En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

02.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

03.

Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"

04.

Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"

05.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

06.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

07.

Covid-19 : mais pourquoi l’isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

06.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Déconfinement en trois étapes
Covid-19 : retrouvez l’intégralité de l’allocution d’Emmanuel Macron sur le déconfinement
il y a 1 heure 20 min
pépites > Politique
Feu vert en première lecture
Loi sur la "sécurité globale" : l'Assemblée nationale adopte le texte controversé, à 388 voix pour et 104 voix contre
il y a 4 heures 21 min
pépites > Santé
Crise de défiance
Coronavirus : un quart des Italiens croient aux théories complotistes sur la pandémie
il y a 5 heures 12 min
pépites > Politique
Premier ministre
Loi "sécurité globale" : Jean Castex va saisir le Conseil constitutionnel sur l'article 24
il y a 6 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Putzi - Le pianiste d’Hitler" de Thomas Snégaroff : un petit bonhomme au service de l’ascension d’Hitler, un portrait éclairant largement documenté

il y a 8 heures 29 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 9 heures 23 min
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 10 heures 39 min
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 11 heures 19 min
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 11 heures 50 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 12 heures 24 min
pépites > Politique
Calendrier du déconfinement
Covid-19 : Emmanuel Macron confirme que "le confinement pourra être levé" le 15 décembre "si les objectifs sanitaires sont atteints"
il y a 1 heure 44 min
pépites > France
Chantier de la reconstruction
Notre-Dame de Paris : le démontage de l'ancien échafaudage est enfin terminé
il y a 4 heures 47 min
light > Sport
Monde du rugby en deuil
Mort de Christophe Dominici à l’âge de 48 ans
il y a 6 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Aurélien" de Louis Aragon : un amour improbable dans le Paris des années 20... un roman à relire toutes affaires cessantes

il y a 8 heures 15 min
pépites > Santé
Covid-19
L'exemple de l'aéroport de Shanghai montre la rapidité de réaction de la Chine face au coronavirus
il y a 8 heures 48 min
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 10 heures 13 min
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 10 heures 50 min
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 11 heures 47 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 12 heures 20 min
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 12 heures 42 min
Sondage

Municipales : 64% des Français comptent sur leur maire pour développer la solidarité intergénérationnelle

Publié le 12 mars 2020
Selon un sondage de l'Ifop sur "les attentes des Français envers les maires en matière de solidarité", près de deux Français sur trois (64%) en appellent à la responsabilité du maire pour créer des activités favorisant l’émergence de nouvelles solidarités notamment entre les générations.
Paul Cébille
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Paul Cébille est Analyste Opinion Senior et Chargé d'étude à l'IFOP. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon un sondage de l'Ifop sur "les attentes des Français envers les maires en matière de solidarité", près de deux Français sur trois (64%) en appellent à la responsabilité du maire pour créer des activités favorisant l’émergence de nouvelles solidarités notamment entre les générations.

Atlantico.fr : A l'occasion du premier tour des élections municipales ce dimanche 15 mars, l'IFOP publie un sondage sur "Les attentes des Français envers les maires en matière de soldiarité". D'ordre général, avant tout, les Français attendent-ils beaucoup de leur maire ? 

Paul Cébille : Les maires sont à la fois adorés (si l’on en croit les sondages) et détestés (si l’on en croit les attaques verbales et physiques dont ils font l’objet) des Français. Ils sont aussi en première ligne face aux problèmes des Français et n’ont pourtant que des prérogatives limitées pour y répondre.

Pour comprendre le poids moral qui repose sur les maires, il faut se pencher sur l’image d’un « bon maire » comme décrit par les Français dans un sondage Opinionway de 2019. Ce portrait tient principalement dans l’image de proximité que les Français ont de leur maire et des traits positifs qui y sont associés. Ainsi, plus de six Français sur dix considèrent que leur maire doit être honnête - dont 40 % estiment que c'est le plus important-  45  %  pensent  qu’il  doit  tenir  ses  promesses  et  enfin  34  %  estiment  qu’il  est important qu’il soit proche des "gens comme [eux]". Ce dernier item monte à 42 % dans les communes de moins de 2 000 habitants, illustrant le besoin de proximité. Au contraire, l’orientation politique du maire est citée comme source de confiance par seulement 7 % des Français (mais 13 % dans les communes de plus de 200 000habitants), signe que le jugement des Français va se porter sur l’action du maire et sa personnalité plutôt que son appartenance partisane.

Pour résumer simplement, toutes les qualités qui manquent chez les hommes et femmes politiques au plan national sont recherchées chez les maires qui sont ainsi soumis à des attentes qu’ils n’ont sans doute pas envisagé devoir supporter au début de leur mandat.

Alors que les liens de solidarité s'effritent, 64% des Français interrogés attendent du maire qu'il crée des activités favorisant l'émergence de nouvelles solidarités. Cette volonté est-elle partagée à la fois par les Français ruraux et citadins ?

Notre sondage IFOP pour l’Alliance VITA souligne une légère mais notable différence d’opinions entre citadins et ruraux. Si 54% des ruraux jugent que c’est la responsabilité du maire de favoriser les nouvelles solidarités, le taux montre à 74% parmi les citadins de l’agglomération parisienne, dont 32% le pensent « tout à fait ». Une différence qui n’est pas nouvelle car on peut faire remonter l’effritement du lien social citadin au début de la révolution industrielle et de l’exode rural. Les citadins se trouvent souvent coupés de leur famille et ne peuvent compter que sur un réseau amical limité et récent, à l’inverse des Français plus ruraux qui bénéficient de liens plus larges - leurs voisins - et durables car ils y ont bien souvent vécu toute leur vie. Dans ce contexte les citoyens se tournent plus facilement vers les services proposés par la mairie, porteuse d’intérêt général, pour résoudre leurs problèmes.

Comment expliquer que cette attente en matière de solidarité soit si grande ? Quelle catégorie de la population en est la plus demandeuse ? 

Depuis plusieurs années maintenant, l’individualisation des modes de vie et le développement du numérique ont créé un besoin chez les citoyens d’actions communes et de socialisation. Sur ce plan, les initiatives des acteurs privés viennent concurrencer les acteurs publics et calquer les exigences des citoyens sur l’action des maires. Ces derniers doivent ainsi avoir à la fois des résultats mais être innovant et s’adapter aux différentes populations.

Sans surprise ce sont les populations les plus isolées et les plus vulnérables qui sont demandeurs de solidarité de la part du maire. Outre les catégories populaires dont on comprend les besoins dans un contexte où le chômage diminue certes mais où les inégalités demeurent, on notera la part importante de femmes (22%) et de Gilets jaunes (24%) en demande de solidarité. Ces deux catégories résonnent particulièrement dans le contexte actuel, avec une révolte des Gilets jaunes où les femmes seules avec enfants étaient surreprésentées.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
mahesa
- 13/03/2020 - 09:08
Ces parents célibataires....
Car il y a plein de femmes qui font un enfant toute seule,ou maintenant avec une épouse, le problème est le même car 2 femmes, c'est la somme de 2 pensées féminines, et puis il y a ces pères, dits célibataires, qui se retrouvent avec la garde des enfants qu'ils ont voulue, exigée à bon escient quand la mère n'est pas fiable ni équilibrée ni sérieuse. Il s'est trompé en lui faisant des enfants, ok, mais les enfants existent. Alors, lui, pour bosser, malgré de bons et sérieux diplômes, sacré problème ! Regardez aujourd'hui, fermeture des écoles et collèges, un père célibataire avec 2 enfants, qui annonce qu'il doit absolument faire du télétravail ou laisser ses enfants seuls. Imaginez la réaction des collègues...