En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

02.

La France, paradis des squatteurs et qui entend bien le rester

03.

Covid : les épargnants devront payer la facture; Bayrou trouble la coordination gouvernementale; Les bonnes affaires d’Édouard Philippe : payé 50 000€ pour se former au numérique...; La fraude sociale sert (aussi) à financer le terrorisme islamiste

04.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

05.

Les troubles obsessionnels compulsifs d’Erdogan : Le panislamisme, la résurgence de la grandeur ottomane… et incidemment attaquer la France

06.

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

07.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

01.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

02.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

05.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

06.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

01.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

04.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

05.

"Le plaisir sexuel est simplement divin" a déclaré le pape François. Il nous étonnera toujours…

06.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

ça vient d'être publié
décryptage > Justice
Succession de Ruth Bader Ginsburg

Cour suprême : ce que la démocratie et l’état de droit américains doivent aussi aux juges conservateurs

il y a 9 min 54 sec
décryptage > Economie
Crise sanitaire

COVID-19 : et maintenant, quel impact économique ?

il y a 1 heure 18 min
light > Santé
Des propos "à l'emporte-pièce"
Olivier Véran répond à Nicolas Bedos suite à son appel sur l'arrêt du port du masque et des gestes barrières
il y a 15 heures 35 min
pépites > Santé
Désengorger les SERVICES
Covid-19 : les Hôpitaux de Paris vont reporter 20% des opérations chirurgicales dès ce week-end
il y a 17 heures 39 min
pépites > Santé
Health Data Hub
Santé : l’Assurance maladie met son avis en suspens sur le mégafichier de données individuelles
il y a 18 heures 36 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
Covid : les épargnants devront payer la facture; Bayrou trouble la coordination gouvernementale; Les bonnes affaires d’Édouard Philippe : payé 50 000€ pour se former au numérique...; La fraude sociale sert (aussi) à financer le terrorisme islamiste
il y a 20 heures 20 min
décryptage > France
Loi

La France, paradis des squatteurs et qui entend bien le rester

il y a 21 heures 36 min
décryptage > France
Drame humain

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

il y a 22 heures 35 min
pépite vidéo > Société
Fermeture des bars et des restaurants
Covid-19 : l'incompréhension de la maire de Marseille, Michèle Rubirola, suite aux annonces d'Olivier Véran
il y a 23 heures 3 min
décryptage > Economie
Industrie

Sauver Bridgestone à tout prix ? Et si on parlait de ces emplois industriels qui ne trouvent pas preneurs...

il y a 23 heures 51 min
décryptage > Société
Angoisse face au Covid-19

Petits conseils pour rester un parent serein quand la pandémie fait flamber votre stress

il y a 30 min 13 sec
light > Santé
Sport
Pas plus de 1.000 spectateurs par jour pour le tournoi de Roland Garros
il y a 1 heure 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Comédies françaises" de Eric Reinhardt : un magnifique roman d’initiation, itinéraire d’un millénial gâté

il y a 16 heures 22 min
light > Culture
Ministère de la Culture
Gabriel Matzneff est définitivement privé d'aide publique
il y a 18 heures 11 min
pépites > Europe
Vers de nouvelles sanctions de l'UE ?
Biélorussie : l'Union européenne refuse de reconnaître Alexandre Loukachenko comme président malgré sa "prestation de serment"
il y a 19 heures 57 min
pépites > Justice
Justice
Financement libyen : la cour d'appel de Paris rejette les recours de Nicolas Sarkozy et de ses proches
il y a 20 heures 33 min
décryptage > International
Influence de la Turquie

Les troubles obsessionnels compulsifs d’Erdogan : Le panislamisme, la résurgence de la grandeur ottomane… et incidemment attaquer la France

il y a 22 heures 20 min
décryptage > France
Il m’a démasqué

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

il y a 22 heures 52 min
décryptage > Environnement
Transition écologique

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

il y a 23 heures 34 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

il y a 1 jour 19 min
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
droite étude france électeurs citoyens
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
droite étude france électeurs citoyens
Avenir de la droite

Fractures françaises : le divorce entre les deux droites est-il irrémédiable ?

Publié le 15 septembre 2020
Selon l’enquête 2020 sur les "Fractures françaises", réalisée pour Le Monde par Ipsos-Sopra Steria, la droite serait confrontée à un rétrécissement idéologique. Il ressort de cette étude l'existence en France de deux droites. Ces deux droites sont-elles conciliables ?
Bruno Cautrès
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Cautrès est chercheur CNRS et a rejoint le CEVIPOF en janvier 2006. Ses recherches portent sur l’analyse des comportements et des attitudes politiques. Au cours des années récentes, il a participé à différentes recherches françaises ou européennes...
Voir la bio
Edouard Husson
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Universitaire, Edouard Husson a dirigé ESCP Europe Business School de 2012 à 2014 puis a été vice-président de l’Université Paris Sciences & Lettres (PSL). Il est actuellement professeur à l’Institut Franco-Allemand d’Etudes Européennes (à l’Université...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon l’enquête 2020 sur les "Fractures françaises", réalisée pour Le Monde par Ipsos-Sopra Steria, la droite serait confrontée à un rétrécissement idéologique. Il ressort de cette étude l'existence en France de deux droites. Ces deux droites sont-elles conciliables ?

Atlantico.fr : L'enquête Ipsos-Sopra Steria met en avant ce que le "Monde" nomme une "poujadisation" de l'électorat LR. Tirez vous le même constat ?

Bruno Cautrès : Je serais plus nuancé en ce qui concerne le terme de « poujadisation » car le contexte n’est pas le même qu’au début des années 1950 où le poujadisme était apparu. De même, la sociologie de la droite reste davantage diversifiée que celle du poujadisme : la droite c’est encore aujourd’hui les travailleurs indépendants mais aussi des professions libérales ou une partie des cadres supérieurs. Une fois cela dit, il est vrai que l’enquête montre une forte inclinaison des sympathisants LR vers des valeurs sociétales conservatrices : les sympathisants LR sont en moyenne peu favorables à la PMA, disent très souvent s’inspirer du passé dans leur vie, trouvent qu’il y a trop d’étrangers en France, que les immigrés ne font pas assez d’efforts pour s’intégrer. On constate néanmoins que certaines de ses valeurs ou attitudes sont de toute façon très forte dans l’ensemble de l’enquête et de l’échantillon : ainsi si 80% des sympathisants LR déclarent « s’inspirer des valeurs du passé » dans leur vie, c’est le cas de 74% de l’ensemble des français interrogés !  De même, si 96% des sympathisants LR disent que « l’autorité est une valeur qui a été trop critiquée » dans la France d’aujourd’hui c’est le cas de 88% dans l’ensemble de l’échantillon et de 95% des sympathisants de LaREM ou de 90% de ceux du RN. Si « poujadisation » il y a, elle concerne donc également d’autres strates de l’électorat également. Les variations que l’on constate autour de la moyenne de plusieurs de ces indicateurs montrent néanmoins bien que sur certaines des questions de tolérance culturelle et sociétale, les sympathisants de droite sont souvent plus proches de ceux du RN que de ceux de LaREM. C’est la cas de tout ce qui concerne l’immigration : par exemple, 66% des personnes interrogées considèrent qu’il y a « trop d’étrangers en France », c’est le cas de 84% des sympathisants LR (+18 points), de 95% de ceux du RN (+29 points) et de 52% de ceux de LaREM (-14 points). Le tableau est à nuancer en fonction des indicateurs : parfois les sympathisants LR sont intermédiaires entre ceux du RN et de LaREM.

Edouard Husson : Soulignons d’abord que nous avons affaire à une enquête présentée dans le journal « Le Monde », par Brice Teinturier, avec toute la bien-pensance et la détestation de ce qui est sainement, normalement de droite telle qu’on peut la rencontrer régulièrement dans les colonnes du quotidien du soir ! On a connu le sondeur plus objectif. Rendez-vous compte, voici des électeurs qui se préoccupent, plus que la moyenne nationale, de la délinquance, de l’immigration de l’emprise de l’Islam et du terrorisme. Ils attendent un chef. Ils ne seraient pas contre le rétablissement de la peine de mort. Ils sont hostiles à la PMA pour toutes, critiquent les excès du féminisme. Les mêmes aggravent leur cas car ils sont pour la libre entreprise, une fiscalité basse etc...Et d’invoquer une majorité de français qui pensent raisonnablement et sont derrière les options sociétales du gouvernement Macron. Le terme de « poujadisation » est utilisé pour suggérer le populisme. Mais si l’on se rappelle que Jean-Marie Le Pen a commencé, dans les années 1950, comme député poujadiste, il y a une question, qui n’est plus posée, qui est celle de la possible convergence avec l’électorat actuel du RN. Le libéralisme économique, au sens de la défense de la libre entreprise et de la baisse de la fiscalité, est porté par une partie de l’électorat du parti de Marine Le Pen, celui du sud-est, qui se reconnaît dans Marion Maréchal. Le rassemblement entre la droite RN du nord de la France et la droite « poujadiste » se ferait naturellement si Marion Maréchal était la candidate de cette droite. 

Ce "divorce" porte surtout, selon l'étude, sur les sujets régaliens (délinquance et immigration arrivant en tête des préoccupation de cette franche de la population).

Bruno Cautrès : Il faut rappeler que l’enquête a été réalisée dans un contexte d’actualité qui a mis sur le devant de la scène médiatique beaucoup d’éléments portant sur le thème de l’insécurité. Il n’est pas impossible que cela ait joué un rôle dans la hiérarchie des préoccupations affichée par les personnes interrogées. Mais nous savons que les enquêtes sociologiques captent des attitudes, des ressentis, qui sont assez profondément ancrés néanmoins. Tout se passe comme si les sympathisants de droite, à la recherche aussi d’une équation politique leur redonnant une spécificité, se (ré) appropriaient les thèmes que sont l’ordre public et la sécurité. Cela n’est pas si nouveau que cela, rappelons-le. Il s’agit de thèmes sur lesquels la droite a toujours voulu affirmer son leadership. Les spécialistes de sociologie des opinions politiques parlent de « issue ownership » : un phénomène d’appropriation par des partis politiques de certains thèmes dont ils entendent être perçus comme les propriétaires légitimes. C’est le cas de « la loi et l’ordre » (law and order), un thème traditionnellement cheval de bataille pour les partis politiques de droite partout en Europe. Si le « niveau de délinquance » préoccupe 46% des personnes interrogées (arrivant en tête des préoccupations des personnes interrogées), c’est le cas pour 58% des sympathisants RN et 72% des sympathisants LR !  Les sympathisants RN, de leur côté, sont davantage préoccupés par l’avenir du système social que les sympathisants LR.

Edouard Husson : Le « divorce » dont il est question est une notion entièrement définie par rapport à l’électorat LR du milieu de la décennie, l’électorat UMP de Nicolas Sarkozy en 2012. En 2007, l’ancien président de la République avait réussi à attirer la moitié de l’électorat du Front National en mettant en avant immigration et insécurité. Malgré la candidature de François Bayrou, sur un positionnement macroniste, Nicolas Sarkozy avait réussi à garder une grande partie de l’élection du centre-droit, un ancien électorat UDF. François Fillon avait encore réussi à maintenir une partie du grand écart. Mais l’élection d’Emmanuel Macron a rompu le cartel électoral qui fut RPR et UDF. 

Il ressort de cette étude l'existence en France de deux droites. L'une culturellement plus libérale et l'autre plus libérale…économiquement. Ces deux droites sont elles conciliables aujourd'hui?

Bruno Cautrès : La pluralité des droites en France est fort ancienne. Il y a toujours eu deux, voire trois, droites. Le centre-droit, libéral/européen/réformateur se retrouve aujourd’hui davantage dans Emmanuel Macron que dans LR. Mais il faut prendre garde à un effet de perspective : Emmanuel Macron est au pouvoir et il incarne forcément aux yeux de ce centre-droit le côté réformateur. Par ailleurs, il faudra avoir en tête les paramètres économiques qui tiennent à cœur de l’électorat de droite et de centre-droit : la réduction des déficits publics, du nombre de fonctionnaires et des impôts. La crise de la Covid met tout cela en sourdine ou entre parenthèses, pour le moment. En ce qui concerne l’avenir électoral de la droite, au sens LR du terme, la grande question stratégique est de savoir si elle souhaite rejouer avec Emmanuel Macron le match UDF/RPR (solution Estrosi d’une alliance pour la présidentielle) ou si elle s’inscrit dans une autre trajectoire. Le choix de son candidat pour l'élection présidentielle sera capital pour les LR et l'orientation de cette trajectoire. 

Edouard Husson : Je crois qu’il faut changer de cadre d’analyse. Nous sommes revenus à une répartition claire entre la droite, le centre et la gauche. Il s’agit de trois blocs de 30% environ. Les droites dont nous parlent l’enquête Sopra Storia sont en fait une droite LR qui représente aujourd’hui 12 à 15% de l’électorat et un électorat centriste rallié à Macron. Il n’y a pas d’autre solution, pour le RN, s’il veut gagner les prochaines élections, que de s’allier à cette partie de l’électorat LR qualifiée de poujadiste par Brice Teinturier. Ou pour cet électorat - que Laurent Wauquiez a essayé d’incarner, de s’allier au RN. Tâche impossible avec la structure actuelle des partis. Mais on pourrait imaginer, avec une nouvelle personnalité, une nouvelle force politique. Qui arriverait en tête de la présidentielle au premier tour. Car Emmanuel Macron aura du mal, lui, à garder le centre-gauche et faire le plein des voix centristes. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
hoche38
- 16/09/2020 - 09:47
L'Imam caché!
On ne peut que compatir pour ceux qui restent des restes de la droite non encore emmacronnée et qui attendent, comme les chiites le font depuis six cents ans, "l'imam caché" qui les sauvera de Marine Le Pen, avec toute l'espérance qu'un croyant peut attendre d'Allah grand et miséricordieux.

Mais cet Allah là est un chiite et est-ce vraiment le bon Allah?
Gastoch
- 15/09/2020 - 20:47
Faire barrage aux 50 nuances de socialo des 40 dernières années
Voilà le mot d'ordre mobilisateur à droite. Je suis d'accord avec Christophe, pardon Señorita, ci dessous. On change d'époque. On jette les vieux rogatons.
lasenorita
- 15/09/2020 - 18:11
Je suis anti-gauche!
Les ''valeurs'' de la droite sont à l'opposé de celles de ''la gauche'': Je suis ''de droite'' donc je suis contre ''la liberté des moeurs'',contre l'immigration musulmane...quant à la PMA:je m'en fous!...Les maires gauchistes et Verts se foutent pas mal de la sécurité des Français! Ainsi l'ancien maire, socialiste, de Marseille(Gaston Deffere)voulait ''jeter à la mer ''les ''Français'' non-musulmans mais il ouvrait ''en grand'' les portes de sa ville aux musulmans ''étrangers'', on sait ce qu'il est advenu de la ville de Marseille! Notre ancien maire, communiste (Alain Clary) a fait venir des centaines de Marocains, dans ma ville, ces Marocains avaient été chassés de Corse: pourquoi ne sont-ils pas RETOURNES dans leur pays? Les musulmans augmentent l'insécurité dans notre pays voir https://www.breizh-info.com/2020/09/14/150481/le-procureur-de-rennes-avoue-enfin-les-mineurs-et-majeurs-etrangers-isoles-sont-surrepresentes-dans-cette-forme-de-delinquance..Quand je vote, je choisis le candidat ''de droite'' le mieux placé pour ''faire barrage à la gauche''...aux ''présidentielles'', j'ai vote CONTRE Macron!...