En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

06.

Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

02.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

03.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Science
Starman
SpaceX : les meilleurs moments du lancement de la capsule habitée Crew Dragon
il y a 16 min 46 sec
décryptage > High-tech
Espionnage

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

il y a 1 heure 4 min
décryptage > Science
Nouvelle donne

Vol habité de SpaceX : le retour de la conquête spatiale ?

il y a 1 heure 45 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Planter des arbres n’est pas toujours bon pour la planète
il y a 2 heures 25 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

La mondialisation : un vecteur favorable pour les épidémies ?

il y a 2 heures 27 min
décryptage > Société
Drame

"Salle de traite", la pièce de théâtre sur le suicide d'un éleveur laitier

il y a 2 heures 27 min
pépites > Santé
Victimes indirectes
Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé
il y a 19 heures 10 min
pépite vidéo > International
Embrasement
Mort de George Floyd : Des manifestations éclatent dans tous les Etats-Unis
il y a 20 heures 8 min
light > People
Recherche
Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"
il y a 20 heures 49 min
pépite vidéo > Politique
Débat
Eric Zemmour face à Michel Onfray : retrouvez leur débat sur l'avenir de la gauche en France
il y a 21 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Le maître du « je »

il y a 54 min 48 sec
décryptage > France
État providence et modèle social français

1945 : l’héritage béni devenu largement toxique

il y a 1 heure 17 min
décryptage > International
Symptômes d’un nouveau conflit

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

il y a 2 heures 1 min
décryptage > Politique
Mains tendues

Macron/Collomb : le match du meilleur instinct pour 2022

il y a 2 heures 25 min
décryptage > Europe
Jésus reviens, ils sont devenus fous

La Pologne : un royaume où règne la droite la plus bête du monde

il y a 2 heures 27 min
décryptage > Economie
Crise

Les crédits aux PME sont insuffisants !

il y a 2 heures 28 min
pépites > Société
Fin de vie
Meurthe-et-Moselle : une centenaire en grève de la faim pour obtenir "le droit de mourir"
il y a 19 heures 41 min
pépites > Société
Fin de l'accalmie
Déconfinement : la Sécurité routière s'inquiète d'une surmortalité "alarmante"
il y a 20 heures 30 min
light > People
Rétrogradage
Kylie Jenner accusée d'avoir menti sur sa fortune : "Forbes" la retire de sa liste des milliardaires
il y a 21 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Sapiens", un livre formidablement intéressant et enrichissant

il y a 22 heures 53 min
© Thomas Lohnes / AFP
© Thomas Lohnes / AFP
Attentats en Allemagne

Le complotisme, moteur d’un terrorisme identitaire pointé du doigt par le FBI

Publié le 21 février 2020
Selon une note du FBI, de mai 2019, la multiplication et la propagation des théories du complot entraîneraient une recrudescence du terrorisme d'extrême droite. Ces mouvements sont-ils une menace pour l'équilibre et la stabilité des pays concernés par ce phénomène ?
Claude Moniquet, né en 1958, a débuté sa carrière dans le journalisme (L’Express, Le Quotidien de Paris), avant d’être recruté par la Dgse pour devenir "agent de terrain" clandestin. Il exerce ainsi sous cette couverture derrière le Rideau de fer à la...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Claude Moniquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Claude Moniquet, né en 1958, a débuté sa carrière dans le journalisme (L’Express, Le Quotidien de Paris), avant d’être recruté par la Dgse pour devenir "agent de terrain" clandestin. Il exerce ainsi sous cette couverture derrière le Rideau de fer à la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon une note du FBI, de mai 2019, la multiplication et la propagation des théories du complot entraîneraient une recrudescence du terrorisme d'extrême droite. Ces mouvements sont-ils une menace pour l'équilibre et la stabilité des pays concernés par ce phénomène ?

Atlantico.fr : Une note du FBI datée du 30 mai 2019 a identifié pour la première fois comment la multiplication des théories du complots conduisent à un terrorisme d'extrême droite. L'attaque ayant eu lieu dans la nuit du mercredi 21 février en Allemagne contre des citoyens d'origine kurdes doit-elle être considéré comme un phénomène global?

Claude Moniquet : Il existe, effectivement, une « menace globale » du terrorisme d’extrême-droite, je préfère dire « d’ultra-droite », non pas au sens où il existerait une sorte « d’internationale noire » comme il existe des groupes djihadistes internationalistes (al-Qaeda et Daech en étant les meilleurs exemples actuels) mais parce que l’on assiste, depuis des années, à une montée de l’extrémisme de droite non parlementaire (et même « antiparlementaire) et violent dans de nombreux pays : notamment aux Etats-Unis (Aryan Nations, The Order, la White Aryan Resistance, Division Atomwaffen…), en Allemagne (NordKreuz), en Italie (Veneto Fronte Skinheads). Ces groupes sont souvent locaux et très rarement interconnectés et ils correspondent, de plus, à une typologie politique complexe. On y trouve des suprémacistes blancs, des néo-nazis, des « skins » ou encore des groupes concentrant leurs propagande et leurs actes de haine contre des « segments » de la société : les homosexuels, les femmes, etc. Et même des…indépendantistes, comme  Clandestini Corsi qui, en 2004, commit 7 attentats contre la « communauté maghrébine » de l’Île de beauté avant d’être démantelée.

En Europe, cette mouvance peut encore sembler marginale, mais aux Etats-Unis, une organisation juive réputée, l’Anti-Defamation League estime que les mouvements de l’ultra droite violente sont responsables de 71% des 387 « meurtres politiques » commis entre 2008 et 2017. Je disais que ces groupes ne composent pas une « internaionale », mais on observe malgré tout des rapprochements et des « essaimages ». Ainsi, la Division Atomwaffen, un groupuscule américain ultra-violent qui ne compte que quelques dizaines de membres aurait des « correspondants» au Royaume-Uni, en Allemagne ou dans les Pays-Baltes.  

Ces mouvements extrémistes sont-ils une menace aussi sérieuse pour la sécurité des nations que les groupes islamistes radicaux?

Oui et non. Oui, parce que, bien entendu, chaque acte terroriste st un acte de trop et qu’il peut être de grande ampleur. Lorsqu’il fait sauter un bâtiment fédéral à Oklahoma city 19 avril 1995, le terroriste Timothy McVeigh tue 168 personnes et en blesse près de 700 (ce sera l’acte terroriste le plus grave connu par les Etats-Unis avant le 11 septembre) ; lorsque, le 2 août 1980, les Nuclei armati rivoluzionari font détonner leurs bombes à la gare de Bologne ils font 86 morts et plus de 200 blessés, mais on est évidemment très loin des chiffres atteints par le terrorisme djihadiste qui, le 11 septembre 2001 tue 3000 personnes et est responsable, en Europe, de plusieurs centaines de morts depuis 2014. Oui, encore, parce que, au-delà de cette comptabilité macabre et vide de sens - un acte terroriste EST un acte terroriste, quel que soit son nombre de victimes – ce terrorisme est, depuis quelques années, porteur des ferments d’un potentiel éclatement de la société et du contrat social: en attaquant les « étrangers » ou les communautés musulmanes, l’ultra-droite violente espère provoquer un « sursaut national » et un affrontement entre « blancs » et « immigrés » (ou « musulmans »). Patrick Calvar, à l’époque directeur de la DGSI (Direction Générale de la Sécurité Intérieure) me confiait d’ailleurs, en 2016, craindre non pas « une guerre civile » comme certains médias l’avait écrit en déformant ses propos, mais, à tout le moins, une montée en parallèle des actes terroristes islamistes et de l’ultra-droite, avec un net danger de radicalisation et, donc, d’escalade, des deux côtés . Il est, d’ailleurs, intéressant de constater que l’ultra droite violente et la mouvance djihadiste poursuivent, en fait, le même but : dresser les « communautés » l’une contre l’autre…

Mais non parce que, autant les groupes djihadistes sont extrêmement difficiles à pénétrer pour les services de renseignement, autant les mouvances de l’ultra-droite violente (comme d’ailleurs, de l’ultra gauche violente) sont connues, et ce depuis des décennies: leurs membres les plus influents ou les plus actifs sont répertoriés, fichés, surveillés. On peut donc penser que, au moindre passage à l’acte, ou même à la moindre velléité de passage à l’acte, le filet se resserrera immédiatement. Maintenant, malheureusement, cet optimisme tout relatif doit être tempéré : la menace djihadiste étant, aujourd’hui, considéré (à raison) comme la plus importante, elle concentre l’essentiel des moyens des « services » et ces moyens n’étant pas extensibles à l’infini, il est évident que la surveillance des mouvances d’ultra droite et d’ultra gauche en pâtit et est moins stricte qu’il y a vingt ans….

Non encore parce que autant la mouvance islamiste radicale – qui engendre le djihadisme – est en extension, autant le nombre de militants d’ultra-droite susceptibles « d’agir » est limité. Entre quelques dizaines et quelques petites centaines de personnes dans chaque pays. Mais le nombre n’y fait pas grand-chose : en Allemagne, le   Nationalsozialistischer Untergrund ne comptait que trois membres mais commit 15 attaques de banques et 10 assassinats….

Comment doit-on lutter contre la propagation de cette forme d'extrémisme?

C’est une question à la fois simple et compliquée. Du côté simple, disons en appliquant strictement la loi, en surveillant de près les milieux concernés et en pratiquant la « tolérance zéro », comme on le fait aujourd’hui avec la mouvance djihadiste : dès qu’une velléité de passage à l’acte existe (et à conditions, bien entendu, que les individus soient identifiés), l’Etat passe à l’offensive, des arrestations sont opérées et des condamnations prononcées. Mais en même temps, il faut faire attention à un discours « de gauche » ambiant qui, par exemple, dénonce « l’islamophobie » et l’accuse d’être à l’origine de ces dérives violentes. « L’islamophobie » est un concept creux et vide de sens. On a le droit de ne pas aimer l’islam (comme n’importe quelle autre religion) et de le critiquer, comme on a, d’ailleurs, le droit au blasphème. Ce qu’on a pas le droit de faire, c’est d’appeler à la haine contre des communautés ou des individus, ou bien entendu de les attaquer physiquement. La réponse réside donc dans un travail de renseignement ciblé et rigoureux qui permette de distinguer entre les positions « politiques » qui peuvent sembler inacceptables à certains mais ressortent de la démocratie et les dérives qui conduisent à la violence. Je ferai un parallèle avec l’extrême-gauche : on peut dénoncer le capitalisme et les banques, même de manière virulente, mais on ne peut pas prôner l’assassinat des banquiers…  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

06.

Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

02.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

03.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Winter
- 22/02/2020 - 15:51
Le FBI a sûrement connu des
Le FBI a sûrement connu des moments plus favorables dans son histoire ! Les groupuscules de quelques dizaines de personnes MAIS AVEC DES CORRESPONDANTS À L’ÉTRANGER ... préparent des histoires à dormir debout ?
REAGAN
- 21/02/2020 - 15:27
Extrême droite
En France les identitaires qui respectent les lois et l l'etat sont classés extrême droite alors que les antifas qui se comportent comme les nazis en 1930 ne sont même pas inquiétés (ils brûlent des livres, empêchent les gens de s exprimer, ont des actions violentes ect ect)
ajm
- 21/02/2020 - 14:42
Hors de propos en France.
Qu'elle aille raconter sa salade en Allemagne. En France les violences viennent exclusivement des islamistes plus ou moins radicalisés et de l'extrême gauche dont les actions " militantes" impunies sont permanentes.