En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"

03.

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse

06.

Ultra Covid Solitude : à la cuisine ou pas, papi et mamie semblent mieux résister à la dépression que les jeunes générations

07.

Manon Aubry (LFI) choque en déclarant que l'insulte "sale macaroni" n'est pas raciste envers les immigrés italiens

01.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Histoires du Vendée Globe 2" : L’Everest de la voile vu de l’intérieur !

il y a 1 heure 22 min
light > Insolite
Ah
Lille : la Grande roue sera installée, mais restera fermée au public
il y a 1 heure 34 min
pépites > Politique
Le confinement leur réussit
Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse
il y a 2 heures 34 min
pépites > France
Libérés, délivrés
Déconfinement : retrouvez la nouvelle attestation et le résumé des changements du jour
il y a 3 heures 40 min
décryptage > Santé
Ils en ont vu d'autres

Ultra Covid Solitude : à la cuisine ou pas, papi et mamie semblent mieux résister à la dépression que les jeunes générations

il y a 5 heures 1 min
décryptage > Société
Visitez avec nous le XVIIIème arrondissement de Paris

A cause de l’insécurité la bibliothèque de la Goutte d’Or a fermé ses portes. Tiens, il y avait une bibliothèque à la Goutte d’Or ?

il y a 5 heures 23 min
décryptage > Culture
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

il y a 5 heures 26 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

Monde de demain : la vague de l'intelligence artificielle en action

il y a 5 heures 26 min
décryptage > Atlantico business
Mauvais arguments

La 5G se déploie mais beaucoup d’édiles locaux la refusent au prix de l’isolement qu’ils reprocheront ensuite à l’Etat

il y a 5 heures 26 min
décryptage > Nouveau monde
Concurrence déloyale

Black Friday et soldes en ligne : voilà pourquoi des Bots rafleront vraisemblablement les meilleures affaires sans vous laisser le temps de réagir

il y a 5 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La voyageuse de nuit" : une enquête magistrale où se côtoient révolte et tendresse

il y a 1 heure 25 min
pépites > France
Juste une mise au point
Violences : le préfet de police de Paris Didier Lallement rappelle à l'ordre les policiers
il y a 2 heures 3 min
pépite vidéo > Sport
Rugby
Avant d'affronter l'Argentine, les All Blacks rendent hommage à Maradona
il y a 3 heures 16 min
pépite vidéo > Politique
Déplorable
Manon Aubry (LFI) choque en déclarant que l'insulte "sale macaroni" n'est pas raciste envers les immigrés italiens
il y a 4 heures 30 min
décryptage > International
Chasse ouverte

Iran : assassinat d’un haut scientifique iranien spécialiste du nucléaire

il y a 5 heures 8 min
décryptage > Environnement
Bas-carbone

Énergie nucléaire : l’Union européenne au risque de l’incohérence ?

il y a 5 heures 23 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

il y a 5 heures 26 min
décryptage > Société
Pas de bébés confinement

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

il y a 5 heures 26 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)
il y a 5 heures 26 min
décryptage > Politique
Baroque

Commission sur l'article 24 de la loi "sécurité globale" : le symptôme du grave déficit de culture démocratique du quinquennat Macron

il y a 5 heures 26 min
Tribune

Séparatisme : cachez moi cet islamisme que je ne saurais nommer

Publié le 20 septembre 2020
L’attitude d’une bonne partie de La République en Marche face à la provocation de Maryam Pougetoux venue avec un hidjab porter la parole de l’UNEF à l’Assemblée nationale en dit long sur la détermination de la majorité à combattre l’islam politique
Laurence Sailliet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurence Sailliet, ex-porte-parole Les Républicains, est chroniqueuse politique.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’attitude d’une bonne partie de La République en Marche face à la provocation de Maryam Pougetoux venue avec un hidjab porter la parole de l’UNEF à l’Assemblée nationale en dit long sur la détermination de la majorité à combattre l’islam politique

En hijab à l’Assemblée nationale … Mais comment être surpris, lorsque l’on sait que pour les militants de l’Islam politique, toutes les occasions sont bonnes pour provoquer la République. Maryam Pougetoux, vice-présidente de l'Unef, ne l’aura pas manquée, cette occasion, ce jeudi 17 septembre en se présentant voilée lors d'une table ronde sur le sujet de la situation des étudiants.

Que pouvait-on voir de cette jeune femme ? Ses yeux uniquement. Nonobstant le masque lié aux règles sanitaires, ce voile, tel qu’il était mis remplissait parfaitement l’objectif : ne rien laisser entrevoir d’une quelconque féminité qui pourrait susciter la tentation. Car évidemment le voile n’est ni comparable à un serre-tête comme l’affirmait Aurelien Taché, ni à un bout de tissu anodin, mais il est bien le symbole d’une soumission imposée à la femme. Ce qu’il cache serait impur.

Alors peut-on accepter ce message dans l’enceinte même de ce qui constitue la République ? Sans ambiguïté la réponse est non et sans hésitation nous devons lutter contre cette vision mortifère, nous ne devons rien laisser passer. Ce combat, nous devons le mener pour toutes les femmes dans le monde qui se font lapider et meurent pour s’en libérer, de ce voile. Pour les jeunes Françaises, de plus en plus nombreuses, qui sous la pression islamiste perdent leur liberté ; pour le devenir de notre société ; pour sauver notre République tout simplement.

Des députés ont quitté la salle, ne souhaitant pas cautionner la tribune politique donnée à cette militante. La situation inverse aurait été bien plus logique mais encore aurait-il fallu que la Présidente de la commission eut quelques convictions républicaines et féministes pour l’imposer. Elle préféra, comme beaucoup qui eurent à commenter, se cacher derrière le règlement déficient de l’Assemblée nationale, feignant ainsi de ne pas voir la démarche politique, le prosélytisme islamiste de l’UNEF.

Parmi les défenseurs de Maryam Pougetoux, qui n’en n’était pas d’ailleurs à sa première provocation, l’expression de Clémentine Autain fut pour le moins intéressante. Mêlant humour et cynisme et illustrant son propos de photos de représentants de cultes, elle se fendit d’un tweet : « Avis de recherche. Quel.le député.e de la majorité parlementaire a quitté une commission car choqué par ces tenues vestimentaires considérées comme irrespectueuses du principe de laïcité ? ». Donc, de l’aveu même de la Députée Clémentine Autain, la représentante de l’Unef, sous prétexte d’une audition sous tout autre sujet, était bien présente pour porter un message religieux. Cette triste bourde n’en n’est pas moins révélatrice.

Mais ce qui doit nous interpeler aujourd’hui c’est bien l’identité, non personnelle mais politique, de ceux qui sont restés dans cette salle le 14 septembre cédant ainsi à cette avancée communautariste : des députés en Marche sous la caution de la présidente issue du même parti celui d’Emmanuel Macron. Les mêmes censés, parce qu’ils sont dans la majorité, porter le futur projet de loi contre le « séparatisme ». De quoi doucher les derniers espoirs de ceux qui croyaient encore que le président de la République allait agir contre l’Islamisme. « Islamisme » ce mot qu’il choisit même de ne plus prononcer lui préférant « séparatisme ». Cette peur de nommer les choses ne laisse malheureusement aucun espoir quant à son courage de les combattre.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Sedona
- 21/09/2020 - 15:01
Les papys atlantico,
dont je dois peut-être faire partie, encore que nous restons dans l'ignorance de l'âge auquel se qualificatif doit s'appliquer ( au fait t'as quel âge ganesh), hétéros, blancs et cathos, espèrent vivement que la baltringue du RN, qui s'est lamentablement ridiculisée en 2017, ne remettra pas ça dans 2 ans.
GP13
- 21/09/2020 - 10:53
La peur de nommer les choses
Laurence Sailliet a raison dans sa conclusion. Il n'empêche qu'elle aussi semble atteinte par la peur de nommer les choses. L'islamisme politique est une expression, tout comme le séparatisme, qui tend à faire croire qu'il pourrait y avoir un autre islam. Quel aveuglement de persister à nier que l'islam n'est pas séparé de la politique et qu'il est aussi un code civil et un code pénal. Cesser d'avoir peur c'est affirmer que c'est l'islam qui pose problème.
spiritucorsu
- 21/09/2020 - 00:41
Les islamistes alliés naturel de la macronie!
Tout le monde l'a bien compris le discours martial affiché à corps et à cris par le sire élyséen et sa cour contre le séparatisme n'est qu'une nouvelle farce tragicomique destinée à abuser et berlurer le bon peuple,d'ailleurs à aucun moment l'adversaire,mieux l'ennemi n'est désigné tant les islamistes qui ont sous leur influence les millions d'électeurs des cités(demain des dizaines de millions) sont indispensables à la survie de la macronie et de son prince.Si le roitelet doit croiser le fer avec un ennemi intérieur,cela ne sera certainement pas avec ses alliés naturels à qui il réserve toute sa bienveillance et sa compréhension,mais surtout contre ceux qui s'insurge contre son despotisme absolu et qui font l'objet depuis le début de son règne de tout son mépris,sa hargne et sa malfaisance,à savoir ces gilets jaunes contestataires et autres gaulois réfractaires allergiques à une tyrannie qui ne dit pas son nom.