En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Politique
"Les actions s'intensifieront"
Lutte contre l'islamisme : Emmanuel Macron annonce la dissolution du collectif "Cheikh Yassine" et s'engage à "intensifier" les actions
il y a 4 heures 11 min
décryptage > France
Frivolités de banlieue

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

il y a 6 heures 36 min
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 7 heures 49 min
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 9 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 10 heures 26 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 11 heures 25 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 12 heures 9 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 12 heures 41 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 13 heures 5 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 13 heures 40 min
light > Culture
Mea Culpa
Covid-19 : Nicolas Bedos reconnaît avoir écrit un texte "excessif et maladroit"
il y a 6 heures 14 min
décryptage > Justice
Justice

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

il y a 7 heures 1 min
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 9 heures 1 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 10 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 10 heures 42 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 12 heures 5 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 12 heures 26 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 12 heures 58 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 13 heures 11 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 13 heures 40 min
© BERTRAND GUAY / AFP
© BERTRAND GUAY / AFP
For blacks only

Et Aïssa Maïga, lors des César, compta les Noirs dans la salle...

Publié le 02 mars 2020
C'est vrai qu'ils n'étaient pas nombreux. Elle y a vu une scandaleuse discrimination.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C'est vrai qu'ils n'étaient pas nombreux. Elle y a vu une scandaleuse discrimination.

Lors des César, il y en avait que pour Polanski. Pour, contre... Et cette polémique a, hélas, éclipsé le meilleur épisode de cette cérémonie. Avec un peu de retard – qui ne nous est donc pas imputable – le voici.

Aïssa Maïga fut sacrée "meilleur espoir féminin". En cette qualité, elle a eu le privilège de haranguer la salle. Et la jeune actrice noire n'y alla pas par quatre chemins. Là où je suis, dit-elle, "je ne peux pas m'empêcher de compter les Noirs". "Et ici, dans cette salle où nous sommes 1600, je n'en vois que douze".

C'est effectivement très peu. Et c'est encore beaucoup moins si on applique à ces malheureux douze la jurisprudence du solfège pour lequel une blanche vaut deux noires. 6 Noirs donc, seulement, donc : ce chiffre est tout à fait inacceptable.

Elle a ajouté, tristement, que dans le cinéma français les Noirs étaient cantonnés à des rôles de délinquants, de dealers et de femmes de ménage. Omar Sy, qui a incarné le docteur Knock, ne sera certainement pas d'accord. Mais qu'importe : plus c'est gros, plus ça passe.

Nous avons plusieurs suggestions à faire pour contenter Aïssa Maïga. Elle devrait faire un voyage en Afrique : là-bas, elle pourra compter les Blancs. Mais c'est le domaine du cinéma qu'elle entend réformer. Pourquoi pas, car c'est d'actualité, un Noir dans le rôle du capitaine Dreyfus ? Un Black jouant un officier juif, voilà qui serait rafraîchissant.

D'autres séquences seraient également possibles. Un film qui se passerait à Montfermeil ou à Bobigny et où l'on verrait des policiers noirs réprimant des émeutiers blancs. Un autre avec un inspecteur noir de la BAC pénétrant courageusement dans une barre HLM contrôlée par des dealers blancs... Un remake d'Autant en emporte le vent avec des planteurs noirs et des esclaves blancs... Et bien sûr un Othello blanc, car Othello était méchant. Pour notre part, nous nous contenterons de compter les cons, blancs et noirs, fraternellement réunis. Aïssa Maïga a toutes les qualités requises pour figurer dans ce lot.

PS : Un Blanc de moins ! Voila une information qui va faire plaisir à Aïssa Maïga. Evoquant la beauté de "J'Accuse" et la polémique contre Polanski, Jean Dujardin a annoncé qu'il allait quitter la France "parce que ça pue". 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
moneo
- 03/03/2020 - 12:02
Bravo Dujardin
il a raison;le monde du spectacle de la culture qui ne vit que de subventions PUE ;Il part .Il raison .la France se sépare de ses meilleurs éléments , tant pis pour elle..;L'extrême Gauchisme, l les pastèques vertes et les 'identitaires noirs et maghrébins, ras le bol . Quand ils seront majoritaires ils nous imposeront leur vision du monde .Aujoud'hui ce n'est pas le cas alors pour empêcher cela ,supprimons la double nationalité de tous ces gens et renvoyons les dans un pays conforme à leurs premières nationalités .Leurs pays sont indépendants depuis 1960 ,qu ils fassent comme les coréens du SUD
Winter
- 02/03/2020 - 23:39
Benoit Rayski ! La
Benoit Rayski ! La juridiction du solfège! Ah vous m’avez bien fait rigoler.
spiritucorsu
- 02/03/2020 - 23:11
Les méfaits de la repentance!
Il fut un temps où tous ces parasites auraient fermé leur clape merde comme aurait dit le regretté M .Audiard.A présent,la repentance est passée par là avec son cortège de pleureuse bobos et d'islamo-gauchistes compatibles,,ceux qui n'ont pas "l'honneur"de faire partie de la diversité leur servent de paillasson.Que c'est beau le vivre ensemble dans le respect mutuel!