En direct
Best of
Best of du 24 au 30 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

03.

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

04.

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

05.

Sept Français interrogés sur dix (sondage Odoxa pour Figaro et France Info) se disent favorables au nouveau confinement qui vient de débuter

06.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

07.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête des 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

01.

Les Oscars couronnent "Le discours d'un roi"

01.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

02.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

03.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

04.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

05.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

06.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

06.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

ça vient d'être publié
pépites > International
Soumission
Caricatures : Justin Trudeau veut un débat sur des "exceptions" à la liberté d'expression
il y a 12 min 13 sec
décryptage > France
Pour nous sonne le glas

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

il y a 1 heure 38 min
décryptage > Santé
Apéros vidéo

Comment gérer la consommation d’alcool pendant le confinement ?

il y a 1 heure 56 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

GIGN - RAID : aux origines de la création des unités d’élite

il y a 2 heures 25 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Savoir repérer les manipulateurs : comment dire non à une personne malveillante et manipulatrice ?

il y a 2 heures 25 min
décryptage > International
Exemple

Petites leçons venues des Etats-Unis pour les conservateurs français

il y a 2 heures 27 min
décryptage > Société
Changement de visage

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

il y a 2 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Effacer les dettes publiques - c’est possible et c’est nécessaire" de Hubert Rodarie : la thèse "contre-intuitive" d’un expert sur un sujet qui interroge les économistes, un appel à une révolution de la pensée

il y a 14 heures 55 min
pépites > Faits divers
Forces de l'ordre
Tentative d’agression au couteau sur un policier dans le XVe arrondissement de Paris
il y a 18 heures 30 min
pépites > Politique
Moyens d'action face au virus
Covid-19 : le Sénat a voté la prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 31 janvier
il y a 19 heures 11 min
pépites > Terrorisme
Débandade
Seuls 26% des Français font confiance au gouvernement pour lutter contre le terrorisme
il y a 54 min 10 sec
décryptage > France
Justice

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

il y a 1 heure 45 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’économique française a rebondi de 18 % au 3ème trimestre, preuve que le système de production peut tenir, à condition qu’on lui fiche la paix...

il y a 2 heures 16 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Pierre Gide : le quotidien difficile d’un avocat sous l’Occupation

il y a 2 heures 25 min
décryptage > International
J-4

Bidenomics : quel impact pour l’économie d’un (éventuel) président démocrate ?

il y a 2 heures 27 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête des 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof
il y a 2 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz : en route pour l'Oural avec un amoureux de la Russie, de son peuple et de sa littérature. Un voyage intéressant et émouvant

il y a 14 heures 36 min
pépites > Education
Education nationale
Hommage à Samuel Paty : la rentrée scolaire n'est plus décalée à 10h lundi prochain
il y a 17 heures 7 min
light > Science
Ancêtre
Le chien est le plus vieil ami de l'homme, sa domestication est survenue il y a plus de 10.000 ans
il y a 18 heures 58 min
pépites > Politique
Décision
Antisémitisme : Jeremy Corbyn a été suspendu du Parti travailliste britannique
il y a 19 heures 33 min
Atlanti Culture

Evguénie Sokolov, une pièce de théatre d'après le conte de Serge Gainsbourg

Publié le 17 février 2020
D’après le conte de Serge Gainsbourg. L’histoire d’un peintre d’origine slave, talentueux, reconnu comme chef de file du courant de l'hyperabstraction. Mais quel est le secret de son génie, de ce vibrato du dessin, de cette manière «sismographique» qui fait sa gloire? C'est le mystère que révèle ce récit.
Charles-Édouard Aubry pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Charles-Édouard Aubry est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
D’après le conte de Serge Gainsbourg. L’histoire d’un peintre d’origine slave, talentueux, reconnu comme chef de file du courant de l'hyperabstraction. Mais quel est le secret de son génie, de ce vibrato du dessin, de cette manière «sismographique» qui fait sa gloire? C'est le mystère que révèle ce récit.

Evguénie Sokolov,  une pièce de théatre de Serge Gainsbourg


Charlotte Lévy-Markovitch
Mise en scène : Charlotte Lévy-Markovitch
Avec Jean-Quentin Châtelain

INFOS & RÉSERVATION

Théâtre du Petit St-Martin
17 rue René Boulanger
75010 Paris
Tél. : 01 42 08 00 32
http://www.petitstmartin.com
A partir du 17 janvier du mardi au samedi à 19h

RECOMMANDATION:

Bon 

 

THÈME:

• Evguénie Sokolov, peintre génial et solitaire, est atteint d’une irrépressible pétomanie, qui va être à l’origine d’une œuvre très particulière. Handicapé par d’incessantes et irréfragables flatulences, il n’a de cesse de sublimer ce handicap en le transformant en combustible créatif.

• Dans ce récit en forme de confession, Evguénie raconte son incroyable histoire depuis sa naissance, la découverte de son infirmité jusqu’à son parcours artistique, qui sublime ces vents créateurs.

POINTS FORTS:

• Tiré d’un court roman de Serge Gainsbourg paru en 1980 (chez Gallimard), la pièce est une adaptation très réussie, à porter au crédit de Charlotte Lévy-Markovitch. Le texte est aussi fluide que s’il avait été écrit pour un seul-en scène. Il rend magnifiquement la verve lexicale de l’auteur, sa capacité à nommer le « pet » de cent façons différentes de manière toujours poétique. Et dire que l’ouvrage avait fait scandale à l’époque. Il est vrai qu’on a depuis fait bien pire et moins réussi en matière d’outrance et de vulgarité.

• Les chansons de Serge Gainsbourg font partie du patrimoine culturel français mais tout le monde ne sait pas qu’à son répertoire figurent Des vents des pets des poums, Titicaca, Eau et gaz à tous les étages et même Evguénie Sokolov (sur le disque Mauvaises nouvelles des étoiles en 1981).
• Le livre, son unique roman, moins connu que ses chansons, n’a pourtant rien à leur envier. On y retrouve la même richesse jouissive de la langue, le choix des mots et l’originalité du propos. Habitué au format court, refrain / couplet / refrain, Gainsbourg parvient à tenir sur la longueur la même qualité d’écriture et une construction littéraire rigoureuse.

• Enfin, Gainsbourg a ici trouvé son interprète en la personne de Jean-Quentin Châtelain, qui rentre progressivement dans le texte, pour en rendre la verve littéraire et l’esprit provocateur de Gainsbourg. Il fait siennes les obsessions et les angoisses de l’auteur et restitue aussi bien le comique que le tragique d’un récit, qui oscille sans cesse entre la farce et le conte.

POINTS FAIBLES:

• Pourquoi le comédien - la responsabilité incombe ici au metteur en scène – s’est-il cru obligé de prendre ce ton affecté qui lui donne un air de Bukowski bourré chez Pivot ou de Gainsbarre en roue libre sur un plateau télé ? 

• Alors que le comédien incarne par ailleurs si bien le héros “gainsbourguien“, il se trouve affublé de cette posture inappropriée. A moins que ce soit la recherche d’une certaine forme de disgrâce, comme un ultime pied de nez fidèle à l’esprit de l’œuvre ?

EN DEUX MOTS ...

• Toute l’ambiguïté, la complexité et la richesse de Serge Gainsbourg tiennent dans cette pièce, réflexion subtile qui dénonce les dérives du monde de l’art contemporain, ses outrances, ses mondanités, ses marchands et leur arrivisme, ou farce provocatrice qui se moque de sa propre laideur et de son désir inassouvi de devenir un grand peintre...

UN EXTRAIT:

(du livre et de la chanson, dans laquelle on entend des pets)

“Mets ton masque à gaz, Sokolov !
Que tes fermentations anaérobiques
Fassent éclater les tubas de ta renommée,
Et que tes vents irrépressibles
Transforment abscisses et ordonnées
Et de sublimes anamorphoses.”

L'AUTEUR

• Que dire de plus sur Serge Gainsbourg ? Peut-être tracer un parallèle entre “sa-vie-son-œuvre“ et celle d’Evguénie Sokolov. Sans vouloir forcément un faire un roman à clé, il raconte un destin contrarié, des handicaps dont il faut tirer profit coûte que coûte et une exposition de soi pour faire de sa vie une œuvre d’art.

• Aussi éclairant et fascinant que le tarentula, unique roman de Bob Dylan, prix Nobel de littérature, ou les deux romans de Leonard Cohen, jeux de dames et les perdants magnifiques, œuvres de jeunesse scandaleuses et pur joyaux de la pop culture.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Le gorille
- 18/02/2020 - 23:10
Montaigne
Je hisse l'aperçu ! Pour Montaigne... no lo so.
evgueniesokolof
- 18/02/2020 - 22:28
LE GORILLE
"Mieux vaut un pet sonore, qui sort avec fracas, Qu'un doux souffle puant qui vous trahit tout bas."
On me l'avait présentée autrefois comme étant de Montaigne mais....je ne crois pas que cela soit le cas
Qui imaginerait on déclamant sur les planches cette vérité d'évidence? Mademoiselle Martin ou Chloé tiens!!!!avec mon gârs Denis Jacquet pour arbitrer....je lui fais prout prout, il me fait prout prout...si si ...avec de l'eau ferrugineuse évidemment! Agnes Bousin veille!
Le gorille
- 18/02/2020 - 09:19
evgueniesokolof
Euh ? Vous serait-il possible de ne pas trop vous inspirer de la pièce ? J'avoue que votre choix de surnom ne manque guère de subtilité, mais quelque part, cette subtilité détonne. Quelques pas ralentis en arrière, mais plutôt accélérés vers l'avant, sont parfois nécessaires si l'on veut rester d'attaque. Les pharmacies, m'a-t-on dit, étant en rupture de stock, le supplice doit être supporté avec stoïcisme. Qualité dont l'auteur de l'article ne doit pas être dépourvu.... car il faut les trouver, les mots, sans tomber raide !