En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

02.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

03.

Alerte au rhume : la maladie la plus répandue avait mystérieusement disparu depuis le confinement. Elle revient et ça va tout compliquer avec le Covid-19

04.

"Olivier véreux de mes c***lles" : Jean-Marie Bigard insulte le ministre de la Santé

05.

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

06.

Les Suisses ont dit "non" à la fin de la libre circulation avec l'Union européenne

07.

Absence de mixité, prières… un club sportif aux pratiques troublantes

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

05.

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

06.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

01.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

02.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

03.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

04.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

05.

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

06.

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

ça vient d'être publié
décryptage > France
Les entrepreneurs parlent aux Français

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

il y a 33 min 54 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vagabondages" de Lajos Kassak : sur les routes de Budapest à Paris avant 14, le savoir survivre d’un artiste prolétaire… une pépite de la littérature hongroise

il y a 1 heure 2 min
décryptage > Economie
Coronavirus

Impact du Covid-19 : vers un budget 2021 en apesanteur

il y a 2 heures 14 min
décryptage > Société
Licence to kill

L’amendement inutile : l’IMG, (Interruption médicale de grossesse) à 9 mois pour cause de détresse psychosociale

il y a 2 heures 58 min
Crise
La paralysie de l'économie due au coronavirus menace New York déjà très endettée
il y a 3 heures 27 min
décryptage > International
Disraeli Scanner

Donald Trump : comment le populiste s’est mué en conservateur

il y a 3 heures 55 min
décryptage > Santé
Confusion généralisée

Alerte au rhume : la maladie la plus répandue avait mystérieusement disparu depuis le confinement. Elle revient et ça va tout compliquer avec le Covid-19

il y a 4 heures 26 min
décryptage > Sport
Une deux, une deux

Fermetures des salles de sport : à quelles activités physiques se mettre pour garder la forme face à un automne semi-confiné ?

il y a 4 heures 56 min
pépites > Politique
Election
La droite conserve la majorité au Sénat
il y a 5 heures 1 min
Presse
Une trentaine de kiosques à journaux cambriolés à Paris
il y a 5 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Contes et légendes" de Joël Pommerat : Pommerat au firmament

il y a 47 min 30 sec
Alimentation
Plus de la moitié des produits végétariens étudiés par une association contiennent de l’eau comme ingrédient principal
il y a 1 heure 26 min
pépites > Religion
Séparatisme
Absence de mixité, prières… un club sportif aux pratiques troublantes
il y a 2 heures 51 min
décryptage > Economie
Nécessité d'un compromis

Sécurité sanitaire et emploi : les difficultés du "en même temps"

il y a 3 heures 18 min
pépite vidéo > Défense
Tensions
L'Arménie et l'Azerbaïdjan instaurent la loi martiale
il y a 3 heures 38 min
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

COVID-19 : France, Royaume-Uni, Espagne, comment faire baisser la contamination ? Des "Gilets jaunes des bars" maintenant ?

il y a 4 heures 10 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Malaise au poignet ? Le nouvel bracelet connecté de santé d'Amazon analyse votre voix et vos émotions
il y a 4 heures 52 min
décryptage > Politique
Résultats

Sénatoriales : rien ne bouge vraiment (et ça n’est pas une bonne nouvelle pour Emmanuel Macron)

il y a 4 heures 58 min
décryptage > Terrorisme
LE BLOC-POL DE LAURENCE SAILLIET

Terrorisme : la coupable inertie d’Emmanuel Macron

il y a 5 heures 22 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Un budget 2021 déformé par le Covid et qui n’ose pas prévoir un emprunt national, mais ça va venir

il y a 5 heures 33 min
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
Papier Betbeze

1050 milliards pour la BCE, 700 milliards de dollars pour le budget américain, 50 milliards d’euros pour le Français… d’où vient tout cet argent ?

Publié le 23 mars 2020
Pour lutter contre le virus, les Etats du monde entier comptent débloquer des milliards d'euros. Mais d’où vient tout cet argent ?
Jean-Paul Betbeze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour lutter contre le virus, les Etats du monde entier comptent débloquer des milliards d'euros. Mais d’où vient tout cet argent ?

Du crédit ! Pas d’un trésor trouvé devant la BCE, dans le parc de la Maison Blanche ou du Palais de l’Élysée. La Banque centrale européenne a décidé de bousculer toutes ses limites. Elle va acheter 750 milliards d’euros de bons du trésor des États de la zone euro jusqu’à décembre, plus les 120 qu’elle avait déjà prévus, plus les 20 qu’elle achetait avant, chaque mois. Égale : 1050 milliards jusqu’à la fin de l’année ! Et il lui sera possible d’acheter des bons du trésor grec, pour éviter la faillite de l’État, et plus encore du trésor italien, au-delà de ses limites antérieures. Et comme cela peut ne pas suffire, la BCE va acheter plus d’obligations d’entreprises privées et leurs billets de trésorerie. Et comme ce peut ne pas suffire, elle va financer au taux de -0,75% les banques pour couvrir jusqu’à la moitié de leurs crédits, ce qui est essentiel pour les Grandes Entreprises et vital pour les PME. Et comme les déficits budgétaires explosent partout, en liaison avec la chute de l’activité et les mesures de soutien, l’Union européenne annonce la suspension des règles de « discipline budgétaire » qui tentaient, tant bien que mal, de freiner la dérive italienne ou (aussi) française. Et ce n’est rien par rapport à ce qu’annoncent les États-Unis : des taux à 0%, un nouveau programme de soutien budgétaire de 750 milliards de dollars qui s’ajoute aux 1 100 milliards de dollars du déficit prévu !

Qui va financer tout cela ? L’épargne ? Non, elle ne suffira pas. Les États-Unis aspirent déjà l’épargne du monde : elle se rue sur le dollar qui monte, à tel point que les banques centrales européennes, japonaise, suisse, britannique doivent recycler plus et plus vite les dollars qu’elles reçoivent, contrepartie des euros, yens, Francs suisses, Livres qui ont été vendus pour acheter ces fameux dollars ! C’est bien le dollar qui gagne dans cette crise ! Jusqu’à maintenant diront certains, mais non : c’est « la meilleure monnaie » !

En zone euro, en se disant que la récession sera massive, 5% au total de PIB perdu sur toute la durée de la crise (?), personne n’ose faire de calculs précis. On se demande qui financera ces milliards promis partout. D’abord ce seront les États qui le peuvent, étant en excédent budgétaire et peu endettés : Allemagne, Pays-Bas et Autriche. Ils vont solliciter les marchés, qui répondront sans problème et il y aura alors moins d’épargne européenne disponibles pour financer les États-Unis : à la guerre comme à la guerre ! Pour l’Allemagne par exemple, les rendements continuent d’être négatifs, montrant à quel point ce pays reste, en zone euro, « le lieu sûr ». Mais il y a des limites à tout, même en Allemagne, compte tenu de la montée récente des cas de COVID-19 dans ce pays : 21 000 avec peu de décès (900), l’essentiel des personnes touchées étant hospitalisées : 20 100. La France vient de réussir une série d’emprunts publics pour plus de 7 milliards d’euros à taux encore (légèrement) négatifs, mais il n’est pas bien sûr que ceci dure encore dans le futur, compte tenu de l’annonce d’un paquet de soutien fiscal de 45 milliards.

L’essentiel sera monétaire. La BCE a ainsi décidé, outre les milliards d’euros consacrés aux achats d’obligations, de financer les banques sur un an, sans limite, à -0,75%. En même temps, les normes prudentielles sont assouplies et les stress tests repoussés. En France, soutien budgétaire supplémentaire, 300 milliards d’euros de crédit sont garantis pour les entreprises, grandes, petites et moyennes et les banques vont accepter des moratoires sans pénalités. En Allemagne : garantie de 90% des crédits en cas de contrainte de liquidité, soutien aux TPE et PME (commerçants, hôtels, restaurants…), sans oublier des moratoires sur les prêts immobiliers en Espagne et en Italie : les soutiens budgétaires aux crédits sont partout.  La liste est longue des mesures qui sont prises, liées aux problèmes de chaque pays, donc difficiles aussi pour dessiner une politique homogène au niveau de la zone. Et, dans le monde entier, des politiques monétaires, prudentielles, budgétaires sont prises, avec des intensités différentes, en fonction des moyens de chacun. Tous les pays ne peuvent s’offrir un bazooka de la taille américaine ou européenne.

L’essentiel viendra donc du crédit… qu’on accorde aux pays ou aux zones, donc à la monnaie de chacun. Aux États-Unis, contre le COVID-19, il y a le dollar, l’euro ici, le Yuan en Chine, le Yen au Japon. Mais la Livre sterling est moins résistante, et que dire des monnaies du Mexique, du Brésil, de l’Afrique du Sud ? Pour lutter contre le virus, l’argent mobilisé vient de celui qu’on a, de son épargne et de celui qu’on attire, et bien plus de la monnaie qu’on est capable de créer sans inquiéter sur la qualité même de cette « monnaie». Contre la crise humaine sociale et économique viennent les comportements de chacun, d’abord et surtout, puis les soutiens budgétaires et monétaires, pour autant que tiennent les « petites » monnaies par rapport aux grandes. C’est là qu’il faut agir maintenant, pour éviter les dévaluations en cascade qui se préparent.

D’où vient cet argent ? Du fait d’avoir, avec l’euro, « l’autre monnaie mondiale ».

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
spiritucorsu
- 25/03/2020 - 14:59
assougoudrel
Bonjour,effectivement ,d'avoir notre peau ,ne leur suffit pas ,bientôt ,le monarque président en tête, nous prendra aussi notre bourse et cela n'empêchera pas Ghanesha de continuer ses fantasmes.Cdt.
evgueniesokolof
- 25/03/2020 - 08:45
on se plaint de JMS
Mais Merdane on est largement gâté
https://www.marianne.net/economie/pour-sortir-de-la-crise-liee-au-coronavirus-la-bce-doit-distribuer-directement-de-l-argent
Ce n'est pas l'idée de l'hélicoptere que les deux crétins doivent avoir recopiée mais les perles comme par exemple cette "étude récente" qui montrerait le lien entre masse monétaire et PIB ! Vite à la rubrique météo !
Olivier62
- 24/03/2020 - 23:17
Monopoly
Cet argent vient d'où ? mais tout simplement d'une opération informatique dans les ordinateurs des banques centrales, à niveau de leur comptabilité. On multiplie par 10, par 100 ou par 1 trillion, peu importe, et voilà, on a l'argent nécessaire ! C'est le privilège de faux-monnayage réservé aux seules banques centrales, pour le seul bénéfice des milieux financiers, bien entendu, à qui on sauvera éternellement la mise en tout cas tant que durera la comédie obscène de la "démocratie" libérale...