En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne

03.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

04.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

05.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

06.

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

07.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
light > Histoire
Incroyable
Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne
il y a 13 heures 55 min
pépite vidéo > Sport
Plus de peur que de mal
Formule 1 : Romain Grosjean miraculé après un accident très impressionnant
il y a 14 heures 38 min
pépites > Santé
Sceptiques
Covid-19 : une majorité des Français n'ont pas l'intention de se faire vacciner
il y a 17 heures 6 min
pépite vidéo > Société
Casseurs
Manifestations contre les violences policières : des dégâts à Paris
il y a 17 heures 50 min
light > Culture
Mort d'un géant
L'acteur David Prowse, qui avait incarné Dark Vador, est décédé
il y a 18 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 19 heures 58 min
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 20 heures 21 min
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 20 heures 33 min
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 20 heures 56 min
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 21 heures 13 min
pépite vidéo > France
Heurts
Manifestation : les images très violentes d'un policier tabassé par plusieurs manifestants
il y a 14 heures 19 min
pépites > France
Défense
Pour le directeur général de la Police nationale, "la police est un reflet de la société"
il y a 15 heures 49 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'origine de l'énergie des étoiles confirmée grâce aux neutrinos de Borexino ; Gravité quantique : l'écume de l'espace-temps, une clé du Big Bang au vivant ?
il y a 17 heures 21 min
light > Media
Disparition
Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort
il y a 18 heures 19 min
pépites > Religion
Distanciation
Messes : le Conseil d'Etat casse la règle des trente fidèles maximum
il y a 19 heures 16 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 20 heures 13 min
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 20 heures 26 min
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 20 heures 47 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 21 heures 6 min
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 21 heures 17 min
© CHARLES PLATIAU / POOL / AFP
© CHARLES PLATIAU / POOL / AFP
Un effort SVP

Monsieur le président, pourriez vous - de temps en temps au moins - dire "France" au lieu de "République" ?

Publié le 23 octobre 2020
Voilà qui sonnerait vrai et serait courageux. Mais Macron est-il courageux ?
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voilà qui sonnerait vrai et serait courageux. Mais Macron est-il courageux ?

Le chef de l'Etat vient d'avoir une belle phrase : "Samuel Paty a été vendredi le visage de la République". Essayons autrement pour voir : "Samuel Paty a été vendredi le visage de la France". Mais cela ne peut en aucun cas se dire. 

Pourquoi ? Parce que le mot "France" est devenu un gros mot. Dire "France" vous range aussitôt à droite. Et le crier fort, à l'extrême droite. Et très nombreux sont ceux qui, une fois arrivés au pouvoir, ne souhaitent pas être placés sous cette bannière. 

La France c'est 2.000 ans d'histoire et même beaucoup plus si l'on compte la Gaule. La France c'est un baptême, des rois, des églises, des révolutionnaires, des ouvriers insurgés, des curés, des rabbins (pas encore les imams de trop fraîche date pour être adoubés). 

La France a été rangée au magasin des accessoires inutiles voir nuisibles et dangereux. C'est pourquoi de la gauche à la droite, on préfère dire "République". Ca ne fâche personne. Car ça ne veut plus rien dire. 

La République est le statut constitutionnel de notre pays. Il est bien qu'il en soit ainsi. Nous sommes donc tous républicains. Voilà qui est sympathique et qui constitue la dernière marche avant d'arriver au paradis de l'union nationale. 

Avec le mot "République" nous versons dans une lénifiante incantation qui équivaut au "moi, monsieur je ne fais pas de politique" des commerçants qui sous l'Occupation voulaient vendre à tout le monde y compris aux Allemands. 

Si l'on veut s'assurer du vide de l'expression "République", il suffit de s'intéresser au nom que s'est donné la droite : "Les Républicains". Les dirigeants de cette mouvance auraient pu s'appeler "La Droite". Mais alors ils auraient fâché le centre. Et ils veulent plaire à tout le monde. 

La République fut belle du temps qu'elle était jeune. On mourrait pour elle sur les barricades parisiennes du XIXème siècle. Elle brilla d'une lumière héroïque de 1940 à 1944. Les résistants fusillés par les nazis criaient "vive la France" devant les pelotons d'exécution. Mais leurs camarades guillotinés par Vichy lançaient avant de monter à l'échafaud : "vive la République". Car Pétain avait aboli la République.  

Que reste-t-il donc de la République ? La Constitution stipule que la République est une et indivisible. Indivisible quand des pans entiers du territoire échappent à son autorité ? Indivisible quand une partie de ses habitants traite les autres de "sales céfrans" ? 

Autres mots pour ne rien dire : la devise républicaine : Liberté, Egalité, Fraternité - qui figure au fronton de nos écoles. Quelle liberté quand des enseignants risquent la mort pour avoir parlé de liberté? Quelle égalité quand des élèves spécifiques obtiennent le privilège de ne pas assister à certains cours ? 

Quant à la fraternité, voulez-vous vraiment que vos enfants fraternisent avec ceux qui ont envoyé Samuel Paty à la mort ? Alors essayons "France".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Louna
- 24/10/2020 - 17:57
j'accuse à raison
"La France il l'a laissée tomber" comme on a laissé tomber ce magnifique paquebot qui s'appelait France. Merci Monsieur Rayski pour cet article , l'omniprésence du mot république dans les discours des hommes politiques qui sont censés représenter les français m'exaspère.
Dernièrement, dans une interwiew, Manuel Valls a déclaré : " Il faut arrêter de s'excuser d'être Français et républicain ". Il a raison. Nous sommes d'abord Français et, ensuite, républicain. Nos soldats morts sur les champs de bataille au cours des deux dernières guerres sont morts pour la France. Sur les Monuments aux morts il est écrit "Morts pour la France, la patrie reconnaissante ". et non pas "Morts pour la république".
De même, sur nos cartes d'identité, il est écrit : « Nationalité : française ». et non pas "Nationalité républicaine". Nous sommes français avant d'être républicains et nos hommes politiques de vraient en être fiers.
Ferdinand Urbain
- 23/10/2020 - 17:22
France = République ?
La république est le système juridique en France, tout le monde l'admet. Mais de là à dire que la France, c'est la république. Pas d'accord. la France est indéfiniment plus grande que la dite république.
En disant cela je provoque et c'est exprès, car même s'ils sont minoritaires, il existe encore des monarchistes (Orléaniste et légitimiste) ou des bonapartistes et dire d'eux qu'ils n'auraient plus le droit d'être français serait nouveau...
Nicolas59
- 23/10/2020 - 14:59
La République
On utilise encore ce vocable car il permet de s'abriter derrière la loi. La notion de France gène car ils sont tous européistes et mondialistes. Effectivement le terme République couvre le système politique qui permet aux politiciens de droite, de gauche ou de nulle part de perdurer.
La sécurité des citoyens est le cadet des soucis gouvernementaux. Ils s'en préoccuperont le jour ou les islamistes toucheront à la coterie politicienne. Parmi les myriades de crimes terroristes depuis 2014 ( hello Dupont Moretti) on remarque que seuls des citoyens de base ont été atteints. A croire que les actes terroristes déjoués concernaient que les oligarchies régnantes forcément mieux protégées.
Tant va la cruche à l'eau ....!