En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

03.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

04.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

07.

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 9 heures 45 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 10 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 11 heures 10 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 13 heures 20 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 14 heures 5 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 15 heures 34 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 16 heures 6 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 17 heures 13 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 17 heures 37 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 18 heures 6 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 10 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 10 heures 56 min
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 11 heures 52 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 13 heures 53 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 15 heures 23 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 15 heures 35 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 17 heures 8 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 17 heures 24 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 17 heures 44 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 18 heures 11 min
© DR
© DR
Le bloc-pol de Laurence Sailliet

Danièle Obono ou l’indignation à géométrie variable qui met la République à genoux

Publié le 07 septembre 2020
Laurence Sailliet revient cette semaine sur la polémique liée à l'article et aux dessins publiés dans Valeurs Actuelles concernant la députée de La France Insoumise, Danièle Obono.
Laurence Sailliet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurence Sailliet, ex-porte-parole Les Républicains, est chroniqueuse politique.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurence Sailliet revient cette semaine sur la polémique liée à l'article et aux dessins publiés dans Valeurs Actuelles concernant la députée de La France Insoumise, Danièle Obono.

Il y a une semaine, nombreux dans la classe médiatique et politique dénonçaient, avec virulence, une caricature de Danièle Obono parue dans Valeurs Actuelles. Dans cet emballement, certains journaux utilisaient même, dans leurs titres, les termes « d’indignation générale » ou « de condamnation unanime ». Il est vrai que cette illustration, de très mauvais goût, ne pouvait que faire l’unanimité contre elle et ceci engendra d’ailleurs les excuses du journal. Mais il faut dire que de leur aveu même, beaucoup de ces censeurs de la presse, n’avaient pas pris la peine de lire l’article, plus précisément la « fiction-politique » qui l’accompagnait. Ainsi, pour beaucoup l’option de la réaction immédiate facile, car dans le sens du vent, fut privilégiée au détriment de l’analyse et la réflexion pourtant essentielles sur un sujet si délicat. Peu commentèrent donc l’écrit lui-même sur lequel les avis auraient été, me semble-t-il, beaucoup plus mitigés. 

Ce lynchage, en bonne et due forme, aura tout de même engendré l’éviction de LCI de Geoffroy Lejeune, Directeur de la rédaction de Valeurs Actuelles, débatteur habituel de la chaîne. Plus grave encore, on assista à l’intrusion de militants de la Ligue de Défense Noire Africaine dans les locaux du journal puis à la profération de menaces et allusions antisémites lors d’une manifestation devant celui-ci. Cette fois, par contre, les condamnations de ces violences furent très rares, l’indignation étant chez beaucoup à géométrie variable. Elle l’est aussi, il faut le dire lorsqu’il s’agit de condamner la propagande raciste de Mme Obono et sa vision communautarisée de la République qu’elle est censée incarner dans le cadre de son mandat.

Oui, élue de la République Mme Obono peut quotidiennement la défier, cette République, sous l’œil bienveillant d’un microcosme bien-pensant très éloigné de la véritable perception des Français. Pourtant, aucun d’entre eux n’ignore les liens et la proximité entre Danièle Obono et Houria Bouteldja, dont la dérive identitaire n’est plus à prouver. Mme Obono, consciente de cette bienveillance, n’hésite pas à faire part publiquement du respect qu’elle porte à cette militante raciste anti-blanc, antisémite et homophobe, même quand celle-ci affirme « Mohammed Merah c’est moi ... ». Je passe son soutien aux rappeurs qui « niquent la France » ou ses difficultés à dire simplement qu’elle aime cette France, tant cela peut paraître futile en comparaison au soutien à un terroriste, un monstre qui en trois expéditions a assassiné sept personnes dont trois enfants juifs et fait six blessés. 

Il n’aura fallu qu’une semaine après son discours victimaire, qui sonnait très faux d’ailleurs : « J’ai mal à ma France, j’ai mal à ma République » pour que les masques remis le temps de la polémique retombent aussi vite, lors de la manifestation organisée pour la soutenir. Les quelques centaines de personnes présentes n’on pas beaucoup attiré l’attention et pourtant ce rassemblement aurait mérité couverture médiatique et commentaires.  Déjà dans l’appel publié par le parti des Indigènes de la République, l’exposé des premiers signataires était sans équivoque : Jawad Bachare du CCIF et bien sûr Houria Bouteldja. Cette dernière n’a d’ailleurs pas hésité a scandé en guise d’ouverture de son discours devant notamment des élus de la France Insoumise, bardés de leur écharpe tricolore : « Salam Alikoum », formule utilisée par les musulmans pour se saluer. Voici la vision de la République et de la laïcité de Mme Obono et de ses alliés.

Mais ce fut les propos même de Daniel Obono qui auraient dû faire réagir tout Républicain, prompts à la défendre quelques jours avant. Je la cite : « Ce que cet organe d’extrême droite a voulu dire à moi et à toutes les personnes que je représente en tant que députée de la Nation [...], c’est un message pour me dire, nous dire qu’on n’est pas chez nous …à ces attaques, il faut répondre qu’on est chez nous. On vit ici, on naît ici, on travaille ici, on est chez nous. »

Mais qui évoque -t-elle par ce « on » ?
Ne soyons pas dupes, très clairement, Mme Obono se positionne en tant que représentante de certaines « communautés » alors même qu’un Député est censé être un représentant de la Nation tout entière, ce terme Nation qu’elle utilise elle-même tout en le vidant de sa substance. Ce mal insidieux qu’elle promeut, le communautarisme, mettra à genoux notre République mais peu s’en offusquent.

Nous ne le dirons jamais assez, la France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Alors aux Républicains de tous bords qui se sont révoltés il y a quelque jours, ayez le courage aujourd’hui de combattre également Mme Obono pourfendeuse des principes même qui constituent notre République, notre pays la France.  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Vu de très loin
- 09/09/2020 - 09:54
Certaines provocations sont inutiles et contre-productives
Il n'était pas utile de donner un nom connu à l'héroïne de cette fiction : cela a étouffé la réflexion collective sur les réalités de l'esclavage. On s'en trouve réduit à débattre sur le mode victimisation de cette élue : le piège.
Pas intelligent de la part de la rédaction de ce journal.
camember
- 09/09/2020 - 08:09
clo-ette
finalement à 8 h01, nous sommes d'accord
camember
- 09/09/2020 - 08:08
@clo-ette
Je n'ai pas l'impression que tout le monde pense la même chose que moi, alors pourquoi pensée unique ? et les commentateurs des plateaux TV ont eux-mêmes des opinions très variées, alors je ne vois pas comment ils pourraient être comparés à la Bible.
Et on peut remettre D. Obono à sa place sans faire un jeu de mots vaseux avec le nom d'une race de singe, s'il faut mettre les points sur les i, ce qui ne fait qu'apporter de l'eau à son moulin.