En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

03.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

04.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

07.

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 8 heures 44 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 9 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 10 heures 9 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 12 heures 19 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 13 heures 4 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 14 heures 33 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 15 heures 5 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 16 heures 12 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 16 heures 36 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 17 heures 4 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 9 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 9 heures 55 min
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 10 heures 51 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 12 heures 52 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 14 heures 22 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 14 heures 34 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 16 heures 7 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 16 heures 23 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 16 heures 43 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 17 heures 10 min
Atlanti Culture

"Sur les routes des Marches de Bretagne" de René Cintré : itinéraires de légende dans la Bretagne médiévale de la duchesse Anne, reine de France

Publié le 22 avril 2020
René Cintré a publié "Sur les routes des Marches de Bretagne" aux éditions Ouest-France. "De la baie du Mont-Saint-Michel en passant par Fougères et tant d'autres places emblématiques de l'ancienne frontière bretonne, le cadre est vaste pour définir ce que l'on appelait "les marches de Bretagne".
Rodolphe de Saint Hilaire pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rodolphe de Saint Hilaire est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
René Cintré a publié "Sur les routes des Marches de Bretagne" aux éditions Ouest-France. "De la baie du Mont-Saint-Michel en passant par Fougères et tant d'autres places emblématiques de l'ancienne frontière bretonne, le cadre est vaste pour définir ce que l'on appelait "les marches de Bretagne".

"Sur les routes des Marches de Bretagne" de René Cintré

Photographies : Hervé Ronné
Editions OUEST FRANCE, Découvertes, 143 pages 15,90 €

 

RECOMMANDATION
Excellent


THEME
Voici un merveilleux guide "touristique", chargé d'histoire, pour nous faire découvrir ou redécouvrir cette région frontalière qu'on appelle les Marches de Bretagne, zone tampon entre la Bretagne du duché féodal jaloux de son indépendance et le royaume de France moyenâgeux aux visées expansionnistes. Ce territoire, l' Ille et Vilaine d'aujourd'hui pour sa grande part, s'étend depuis Machecoul au sud, et Nantes, la capitale d'Anne de Bretagne, jusqu'au Mont Saint Michel au nord. Nous passons par les cités où guerroya Bertrand Du Guesclin pendant la guerre de Cent Ans, comme Dinan ou Bécherel et par le site emblématique de Saint Aubin du Cormier, près de Rennes, où périrent 6 000 chevaliers bretons défaits par les troupes de Charles VIII en 1487. Ce fut le début de la fin de la fière et indépendante Bretagne. Fait peu connu et peu banal, 600 archers anglais étaient venus avec des auxiliaires gascons et biscayens soutenir les Bretons contre les Français de France, eux mêmes aidés par un régiment d'Ecossais... Le "choc" fut terrible et hanta longtemps les mémoires.

A la rencontre des "vieux châteaux forts des marches profondes" érigés entre les 12e et 15e siècles, détruits et reconstruits dix fois, témoins des durs combats contre les Anglais des Plantagenet puis contre les troupes de plusieurs rois de France, c'est toute  une épopée qui nous saute à la figure avec force illustrations et documents d'époque, récits, poèmes, chansons de troubadours...

 On "visite", entre autres, les châteaux de Fougères (la plus grande enceinte fortifiée d'Europe) et de Vitré, encensé par le bon Roi Henri IV, et ses maisons "fantastiques à porches et pans de bois", ou encore la forteresse du Mont Saint Michel, jamais investie. et puis Dol de Bretagne et sa cathédrale, Montmélian qui "rougit encore du sang des Anglois"...

 

POINT FORTS
Tout est intéressant dans ce petit ouvrage, tant au niveau des faits historiques très souvent dramatiques racontés avec précision dans un style épique et alerte mais sans emphase, qu'au niveau de l'iconographie. Outre les faits proprement de guerre et les descriptions de champs de bataille qui ont émaillé particulièrement cette contrée de "Marches" prises entre trois feux, ne laissant que ruines et désolation pendant la guerre de Cent Ans (les populations étaient réquisitionnées aux pieds des châteaux pour faire le guet et y perdaient la vie...), on découvre aussi les activités souvent florissantes développées par un peuple courageux "remueur de terre", le travail du cuir, les draperies, l'orfèvrerie , la taille du granit pour les édifices religieux, le commerce fluvial, etc.                                 

On découvre aussi, malheureusement, les conditions de vie effroyables de ces Hauts Bretons (ils parlent le Gallo, patois français mâtiné de normand) qui devaient faire face aux "pilleries", aux épidémies (peste et choléra...), à la torture infligée par les bandes, par ces "larrons des bois, ces rompeurs de trêves" ou "jacquiers de Normandie" au XVe siècle surtout.

Une superbe iconographie...                                                                                                                             

Quelques miniatures merveilleuses de couleur et de détails sont ici reproduites (London Library, Bnf...), telle cette scène d'une "pillerie" d'une maison de Fougères, de style naïf (1420-1430) ou cet extrait des Vigiles de Charles VIII par Martial d'Auvergne (l'assaut de la forteresse par François de Surienne et de sa soldatesque aux armes du roi d'Angleterre en mars 1449). Autres exemples parmi cent, un "Gant de Fer" au château de Montaigu, le château de Clisson, les vestiges de Saint Aubin du Cormier, un reportage photo sur l'abbaye du Mont Saint Michel avec son "cloître" en particulier, inondé de lumière ("Dieu est lumière "). De jolies cartes gaiement illustrées,  truffées de symboles, disposées deci-delà au gré des 7 itinéraires remarquables complètent harmonieusement le tout.

...et la restitution de contes et légendes (ou supposées telles)                                                                                   

Ainsi, l'histoire émouvante du "bézier du Charnier", ce poirier sauvage éternel, ou presque, qui signale aux visiteurs l'emplacement précis du "sacrifice" des chevaliers bretons à Saint Aubin du Cormier au lieu dit "La Lande de La Rencontre" ou encore l'histoire du "Gant de fer", ce "pouvoir de contraindre, punir et ordonner" du seigneur de Montaigu qui faisait bastonner ses villageois pour les contraindre à assurer le guet en dehors des défenses.

 

POINTS FAIBLES
La mise en page, la typographie, la couverture, l'ensemble est "daté", pour ne pas dire un peu vieillot. Simple question de forme qui range les Marches de Bretagne dans la catégorie des guides touristiques de milieu de gamme à l'opposé d'un bel ouvrage prestigieux qui trouverait sa place dans une élégante bibliothèque. Le fond, remarquable,  le mériterait. Parti pris cependant respectable qui permet à cet ouvrage de rester financièrement accessible et relativement pratique. Il le serait davantage dans un autre format du type Hachette (en hauteur) ou Gallimard. Par ailleurs, une synthèse de l'histoire de la Bretagne pendant la guerre de Cent Ans, avec en point d'orgue la destinée doublement "royale" de la duchesse Anne, ainsi qu'un lexique des lieux remarquables seraient les bienvenus.

 

EN DEUX MOTS
"Ils ont des châteaux ronds vive les Bretons...!"                                                                                                       

Une "approche" épique et originale de la Bretagne de l'intérieur (l'Argoat) sur les routes de ses Marches, à la découverte de ses forteresses flanquées de leurs élégantes tours rondes et à la rencontre de ses preux chevaliers du Moyen Age. Un “guide” historique bien écrit et largement illustré, même s’il pêche un peu par le côté pratique.

 

UN EXTRAIT
Vitré, une destinée à part et un patrimoine exceptionnel                                                                                     

"Les seigneurs de Vitré, durablement maîtres des lieux, furent très influents et habiles politiques". (Ils se tinrent ainsi à l'écart de la "guerre folle" qui opposa au roi de France certains grands seigneurs tels le duc de Bretagne et le duc de Lorraine alliés au prince royal rebelle Louis d'Orléans).                         

"En 1487, le Comte Guy XV de Laval, qui, de son propre aveu, "eût préféré rester neutre" dans le conflit opposant le duc de Bretagne (François II ) au roi de France (Charles VIII, successeur de Louis XI) choisit d'obéir à la sommation du roi et lui remit la ville sans l'ombre d'une opposition. Selon le chroniqueur Guillaume de Jaligny (en 1488): " La reddition de Vitré fut grandement avantageuse et profitable au roi de France et au contraire causa grand affaiblissement aux Bretons : car de là les gens du roi couraient fort jusqu'aux portes de Rennes, Nantes et Dinan. Et n'est quasi pas croyable d'entendre les maux dont souffrait alors le pays de Bretagne."                                                

"Par la suite, 1'on sait que Vitré devint l'un des points d'ancrage du Calvinisme et atteignit la prospérité à tel point que Henri IV prononça ces mots en personne :  "Si je n'étais Roi de France, je voudrais être bourgeois de Vitré !"

 

L'AUTEUR

René Cintré est professeur agrégé et docteur ès lettres. Il a été longtemps professeur au lycée Jean Guéhenno de Fougères où il réside ; il est l'auteur de nombreuses publications sur la thématique des Marches de Bretagne au Moyen Âge.

Hervé Ronné, photographe spécialisé pour la presse magazine et l'édition, a publié 70 ouvrages dont une trentaine aux éditions Ouest France.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires