En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

03.

Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?

04.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

05.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

06.

Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter

07.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

01.

La France, pays de rentiers sclérosé

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 2 min 1 sec
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 1 heure 9 min
décryptage > Economie
Adaptation face à la pandémie

Economie Covid-19 : et le pays qui bénéficie le plus du télétravail est…

il y a 1 heure 35 min
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 2 heures 15 min
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 2 heures 46 min
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 3 heures 23 min
pépites > Politique
Coronavirus
L'exécutif pris entre deux feux : médecins d'un côté, chefs d'entreprises de l'autre
il y a 3 heures 38 min
décryptage > Santé
Lutte contre la pandémie

Covid-19 hors de contrôle : les nouveaux tests feront-ils (enfin) la différence ?

il y a 4 heures 38 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Mais quand va-t-on s’apercevoir que le débat entre la santé et l’économie est un faux débat ?

il y a 5 heures 11 min
pépites > Politique
Vers un nouveau confinement ?
Covid-19 : Emmanuel Macron annoncera de nouvelles restrictions ce mercredi à 20 heures
il y a 17 heures 57 min
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 58 min 36 sec
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 1 heure 23 min
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 1 heure 55 min
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 2 heures 25 min
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 3 heures 3 min
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 3 heures 32 min
décryptage > International
Résistance face à la pandémie

Samfundssind : les Danois ont choisi leur mot de l’année 2020 et il est la clé de leur résilience face au Coronavirus

il y a 3 heures 40 min
décryptage > Politique
Chasse aux sorcières

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

il y a 4 heures 49 min
pépites > Politique
Coronavirus
Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?
il y a 5 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au Nouveau Monde" de Philippe de Villiers : La Vendée se prend pour Bibracte. La révolte gronde. Les 2 Villiers sont à la manoeuvre

il y a 18 heures 51 min
© CLEMENT MAHOUDEAU / AFP
manifestations syndicats 17 septembre retraites
© CLEMENT MAHOUDEAU / AFP
manifestations syndicats 17 septembre retraites
Mobilisation syndicale

Grèves du 17 septembre : tout pour les entreprises, rien pour les salariés... vraiment?

Publié le 17 septembre 2020
Suite à l’appel d’une intersyndicale composée notamment de la CGT, FSU et Solidaires, des manifestations sont prévues à travers le pays, ce jeudi 17 septembre. La France n'est-elle pas l'Etat ayant le plus aidé les entreprises mais aussi les Français à titre individuel ces derniers mois ?
Pierre Bentata
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Bentata, Fondateur de Rinzen, cabinet de conseil en économie, il enseigne également à l'ESC Troyes et intervient régulièrement dans la presse économique.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Suite à l’appel d’une intersyndicale composée notamment de la CGT, FSU et Solidaires, des manifestations sont prévues à travers le pays, ce jeudi 17 septembre. La France n'est-elle pas l'Etat ayant le plus aidé les entreprises mais aussi les Français à titre individuel ces derniers mois ?

Atlantico.fr : Cette journée de grève et de manifestation, lancée il y a deux mois, c'est à dire avant le plan de relance, évoque l'aggravation de la situation des salariés. Partagez-vous ce sentiment?

Pierre Bentata : Si on regarde uniquement les perspectives de croissance que l'on a aujourd'hui et l'aggravation de la situation économique alors oui je partage ce sentiment. Il y a une aggravation d'abord et avant tout de la situation des entreprises. Mais il est toujours surprenant de voir une grève maintenue pour des raisons qui n'ont plus lieu d'être aujourd'hui. C'est une grève dont les motifs sont complètement transformés justement du fait de la crise. Et on peut être étonné de voir les syndicats changer d'objectif. Les motifs ne sont plus les mêmes, la situation n'est plus du tout la même et pour autant, on a les mêmês revendications ce qui pour le coup ne tient absolument pas compte des actions du gouvernement.

Concrètement, la France n'est-elle pas l'Etat ayant le plus aidé les entreprises mais aussi les Français à titre individuel?

Oui c'est indéniable. La France est-elle le pays qui a "fait le plus" ? C'est difficile à dire mais ce qui est certain c'est que la France est dans le peloton de tête! Dés le début du confinement on a eu un accompagnement quasiment inimaginable et cela va d'ailleurs nous coûter très cher. Mais quand vous avez des politiques mises en place pour faciliter la trésorerie des entreprises, que vous avez en partie une prise en charge des salaires par l'Etat (ce qui d'un point de vue économique revient à une nationalisation des salaires) c'est très difficile de soutenir que les salariés sont les laissés pour compte. De la même manière lorsque vous avez des politiques qui incitent à éviter les licenciements et qui essayent de faciliter toutes les reprises d'entreprises, on peut difficilement accuser l'Etat de ne pas soutenir les Français directement. Ce qu'oublient les syndicats (mais c'est dans leur ADN…), c'est que soutenir l'entreprise c'est soutenir l'activité…et donc les Français! On peut comme moi ne pas être d'accord avec la stratégie qui a été mise en place mais considérer qu'ils n'ont pas essayé de soutenir les Français et plus particulièrement les salariés, c'est ubuesque et de la pure démagogie.

Cette grève n'est-elle pas le symptôme d'un ras-le-bol plus général de la politique du gouvernement?

C'est tout à fait possible. Si l'on veut prêter un peu de crédit aux grévistes, on peut considérer que c'est une forme de méfiance vis-à-vis de la façon dont le plan de relance va être appliqué. Parce que lorsqu'on regarde le plan de relance on peut se dire que sur les 100 milliards, en réalité il y en avait déjà qui étaient provisionnés, que le reste est conditionné par des négociations avec l'Europe et que donc on n'est pas complètement sûr de la quantité d'argent qui sera injectée sur ces fameux 100 milliards. Donc on peut considérer qu'il y a une forme de méfiance. Maintenant si l'on essaye d'être plus pragmatique, ça m'étonnerait que ce soit pour cette raison que les syndicats se mobilisent  (je n'ai du moins pas vu de recherche qui exprime leur méfiance sur ces points précis).

En revanche oui, c'est très certainement l'expression d'un ras-le-bol de la part des syndicats (pour savoir l'impact global, attendons d'analyser la journée). En revanche, les syndicats sont tout de même dans leur rôle lorsqu'ils expriment un malaise face aux défaillances qu'on a eu dans les stratégies publiques, aussi bien dans l'application des solutions que (et c'est là le pire à mon avis) dans la communication qui en a été faite par le gouvernement. Il y a en ce moment trop d'injonctions contradictoires ce qui peut amener à soit une incompréhension des stratégies qui sont menées, soit tout simplement parce que ça donne le sentiment qu'on a un pilotage à vue. On ne sait pas où en est l'activité, ni quand elle va complètement être libérée. Il y a une sorte de continuité dans les injonctions contradictoires.

Depuis les premiers cafouillages sur le port ou non du masque où les Français sentaient qu'on ne leur disait pas la vérité (ce qui est la chose la pire qui puisse arriver à un gouvernement d'avouer qu'il a menti en situation de crise), et bien c'est ce même sentiment que l'on peut avoir avec un président qui dit par exemple "on va tout mettre sur la 5G et le lendemain un ministre qui parle de faire un moratoire sur la 5G pour préserver l'environnement (en gros : l'activité économique ce n'est pas ce qui prime). Evidemment avec ce genre de communication vous aboutissez à une défiance totale vis-à-vis des actions du gouvernement. A mon avis le ras-le-bol vient davantage de là. On a pas une population particulièrement pro-entreprises donc le ras-le-bol ne vient pas d'un manque d'accompagnement des entreprises, notre population n'a pas été laissée pour compte (loin s'en faut) par rapport aux autres pays. En revanche, on a un gouvernement qui communique très mal sur ce qu'il veut faire, qui ne communique pas sur ces stratégies. Là-dessus c'est normal que les syndicats relayent ce mécontentement et incarne cette incompréhension totale de ce que veut faire l'Etat.   

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Dorine
- 17/09/2020 - 10:28
SNCF RATP
Et ce sont nos impôts qui permettent d’entretenir ces sociétés publiques et leurs grèves.....Leur boulot n'est pas plus harassant que celui du privé. Et en pus, ils ont plein de privilèges, au point que les pères font rentrer leurs enfants à la SNCF quand ils le peuvent.
assougoudrel
- 17/09/2020 - 10:11
Les CGTistes et autre "FESSU" passeront
de joyeuses fêtes, contrairement à beaucoup d'ex salariés et de nouveaux chômeurs. On dira que c'est encore de la faute de Monsieur Corona Virus.