En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
ça vient d'être publié
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 7 heures 7 min
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 7 heures 45 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 10 heures 28 min
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 11 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 12 heures 29 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 15 heures 14 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 15 heures 25 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 15 heures 46 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 16 heures 25 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseils à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 16 heures 32 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 7 heures 27 min
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 9 heures 29 min
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 11 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 12 heures 23 min
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 15 heures 7 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 15 heures 22 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 15 heures 37 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 15 heures 50 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 16 heures 28 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 16 heures 32 min
© CHRISTOPHE SIMON / AFP
Didier Raoult Jérôme Marty covid-19 chloroquine pandémie virus
© CHRISTOPHE SIMON / AFP
Didier Raoult Jérôme Marty covid-19 chloroquine pandémie virus
Tribune

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

Publié le 17 septembre 2020
Le Professeur Didier Raoult a été auditionné, ce mardi, par la commission d'enquête sénatoriale sur la gestion de la crise sanitaire du Covid-19. Le Dr Jérôme Marty, en exclusivité pour Atlantico, revient sur les déclarations du Professeur Raoult et sur sa stratégie face à la crise du Covid-19.
Jérôme Marty
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Dr Jérôme Marty est médecin généraliste et président de l'UFMLS.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Professeur Didier Raoult a été auditionné, ce mardi, par la commission d'enquête sénatoriale sur la gestion de la crise sanitaire du Covid-19. Le Dr Jérôme Marty, en exclusivité pour Atlantico, revient sur les déclarations du Professeur Raoult et sur sa stratégie face à la crise du Covid-19.

Professeur Raoult :

Je suis médecin généraliste et au contact des patients auxquels j’aime pouvoir répondre au sein de ce colloque singulier fait de confiance et d’apport de savoir de l’un et de l’autre.
Depuis des mois je ne pouvais pourtant répondre à la question d’apparence simple qu’ils me posent : « mais docteur l’hydroxychloroquine, ça marche ou pas? » 
Je ne pouvais répondre à cette question parce vous avez fait le choix délibéré de l’empirisme et non de la constitution d’études académiques qui auraient permis d’avoir suffisamment d’éléments pour répondre à ces patients dans le doute.

En France et en Europe, face à vous des études ont été faites mais aucune n’a suivi le protocole de soin que vous préconisiez, celles-ci n’ont donc été d’aucun apport quant à la réponse à fournir à mes patients. 

Mais depuis des mois, j’assiste à l’abandon progressif et régulier de ce traitement par nombre de pays...

Le 15 septembre lors de votre audition au Senat, vous avez répondu avec condescendance à mon confrère, médecin généraliste le Sénateur Bernard Jomier, qui vous rappelait la liste de ces pays : « Vous avez des informations avec lesquelles je ne suis pas d’accord. (…) Vous ne pouvez pas me dire à moi que vous savez mieux que moi. (…) Chacun son métier, les vaches seront bien gardées.» laissant supposer qu’un médecin généraliste sans doute était incapable de lire une étude, analyser et synthétiser des faits, poser une question... Une fois de plus, vous avez rappelé que 4,5 milliards d’êtres humains habitent les pays qui utilisent ( utiliseraient?) l’hydroxychloroquine, ce qui, convenons en, ne veut rien dire, si l’on ne précise pas l’indication d’utilisation (le fait que l’on utilise l’HCL dans le traitement de la malaria depuis des années ne justifie en rien l’absence de risque à l’utiliser dans le traitement de la Covid), et vous avez passé  sous silence le fait que ce traitement n’est, dans le cadre de la Covid-19, plus utilisé semble-t-il que dans de rares pays dont pour certains, l’absence de transparence et de démocratie rend toute vérification difficile. 

Vous n’avez pas répondu aux questions de Bernard Jomier, pas plus que vous n’avez accepté de débattre de vos travaux avec des médecins contradicteurs...

« Je ne vous appartiens pas » avez vous dit, chez vous la fuite se fait avec panache...

Vous avez affirmé refuser toute étude randomisée en double aveugle alors que votre protocole est dispensé en début d’affection pour une maladie dont 99,5% des patients guérissent (5 à10% gardant des formes chroniques tout de même). Depuis le mois de mars vous pouviez organiser ce type d’étude avec une surveillance stricte et une sécurisation optimale des patients volontaires, vous auriez pu le faire et vous ne l’avez pas fait. L’argument « éthique » que vous agitez ne tient pas plus que celui qui vise à nous faire avaler la paternité de 3500 publications scientifiques soit une publication tous les 4 jours depuis 40 ans. 

Vous avez tourné le dos sciemment à cette solution pour construire des affirmations sans aucune base que vos affirmations...

Je ne peux, comme nombre d’autres confrères, y souscrire.

Depuis fevrier les médecins de ville ont été présents, face à la maladie, sans protection puis mal armés, ils ont fait face quoiqu’il en coute, ils ont été là et jamais n’ont failli à leur mission! 

Je me souviens de vos multiples affirmations et réflexions succéssives : vous n’alliez pas vous affoler pour trois Chinois qui meurent, la Covid-19 allait faire moins de morts que les accidents de trottinettes, vous aviez le traitement et ce serait la maladie infectieuse la plus facile à traiter, le virus allait disparaitre en été, l’épidémie était terminée, l’épidémie reprenait, la transmission passait par les mains et la contamination respiratoire avait été exprimée il y a longtemps pour d’autres affections mais ne devait pas être prise aux serieux, pour finir par parler de contamination respiratoire et manuportée avant de revenir lors de votre audition à une contamination principalement manuportée.

On s’y perdrait presque, si les remontées permanentes des soignants de terrain et la lecture des études et observations internationales ne maintenaient le cap que, médecins, nous suivons.

Vous avez également affirmé: il faut sortir ceux qui ont peur et mettre en avant ceux qui n’ont pas peur. Je ne connais pas de soignants paralysés par la peur, je ne connais que des soignants conscients de leur rôle, de leurs responsabilités, de leurs missions, des soignants qui, je le répète, ont fait face dans des conditions particulierements difficiles, sur tout le territoire et le referont encore. 

Vous avez affirmé tant de choses... « il faut donner de l’espoir » avez vous dit comme ci cela justifiait toutes les déclarations, tous les mensonges. L’espoir a un effet placebo avez vous rappelé, en une déclaration curieuse pour celui qui refuse les études randomisées en double aveugle.

De l’espoir vous en avez donné jusqu’à fonder des certitudes dans le traitement que vous prônez et que vous ne voulez pas soumettre à une autre validation que votre opinion, dans vos publications, soutenues par vos équipes, dans vos revues. Vos idées ont diffusé jusqu’à l’étranger, Trump et Bolsonaro l’ont défendu, faut-il y voir un lien avec la gestion de l’épidémie aux USA et au Bresil? L’histoire le dira... 

Vous avez joué sur les erreurs des politiques, leurs manipulations  et le besoin de croire face à l’inconnu et la peur. Vous avez créé un mouvement, une religion pourrait-on dire tant l’irrationnel y est présent, où se mêlent simple croyance, complotisme, mouvement antimasque , ou antivax... ou les extrémistes se retrouvent et font de vos idées un terreau fertile. Cela vous ne pouvez l’ignorer, pourtant, vous ne dites rien, vous acceptez d’être suivi, salué, adulé, qu’importe le flacon, pourvu que vous ayez l’ivresse.

Vous etes l’architecte de votre histoire, batisseur de votre piedestal, créateur de votre isolement, fabriquant d’une rareté qui voudrait rendre toute attaque impossible.

L’image n’est pas la réalité, l’image est un mirage, les affirmations même martelées haut perché ne font pas des vérités. La science  pour être  reproduite relève d’études éprouvées et, même grand, même beau, sans études et sans preuves le capitole n’est pas loin de la roche Tarpéienne.

Dr Jérôme Marty
président UFMLS

Le Dr Jérôme Marty vient de publier "Le Scandale des soignants contaminés, Dans les coulisses d'une sale guerre", aux éditions Flammarion.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (35)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
evgueniesokolof
- 21/09/2020 - 14:18
Enfin
Je sais pas combien Marty aura vendu de bouquins grâce à son article de merde mais que les constipés se réjouissent; y a de la lecture dans les chiottes!
Et après...y en a qui me trouvent scato mais comme aurait dit Bob, le copain de Coluche , c'est la société qui m'y oblige!!!!
35 commentaires...Leroy Crassepoutine le stalinien en chef des chiottes de Causeur va être détrôné!La Doktorka va lui coller trois ans de goulag en rabe
evgueniesokolof
- 21/09/2020 - 14:12
Bolsonaro a guéri
mais Camember et la doktorka ont du mal à se remettre.....un p'tit coup de sénéclauze pour chasser les vers....
evgueniesokolof
- 21/09/2020 - 14:07
J'imagine
la tête de la doktorka après que Marty lui ait annoncé " Vous avez la diarrhée"......"Sortez les assiettes, on dine ensemble"!