxiste sur le plan éducatif, Madame Diallo se comporte en enfant gâtée de la République, insolente et faussement iconoclaste. En fait, elle est représentative de la culture du ressentiment que Tocqueville avait pressentie quand il réfléchissait au développement des sociétés démocratiques.

Sa vision identitaire, indigéniste, communautariste est-elle une menace pour l’universalisme ?

Edouard Husson : De quel universalisme parle-t-on? L’universalisme abstrait, qu’il soit jacobin ou mondialiste nourrit des cultures de gauche qui finissent par le combattre: le socialisme est fils du jacobinisme comme le communautarisme de Madame Diallo est un fils de la mondialisation. Marx était lucide sur les défauts de la société bourgeoise mais il était hors de question pour lui de retrouver le réalisme de la société pré-révolutionnaire. Marx se moquait du peuple réel ; il préférait assouvir son ressentiment envers la bourgeoisie à laquelle il appartenait par l’invocation d’un peuple imaginaire, le « prolétariat », qui a rarement fait beaucoup de place aux ouvriers en chair et en os. De même, Madame Diallo se préoccupe peu des souffrances sociales réelles de la France d’aujourd’hui. Et si l’on commençait à discuter sérieusement avec elle des moyens d’empêcher, par exemple, les dérives vers l’islamisme d’un certain nombre de jeunes, elle débiterait son discours bien rôdé sur le racisme systémique, sur l’oppression des femmes etc. Il est important, me semble-t-il, de discerner derrière les contenus révolutionnaires qui changent, un habitus qui est toujours le même: celui de la constitution d’une caste idéologique qui s’installe dans les médias de service public, dans l’Education Nationale ou dans le monde de la culture subventionnée comme des souris dans un fromage. Marx vivait de ce que lui mettait à disposition le riche héritier qu’était Engels. Madame Diallo est une professionnelle subventionnée du dénigrement de la nation qui l’a généreusement accueillie.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 25/10/2020 - 16:16
Elle se pavane ( étant rémunérée je suppose )
sur les médias , invitée par Pujadas . Y est elle à sa place ? Est elle une "élue" de la République ? De quoi est elle le nom exactement ?
salamander
- 25/10/2020 - 15:24
Quand on pense effectivement qu elle est une chroniqueuese
Régulière de Pujadas sur Lci !
C bizarre mais point d'observation du CSA ....
assougoudrel
- 24/10/2020 - 23:02
@JG
Cher ami; je n'ai plus de fusil, mais rien ne vaut une arbalète; un petit pour l'entrainement dans son jardin et une de chasse pour le combat; c'est redoutable et silencieux. J'attends 2021 pour acheter une maison dans le Périgord (les frais de notaire vont baisser en janvier).
Très cordialement.