En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

03.

L’enseigne Cultura boycottée par des clients pour son utilisation de l’écriture inclusive

04.

Une arme de destruction massive contre l’écriture inclusive : le boycott

05.

Une femme considérée comme très malheureuse pourra avorter jusqu’au dernier jour de sa grossesse

06.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

07.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

06.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

04.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

05.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

06.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

ça vient d'être publié
pépites > International
Voix de la France
Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique
il y a 12 min 32 sec
pépites > Faits divers
Centre-ville du Havre
Prise d'otages dans une agence bancaire du Havre
il y a 1 heure 39 min
pépites > Politique
#MeToo
Les conseillères de l’Elysée avaient alerté et dénoncé des comportements misogynes au plus haut sommet de l’Etat en 2018
il y a 3 heures 19 min
light > People
Contexte pesant
Michelle Obama confie souffrir d'une "légère dépression"
il y a 4 heures 38 min
pépite vidéo > International
"Le Liban n’est pas seul"
Emmanuel Macron est arrivé au Liban pour coordonner et participer à l’aide internationale
il y a 7 heures 8 min
décryptage > France
A la guerre comme à la guerre

Une arme de destruction massive contre l’écriture inclusive : le boycott

il y a 9 heures 53 min
décryptage > Terrorisme
Nouvelle attaque

Afghanistan : Daech à l’offensive

il y a 10 heures 23 min
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : le Framboise Fizz, dégustez de l’armagnac frais, sans vous ruiner

il y a 11 heures 12 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Europe, relance, dettes... L'Allemagne change de politique, plus pour renforcer son rôle de locomotive que pour plaire aux Européens

il y a 12 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "L’offrande grecque, une aventure de Bernie Gunther" de Philip Kerr, du rififi chez les Grecs !

il y a 23 heures 9 min
pépites > Histoire
Mémoire
Japon : commémorations à Hiroshima, 75 ans après la première bombe atomique de l’histoire
il y a 1 heure 3 min
light > Science
Peau robotique
Inspirés par Star Wars, des scientifiques ont créé une peau artificielle révolutionnaire
il y a 2 heures 21 min
pépite vidéo > Politique
Bain de foule
Dans les rues de Beyrouth, Emmanuel Macron a entendu la colère du peuple libanais
il y a 4 heures 4 min
pépites > France
Nouveau drame
Le Mans : un policier a été tué par un chauffard lors d’une intervention
il y a 6 heures 30 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Darmanin défend la police (et lui-même); Marianne étrille EELV; Le Havre, port tué par la CGT; Guerre culturelle : Zemmour dénonce la bêtise de la droite qui croit avoir gagné alors que la gauche domine; Les secrets du nouveau modèle CNews
il y a 8 heures 40 min
décryptage > Société
Ils ont osé ça

Une femme considérée comme très malheureuse pourra avorter jusqu’au dernier jour de sa grossesse

il y a 10 heures 5 min
décryptage > Santé
Pandémie

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

il y a 10 heures 46 min
décryptage > Société
Réorganisation des entreprises

Open space : la Covid m’a tué

il y a 11 heures 42 min
décryptage > France
Risques à domicile

De Lubrizol à Beyrouth en passant par le pont de Gênes, les leçons des catastrophes sont-elles bien tirées en France ?

il y a 12 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Le dernier des yakuzas" de Jake Adelstein, plongée dans le Japon des gangs, un héros inquiétant, un récit haletant !

il y a 23 heures 30 min
© GUILLAUME SOUVANT / AFP 000_1UV9KS
© GUILLAUME SOUVANT / AFP 000_1UV9KS
UNION EUROPÉENNE

Union européenne : la réglementation sur les travailleurs routiers déchire les Européens

Publié le 14 juillet 2020
L’Europe est-elle protectionniste ? En adoptant un « paquet routier » qui limite le travail des chauffeurs routiers de l’Est dans les pays de l’Ouest, le Parlement européen a réveillé la colère des pays eurosceptiques.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’Europe est-elle protectionniste ? En adoptant un « paquet routier » qui limite le travail des chauffeurs routiers de l’Est dans les pays de l’Ouest, le Parlement européen a réveillé la colère des pays eurosceptiques.

 

La Pologne vient de réélire son président conservateur, Andrzej Duda. Ouvertement eurosceptique, il ne porte habituellement pas le projet européen dans son cœur mais n’hésite pourtant pas à s’ériger en défenseur du marché unique quand ses intérêts économiques sont en jeu. La Pologne est le deuxième acteur du secteur du transport routier de l’Union européenne. Elle est particulièrement visée par la réglementation que vient d’adopter l’UE en la matière. 

 

Au coeur de la querelle, la nouvelle réglementation encadrant le travail des chauffeurs routiers et qui limitera la venue des travailleurs des pays de l'Est de l’Union européenne vers les pays de l'Ouest. Un  grand pas vers une harmonisation des règles entre pays européens pour certains, un assassinat en règle de tout un secteur dans certains pays pour d’autres. Les industries du transport en Pologne, Hongrie, Bulgarie, Roumanie seraient touchées et leurs gouvernements prévoient déjà de répliquer. 

 

Jusque-là, le transport en Europe, c’était la loi de la jungle et surtout du moins couteux. Les chauffeurs routiers des pays de l’Est pouvaient passer plus de trois mois en dehors de chez eux, grâce au système de cabotage,  c'est-à-dire quand un camion effectue plusieurs rotations dans un autre pays que le sien sans revenir dans son pays d’origine et à des coûts horaires bien moindres que le travailleurs français. Pour les pays de l’Ouest, les chauffeurs routiers étrangers exerçant sur leur sol représentaient une vraie concurrence déloyale. 

La Commission et le Parlement européen ont travaillé dans ce sens  à une harmonisation à l’échelle européenne, du secteur du transport routier. Histoire surtout d’unifier les concurrences.

Dabord, une harmonisation qui passe par les règles. Avec la réforme, le cabotage est limité et les salariés devront maintenant rentrer dans leur pays d’origine une fois toutes les quatre semaines au moins. Et les entreprises seront obligées de payer un véritable lieu, autre que son camion, pour le repos hebdomadaire du chauffeur, ce qui alourdit évidemment le coût d’un travailleur détaché. 

S’ajoute aussi l’obligation pour tous les camions d’embarquer à bord, à partir de 2026, un tachygraphe numérique qui va agir comme une boite noire et enregistrer les trajets, distances et donc temps de travail ; et faire office d’appareil anti-fraude puisqu’il va permettre de vérifier que les entreprises de transport routier exercent un volume important d'activités dans leur État membre d’origine et qu’il ne s’agit pas que d’une boîte aux lettres.

Ensuite, une harmonisation par le prix, avec le principe du pays d’accueil. Le routier effectuant des livraisons dans un pays autre que le sien doit recevoir le salaire horaire du pays d’accueil. Une vraie usine à gaz pour les entreprises de transport qui devront rémunérer leurs employés au prorata du salaire horaire des pays traversés selon le temps passé…

 

Les réponses apportées par l’Europe ne brillent pas par leur simplicité, puisqu’on ajoute des règles à des règles. Mais surtout, ce dossier, qui est en négociations depuis plus de trois années, révèle plusieurs fractures de la construction européenne.

Une fracture Ouest contre Est, dominée par les différentiels de coût de main d’œuvre, bien moins chère dans les pays de l’Est, ceux qui ont intégré l’Union européenne plus tard, en 2004 et dont les niveaux de vie sont encore en deça de ceux des pays de l’Ouest.

Et une fracture entre les « libéraux », ceux qui demandent une Europe dérèglementée où le marché peut s’exprimer avec une concurrence pure et dure, et ceux qui veulent une Europe plus sociale, très ambitieuse, ce qui passe par plus de réglementation.

Enfin,  une fracture entre ceux qui veulent plus d’Europe et d’harmonisation, comme c’est le but annoncé du duo Merkel Macron et les pays ouvertement eurosceptiques, Pologne et Hongrie en tête.

Mais le comble, c’est quand ces pays conservateurs, pour attaquer la réglementation européenne et défendre leurs intérêts, mettent en cause le non-respect des normes de pollution et des engagements environnementaux…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 15/07/2020 - 18:50
GC
Bien évidemment, sur le long terme vous avez raison.
Mais, cela prendra 30 ou 50 ans ?
Et, nous devons donc ''accueillir toute la misère du monde'' ?
Personnellement, je ne souhaite pas vivre dans un pays où il y a des millions de chômeurs, et où les jeunes sombrent dans le désespoir et la violence.
Je vote pour un parti qui propose la Préférence Nationale, notamment en matière d'emploi.
gc
- 15/07/2020 - 18:28
Harmonisation
L'harmonisation viendra de l'augmentation du niveau de vie des pays concernés. Cela viendra tout naturellement si on les laisse travailler sans entrave et bénéficier de l'avantage temporaire qu'ils ont.
Vouloir réglementer ne fera que retarder(voir rendre impossible) le développement de ces pays.
En ce sens, macron est moins européen que les dirigeants décriés ici.
Ganesha
- 15/07/2020 - 00:22
Lumpenprolétariat
J'avais, bien entendu, lu cet article, mais même à la relecture, je le trouve toujours aussi sympathique qu'une boîte de pâtée pour les chats.
La question qu'il m'inspire, c'est : il devrait être relativement facile de connaître le nombre de citoyens européens qui sont contraints de venir ''voler le travail des français'', en acceptant des salaires et des conditions de travail misérables.
Et encore, eux sont ''déclarés'', ce qui leur donne une situation plus favorable que les clandestins et autres ''sans papiers''.
Mais, rien que cela, ne serait-ce pas cela la fameuse ''Solution au Problème du Chômage'', que nos politicards corrompus font semblant de rechercher depuis 40 ans ?