En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
ça vient d'être publié
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 6 heures 54 min
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 7 heures 32 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 10 heures 14 min
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 11 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 12 heures 15 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 15 heures 58 sec
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 15 heures 11 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 15 heures 33 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 16 heures 11 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseils à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 16 heures 18 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 7 heures 14 min
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 9 heures 16 min
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 10 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 12 heures 10 min
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 14 heures 53 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 15 heures 9 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 15 heures 23 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 15 heures 37 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 16 heures 15 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 16 heures 19 min
© BERTRAND GUAY / AFP
© BERTRAND GUAY / AFP
C'est la France qu'on assassine

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

Publié le 17 octobre 2020
Non, il ne fallait pas les laisser entrer.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Non, il ne fallait pas les laisser entrer.

Sous l'Occupation, Arletty tourna plusieurs films admirables. Elle mit aussi des officiers allemands dans son lit. Pour cela, elle fut inquiétée et interrogée par des officiers français. L'un d'eux lui lança : "madame, vous avez permis à des Allemands de prendre place dans votre chambre à coucher". La réplique d'Arletty fusa, superbe : "Messieurs, il ne tenait qu'à vous de ne pas les laisser entrer".

En Pologne, un pays que je connais bien, il y a des loups dans la foret de Białowieża. Comme en France, il s'agit d'animaux protégés. Là-bas, dans la forêt, ils sont parqués dans des enclos. Pas chez nous.

Or, les loups sont nombreux en France. Il y en a dans les écoles, et notamment dans celle où enseignait le professeur d'histoire décapité. Des parents avaient déposé plainte contre lui car il avait montré les caricatures de Mahomet. Ce sont leurs enfants qui les avaient alertés.

Ce fut alors un déchaînement sur les réseaux sociaux, avec des appels au meurtre. Les loups se mirent à hurler. Mais qu'est-ce que ces élèves et leurs parents ont dans leurs tripes, dans leur cœur et dans leur cerveau ? De la haine, rien que de la haine !

Depuis plus de 40 ans, de Giscard à Macron, la France a laissé entrer des loups chez elle. Avant de poursuivre, marquons ici un temps d'arrêt. Il n'est pas question de jeter le bébé musulman avec l'eau du bain islamiste. Merci de n'y voir aucune précaution langagière : il s'agit juste d’un constat d’évidence.

Revenons à la phrase d'Arletty. Qui en France a laissé entrer des milliers de fanatiques islamisés en fermant les yeux sur leur dangerosité ? Qui s'est abstenu de les contrôler, de les expulser ou, au besoin, de les parquer ?

Qui a permis que s'installent sur notre territoire des dizaines d'imams turcs, algériens, marocains, tunisiens ? Qui les a laissés - pour certains d'entre eux – prêcher la haine des mécréants ? Qui a inventé des grotesques "cellules de déradicalisation" ? Un peu comme les cellules de dégrisement qu'on trouve dans les commissariats : se bourrer la gueule à l'islamisme, c'est sans doute équivalent à une bonne cuite.

Combien de maires et d'élus locaux de toutes obédiences ont pactisé, collaboré, avec des caïds et des imams salafistes pour assurer leur élection et maintenir le calme dans les cités ? Tous, tous responsables. Mais comme ils ne sont pas coupables, ils s'autorisent maintenant à hurler contre les loups qu'ils ont fait venir et choyé.

Mais les loups hurleront toujours plus fort qu'eux. Terminons avec Bossuet : "Dieu se rit des hommes qui se lamentent des conséquences dont ils chérissent les causes". Ajoutons aussi, et hélas, que la victoire du tueur islamiste abattu par la police est totale : qui osera encore, après la décapitation du professeur d'histoire, enseigner la liberté d'expression dans nos écoles ?

PS : Tous, Castex, Macron, Blanquer, Hollande, s'indignent et dénoncent une atteinte aux "valeurs de la République". Ils n'arrivent pas à dire le mot "France" ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (24)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
valencia77
- 21/10/2020 - 20:22
Comment resoudre le probleme francais
Arreter d'avoir la geule pleine de "democratie". C'est une utopie comme le communisme. Le necessaire c'est d'eliminer une large parite des meneurs socialistes, qu'ils soient professeurs de philosophie a l'universite ou chaudronnier dans un natelier. Ensuite boutez les africains hors de France. Ils n'ont absolument aucun droit d'etre en France. Quelques 300 000 sont venus travailler en France apres 45? Et alors? Vous adoptez votre plombier ou votre femme de menage? Armez vous. Les loies inutiles ne doivent pas etre obeies surtout pas dans une crise de survie. Chassez les africains hors de france. Ils n'ont aucun droit a vivre dans votre pays.
Ppu
- 20/10/2020 - 08:08
Le 21 janvier 1793
Louis XVI fut décapité lui aussi, mais pour d’autres motifs, bien conformes aux valeurs de la République.
Je me demande si la laïcité est suffisamment consistante pour remplir le vide spirituel.
Quoi d’étonnant à ce que l’islam veuille s’y installer ?
Nicolas59
- 18/10/2020 - 09:27
Les apparences et le fond du problème (suite)
Le meurtre barbare de l’enseignant est apparentée publiquement aux événements de Charlie Hebdo. L'émotion parfaitement humaine est instrumentalisée dans les débats médiatiques sur une prétendue défense de la liberté d’expression.
C’est un joli débat dans un pays ou il existe une législation qui criminalise certaines opinions,; qui laisse détruire socialement des personnes qui ne s’expriment pas dans le sens du politiquement correct ; qui a institutionnalisé des associations de délation ; dont la presse et les médias sont classés en milieu de tableau de la liberté de la presse sur 90 pays parmi des quasi Etats autoritaires. Un pays dit « de Voltaire » qui embastille les penseurs déviants et des pseudo journaleux distribuent des qualificatifs de cerveaux malades aux lanceurs d’alertes.
Finalement l’unique thème qui reste pour défendre la liberté d’expression c’est le droit de dénigrer les sentiments religieux ( pour le moment)
La France est tombée bien bas.