En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

04.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

07.

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

01.

BP à l'heure du bilan

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 10 heures 32 min
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 11 heures 10 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 13 heures 53 min
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 14 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 15 heures 54 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 18 heures 39 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 18 heures 50 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 19 heures 11 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 19 heures 50 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseils à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 19 heures 57 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 10 heures 53 min
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 12 heures 55 min
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 14 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 15 heures 48 min
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 18 heures 32 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 18 heures 47 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 19 heures 2 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 19 heures 15 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 19 heures 53 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 19 heures 57 min
© MIGUEL MEDINA / AFP
alzheimer mémoire
© MIGUEL MEDINA / AFP
alzheimer mémoire
Le bouclier du sommeil profond

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

Publié le 21 septembre 2020
Selon une étude de neurologues de l'université de Berkeley, un des mécanismes de défense contre Alzheimer serait une bonne quantité de sommeil tout au long de sa vie. Le sommeil permettrait de réguler la quantité de β-amyloïde dans le cerveau. Comment l'expliquer ?
Stéphane Gayet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stéphane Gayet est médecin des hôpitaux au CHU (Hôpitaux universitaires) de Strasbourg, chargé d'enseignement à l'Université de Strasbourg et conférencier. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon une étude de neurologues de l'université de Berkeley, un des mécanismes de défense contre Alzheimer serait une bonne quantité de sommeil tout au long de sa vie. Le sommeil permettrait de réguler la quantité de β-amyloïde dans le cerveau. Comment l'expliquer ?

Atlantico.fr : Ce lundi 21 septembre, est la Journée mondiale de la maladie d'Alzheimer. Cette maladie neurodégénérative touche plus de 200000 personnes en France chaque année et est pour l'instant incurable. Mais certains laboratoires annoncent des avancées, notamment Biogen qui mène actuellement une étude clinique prometteuse sur la molécule aducanumab. A-t-on enfin des raisons d'espérer ?

Stéphane Gayet : La recherche d’un nouveau médicament contre la maladie d’Alzheimer est un processus particulièrement complexe. Les essais cliniques évaluant les thérapeutiques centrées sur la pathologie amyloïde (les dépôts de substance bêta-amyloïde sont le principal mécanisme tissulaire impliqué dans la genèse des morts de neurones au cours de la maladie d’Alzheimer ; ces thérapeutiques font principalement appel aux anticorps monoclonaux anti-bêta-amyloïde et aux inhibiteurs de l’enzyme à l’origine de l’accumulation de la substance amyloïde : inhibiteurs de la sécrétase) sont jusqu’à présent négatifs à l’exception de l’annonce toute récente (octobre 2019) de l’efficacité clinique de l’aducanumab.

L’aducanumab est un anticorps monoclonal anti-bêta-amyloïde (anticorps monoclonal : anticorps ayant une spécificité très étroite vis-à-vis de son antigène cible) dans un essai clinique de phase III (étude EMERGE ; la phase III est la dernière phase d’un essai thérapeutique avant l’éventuelle commercialisation) : un ralentissement significatif du déclin cognitif a été constaté chez les malades ayant reçu les plus fortes doses. L’aducanumab pourrait dès lors devenir le premier traitement à visée anti-amyloïde à être utilisé en pratique clinique. Son évaluation en cours par la « Food and Drug Administration » (FDA : l’équivalent aux États-Unis d’Amérique de l’Agence nationale pour la sécurité des médicaments et autres produits de santé française ou ANSM) pour une « ré-administration » à tous les patients inclus dans les études de phases I et II est prometteuse (car les essais cliniques avec l’aducanumab avaient été dans un premier temps abandonnés, et le voilà à présent réhabilité pour poursuivre ces essais). Les pistes actuelles des indications sont représentées par la prévention, avec la mise en place notamment d’une intervention chez des sujets asymptomatiques sur le plan cognitif, mais ayant un ou des biomarqueurs de la maladie positifs.

Par ailleurs, à côté de la substance amyloïde, la protéine « Tau » est également impliquée dans le processus pathologique. Les traitements anti-Tau constituent une alternative crédible à la cible amyloïde dans la maladie d’Alzheimer et il s’agit d’une autre voie de recherche toujours active.

Une étude de neurologues de l'université de Berkeley montre que l'un des mécanismes de défense contre Alzheimer serait une bonne quantité de sommeil tout au long de sa vie. Ils expliquent que le sommeil permettrait de réguler la quantité de β-amyloïde dans le cerveau. Comment l'expliquer ?

Le sommeil est indispensable à une bonne santé et même à la vie ; mais étonnement, on est loin de tout savoir de ses différentes fonctions. Il aurait des fonctions spécifiques au système nerveux central : la mémorisation ; la reconstitution du capital énergétique cérébral, nécessaire au fonctionnement du cerveau ; l’organisation et l’évolution des réseaux de neurones encéphaliques, par une adaptation de leurs synapses, c’est-à-dire leurs connexions ; enfin l’épuration du cerveau par l’élimination des substances inutiles ou indésirables, qui se sont accumulées pendant l’état de veille, épuration qui serait exercée par le tissu glial via le système lymphatique, le tissu glial désignant l’ensemble des cellules nerveuses qui assistent les neurones et leur sont indispensables.

On le voit, l’expression intuitive de sommeil réparateur est pertinente. Une personne qui dort insuffisamment est moins performante, altère sa santé et s’use en quelque sorte plus vite. Il ne doit surtout pas être interprété comme un état de passivité, car le travail de réparation et de restauration à accomplir est majeur. Sur le plan de son déroulement, le sommeil se caractérise par la succession de plusieurs cycles, chaque cycle étant constitué de deux phases tout à fait différentes. Il s’agit de la phase de sommeil à ondes lentes ou sommeil lent, et de la phase de sommeil paradoxal. Au cours de la phase de sommeil paradoxal, l’activité électrique du cerveau ressemble paradoxalement à celle de l’état de veille. Elle succède à la phase de sommeil lent et débute subitement ; le sommeil paradoxal est en réalité le plus profond, car il est très difficile de l’interrompre. Le cerveau est très actif, c’est le sommeil des rêves et des érections. Le déroulement normal d’une nuit de sommeil, son architecture, comporte de 4 à 6 cycles d’environ 90 minutes, chaque cycle étant constitué d’une phase de sommeil lent, de 60 à 80 minutes, et d’une de sommeil paradoxal, de 10 à 30 minutes. Au cours d’une nuit, les premiers cycles de sommeil sont les plus riches en sommeil lent et les derniers les plus riches en sommeil paradoxal. La durée moyenne du sommeil chez l’adulte est d’environ 8 heures, mais le besoin varie largement d’une personne à l’autre : les différences portent toujours sur la durée du sommeil lent léger.

La fonction de réparation du cerveau pendant le sommeil est tout à fait cruciale : cette réparation comporte un nettoyage qui élimine notamment les molécules et substances indésirables, dont la substance bêta-amyloïde. Cette étude a montré qu’un sommeil physiologique en quantité et en qualité permettait de réduire le risque de maladie d’Alzheimer grâce à ce nettoyage cérébral (étude portant sur les signes biologiques et radiologiques). On sait que les lésions cérébrales de la maladie d’Alzheimer commencent à se constituer 10 à 20 ans avant que n’apparaissent les premiers signes. Un mauvais sommeil dès 50 ou 60 ans serait déjà un signe pouvant annoncer la maladie plus tard.

Dans l'attente d'un traitement, quels sont aujourd'hui les meilleurs moyens pour tenter d'éviter - ou de retarder - l'apparition de la maladie d'Alzheimer ?

La prévention est aujourd’hui assez bien connue.

Il faut lutter contre l’hypertension artérielle, l’hypercholestérolémie, l’excès de poids et la sédentarité. Le tabagisme est un facteur de risque important ainsi que la consommation excessive d’alcool.

Il est essentiel de pratiquer régulièrement de l’exercice physique.

Il est tout aussi crucial de faire travailler son cerveau quotidiennement (exercice cérébral).

Comme on vient de le voir, il faut absolument soigner son sommeil en quantité et en qualité : surtout, ne pas se mentir et ne pas tricher avec son sommeil. Les benzodiazépines (hypnotiques) favorisent un sommeil de mauvaise qualité et on sait qu’elles peuvent contribuer au développement de la maladie d’Alzheimer.

Or, l’exercice physique favorise le sommeil. Il faut éviter tous les excitants (café, vitamine C…) l’après-midi et bien sûr le soir. Les activités sur écran doivent également être évitées le soir avant de se coucher.

C’est encore une fois l’hygiène de vie dont il est question.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
patafanari
- 22/09/2020 - 19:09
Aux dernières nouvelles. (Science & Vie de ce mois-ci)
La nicotine est puissamment efficace pour prévenir la maladie d’Alzheimer. Mais sa prise par patch ne fonctionne pas. Il faut fumer.
Bientôt les clopes remboursées par la sécurité sociale?
evgueniesokolof
- 22/09/2020 - 12:36
Eh oui mon bon docteur
Ca ne coûte rien sauf que faudrait établir une relation statistique entre les comportements préconisés et le reste
J'ai vu hier sur Amazon Prime un film que devraient regarder tous les dispensateurs de conseils: tiens...parions que le docteur Gayet a conseillé de ne pas manger de beurre pour éviter le mauvais cholesterol....hein Cloette ? Ben oui sauf que tout ça c'était pipeau et le le cholesterol bon ou mauvais n'est pour rien dans les maladies cardio vasculaires...
Si on coupait les couilles de tout médecin ou des Philipulus climatiques, ils ne banderaient plus la nuit et ne feraient plus d'AVC ni d'infarctus....c'est pas une idée qu'elle est est bonne?
NB ce qui est dit dans ce film sur l'escroquerie du cholesterol pourrait être utilisé pour démonter la farce réchauffiste: mêmes procédés répugnants!
clo-ette
- 21/09/2020 - 15:34
un bon sommeil
cela devrait marcher aussi pour toutes sortes d'autres maladies ... On récupère tellement de choses avec un bon sommeil !