En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

02.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

03.

L’enseigne Cultura boycottée par des clients pour son utilisation de l’écriture inclusive

04.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

05.

Retour à la réalité : les résultats d’entreprises sont pires que mauvais, c’est du jamais vu

06.

Liban : les images de la catastrophe et des explosions au port de Beyrouth

07.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

01.

Ce que son opposition au projet ITER révèle de la véritable nature de Greenpeace

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled !

04.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

04.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

05.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

06.

Quelles mesures rapides pour stopper la multiplications des violences au quotidien ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Le dernier des yakuzas" de Jake Adelstein, plongée dans le Japon des gangs, un héros inquiétant, un récit haletant !

il y a 16 min 10 sec
pépites > Justice
Calendrier judiciaire
Assassinat de Rafic Hariri : le verdict du procès finalement reporté suite aux explosions au port de Beyrouth
il y a 1 heure 57 min
pépites > Science
Ecosystème
Antarctique : de nouvelles colonies de manchots empereurs ont été découvertes grâce à des clichés pris depuis des satellites
il y a 3 heures 25 min
pépites > International
Solidarité avec le peuple libanais
Explosions à Beyrouth : Emmanuel Macron se rendra jeudi au Liban
il y a 6 heures 25 min
pépite vidéo > France
Images révoltantes
Un homme violemment agressé dans une laverie pour avoir demandé de porter un masque
il y a 8 heures 26 min
décryptage > France
Rébellion, sauvagerie ou les deux ?

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

il y a 11 heures 9 min
décryptage > Société
Antisémitisme

Adrénochrome : une vieille théorie complotiste de récolte forcée de sang sur des humains resurgit puissamment sur les réseaux sociaux

il y a 12 heures 15 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Retour à la réalité : les résultats d’entreprises sont pires que mauvais, c’est du jamais vu

il y a 13 heures 17 min
pépite vidéo > International
Scènes de chaos
Liban : les images de la catastrophe et des explosions au port de Beyrouth
il y a 1 jour 1 heure
light > Media
Délai supplémentaire
France Télévisions : confirmation de l'arrêt de France Ô "à compter du 23 août", la fin de France 4 est reportée d'un an
il y a 1 jour 5 heures
pépites > Europe
Revers de la médaille ?
Brexit : les départs des Britanniques vers l’Union européenne auraient augmenté de 30% depuis le référendum
il y a 39 min 15 sec
pépites > International
Port de Beyrouth
Le nitrate d’ammonium, à l’origine des explosions à Beyrouth, était également au cœur de la catastrophe d'AZF à Toulouse
il y a 2 heures 35 min
light > Science
Impact de l'homme sur les écosystèmes
La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment
il y a 4 heures 15 min
pépites > France
Polémique 2.0
L’enseigne Cultura boycottée par des clients pour son utilisation de l’écriture inclusive
il y a 6 heures 59 min
pépite vidéo > International
Dégâts considérables
Explosions au Liban : ces images des rues de Beyrouth qui témoignent de la violence de la catastrophe
il y a 9 heures 53 min
décryptage > Santé
Enseignements

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

il y a 11 heures 33 min
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : jetez vous à l’eau ! Fine Calvados, parjure pour certains, divin pour tous

il y a 12 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Eva" de Simon Liberati

il y a 1 jour 17 min
pépites > International
Catastrophe
Liban : des dégâts importants et de nombreux morts après deux fortes explosions au port de Beyrouth
il y a 1 jour 2 heures
pépites > Politique
Travaux parlementaires
Benjamin Griveaux sera chargé d'une mission parlementaire sur l'alimentation des jeunes
il y a 1 jour 5 heures
© LOIC VENANCE / AFP
© LOIC VENANCE / AFP
Atlantico Business

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

Publié le 07 juillet 2020
Un peu, ça va ! Mais beaucoup de télétravail, « y en a marre ! ». Le télétravail commence à provoquer autant d’agacement, de lassitude et d’inquiétude qu’il a soulevé d’enthousiasme pendant le confinement.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un peu, ça va ! Mais beaucoup de télétravail, « y en a marre ! ». Le télétravail commence à provoquer autant d’agacement, de lassitude et d’inquiétude qu’il a soulevé d’enthousiasme pendant le confinement.

Peu de dirigeants et encore moins de salariés osent en parler haut et fort, mais le télétravail commence à leur peser.

Au moment du confinement, au mois de mars, lorsque beaucoup d’entreprises ont demandé à leurs salariés de travailler de chez eux si leur activité le leur permettait, la perspective les a d’abord un peu surpris.

Ceux qui travaillaient dans les systèmes de production sont restés dans les usines, sauf à exercer leur droit de retrait s’ils estimaient que les conditions sanitaires les confrontaient à des risques de santé qu’ils ne pouvaient pas affronter et ceux-là sont partis en chômage partiel.

Dans le commerce non-essentiel, dans l’hôtellerie, la restauration, le transport, les personnels ont été invités au chômage partiel. Mais tous les personnels administratifs, appartenant notamment dans les entreprises aux fonctions supports, ont été mis au télétravail.

Le résultat est explosif. Une enquête réalisée par l'Association Nationale des DRH a révélé qu‘il existait un véritable engouement dans la majorité des cols blancs pour cette forme de travail.

A l‘issue des grèves contre la réforme des retraites, en décembre 2019, on avait compté 28% de personnes qui avaient décidé de rester travailler depuis chez elles. Au moment du confinement, c’est 40% des personnels qui ont opté pour le travail à domicile. Près de la moitié des salariés. Du coup, les entreprises qui n’étaient guère enthousiastes envers le télétravail ont équipé leurs salariés avec des logiciels et des ordinateurs.

Certaines ont même pris quelques libertés avec le droit du travail en demandant à leurs salariés de ne pas respecter les horaires légaux et de les dépasser jusqu'à 60 heures par semaine ou de rogner sur le repos hebdomadaire.

On s’est donc rendu compte que, pendant le confinement, le rapport au travail pouvait profondément se modifier. On a découvert que certains « jobs » étaient indispensables et pas seulement les personnels soignants qui sont devenus de véritables héros, mais aussi les caissières d’hypermarché, les travailleurs de l’agroalimentaire, parce que les usines ont continué de tourner et heureusement, parce qu’il fallait bien nourrir les Français, et puis tous les personnels d’entretien des voieries et des espaces publics.

Mais parallèlement, il faut reconnaître que les 40% de salariés (près 9 millions) bénéficiaires de l’allocation de chômage partiel, avec un bon tiers qui a continué de toucher 100 % de leur salaire, ont assez bien supporté cette période.

Tout comme ceux qui étaient au télétravail et qui ont découvert l’intérêt et le confort de la liberté de travailler chez soi : un cadre de travail plus calme, sans le stress du transport quotidien, sans horaires stricts. Bref, ils ont découvert ou redécouvert une forme de vie à laquelle il leur arrivait d’aspirer mais qui leur paraissait irréelle.

Sur les 45% de salariés qui ont été en télétravail, les deux tiers étaient des primo-télétravailleurs et pour eux, ça a été une révélation.

A tel point que si les premiers jours du confinement les ont angoissés, les premiers jours du déconfinement l’ont été tout autant.

Pour la grande majorité des salariés, ceux qui étaient au chômage partiel comme ceux qui étaient en télétravail, le déconfinement a suscité quelques inquiétudes au point de rendre difficile la remise en route de l’économie française.

En bref, beaucoup de Français se sont plu au chômage partiel, comme beaucoup de télétravailleurs s‘étaient installé chez eux.

Aujourd’hui, plus d’un salarié sur deux est encore réticent à l’idée de retourner en entreprise, parce qu’ils craignent les risques de se retrouver dans un système hiérarchique, avec des chefs, des petits et des grands et d’avoir à travailler avec des collègues qu’ils n’apprécient pas toujours. Ils craignent aussi de perdre cet équilibre entre vie privée et vie professionnelle qu‘ils avaient restauré avec en prime la liberté de s’organiser, la souplesse et la flexibilité dans les horaires.

Globalement, environ la moitié des télétravailleurs souhaitent continuer à télétravailler au moins une fois par semaine. Une fois, mais pas plus !

La proportion des télétravailleurs convaincus a quand même tendance à diminuer, compte tenu des inconvénients du télétravail parce que parallèlement aux atouts, l’expérience a révélé les effets pervers.

1e. Si on analyse la sociologie des télétravailleurs, on s’aperçoit que cette population n’est pas homogène. Entre les télétravailleurs, cadres moyens ou employés de bureaux de Paris ou de la région parisienne, et les cadres dirigeants qui ont les moyens de vivre à la campagne ou dans des espaces confortables et de se déplacer librement, il existe un fossé très profond. Il est évident que l’employé de banque coincé dans un quatre pièces avec ses trois enfants en bas âge a eu beaucoup plus de difficultés à télétravailler que le PDG refugié dans sa propriété normande.

Le télétravail met en évidence des inégalités de conditions de vie qui sont supportables en période de confinement, mais qui le sont beaucoup moins sur le long terme.

2) Il est évident aussi que le télétravail prive le télétravailleur de contacts professionnels et personnels qui sont, quoi qu’on dise, facteurs de progrès. Chez PSA où le télétravail semble être généralisé, la décision ne fait pas l’unanimité avec, dans l’industrie, le risque d’avoir deux catégories de personnels. D’un côté, des ouvriers qui travaillent dans l’usine, et de l’autre, des employés et des cadres qui auront la chance de travailler de chez eux.  

3) Le télétravailleur n’est pas aussi libérateur que certains le pensent. Il oblige les salariés à rester chez lui, il le prive donc de contacts personnels qui peuvent lui être utiles tant au niveau professionnel que de son épanouissement personnel.

4) Enfin, la généralisation du télétravail va obliger les directions de relation humaine à inventer des relations sociales nouvelles, mais aussi inciter les syndicats qui n’y sont naturellement pas très favorables à ouvrir des négociations pour obtenir de nouvelles règlementations du travail et compenser les inégalités qui ne vont pas manquer de se creuser.

Le télétravail génère évidemment des effets pervers, qu’il faudra bien réussir à éluder s’il doit correspondre à une tendance de fond en terme d’organisation du travail. Les théoriciens et coachs en organisation du télétravail ne manqueront pas de faire leur apparition.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
evgueniesokolof
- 09/07/2020 - 10:49
Mais il me vient à l'esprit qu'il y a plus inquiétant
Avec le télétravail, JMS pourra, depuis son lit à la maison de retraite continuer à produire des articles pour Atlantico
Pire encore (j'ai vu un reportage sur les robots au Japon )il n'est pas interdit de penser que l'on fabrique un JMS qui continuera à écrire , même après sa mort....
Le cauchemar quoi !
evgueniesokolof
- 07/07/2020 - 15:19
Pas inintéressant pour une fois....
Très bien de rappeler que soignants mis à part, ceux qui ont été en première ligne sont ceux qui font vivre le pays...
Surtout, à la fin, on apprend que les logues et autres ing parasitaires: le Covid va leur donner du boulot: ils vont pouvoir aller débiter leurs salades