En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

04.

Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter

05.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

06.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

07.

Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Europe
UE
L’eurodéputé Pierre Larrouturou débute une grève de la faim pour réclamer une taxe sur la spéculation financière
il y a 8 heures 13 min
pépites > Politique
"Tester, alerter, protéger"
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce l’instauration d’un reconfinement national dès vendredi
il y a 9 heures 12 min
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 14 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 15 heures 21 min
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 16 heures 43 min
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 17 heures 50 min
décryptage > Economie
Adaptation face à la pandémie

Economie Covid-19 : et le pays qui bénéficie le plus du télétravail est…

il y a 18 heures 17 min
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 18 heures 56 min
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 19 heures 27 min
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 20 heures 4 min
pépite vidéo > France
Pays confiné jusqu’au 1er décembre
Reconfinement et nouvelles mesures : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Emmanuel Macron
il y a 8 heures 25 min
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 12 heures 27 min
light > Culture
Amoureux des mots
Mort d'Alain Rey à l'âge de 92 ans
il y a 14 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 15 heures 42 min
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 17 heures 40 min
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 18 heures 4 min
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 18 heures 36 min
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 19 heures 7 min
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 19 heures 44 min
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 20 heures 13 min
© TOSHIFUMI KITAMURA / AFP
sommeil rêves
© TOSHIFUMI KITAMURA / AFP
sommeil rêves
Imagination

Bonne nuit les petits (cyborgs) : le MIT développe une technologie pour téléguider les rêves

Publié le 30 septembre 2020
Les rêves "encadrés" pourraient être utiles pour stimuler la créativité ou pour affronter les sources de stress et de traumatisme.
Bruno Comby
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Comby est polytechnicien et directeur scientifique de l'Institut Bruno Comby.Il est l'auteur de l'Eloge de la sieste (TNR, 2005)
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les rêves "encadrés" pourraient être utiles pour stimuler la créativité ou pour affronter les sources de stress et de traumatisme.

Atlantico.fr : Une équipe d'ingénieurs du MIT affirme pouvoir implanter des suggestions dans nos rêves, via une technologie nommée Dormio. Comment fonctionne cette technologie, qui semble tout droit sortie d'Inception ?

Bruno Comby : Au cours d’une nuit, nous passons par différentes phases de sommeil, toutes les 90 minutes environ, allant du sommeil léger superficiel au sommeil profond, puis survient une phase de sommeil appelée « sommeil paradoxal » au cours duquel surviennent de petits mouvements rapides des yeux (rapid eye movement) ainsi que les rêves, phénomène totalement inconscient et donc, dans la plupart des cas, incontrolé par le sujet qui dort, sauf pour les « champions du sommeil » qui contrôlent leur sommeil et parfois même leurs rêves. On appelle cela le « sommeil lucide » et le « rêve lucide » mais les personnes disposant de ce degré de contrôle sur leur sommeil sont rares. Au réveil, nous nous souvenons ensuite, mais pas toujours, de nos rêves.

Dormio est une application pour smartphone, un outil ayant pour but de surveiller, d’analyser notre sommeil et qui peut aussi être utilisée pour orienter (terme plus approprié que « contrôler ») nos rêves.

En pratique des petits capteurs disposés sur le poignet, les doigts et la tête du sujet détectent les petits mouvements du poignet, le rythme cardiaque (qui ralentit durant le sommeil, puis devient irrégulier pendant la phase de rêve), les vibrations électriques de la peau au niveau du crâne (EEG : électro-encéphalogramme) qui ralentissent à mesure que le sommeil s’approfondit, puis s’accélèrent à nouveau au moment de la phase de rêve.

La mesure de ces paramètres permet à l’application sur smartphone de savoir à chaque instant à quelle profondeur de sommeil se trouve l’utilisateur.

Dormio peut alors utiliser ces informations pour orienter vos rêves. Comment ? En vous faisant écouter au moment de la phase d’endormissement dite « hypnagogique » (phase intermédiaire entre l’éveil et le sommeil) où votre cerveau devient particulièrement perméable (ouvert à la fois sur le conscient et l’inconscient). A ce moment précis, l’application délivre des suggestions auditives (des sons pré-enregistrés) juste au bon moment (lors de votre endormissement). Lorsque l’application voit que vous vous rêvez ou juste après, elle peut alors recueillir votre témoignage audio sur vos rêves (vous racontez votre rêve à votre téléphonequienregistre). Le tout peut ensuite être décrypté et analysé par vous-même, ou par des chercheurs comme ceux du MIT (Massachusetts Institute of Technology).

En effet la phase de sommeil léger au moment de l’endormissement qu’on appelle aussi la phase hypnagogique est propice à l’introduction de suggestions (en l’occurrence auditives) qui peuvent orienter (et non contrôler) les rêves qui suivront. Par exemple, si vous pensez à une plage ou un océan pendant cette phase hypnagogique, il sera fréquent (mais pas systématique) qu’une dimension océanique se retrouvera sous une forme ou une autre dans votre rêve.

Une équipe du MIT s’est aperçue ainsi que, par exemple, des suggestions sur les arbres lors de l’endormissement provoquaient souvent des rêves dans lesquels on retrouve des arbres sous diverses formes (souvent transformés, par exemple, une voiture en forme d’arbre, etc.).

Certains en concluent, sans doute un peu hâtivement, que cet appareil permet donc de contrôler totalement ses rêves ou d’implanter des idées précises dans un cerveau, comme dans le film INCEPTION.

Certes, nous pouvons orienter nos rêves avec des suggestions appropriées, mais nous n’en sommes pas (encore ?) au point d’afficher sur un écran les images du rêve…

L'étude met en avant des bénéfices sur la créativité et le traitement du stress, dans quelle mesure cela peut-il aider les dormeurs dans ces domaines ou dans d'autres ?

Pendant la journée, notre cerveau dirige notre corps, il est centré sur l’action. Pendant le sommeil notre cerveau s’introvertit, il s’oriente au contraire vers l’inconscient, la créativité est alors beaucoup plus forte. Et cette créativité peut effectivement être « orientée » vers des thèmes choisis, par ce genre d’application. Donc oui, il peut y avoir des applications intéressantes en termes de créativité. A noter qu’on pouvait déjà se focaliser sur certains sujets et utiliser la phase hypnagogique du sommeil même avant ce genre d’application. Ce n’est donc pas totalement nouveau : les grands inventeurs, de Newton (qui rêvait sous un pommier) à Archimède (qui rêvassait dans sa baignoire) ou encore Einstein ou Edison (inventeur de l’ampoule électrique à filament, entre autres) ont toujours utilisé le rêve comme un moyen, un outil privilégié, de création. Le phénomène n’est donc pas vraiment nouveau. Mais on peut (un peu) le favoriser et (bien sûr) l’optimiser, le rendre plus performant.

Pour ce qui concerne la gestion du stress (voir mon livre « Stress-Control ») la vie est une succession de périodes d’action et de repos. Si le repos est insuffisant ou de mauvaise qualité, la récupération de l’organisme ne se fait pas bien. Le stress est étroitement lié à la qualité du sommeil. Dit autrement, le sommeil (et plus particulièrement la pratique de la sieste) est un outil formidable de gestion du stress, avec ou sans application comme Dormio.

Tant mieux si une application peut nous aider à mieux dormir, à mieux maitriser notre sommeil ou à être plus créatif.

Une telle technologie qui influe directement sur nos rêves présente-t-elle des risques ?

Bruno Comby : Cette technologie influe (un peu) sur nos rêves mais elle ne les contrôle pas totalement pour autant. Le rêve, presque par définition, est un phénomène psychique inconscient et incontrolé. Un peu comme une rivière dont l’eau dévale la pente d’une montagne. Mais on peut, dans une certaine mesure, canaliser les flots de nos pensées, les orienter dans une direction choisie.

Une telle application peut ainsi éventuellement nous aider, par exemple à devenir plus créatif sur un sujet précis, à nous relaxer ou nous motiver pour arrêter de fumer, ou nous aider à modifier certains de nos comportements, ce qui peut s’avérer très utile (si c’est fait correctement) … ou pas … car comme pour tout ce qui est efficace, il peut aussi y avoir des effets secondaires indésirables, voire éventuellement nocifs.

On connaît déjà les effets dévastateurs de l’addiction aux écrans et ce genre d’application n’aide évidemment pas.

En effet certains auront tendance à en attendre… des miracles. Voire ne pourront plus s’encormir sans leur application de sommeil. A ce stade, c’est « too much ».

Ceux qui ont déjà un bon contrôle d’eux-mêmes pourront, en utilisant l’application avec modération, améliorer leur contrôle et leur connaissance d’eux-mêmes, de leur sommeil, de leur vie, de leurs rêves et pourront orienter certains changements comportementaux (comme être plus calme, plus concentré, avoir une meilleure mémoire ou cesser de fumer).

Mais attention, car nous savons bien à quel point l’usage des écrans en général et des smartphones en particulier (surtout lorsqu’on les utilise le soir avant de dormir ou la nuit) peut s’avérer addictif et délétère.

Certains sujets fragiles ou instables psychologiquement peuvent basculer dans l’addiction, le sur-investissement psychologique, voire aggraver ou déclencher certains délires.

Ce genre d’application peut aider dans certains cas, et les recherches telles que celles du MIT méritent d’être poursuivies, mais il ne faut pas en attendre trop et comme pour tout, attention au surdosage et aux contre-indications (en particulier pour les sujets psychologiquement instables).

Améliorer son sommeil est utile, s’intéresser à ses rêves aussi, mais en faire une obsession est nuisible et peut contribuer à aggraver ou révéler des troubles psychiques.

En résumé, nous sommes encore très loin des performances recherchées par Leonardo di Caprio dans le film Inception (implanter des idées dans le cerveau ou changer le monde réel pendant le rêve), mais ce type d’application est un outil, qui peut éventuellement s’avérer utile pour apprendre à mieux se connaître et pour diriger (un peu) ses rêves, qui peut aussi aider à se focaliser sur certains objectifs.

Donc oui, apprenez à mieux comprendre votre cerveau et à mieux contrôler votre sommeil et vos rêves, mais à utiliser néanmoins avec modération, sans en attendre la lune autrement qu’en rêve !

Bruno Comby est polytechnicien et directeur scientifique de l'Institut Bruno Comby http://www.comby.org

Il est l'auteur de l'Eloge de la sieste (éditions TNR, préfacé par Jacques Chirac, 2005)

Une vingtaine d’autres articles de Bruno Comby sur le sommeil, sur Atlantico : cliquez ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
pale rider
- 01/10/2020 - 07:51
quelquechose me dit que sous la promesse de vouloir
améliorer le sommeil on va nous passer des pubs . Je ne risque pas d'acheter un truc pareil