En direct
Best of
Best of du 20 au 26 juin
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Consommation de drogue : ces effets secondaires jamais vus auparavant provoqués par la crise du Coronavirus

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Présidentielle 2022 : pourquoi le duel tant annoncé n’aura pas lieu

04.

Nouvel espoir dans le traitement du cancer : un nouveau traitement stoppe le développement des tumeurs

05.

Houria Bouteldja assassina la "gauche blanche"…

06.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

07.

2020, fin de l’hégémonie occidentale et première victoire de la Chine dans la nouvelle guerre froide ?

01.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

04.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

05.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

06.

Cet espoir dans la lutte contre la Covid-19 qui se cache dans des études soviétiques vieilles de plusieurs décennies

01.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

02.

"Tuez Sarkozy !". On ignore encore qui a donné l’ordre mais le Parquet National Financier s’est chargé de son exécution

03.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

04.

Désordres publics : la lourde facture des dérives de la lutte contre le racisme et les violences dans la police

05.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

06.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
Emotion à Matignon
Retrouvez l'intégralité de la passation de pouvoir entre Edouard Philippe et Jean Castex
il y a 2 heures 14 min
pépites > Justice
Plaintes
Covid-19 : une enquête judiciaire va être ouverte contre Edouard Philippe, Agnès Buzyn et Olivier Véran
il y a 3 heures 16 min
décryptage > Politique
Nouveau chemin cherche destination

Jean Castex Premier ministre : une nomination très habile... Mais l’habileté peut-elle suffire ?

il y a 5 heures 30 min
décryptage > Environnement
"Vague verte"

Tous écolos… ou soumis à lavage de cerveau intensif ?

il y a 8 heures 1 min
pépites > Politique
"Monsieur déconfinement"
Remaniement : Jean Castex est le nouveau Premier ministre et remplace Edouard Philippe à Matignon
il y a 9 heures 3 min
décryptage > Société
Addicts

Consommation de drogue : ces effets secondaires jamais vus auparavant provoqués par la crise du Coronavirus

il y a 10 heures 19 min
décryptage > Santé
Berzosertib

Nouvel espoir dans le traitement du cancer : un nouveau traitement stoppe le développement des tumeurs

il y a 11 heures 34 min
pépites > Politique
Nouvelle étape
Remaniement : le gouvernement d'Edouard Philippe démissionne
il y a 12 heures 15 min
décryptage > International
Président à vie ?

Ce que s'est vraiment offert Vladimir Poutine avec son référendum et ses 16 années de pouvoir supplémentaires

il y a 12 heures 50 min
pépites > Politique
"Ouvrir un nouveau chemin"
Emmanuel Macron se confie à la presse quotidienne régionale avant le remaniement et dévoile ses priorités pour la fin du quinquennat
il y a 23 heures 2 min
pépites > Politique
Equipe renforcée
Mairie de Paris : Anne Hidalgo décide de s’entourer d’une équipe de 37 adjoints
il y a 2 heures 40 min
pépites > Politique
Premier ministre
Jean Castex "mesure l'immensité de la tâche" qui l'attend à Matignon
il y a 4 heures 38 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la lumière anime les heures et quand le bleu se veut marine : c’est l’actualité estivale des montres
il y a 6 heures 49 min
décryptage > Science
Sondage

93% des Français gardent leur confiance pour les scientifiques après le Coronavirus

il y a 8 heures 41 min
décryptage > Environnement
Macron veut un référendum sur le climat

La question sera sans doute : "Voulez-vous qu’on mette les villes à la campagne car l’air y est plus pur ?"

il y a 9 heures 59 min
décryptage > Société
épanouissement

Une nouvelle étude montre que si, l'argent fait bien le bonheur...(et de plus en plus)

il y a 10 heures 40 min
décryptage > Société
Névrose de la culpabilité

Villes vertes : mais que se passe-t-il dans la tête de ces cadres qui votent contre leurs propres modes de vie ?

il y a 11 heures 52 min
décryptage > Politique
Remaniement

Emmanuel Macron : il faut que tout change pour que rien ne change (sauf le Premier ministre ?)

il y a 12 heures 41 min
décryptage > Environnement
Misanthropes et libertophobes

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

il y a 12 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Histoire du Consulat et de l’Empire" de Adolphe Thiers : le Consulat, le meilleur de Bonaparte ?

il y a 1 jour 4 heures
© LUDOVIC MARIN / AFP
maire élection homme politique association des maires de France
© LUDOVIC MARIN / AFP
maire élection homme politique association des maires de France
Les entrepreneurs parlent aux Français

Municipales, la fin des maires entrepreneurs ?

Publié le 30 juin 2020
Denis Jacquet revient sur les élections municipales et sur les enjeux de la vie démocratique pour les entrepreneurs après la crise du coronavirus et les nombreux mois de confinement.
Denis Jacquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet revient sur les élections municipales et sur les enjeux de la vie démocratique pour les entrepreneurs après la crise du coronavirus et les nombreux mois de confinement.

Pour moi, les Maires sont les entrepreneurs de la politique. Des héros contre qui le sort politique s’acharne depuis des années, le pouvoir central leur déléguant toutes les charges possibles, sans jamais leur déléguer les moyens correspondants. Pire. On a, année après année, alourdi leur charge, en faisant pointer sur leur tête des milliers d’ogives nucléaires sous forme de responsabilité pénale croissante. Garant de la seule proximité qui vaille, témoin du passé et chambre d’écho de la vie réelle, loin des miasmes Parisiennes et de l’arrogance capitale, ils sont pour moi des héros. Dans les villes petites et moyennes, en tous cas. 

Au cœur d’une France, qui à l’instar du monde occidental, voit un peu plus chaque jour ses territoires se déliter, incapable de retenir les entrepreneurs et leur activité économique, aspirés par les grandes villes proches, qui ont inventé les métropoles pour anéantir sans pitié, la vie des petits territoires. Le Maire d’une petite ville, ne connaît pas les horaires, ne distingue pas la porte de son domicile et celle de son bureau. Il assume la vie des autres avant la sienne, et rêve la nuit à ce qu’il lui reste à accomplir le jour. Un entrepreneur, une entrepreneuse, comme nous !

Je ne parle pas de ces Maires que l’on exècre et qui ne s’acharnent à conserver le pouvoir qu’à leur profit, souvent parceque le reste de leur vie est tellement vide, que seul le pouvoir, cette drogue légale, celle qui leur permet d’échapper à la réalité, masque la vacuité de leur vie. Comme Martine Aubry, dont la défaite annoncée un temps, faisait pousser un ouf ! de joie, à tant de ceux qui espéraient enfin tourner la page de ces politiques du « monde d’avant ».

Je ne parle pas d’une partie de ces Maires nouveaux, élus par défaut ce soir, dont les dirigeants nationaux défilent sur les plateaux pour se gargariser d’une victoire. Des élus par « contumace » élus par quelques rares électeurs désœuvrés, qui passaient par hasard, ou cherchaient à s’abriter de la pluie dans les régions pluvieuses, ou du soleil dans la plupart des autres régions françaises. EEV, le RN, autant de formations qui ne remportent des élections que lorsqu’il n’y a pas d’électeurs. Quelle gloire ! Des Maires aux petits pieds, au rabais, fruit du désespoir et précurseurs de ce que seront les élections présidentielles à venir. Le prochain Président se rendra certainement à l’Élysée en char à bœuf ou en char militaire.

Nous entrepreneurs, aurions pu rêver à une élection qui marque le triomphe de la proximité. Qui marque à quel point, les régions doivent peser face à Paris. A quel point, la connaissance du terrain au plus près des hommes et des activités, est essentielle afin d’éviter les erreurs que la gestion Parisienne du Covid a une fois de plus révélé. Comprendre que la réalité Parisienne ne doit pas dicter la conduite à tenir en Ardèche ou ailleurs. Comprendre que l’équilibre démocratique dépendra de la revitalisation des territoires, et de l’activité économique que l’on saura y maintenir ou y réinsuffler. Et pourtant, les Français ont refusé le challenge, pour mieux s’en plaindre dans quelques mois, envahissant les rues en jaune ou décorant les meubles en vert.

Il nous faut un réveil. Retrouvons le chemin des urnes, et si les candidats qui nous sont offerts ne nous ressemblent pas, fabriquons-les ! A l’heure du discours sur la relocalisation, il est temps de fabriquer à nouveau, en France, des héros français. Des élus fait de matière et non d’air, d’actes plus que de paroles, toujours les mêmes. Ce qui fatigue les électeurs c’est la médiocrité, la fatuité. Ils s’ennuient. Rares sont les élus qui les passionnent, car ils ressentent leur absence de passion. Et de vision. Il faut que la société civile prenne enfin le pouvoir, afin qu’à l’instar des Maires des petites communes, ces entrepreneurs de la politique, nous puissions nous offrir les élus que notre talent mérite. Des élus réélus une seule fois, animés par une volonté de réussite et prêts à être jugés sur leurs résultats. Alors, peut être que ce jour-là, loin des pitoyables scores de participation de ce soir, qui marquent le déshonneur de notre processus démocratique, le désaveu des électeurs et la perte définitive d’intérêt pour la politique telle qu’elle est pratiquée y compris par ceux qui promettaient de la réformer, nous aurons peut-être à nouveau une participation au profit de ceux qui participeront vraiment.

En attendant, nous entamons notre 100ème jour privés de liberté, toujours interdit de sortir des frontières inventées par l’Europe, qui nous promettait pourtant de nous préserver de ceux qui voulaient nous la voler. C’est peut-être également cela que les électeurs ont sanctionné hier. Ils ne sont peut-être pas si dupes. Ils ont peut-être voulu indiquer qu’ils ne voyaient pas l’intérêt de participer à un processus démocratique, car il suppose que ceux que nous avons élu accroissent nos libertés plutôt que de nous les voler à la moindre occasion. A méditer.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires