En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

02.

Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"

03.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

04.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

05.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

06.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

07.

Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

06.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 12 min 16 sec
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 48 min 41 sec
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 1 heure 18 min
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 1 heure 49 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 2 heures 22 min
pépites > Santé
Coronavirus
Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"
il y a 3 heures 4 min
décryptage > International
Prévisions

Doubler le PIB chinois d’ici 2035 ? Voilà pourquoi l’objectif de Xi Jinping est un pur fantasme

il y a 3 heures 54 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bercy force les assureurs à couvrir les risques de pandémie mais pas ceux du Covid. Ce n’est pas gagné

il y a 4 heures 22 min
décryptage > Santé
Tester, tracer, isoler

Covid-19 : mais pourquoi l’isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

il y a 4 heures 30 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 17 heures 52 min
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 38 min 10 sec
décryptage > France
Réhabilitation

Crise du logement : le Covid, l’occasion d’accélérer la transformation de bureaux en habitation

il y a 57 min 10 sec
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 1 heure 45 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 2 heures 18 min
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 2 heures 41 min
décryptage > Environnement
Anticipation

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

il y a 3 heures 16 min
pépites > Politique
Etats-Unis
Donald Trump finit par débloquer le processus de transmission du pouvoir à Joe Biden
il y a 4 heures 1 min
décryptage > Europe
Capital politique en jachère

2020, l'année où l'Union européenne conserva l'approbation d'une majorité d'Européens contre vents et marées... sans rien savoir en faire

il y a 4 heures 27 min
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 17 heures 21 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 18 heures 59 min
© Dan Kitwood, Nicholas Kamm / AFP / POOL
Donald Trump xi Jinping Etats-Unis Chine
© Dan Kitwood, Nicholas Kamm / AFP / POOL
Donald Trump xi Jinping Etats-Unis Chine
L'empire contre-attaque

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

Publié le 01 août 2020
Les échanges et les relations entre les Etats-Unis et la Chine apparaissent comme de plus en plus conflictuels. Ces deux nations reproduisent-elles les rivalités qu'entretenaient l'Allemagne et la Grande-Bretagne lors de la Première Guerre mondiale ?
Cyrille Bret
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cyrille Bret, ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure, de Sciences-Po Paris et de l'ENA, et anciennement auditeur à l'institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) est haut fonctionnaire et universitaire. Après avoir enseigné...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les échanges et les relations entre les Etats-Unis et la Chine apparaissent comme de plus en plus conflictuels. Ces deux nations reproduisent-elles les rivalités qu'entretenaient l'Allemagne et la Grande-Bretagne lors de la Première Guerre mondiale ?

Atlantico.fr : Les relations entre Chine et les États-Unis ne cessent de s'aggraver. Ces deux pays sont-ils en train de reproduire les rivalités qu'entretenaient la Grande-Bretagne et l'Allemagne lors de la première guerre mondiale ? 

Cyrille Bret : Les puissances impériales mondiales semblent se réveiller et entrer en conflit. Les Etats-Unis, unique puissance véritablement mondiale depuis la fin de l’URSS en 1991, sont désormais concurrencés par la République Populaire de Chine dans tous les domaines : militaire d’abord avec la modernisation rapide de l’Armée Populaire de Libération (APL) dans le domaine des missiles, des chasseurs, des navires ou encore des actions cyber ; dans le domaine économique également car l’économie chinoise tend aujourd’hui à la parité avec le PIB américain ; technologique et scientifique car le Made in China est aujourd’hui hautement technologique ; sanitaire plus récemment quand le monde entier a constaté sa dépendance à l’égard des médicaments et des équipements médicaux chinois. Dans tous les domaines et sur tous les continents (y compris l’Afrique, l’Europe et l’Amérique latine), la puissance montante chinoise conteste l’hégémonie américaine.

Le parallèle est tentant avec la compétition du 19ème siècle entre la puissance installée de l’Empire britannique et la puissance montante et concurrente de l’Empire allemand fondé par Bismarck et Guillaume sur la défaite du Second Empire français. Dans les années 1890, l’économie allemande avait rattrapé son retard sur l’économie britannique et lui dérobait des parts de marché ainsi que sa place de leader dans l’innovation. De même, la Kriegsmarine entendait rivaliser avec la Navy qui contrôlait largement les océans du globe.

Poussée à son extrême, cette comparaison est terrifiante car la rivalité entre les deux empires a débouché sur l’affrontement de la Première guerre mondiale et au suicide de l’Europe.

C’est la question pendante de la géopolitique contemporaine : la Chine et les Etats-Unis sont-ils pris dans une spirale qui les conduira au conflit armé ?

Certains comparent la guerre froide avec l'animosité sino-américaine actuelle. Qu'en pensez-vous ? 

Face aux risques de guerre de la situation actuelle, on peut être tenté d’établir un parallèle plus rassurant avec la Guerre Froide ayant opposé de 1947 à 1991 deux vainqueurs de la Deuxième guerre mondiale, l’URSS et les Etats-Unis. En raison de l’équilibre de la terreur atomique, cette rivalité entre blocs géopolitiques n’a pas débouché sur une guerre totale. Du temps de la première Guerre Froide, avant la mort de Staline en 1953, la rivalité entre les deux superpuissances étaient multiforme notamment en Europe avec la constitution d’alliances militaires et politiques. D’un côté, le Pacte de Varsovie et de l’autre, l’OTAN. Mais les conflits militaires étaient toujours indirects et circonscrits en raison même de la peur d’une apocalypse nucléaire. Ainsi, Américains et Soviétique s’opposaient à travers leurs alliés respectifs au Vietnam, au Moyen-Orient, etc. Mais la guerre restait froide autrement dit maîtrisée.

Aujourd’hui bien des facteurs rappellent cet équilibre des empires. L’interdépendance économique, le rôle au sein du Conseil de sécurité des Nations-Unies, la possession de l’arme nucléaire semblent écarter un réchauffement du conflit. Toutefois, la rivalité actuelle est plus instable par certains côtés : la Chine est une puissance revanchiste au sens où elle estime que sa renaissance efface deux siècles d’humiliation coloniale ; en outre, elle jouit d’un poids économique que l’URSS n’a jamais su acquérir face aux Etats-Unis ; enfin, le nationalisme chinois est aujourd’hui exacerbé par la frustration de voir Taïwan sous la protection des Etats-Unis.

Entre la Chine et les Etats-Unis, l’équilibre de la terreur est plus précaire.

Trouve-t-on des similitudes dans les comportements de  Xi Jinping et Donald Trump par rapport à divers personnages de l'Histoire de la première guerre mondiale ?

La psychologie des dirigeants n’est pas tout. Dans la rivalité entre Chine et Etats-Unis, les structures fondamentales des cultures, des Etats et des appareils militaires jouent un grand rôle. Mais il peut être tentant de comparer la versatilité psychologique de Donald Trump avec celle de l’empereur allemand Guillaume II ou la volonté de domination de Xi Jinping avec celle de Bismarck. Ces comparaisons sont stimulantes au sens où elles éclairent l’avenir (inconnu par définition) à la lumière du passé (un peu mieux connu).

Néanmoins, au jeu des comparaisons, je pense que nous devrions aujourd’hui nous concentrer sur les nouveaux risques internationaux : la volonté de revanche de la Chine, l’incapacité des Etats-Unis à se trouver une nouvelle vocation mondiale, le poids nouveau d’autres puissances comme l’Inde, l’Union européenne, etc.

En géopolitique, la comparaison stimule l’analyse, mais la compréhension de la nouveauté éclaire la décision.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
edac44
- 04/08/2020 - 09:09
@evgueniesokolof
Pour Casterman, c'est trop tard, Tintin est mort depuis longtemps !...
Faut pas confondre "Tintin au Tibet" et "Tintin au bidet"
Reste ...
Charlie Hebdo pour ce genre de chronique nique nique !...
Mais l'emploi n'y est pas garanti, les gilets pare balles y sont parait-il en option.
Quand à faire "crac crac" ...
parfois j'y pense encore et puis j'oublie
et depuis,
plus personne m'emmerde
et tout le monde m'envie.

Bref, le pied quoi !...
Till Eulenspiegel
- 03/08/2020 - 11:23
opposées..............pardon
cultures opposées................
Till Eulenspiegel
- 03/08/2020 - 11:22
Deux cultures totalement opposés.
Les américains sont des individus courageux et persévérants mais ils pechent dans leur croyance légitime pour eux du recours à la force."le plus fort a toujours raison".La Chine est un pays oriental,fille de Confucius et Lao-Tseu.Pour elle l'opposition frontale n'est pas de mise et le recours à la force une faiblesse psychologique.En bon oriental,pour le Chinois,le temps ne compte pas.Il arrivera à ses fins memes si des dizaines d'années sont nécessaires pour arriver à son but.Sa patience est sans limite.Les ambitions de la Chine en mer de Chine sont effrayantes et un conflit aero-naval plus que probable dans les années à venir.Ce qui explique la constitution d'un "cordon sanitaire" par les occidentaux autour de cette zone.