En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

02.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

03.

HATVP : Pénélope Komitès, adjointe d'Anne Hidalgo, aurait oublié de déclarer 250.000 euros et évoque une "erreur"

04.

Macron dans le piège du micro-management; Philippe face à une fenêtre politique étroite, Castaner à la vengeance de Castex, Aubry à de graves accusations d’irrégularités, la France à de mauvais choix de relocalisation; Amazon au secours du cinéma français

05.

Horizon 2022 : le sondage qui (re)douche les espoirs de la droite LR

06.

Les Français ont rattrapé les Allemands en... consommation de produits bio

07.

Wall Street se résout à voir arriver Joe Biden et anticipe (sans enthousiasme) ce qui peut se passer après Trump.

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

03.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

04.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

03.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

04.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

05.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
pépites > France
Hommage
La gendarme tuée par un chauffard reçoit la légion d'honneur à titre posthume
il y a 6 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Chained / Beloved" de Yaron Shani : un dyptique dramatique passionnant autour d’un couple en difficulté…

il y a 7 heures 28 min
pépites > Justice
À coeur ouvert
L'enquête au centre du don des corps s'ouvre pour "atteinte à l’intégrité du cadavre"
il y a 8 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Bureau des légendes" de Éric Rochant : Mille sabords, quelle série !

il y a 8 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert : un roman noir publié en 1947, réédité en 2020 : l'Épuration trop "pure et dure"...

il y a 9 heures 19 min
pépites > France
Constat radical
Un groupe de sénateurs pointe la propagation de l'islam politique
il y a 10 heures 48 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
Macron dans le piège du micro-management; Philippe face à une fenêtre politique étroite, Castaner à la vengeance de Castex, Aubry à de graves accusations d’irrégularités, la France à de mauvais choix de relocalisation; Amazon au secours du cinéma français
il y a 12 heures 6 min
décryptage > France
Le retour du débat

Retraites : ce qu’il faut comprendre entre les lignes des déclarations sibyllines de Jean Castex

il y a 12 heures 45 min
décryptage > International
Bibi dans l'impasse

Pourquoi Israël va annexer la vallée du Jourdain

il y a 13 heures 19 min
décryptage > Style de vie
Bien Manger pour bien bouger

Que manger avant, pendant et après un entraînement ?

il y a 13 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le flambeur de la Caspienne" de Jean-Christophe Rufin : une enquête captivante menée par un, désormais fameux, vice-consul décalé et fin limier

il y a 7 heures 14 min
light > Economie
Couple bio-bobo
Les Français ont rattrapé les Allemands en... consommation de produits bio
il y a 8 heures 2 min
pépites > France
Ça vole haut
Greenpeace déploie une banderole sur la grue de Notre-Dame pour alerter de l'inaction climatique du président
il y a 8 heures 46 min
pépites > Santé
Accord nocturne
Ségur de la santé : un projet d'accord trouvé dans la nuit
il y a 9 heures 8 min
pépite vidéo > International
Retour en arrière
À Melbourne, le confinement fait son grand retour
il y a 10 heures 33 min
décryptage > Justice
Reforme en marche forcée

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

il y a 11 heures 50 min
décryptage > France
Sécu d'État

Sécurité sociale : les tenants du tout-Etat gagnent du terrain

il y a 12 heures 24 min
décryptage > France
En cas de malheur

Coronavirus : et si une seconde vague arrive en France, serons-nous capables de la repérer et de réagir à temps ?

il y a 13 heures 9 min
décryptage > Culture
L'art scandale

Monde de l’art : les scandales aussi ont leurs maitres

il y a 13 heures 31 min
décryptage > International
Atlantico Business

Wall Street se résout à voir arriver Joe Biden et anticipe (sans enthousiasme) ce qui peut se passer après Trump.

il y a 14 heures 21 min
© JOEL SAGET / AFP
© JOEL SAGET / AFP
La parole est à la défense

Pourquoi il ne faut pas toucher aux statues de Colbert

Publié le 14 juin 2020
La reconstruction d'une marine de guerre puissante, décidée et organisée par Colbert, permit donc de sauver de la mise en esclavage plusieurs centaines de milliers d'Européens.
Philippe Pichot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Pichot est coordinateur du projet « Mémoire des abolitions de l’esclavage - Pôle mémoriel national de l’Est de la France ». Il a été membre du Comité National Pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage -2009 à 2019. Il est expert auprès de l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La reconstruction d'une marine de guerre puissante, décidée et organisée par Colbert, permit donc de sauver de la mise en esclavage plusieurs centaines de milliers d'Européens.

Depuis 3 ans, des militants identitaires s'en prennent à la statue de Colbert l'accusant d'avoir été l'auteur du Code Noir et l'initiateur de la traite négrière et donc de s'être rendu coupable de crime contre l'humanité. Ils ont aussitôt appelé au retrait des statues, des noms de rues ou de lycées honorant Colbert.

Les historiens sérieux ont aussitôt rectifié les faits en rappelant que la traite négrière fut d'abord initiée par des acteurs privés et non par l'Etat et que le Code Noir fut élaboré à partir de divers règlements déjà existants dans les colonies et ne fut promulgué que 2 ans après la mort de Colbert. Si celui-ci eut bien une responsabilité dans le processus, il n'en fut pas l'acteur unique et décisif.

Cependant, dans ce réquisitoire partiel et partial visant à en faire de Colbert un grand criminel, une de ses grandes oeuvres a été passé sous silence et mérite d'être réhabilitée: Colbert fut l'organisateur de la Marine Royale française, inexistante à la fin du règne de Louis XIII.

Entre 1661 et 1671, il fit construire cent-six navires ce qui permet à la flotte de quadrupler ses effectifs. En 1671, permettant à la France de devenir la première puissance navale européenne.

La première mission de cette nouvelle flotte fût édictée par Colbert lui même: éradiquer la Méditerranée des pirates Barbaresques qui y régnaient en maître et qui razziaient chaque année des milliers d'européens pour les mettre en esclavage dans les régences de Tripoli, de Tunis, d'Alger ou de Salé.

En l'espace de quelques années la Méditerranée fut nettoyée des raids barbaresques et la population des esclaves européens détenue dans les geôles d'Afrique du Nord, tomba d'un niveau de 20 à 40.000 esclaves annuels entre 1580 et 1680 à un niveau de 2 à 10.000 dans les années qui virent l'apogée de la présence de la marine française. Soit de 5 à 10 fois moins ! De 850.000 pour le seul XVIIe siècle le nombre d'esclaves blancs tomba à 150.000 au siècle suivant.

La reconstruction d'une marine de guerre puissante, décidée et organisée par Colbert, permit donc de sauver de la mise en esclavage plusieurs centaines de milliers d'Européens.

Entre 1500 et 1830, les Barbaresques réduisirent en esclavage plus de 1.250.000 Européens. La fin de l'esclavage des Européens par les Barbaresques ne prit définitivement fin qu'avec la prise d'Alger par les Français le 5 juillet 1830, libérant les derniers 122 esclaves Blancs.

En 2001, la République francaise adoptait une loi reconnaissant la traite et l'esclavage comme crime contre l'humanité obligeant à un devoir de mémoire envers cette tragédie de l'Histoire de l'humanité.

Mais, comme s'il y avait une hiérarchie dans les horreurs passées, seule la traite et l'esclavage pratiqués par les seuls Européens à l'encontre des Africains furent reconnus comme tragédie et crime contre l'humanité et donc, digne de devoir être enseignés et commémorés.

Les traites arabo-musulmane et ses 17 millions de victimes africaines et celle pratiquée par les Barbaresques contre les Européens ne furent donc considérées, ni comme des tragédies, ni comme des crimes contre l'humanité et donc non dignes d'être enseignées ni commémorées.

Face à ce révisionnisme et à ce négationnisme mémoriel, l'hommage à Colbert, héros de la lutte contre la mise en esclavage des Européens par les Barbaresques mérite donc très largement d'être rendu.

La présence des statues et noms d'espaces publics dédiés à Colbert participent donc à l'hommage que lui doivent les centaines de milliers d'européens ayant échappés à l'esclavage à l'époque et à leurs millions de descendants aujourd'hui.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
edac44
- 15/06/2020 - 09:24
Faut-il "déboulonner" l'église catholique et ses aficionados ?
8 Janvier 1454 : l’Église catholique et le Pape Nicolas V bénissent l’esclavage et la traite négrière !
source : https://rebellyon.info/8-Janvier-1454-l-eglise-catholique

Difficile de gommer cinq siècles de traites négrières, n'est-ce pas ???
Extraits :
Théoricienne et organisatrice de la Traite négrière, l’Eglise allait s’activer pour en être un bénéficiaire direct et temporel, ne s’oubliant pas au festin des prédateurs. En effet lorsque le premier acte négrier fut posé par le rapt de dix Africains, perpétré par une expédition militaire portugaise menée par Nuno Tristan et Antam Gonsalves, les « meilleurs esclaves » furent offerts à Gabriele Condulmer dit Eugène IV, 207e pape de l’Eglise catholique, apostolique et romaine. A cela s’ajoutent les esclaves qui travaillaient dans les abbayes, monastères et autres lieux de résidence des religieux, soumis à toutes les servitudes liées à leur double de statut de bien meuble et d’esclave par nature, convertible à souhait au christianisme.

"Black is black"
ou ..
l'heure de la vengeance a t-elle déjà sonnée ???

Aux armes, citoyens ... racistes ???
jurgio
- 14/06/2020 - 18:04
On devrait, par ailleurs, demander un code spécifique
qui protégeât les Blancs et autres autochtones, de la haine viscérale et visqueuse de certains Africains, ou plus exactement la protection d'un cancer généralisé atavique qui a envahi leurs fibres, ainsi que toutes leurs molécules organiques. C'est ce qui se passe quand on ne traite pas une maladie dès son apparition.
jurgio
- 14/06/2020 - 17:54
Le code noir fut le premier code civil destiné à une colonie
Il accordait enfin un statut aux Africains, qui restaient jusque là sans définition légale, afin de les protéger de trop mauvais traitements. Il est vrai qu'en pays lointains, on était contraint de s'en remettre à la bonne volonté des patrons, les lois étant des écrits qui pouvaient jadis ne pas protéger davantage ailleurs que nous autres aujourd'hui en métropole...