En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

02.

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

03.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

04.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

05.

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

06.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

07.

Séparatisme : cachez moi cet islamisme que je ne saurais nommer

01.

Régine s'en prend à Michel Drucker

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

06.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

05.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

06.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Calendrier électoral
Présidentielle 2022 : EELV décide de repousser la désignation d’un candidat après les régionales
il y a 7 heures 53 min
light > Culture
Icône du théâtre et du cinéma
Mort de l'acteur Michael Lonsdale à l'âge de 89 ans
il y a 9 heures 45 min
pépites > Justice
ENM
Eric Dupond-Moretti propose l'avocate Nathalie Roret pour diriger l'Ecole nationale de la magistrature
il y a 11 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Bananas (&Kings)" de Julie Timmerman au Théâtre de la Reine blanche : une pièce courageuse et engagée, qui nous adresse un avertissement sans frais

il y a 12 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le métier de mourir" de Jean-René Van Der Plaetsen : spécial rentrée littéraire, un avant-poste confiné en territoire hostile. Le roman inoubliable d'une histoire vraie

il y a 13 heures 2 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

La Chine plus forte que le Covid. La France et les autres, au garde-à-vous

il y a 13 heures 29 min
pépites > Politique
Bérézina
Déroute de la République en Marche au premier tour des élections législatives partielles
il y a 14 heures 52 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Comment choisir l'iPad qu'il vous faut parmi tous les modèles qui existent désormais ?
il y a 15 heures 51 min
pépite vidéo > Politique
Campagne électorale
Marine Le Pen "réfléchit" à quitter la présidence du Rassemblement national avant la présidentielle
il y a 16 heures 30 min
light > Politique
Etourdi
Pressé, le député Jean Lassalle se gare sur un passage à niveau et bloque un train
il y a 17 heures 5 min
light > Culture
Bilan inquiétant
Journées du patrimoine : la fréquentation en net recul suite à l'impact de la crise sanitaire
il y a 8 heures 58 min
pépites > Santé
Briser les chaînes de contaminations
Coronavirus : de nouvelles mesures de restrictions vont être appliquées à Lyon
il y a 10 heures 16 min
pépites > Société
Annonces
Emmanuel Macron présentera sa stratégie de lutte contre les "séparatismes" le 2 octobre prochain
il y a 12 heures 18 min
pépites > International
Argent sale
« FinCEN Files » : l'argent sale et les grandes banques mondiales
il y a 13 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Détour" de Luce D'Eramo : survivre et revenir de l’enfer, un témoignage poignant, un livre rare

il y a 13 heures 11 min
pépites > Social
Paradoxe
La Métropole du Grand Paris est marquée par de fortes inégalités sociales qui ont augmenté
il y a 13 heures 48 min
décryptage > Economie
Evolution de l'épidémie

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

il y a 15 heures 20 min
décryptage > Politique
Assemblée nationale

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

il y a 16 heures 5 min
décryptage > Santé
Le bouclier du sommeil profond

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

il y a 17 heures 12 sec
décryptage > Europe
Camp de Moria

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

il y a 17 heures 35 min
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
TikTok réseau social
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
TikTok réseau social
Atlantico Business

TikTok première victime du bras de fer entre la Chine et les États-Unis. Donald Trump va décider de fermer la star montante des réseaux sociaux

Publié le 03 août 2020
Dans la guerre commerciale qu’il livre à la Chine, Donald Trump continue sur la ligne dure. Au point de s’attirer les foudres des 100 millions d’ados américains utilisateurs. TikTok, la grande réussite chinoise, a le choix entre fermer ses activités ou se vendre à un américain.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans la guerre commerciale qu’il livre à la Chine, Donald Trump continue sur la ligne dure. Au point de s’attirer les foudres des 100 millions d’ados américains utilisateurs. TikTok, la grande réussite chinoise, a le choix entre fermer ses activités ou se vendre à un américain.

TikTok, c’est un réseau social tout neuf. Il date de 2016 et compte déjà 1 milliard d’utilisateurs à travers le monde, dont 100 millions aux États-Unis. Le nouvel Instagram en plus jeune et plus ludique, à la différence près que l’entreprise à l’origine du succès, Bytedance, est chinoise.

Autant d’ingrédients qui ont attisé l’intérêt de Washington, qui évoquent des suspicions d’espionnage au profit de Pékin. Une « menace nationale » pour les millions de données des citoyens américains et le risque qu’elles se retrouvent dans les mains d’un régime autoritaire, en conflit avec les États-Unis depuis la présidence Trump.

La tension est montée tout le weekend. Vendredi, Donald Trump annonçait son intention d’interdire TikTok, le réseau social où les utilisateurs s’amusent à créer des mini-vidéos personnalisées, sur le territoire américain. Mais samedi soir, rien n’était encore sorti des bureaux de la Maison Blanche.

Pour cause, une autre solution était en train d’être négociée par Bytedance elle-même. Pour ne pas mourir aux États-Unis, l’entreprise voulait céder son activité locale à une entreprise américaine.  Microsoft est sur les rangs et serait en train de négocier.

Alors, tout ça n’est ni plus ni moins qu’un démantèlement. Bytedance se séparerait de 10% de ses activités et ne garderait aucune participation dans cette scission. Une autre entreprise (Microsoft ou une autre) serait chargée de faire fonctionner le réseau social sur le territoire américain. Et du coup, pourrait en surveiller le fonctionnement des moteurs en évitant que les données ne s’échappent ailleurs.

On a souvent parlé de démantèlement pour les GAFA, les géants du digital américain, cette semaine encore, quand leurs patrons sont passés sur le gril devant les députés du Congrès. Mais ce démantèlement imposé à un géant chinois se serait décidé en un temps record et par les acteurs économiques eux-mêmes, Donald Trump n’intervenant qu’en dernier ressort pour contraindre le groupe chinois à revoir son prix de vente à la baisse, selon certains analystes.

En fait selon le Financial Times, derrière cette opération, le grand gagnant serait Facebook, qui aurait pu faire pression sur le gouvernement, alors qu’il s’apprête à lancer un rival à Tiktok, baptisé Reels.

Quelque part, les grands du digital ne sont pas mécontents. Facebook bien sûr, mais aussi Google, Apple, Amazon ont beaucoup de mal à fonctionner sur le marché chinois. Ils sont soit interdits, soit censurés ou contrôlés quant à leur contenu. Ça fait des mois qu’ils réclament des mesures de rétorsion, d’autant que très souvent les Chinois accueillent les innovations et les empruntent très rapidement pour développer leurs propres modèles.

Le problème est que si cette application est détestée de Donald Trump, elle est plébiscitée par près de 100 millions d’utilisateurs aux États-Unis, parmi lesquels beaucoup de jeunes de 16 à 24 ans. Le président américain peut-il se permettre dans une campagne présidentielle déjà compliquée, de se mettre le jeune électorat à dos ? Il prend des risques... A moins qu’il échange ces jeunes électeurs contre une neutralité bienveillante de tous les GAFA qui ne l’ont jamais beaucoup aimé non plus.

Les grands projets cachent parfois de basses manœuvres politiques.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lémire
- 04/08/2020 - 13:50
guerre froide et TikTokers
a) La guerre froide avec la Chine date de bien avant Trump, celui-ci a donné un coup de projecteur (et les US ont maintenant leurs propres gisement de terres rares, ça peut aider) mais l'espionnage systématique, l'entrisme systématique dans les petits pays européens, les prêts léonins en Afrique, l'absence de libéralisation du marché chinois (contrairement aux promesses de leur entrée à l'OMC), les annexions sauvages en mer de Chine, l'intimidation du Japon, les subventions mal déguisées à des filiales de l'armée existend depuis en gros une bonne décennie. Mais les GAFA, commanditaires des élus démocrates, propriétaires de médias majeurs et dépendant industriellement de la Chine, ont fait le maximum pour enfumer les peuples occidentaux. Mais Trump en a fait un thème de campagne (ce ne sont pas les GAFA qui le financent), ainsi que du rapatriement de capacités industrielles (cf. révision de l'ALENA)

b) Trump sait que les jeunes petit-bourgeois, principaux utilisateurs de TikTok, font partie de ses ennemis irréductibles (gare à celui qui ne se rallierait pas à cette juste cause !) et n'hésite pas à les provoquer, et ça a déjà marché électoralement.
Frangipanier123Tours
- 03/08/2020 - 23:01
Tik Tok "la star montante des
Tik Tok "la star montante des réseaux sociaux" ??? Votre journaliste devrait cesser de fumer la moquette !

Ce réseau pour adolescent(e)s TRES attardé(e)s a certes un nombre croissant d'adhérents mais si vous passez 5 mn dessus, vous en ressortez TRES démoralisé quant à la baisse RAPIDEMENT VERTIGINEUSE du QI moyen des jeunes générations occidentales, et en particulier américaines ...
Nicolas59
- 03/08/2020 - 18:39
Petit complément à destination des fans des US
Si on bouclait toutes les entreprises US actives en Europe et qui sont des agents de renseignements du gouvernement américain, il y aurait de gros dégâts sinon un carnage.