En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles s’expose Emmanuel Macron

03.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

06.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

07.

Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

06.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

05.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

06.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

ça vient d'être publié
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie au premier stade de l'évolution débusquée grâce à l'IA ; Voici ce qu'il se passe quand un trou noir ne « fonctionne » pas
il y a 52 min 48 sec
pépites > Santé
Au bal masqué ohé ohé
Covid-19 : deux tiers des Français favorables au port obligatoire du masque à l’extérieur
il y a 1 heure 40 min
pépites > International
Onde de choc
Liban : le Premier ministre propose des élections anticipées pour apaiser la colère des habitants
il y a 3 heures 13 min
décryptage > Société
Disruption

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

il y a 4 heures 10 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

La France des caïds : voyage au pays des narcobandits

il y a 4 heures 30 min
décryptage > Société
Agriculture

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

il y a 4 heures 30 min
décryptage > Société
Délinquants déconfinés

Gérald Pandelon : "Avec la crise sanitaire, le risque d’augmentation de la délinquance de droit commun est réel ; les gros voyous, en revanche, s’y sont préparés et ont des réserves"

il y a 4 heures 30 min
décryptage > Economie
Différence de taille

Le match du plan de relance allemand et français

il y a 4 heures 32 min
décryptage > International
La France en première ligne

Liban : l'Europe portée disparue

il y a 4 heures 32 min
pépites > International
Deuil
Covid-19 : l'Amérique latine est désormais la région avec le plus de morts dans le monde
il y a 21 heures 53 min
pépites > International
Dernière dictature d'Europe
Belarus : journée d'élection présidentielle, sur fonds de fraudes et d'arrestations arbitraires
il y a 1 heure 10 min
pépites > Santé
Sortez couverts
Ile-de-France : les zones où le masque devient obligatoire à partir de ce lundi
il y a 2 heures 6 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : les émissions de carbone ont chuté en 2020... sans effet notable pour la planète. Les solutions sont ailleurs
il y a 3 heures 29 min
décryptage > Société
SOS liberté d’opinion en danger

Cancel culture : pourquoi les pires dérives du XXe siècle nous menacent à nouveau

il y a 4 heures 16 min
décryptage > International
Zone de tension

L'annexion du Cachemire déclenchera t-elle une nouvelle guerre indo-pakistanaise ?

il y a 4 heures 30 min
décryptage > France
Immortel Astérix

Voulez-vous savoir pourquoi le mot "Gaulois" a émigré en banlieue ?

il y a 4 heures 30 min
décryptage > Santé
Différences

Le Covid-19 allemand est-il quatre fois moins meurtrier que le Français ?

il y a 4 heures 31 min
décryptage > Media
Economie des médias

Tuer les cookies pour sauver le journalisme ? Les très intéressantes leçons venues des Pays-Bas

il y a 4 heures 32 min
pépites > International
Drame
Beyrouth : 158 morts et toujours 21 personnes portées disparues, selon un nouveau bilan
il y a 21 heures 35 min
light > Culture
C'est dans les vieux pots...
"Dirty Dancing" va avoir une suite, avec Jennifer Grey reprenant son rôle de "Bébé"
il y a 22 heures 31 min
© LOU BENOIST / AFP
EPR Flamanville
© LOU BENOIST / AFP
EPR Flamanville
Énergie nucléaire

EPR : petits bémols au pessimisme de la Cour des Comptes

Publié le 20 juillet 2020
La Cour des comptes a dressé, au début du mois de juillet, un bilan accablant de la construction de l'EPR de Flamanville. Bruno Alomar revient sur les principaux enjeux de ce dossier.
Bruno Alomar
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Alomar, économiste, auteur de La Réforme ou l’insignifiance : 10 ans pour sauver l’Union européenne (Ed.Ecole de Guerre – 2018)  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Cour des comptes a dressé, au début du mois de juillet, un bilan accablant de la construction de l'EPR de Flamanville. Bruno Alomar revient sur les principaux enjeux de ce dossier.

La Cour des comptes s’est prononcée le 9 juillet sur l’état de la filière nucléaire française, ainsi que sur l’EPR de Flamanville et la poursuite du développement de cette technologie. Si le nouveau président de la plus haute juridiction financière, Pierre Moscovici, a tenu à souligner que sous sa présidence la Cour sortirait de sa posture un peu commode de père fouettard, il est difficile de discerner la moindre mansuétude dans l’analyse des magistrats de la rue Cambon. Alors qu’EDF doit présenter début 2021 un programme de construction portant sur six nouveaux réacteurs nucléaires de troisième génération en France, la Cour ne déguise pas ses inquiétudes à l’égard d’une décision dont les conséquences pourraient être importantes sur l’ensemble du mix énergétique national, rien moins que « jusqu’au XXIIe siècle ». 

Naturellement la Cour des comptes, tel le scorpion de la fable, est dans son rôle quand elle pointe, au nom de la préservation de l’argent public, les retards et dépassements de coûts qu’a connus l’EPR de Flamanville. Nul de sérieux ne conteste que des erreurs ont été commises, et que des difficultés importantes ont dû être surmontées. EDF partage ce constat, déjà dressé par le rapport Folz du 28 octobre 2019, et qui a justifié l’adoption par l’énergéticien du plan Excell visant à remédier à des défauts de qualité constatés.

Qu’il soit permis, puisque le contradictoire est au fondement de la recherche de la vérité qui fait la justice – y compris financière - de formuler ici quelques observations.

D’abord, évidence qu’il faut pourtant rappeler sans cesse, traiter de l’EPR n’est pas traiter du dernier modèle de voiture ou de smartphone ! Il ne s’agit pas ici de plaider l’indulgence et de considérer que tout a toujours été fait sans erreur. Il s’agit de prendre la mesure de la complexité du sujet nucléaire. Apprendre en marchant, tâtonner, parfois se tromper, est inhérent à des projets d’une complexité aussi grande que l’EPR, de même d’ailleurs que les défis induits en matière de compétence technique. 

Ensuite, puisqu’il s’agit d’industrie, il faut être capable de raisonner en coût marginal et en série. L’EPR 2, que vise la Cour, sera par construction beaucoup plus simple à réaliser que son prédécesseur. Les compétences nécessaires, qui ont parfois été manquantes où insuffisamment rodées, auront été reconstituées, non seulement par EDF, mais également par l’ensemble de la filière concernée, qui a besoin de pouvoir se projeter. Signe d’ailleurs que la prudence que la Cour des Comptes fait sienne est partagée par EDF, la décision a été prise par l’opérateur de ne commencer à couler le premier béton de la première d’EPR 2 que quand 70% des études de détail aura été réalisé (40% dans le cas de l’EPR de Flamanville).

Enfin, si l’honneur des comptables est de chercher à fournir un état des comptes sincère à un moment donné, il ne faut pas craindre de remettre la question de la filière nucléaire civile dans une perspective plus vaste et plus profonde. La réalité est qu’il n’y aura pas de transition énergétique durable, fiable, maîtrisée, si l’on ne reconnaît pas au nucléaire la place centrale qui est la sienne. Le GIEC, pourtant peu suspect de sympathie pour l’électricité d’origine nucléaire, a pris acte, si l’on veut contenir le réchauffement climatique, de la nécessité de mobiliser toutes les énergies bas carbone, et parmi celles-ci l’électricité d’origine nucléaire pour laquelle la France dispose d’une filière de référence. Et que dire de nos partenaires européens ? Alors que l’Allemagne n’en finit pas de prendre conscience des conséquences négatives sur son bilan carbone -sans parler des conséquences négatives en matière de pouvoir d’achat et de compétitivité industrielle - d’une sortie précipitée, mal pensée, du nucléaire civil, le Royaume-Uni, lui, faisant preuve d’une audace reconnue en matière énergétique, fait dans les années à venir une place importante à l’électricité nucléaire. 

C’est dire, en définitive, que si les critiques formulées par la Cour des comptes doivent être entendues et prises en considération, elles ne doivent pas cacher le véritable enjeu : la modernisation de notre parc nucléaire comme pilier central de notre mix énergétique, à côté d’autres énergies bas carbone dont le développement doit être encouragé. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lémire
- 26/07/2020 - 17:15
compétences clés
Je n'ai pas lu le rapport (pas encore ?), mais je me pose une question : le management de projet fait-elle partie des compétences à reconstituer ? Le management "par les délais", sous la pression des plus hauts niveaux des entreprises concernées, a conduit à ignorer ou zapper des résultats de tests, à faire comme si les délais de séchage du béton étaient compressibles, et je suppose à réduire au silence les contradicteurs en leur reprochant leur culture d'ingénieur. Les conséquences de cette culture mortifère de mépris de la technique ont conduit à une falsification systématique de résultats de tests sur un site de tradition métallurgique plus bicentenaire, dont Dieu sait s'il s'en relèvera un jour. Il y a là une question de choix des dirigeants dont je ne sais pas si elle est réglée. Etant donné la mentalité des "commis de l'Etat" censés protéger les citoyens et l'éducation qui leur est donnée, je doute fort qu'ils poussent dans ce sens
Ganesha
- 20/07/2020 - 13:31
Les Chinois ?
Cet article est un plaidoyer faisant preuve de bon sens, mais il n'apporte aucune information nouvelle.
La solution serait-elle de demander l'aide des chinois, dont l'EPR fonctionne ?