En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

03.

Pourquoi les images porno vues sur leurs smartphones pourront briser la future carrière de vos enfants

04.

Coronavirus : ces mesures prises ailleurs dont la France aurait grand besoin pour maîtriser une rentrée à risques

05.

Le Liban sous mandat français ? Peut-être, mais est-on sûr que Macron soit de taille ?

06.

Incognito, vraiment ? Pourquoi la navigation en mode privé ne correspond pas vraiment à ce que vous croyez

07.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Lumière noire" de Lisa Gardner, bel hymne à l'instinct absolu de survie

il y a 8 heures 36 min
pépites > France
Violents orages
Plusieurs blessés, dont deux graves, dans le funiculaire reliant Lourdes au Pic du Jer après une panne d'électricité
il y a 9 heures 25 min
light > Société
L’Amour aux temps du coronavirus
Les couples binationaux séparés par la pandémie de coronavirus vont pouvoir enfin se retrouver
il y a 10 heures 26 min
pépites > International
Violence de la catastrophe
Les explosions du port de Beyrouth ont formé un cratère de 43 mètres de profondeur
il y a 11 heures 55 min
light > Media
Loi sur la sécurité nationale
Hong Kong : la figure prodémocratique Jimmy Lai a été arrêtée, ses journaux perquisitionnés
il y a 14 heures 30 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

L'État, sauveur du jour, tueur du lendemain. Mr Darmanin est-ce l’image que vous voulez donner de votre mandat ?

il y a 15 heures 47 min
pépite vidéo > International
Liban
De nouveaux incidents à Beyrouth lors de manifestations, trois ministres ont démissionné
il y a 16 heures 57 min
décryptage > Economie
Baisse des prix

Le Covid-19 est déflationniste

il y a 18 heures 53 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Incognito, vraiment ? Pourquoi la navigation en mode privé ne correspond pas vraiment à ce que vous croyez
il y a 19 heures 36 min
décryptage > High-tech
Fake news

Vidéos trafiquées : les deepfakes deviennent de plus en plus faciles à produire et de plus en plus crédibles

il y a 20 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La Panthère des neiges" de Sylvain Tesson, le prix Renaudot 2019 vient récompenser ce très beau et rafraîchissant vagabondage philosophique sur le toit du monde

il y a 9 heures 37 sec
pépites > International
Renouveau ?
Explosions à Beyrouth : le Premier ministre libanais, Hassan Diab, annonce la démission de son gouvernement
il y a 9 heures 58 min
light > Insolite
"Photo souvenir"
Allemagne : il fait un doigt d’honneur à un radar, son amende est multipliée par 75
il y a 11 heures 2 min
pépites > Santé
Pouvoir d'achat
Covid-19 : le prix des masques devrait fortement baisser à la rentrée
il y a 12 heures 18 min
pépites > Politique
Bras de fer démocratique
Biélorussie : la candidate d'opposition Svetlana Tikhanovskaïa demande à Alexandre Loukachenko de céder le pouvoir
il y a 15 heures 25 min
pépites > Terrorisme
Investigations
Attaque au Niger : le parquet antiterroriste français ouvre une enquête pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste"
il y a 16 heures 29 min
décryptage > Santé
Anticipation

Coronavirus : ces mesures prises ailleurs dont la France aurait grand besoin pour maîtriser une rentrée à risques

il y a 18 heures 38 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Traité d’antidiplomatie

il y a 19 heures 15 min
décryptage > International
Retour vers le passé

Le Liban sous mandat français ? Peut-être, mais est-on sûr que Macron soit de taille ?

il y a 19 heures 57 min
décryptage > France
La ruée vers l'Ouest

Quel impact des canicules sur l’immobilier ?

il y a 20 heures 12 min
© GUILLAUME SOUVANT / AFP 000_1UV9KS
© GUILLAUME SOUVANT / AFP 000_1UV9KS
UNION EUROPÉENNE

Union européenne : la réglementation sur les travailleurs routiers déchire les Européens

Publié le 14 juillet 2020
L’Europe est-elle protectionniste ? En adoptant un « paquet routier » qui limite le travail des chauffeurs routiers de l’Est dans les pays de l’Ouest, le Parlement européen a réveillé la colère des pays eurosceptiques.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’Europe est-elle protectionniste ? En adoptant un « paquet routier » qui limite le travail des chauffeurs routiers de l’Est dans les pays de l’Ouest, le Parlement européen a réveillé la colère des pays eurosceptiques.

 

La Pologne vient de réélire son président conservateur, Andrzej Duda. Ouvertement eurosceptique, il ne porte habituellement pas le projet européen dans son cœur mais n’hésite pourtant pas à s’ériger en défenseur du marché unique quand ses intérêts économiques sont en jeu. La Pologne est le deuxième acteur du secteur du transport routier de l’Union européenne. Elle est particulièrement visée par la réglementation que vient d’adopter l’UE en la matière. 

 

Au coeur de la querelle, la nouvelle réglementation encadrant le travail des chauffeurs routiers et qui limitera la venue des travailleurs des pays de l'Est de l’Union européenne vers les pays de l'Ouest. Un  grand pas vers une harmonisation des règles entre pays européens pour certains, un assassinat en règle de tout un secteur dans certains pays pour d’autres. Les industries du transport en Pologne, Hongrie, Bulgarie, Roumanie seraient touchées et leurs gouvernements prévoient déjà de répliquer. 

 

Jusque-là, le transport en Europe, c’était la loi de la jungle et surtout du moins couteux. Les chauffeurs routiers des pays de l’Est pouvaient passer plus de trois mois en dehors de chez eux, grâce au système de cabotage,  c'est-à-dire quand un camion effectue plusieurs rotations dans un autre pays que le sien sans revenir dans son pays d’origine et à des coûts horaires bien moindres que le travailleurs français. Pour les pays de l’Ouest, les chauffeurs routiers étrangers exerçant sur leur sol représentaient une vraie concurrence déloyale. 

La Commission et le Parlement européen ont travaillé dans ce sens  à une harmonisation à l’échelle européenne, du secteur du transport routier. Histoire surtout d’unifier les concurrences.

Dabord, une harmonisation qui passe par les règles. Avec la réforme, le cabotage est limité et les salariés devront maintenant rentrer dans leur pays d’origine une fois toutes les quatre semaines au moins. Et les entreprises seront obligées de payer un véritable lieu, autre que son camion, pour le repos hebdomadaire du chauffeur, ce qui alourdit évidemment le coût d’un travailleur détaché. 

S’ajoute aussi l’obligation pour tous les camions d’embarquer à bord, à partir de 2026, un tachygraphe numérique qui va agir comme une boite noire et enregistrer les trajets, distances et donc temps de travail ; et faire office d’appareil anti-fraude puisqu’il va permettre de vérifier que les entreprises de transport routier exercent un volume important d'activités dans leur État membre d’origine et qu’il ne s’agit pas que d’une boîte aux lettres.

Ensuite, une harmonisation par le prix, avec le principe du pays d’accueil. Le routier effectuant des livraisons dans un pays autre que le sien doit recevoir le salaire horaire du pays d’accueil. Une vraie usine à gaz pour les entreprises de transport qui devront rémunérer leurs employés au prorata du salaire horaire des pays traversés selon le temps passé…

 

Les réponses apportées par l’Europe ne brillent pas par leur simplicité, puisqu’on ajoute des règles à des règles. Mais surtout, ce dossier, qui est en négociations depuis plus de trois années, révèle plusieurs fractures de la construction européenne.

Une fracture Ouest contre Est, dominée par les différentiels de coût de main d’œuvre, bien moins chère dans les pays de l’Est, ceux qui ont intégré l’Union européenne plus tard, en 2004 et dont les niveaux de vie sont encore en deça de ceux des pays de l’Ouest.

Et une fracture entre les « libéraux », ceux qui demandent une Europe dérèglementée où le marché peut s’exprimer avec une concurrence pure et dure, et ceux qui veulent une Europe plus sociale, très ambitieuse, ce qui passe par plus de réglementation.

Enfin,  une fracture entre ceux qui veulent plus d’Europe et d’harmonisation, comme c’est le but annoncé du duo Merkel Macron et les pays ouvertement eurosceptiques, Pologne et Hongrie en tête.

Mais le comble, c’est quand ces pays conservateurs, pour attaquer la réglementation européenne et défendre leurs intérêts, mettent en cause le non-respect des normes de pollution et des engagements environnementaux…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 15/07/2020 - 18:50
GC
Bien évidemment, sur le long terme vous avez raison.
Mais, cela prendra 30 ou 50 ans ?
Et, nous devons donc ''accueillir toute la misère du monde'' ?
Personnellement, je ne souhaite pas vivre dans un pays où il y a des millions de chômeurs, et où les jeunes sombrent dans le désespoir et la violence.
Je vote pour un parti qui propose la Préférence Nationale, notamment en matière d'emploi.
gc
- 15/07/2020 - 18:28
Harmonisation
L'harmonisation viendra de l'augmentation du niveau de vie des pays concernés. Cela viendra tout naturellement si on les laisse travailler sans entrave et bénéficier de l'avantage temporaire qu'ils ont.
Vouloir réglementer ne fera que retarder(voir rendre impossible) le développement de ces pays.
En ce sens, macron est moins européen que les dirigeants décriés ici.
Ganesha
- 15/07/2020 - 00:22
Lumpenprolétariat
J'avais, bien entendu, lu cet article, mais même à la relecture, je le trouve toujours aussi sympathique qu'une boîte de pâtée pour les chats.
La question qu'il m'inspire, c'est : il devrait être relativement facile de connaître le nombre de citoyens européens qui sont contraints de venir ''voler le travail des français'', en acceptant des salaires et des conditions de travail misérables.
Et encore, eux sont ''déclarés'', ce qui leur donne une situation plus favorable que les clandestins et autres ''sans papiers''.
Mais, rien que cela, ne serait-ce pas cela la fameuse ''Solution au Problème du Chômage'', que nos politicards corrompus font semblant de rechercher depuis 40 ans ?