En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

02.

Franck Dubosc signe le pire score d'audience en prime-time de l'histoire de TF1

03.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

04.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

05.

Pourquoi les images porno vues sur leurs smartphones pourront briser la future carrière de vos enfants

06.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

07.

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

06.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

ça vient d'être publié
light > Media
Accident industriel
Franck Dubosc signe le pire score d'audience en prime-time de l'histoire de TF1
il y a 12 heures 55 min
pépites > France
Mais que fait la police ?
En moyenne, un maire ou un adjoint est agressé chaque jour en France
il y a 14 heures 22 min
pépite vidéo > International
Catastrophe écologique
Ile Maurice : des images aériennes montrent l'étendue de la marée noire qui menace
il y a 14 heures 54 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie au premier stade de l'évolution débusquée grâce à l'IA ; Voici ce qu'il se passe quand un trou noir ne « fonctionne » pas
il y a 17 heures 31 min
pépites > Santé
Au bal masqué ohé ohé
Covid-19 : deux tiers des Français favorables au port obligatoire du masque à l’extérieur
il y a 18 heures 18 min
pépites > International
Onde de choc
Liban : le Premier ministre propose des élections anticipées pour apaiser la colère des habitants
il y a 19 heures 51 min
décryptage > Société
Disruption

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

il y a 20 heures 49 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

La France des caïds : voyage au pays des narcobandits

il y a 21 heures 8 min
décryptage > Société
Agriculture

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

il y a 21 heures 8 min
décryptage > Société
Délinquants déconfinés

Gérald Pandelon : "Avec la crise sanitaire, le risque d’augmentation de la délinquance de droit commun est réel ; les gros voyous, en revanche, s’y sont préparés et ont des réserves"

il y a 21 heures 9 min
pépites > International
Drame
Niger : six touristes français et leurs deux guides tués par des hommes armés
il y a 13 heures 8 min
pépite vidéo > Environnement
Cassandre
Canicule : le bulletin météo de 2050 basé sur des prévisions climatiques est déjà devenu réalité
il y a 14 heures 38 min
pépite vidéo > Europe
Les "jeunes" à la plage
Belgique : émeutes sur des plages pour cause de "distanciation" non respectée
il y a 15 heures 31 min
pépites > International
Dernière dictature d'Europe
Belarus : journée d'élection présidentielle, sur fonds de fraudes et d'arrestations arbitraires
il y a 17 heures 48 min
pépites > Santé
Sortez couverts
Ile-de-France : les zones où le masque devient obligatoire à partir de ce lundi
il y a 18 heures 44 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : les émissions de carbone ont chuté en 2020... sans effet notable pour la planète. Les solutions sont ailleurs
il y a 20 heures 7 min
décryptage > Société
SOS liberté d’opinion en danger

Cancel culture : pourquoi les pires dérives du XXe siècle nous menacent à nouveau

il y a 20 heures 55 min
décryptage > International
Zone de tension

L'annexion du Cachemire déclenchera t-elle une nouvelle guerre indo-pakistanaise ?

il y a 21 heures 8 min
décryptage > France
Immortel Astérix

Voulez-vous savoir pourquoi le mot "Gaulois" a émigré en banlieue ?

il y a 21 heures 9 min
décryptage > Santé
Différences

Le Covid-19 allemand est-il quatre fois moins meurtrier que le français ?

il y a 21 heures 9 min
© LUDOVIC MARIN / AFP
Julien Denormandie ministre de l'agriculture
© LUDOVIC MARIN / AFP
Julien Denormandie ministre de l'agriculture
Wiki Agri

Julien Denormandie : un proche d'Emmanuel Macron devient ministre de l'Agriculture

Publié le 07 juillet 2020
Le gouvernement du Premier ministre Jean Castex vient d'être annoncé, ce lundi 6 juillet 2020. Le nouveau ministre de l'Agriculture s'appelle Julien Denormandie. Ce proche d'Emmanuel Macron n'est pas profane en agriculture.
Antoine Jeandey
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Jeandey est rédacteur en chef de WikiAgri, pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Lancé en début d’année 2012, WikiAgri a pour philosophie de partager, avec les...
Voir la bio
WikiAgri
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
WikiAgri est un pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Il a pour philosophie de partager, avec les agriculteurs, les informations et les réflexions sur l’agriculture. Les...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le gouvernement du Premier ministre Jean Castex vient d'être annoncé, ce lundi 6 juillet 2020. Le nouveau ministre de l'Agriculture s'appelle Julien Denormandie. Ce proche d'Emmanuel Macron n'est pas profane en agriculture.

C'est en lisant la biographie du nouveau ministre de l'Agriculture que l'on comprend son attachement à ce secteur : ce natif de Cahors (Lot) est ainsi devenu ingénieur des eaux-et-forêts en 2004 (avec également un MBA d'économie) après avoir intégré l'Institut national agronomique de Paris-Grignon en 2000, spécialité ingéniérie rurale. C'est ainsi par l'agriculture qu'il a commencé sa carrière. Il a connu différents postes de conseiller ensuite, mais cette fois toujours liés à l'économie. De l'ambassade de France au Caire (2008-2010) à différents ministères sous l'ère Hollande, ses conseils lui valent d'être remarqué par le ministre de l'Economie d'alors, Emmanuel Macron. Julien Denormandie a ainsi fait partie de ceux qui ont créé La République En Marche.

Déjà auteur d'une loi qui, par ricochet, oeuvre contre l'artificialisation des terres agricoles

Et depuis l'ascension du mentor à l'Elysée, il gravit une marche à chaque remaniement, du secrétariat d'Etat au ministère. Après le Logement, la Cohésion du Territoire, la Ville, il arrive donc à l'Agriculture.

Ses promotions, il les doit aussi à son travail. Les premières années du quinquennat l'ont vu imaginer une loi qui porte son nom, qui offre des réductions d'impôts aux propriétaires qui réhabilitent des logements anciens pour les louer. Quand on y réfléchit, quelque part, cette loi oeuvre contre l'artificialisation des terres agricoles : on éprouve moins le besoin d'aller grignoter des terres agricoles pour donner un toit à la population quand les logements laissés vacants sont réhabilités.

Un travail considérable à fournir

Pour autant, ce jeune ministre de 39 ans, aussi brillant soit-il, doit démontrer que ses capacités sont adaptées aux problématiques actuelles de notre agriculture nationale. Celle-ci connait de nombreuses crises, à répétition dans de trop nombreux secteurs, si l'on parle en termes économiques.

Elle connait également une autre crise, de confiance, d'une part d'une partie de la société envers les agriculteurs (l'agribashing), d'autre part chez les paysans eux-mêmes, dont un nombre bien trop important connait le désespoir, jusqu'à l'acte ultime, le suicide.

Parallèlement, il faut se plonger dans la technicité des sujets d'actualité : la nouvelle Pac dont seuls les contours sont déterminés à l'heure actuelle, les échanges internationaux (avec ce sempiternel paradoxe macronien, le Président de la République multipliant les déclarations favorables à une autonomie agricole en France, et signant parallèlement les accords de libre-échange au fur et à mesure qu'ils se présentent, alors que l'agriculture y est très souvent considérée comme une monnaie d'échange), l'épilogue du Brexit et ses implications pour notre agriculture...

Il aura aussi à trancher entre deux attitudes concernant le revenu agricole : soit accepter l'échec de la loi EGAlim et repartir d'une feuille blanche, soit conserver l'héritage politique dans un souci consensuel envers ses pairs, mais au détriment de l'objectif affiché officiellement à l'origine. Dilemme entre marquer ce ministère de son empreinte, ou penser stratégiquement à son avenir politique... Tout en sachant que la deuxième option ne fait que renforcer le sentiment de contestation, ce que craint tout de même particulièrement Emmanuel Macron.

Enfin, le contexte écologique du moment le poussera à s'exprimer sur la réduction de l'utilisation des pesticides, un dossier pour le moins clivant qu'il devra appréhender au plus juste.

Julien Denormandie et l'agriculture, morceaux choisis

Des recherches sur internet pour trouver des interventions de Julien Denormandie sur un sujet agricole ne donnent (pour l'instant) qu'un faible résultat. On trouve néanmoins un discours, prononcé le 20 octobre 2017 au congrès de l'Anem (association nationale des élus de la montagne) où un passage retient l'attention. Celui qui était alors secrétaire d'Etat à la Cohésion des Territoires disait : "Aujourd’hui, quand vous avez 30 % des agriculteurs qui gagnent moins de 350 euros, le système n’est juste pas tenable, qu’il y ait des loups, ou qu’il n’y ait pas de loups d’ailleurs. Il n’est juste pas tenable, ou des ours. Et donc là, c’est tout le travail qu’on a essayé de faire de manière différente. Le travail de rénovation du prix payé à l’agriculteur, en se disant « ce qu’il faut faire en fait, c’est quand même partir de combien ça coûte réellement pour l’agriculteur de produire, que ce soit des céréales, d’élevage ou de la betterave à sucre ? » Et ça aussi quelque chose que ce gouvernement a fait et a entrepris."

On peut interpréter ce propos à différents niveaux. 1) A l'époque au moins, il ne doutait pas de la finalité des travaux des états généraux de l'alimentation, se montrant même plutôt clairvoyant sur les objectifs à tenir pour les agriculteurs. 2) Visiblement, les problèmes rencontrés par le pastoralisme avec les prédateurs lui avaient été rapportés, et il les a évoqués dans son discours comme s'il répondait à une question, mais sans y répondre, en tout cas en se gardant de formuler toute opinion sur le loup ou l'ours et les attaques sur les troupeaux de brebis. Pour autant, difficile d'être conclusif sur un tel exemple, dans un contexte différent de ce que rencontrera le nouveau ministre de l'Agriculture.

Plus près de nous, fin février 2020, le magazine Le Moniteur a croisé Julien Denormandie... Sur le toit de l'un des halls du Salon de l'agriculture. Julien Denormandie évoquait alors l'agriculture urbaine.

Le quatrième ministre de l'Agriculture de l'ère Macron

Pour l'anecdote et les curieux, le magazine Challenge rapportait en 2017 la déclaration de patrimoine du nouveau membre du gouvernement d'alors, évalué à un peu moins de 500 000 € (aucun lien avec l'agriculture).

Julien Denormandie est le quatrième ministre de l'Agriculture de l'ère Macron (depuis 2017). Le secteur a besoin d'une vision stabilisée, et pas seulement dans le discours, jusqu'alors reconduit avec des hommes différents. Et d'un ministre qui défende davantage la profession que les positions gouvernementales antérieures, surtout quand elles n'ont pas fonctionné (sans obligatoirement montrer du doigt un prédécesseur non plus d'ailleurs, des contextes plus globaux ont pu déformer les concepts initiaux).

Sera-t-il l'homme de la situation ? Tout porte à croire qu'il en ait les capacités, à condition de s'affranchir d'a priori, de stratégies politiciennes, et de se dévouer corps et âme à la mission, sans arrière-pensée...

Cet article a été initialement publié sur le site de WikiAgri, cliquez ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
SD..
- 07/07/2020 - 22:13
Technocrate
C’est plutôt le portrait d’un technocrate que d’un gars qui a déjà mis des bottes. À la justice, Mac a mis un avocat, là il aurait pu mettre un agriculteur !!
SD..
- 07/07/2020 - 22:13
Technocrate
C’est plutôt le portrait d’un technocrate que d’un gars qui a déjà mis des bottes. À la justice, Mac a mis un avocat, là il aurait pu mettre un agriculteur !!
jurgio
- 07/07/2020 - 18:33
Après l'éloignement de Castaner, fruste compagnon soldat,
le rappel de Denormandie sera la nouvelle épaule du petit Macron. En plus, cet élève d'Agri-Paris aura probablement enfin l'occasion de voir de près un champ labouré.