En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

05.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Trump / Macron : le match des sondages par (gros) temps de Coronavirus

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Unorthodox" de Maria Shraeder, une série originale Netflix : ode à la Liberté

il y a 18 min 7 sec
pépites > Santé
SNDV
Acrosyndromes : les dermatologues alertent sur des symptômes cutanés potentiellement liés au coronavirus
il y a 1 heure 6 min
pépites > Religion
Ancien numéro 3 du Vatican
Pédophilie dans l'Eglise : le cardinal George Pell a été acquitté en Australie
il y a 2 heures 36 min
pépites > Santé
Vive émotion
François Hollande rend hommage aux personnels des Ehpad après la mort de son père
il y a 3 heures 53 min
pépites > France
Hypothèses
Coronavirus : l'Académie de médecine préconise un déconfinement par région
il y a 6 heures 14 min
light > Culture
Influence majeure
Mort de Jean-Laurent Cochet, une figure majeure du théâtre français, des suites du Covid-19
il y a 8 heures 23 min
pépite vidéo > Santé
Objectifs
Confinement, tests dans les Ehpad : les explications d’Olivier Véran au micro de Jean-Jacques Bourdin
il y a 9 heures 20 min
décryptage > Europe
Stabilité

Une politique de voisinage intelligente de l’UE

il y a 10 heures 22 min
décryptage > Politique
Bilan

Coronavirus : 14 questions auxquelles le gouvernement nous devra une réponse après la crise

il y a 10 heures 45 min
décryptage > Santé
Surfaces, hygiène et Covid-19

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

il y a 11 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits" de Salman Rushdie : une œuvre littéraire forte, courageuse, exigeante pour le lecteur, à ne pas manquer

il y a 42 min 16 sec
Nouvelle tragédie
Disparition de Maeve Kennedy McKean : le corps de la petite-nièce de John Fitzgerald Kennedy a été retrouvé
il y a 1 heure 52 min
pépites > International
Moment "historique"
Covid-19 : après plus de deux mois de confinement, le bouclage est enfin levé dans la ville chinoise de Wuhan
il y a 3 heures 12 min
light > Culture
Féerie et évasion pour les petits et les grands
Disney + est enfin disponible et accessible en France dès ce mardi 7 avril
il y a 5 heures 37 min
pépites > Europe
Solidarité européenne et internationale
Forte inquiétude au Royaume-Uni sur l’état de santé de Boris Johnson, placé en soins intensifs
il y a 7 heures 49 min
pépites > Sport
Restrictions
Confinement : les activités sportives sont désormais interdites à Paris entre 10h et 19h
il y a 8 heures 54 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

il y a 9 heures 55 min
décryptage > International
Symbole

Coronavirus, Tchernobyl et le modèle chinois

il y a 10 heures 35 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Retrouvailles américano-russes grâce au coronavirus ?

il y a 11 heures 6 min
décryptage > Europe
Eurogroup

L’Europe tente de dépasser le chacun pour soi initial

il y a 12 heures 27 min
© CHRISTIAN HARTMANN / POOL / AFP
© CHRISTIAN HARTMANN / POOL / AFP
Débat stérile

Elus amateurs ou pas…. La polémique qui passe totalement à côté du sujet

Publié le 14 février 2020
Devant les députés de la majorité, Emmanuel Macron a abordé cette semaine le sujet du manque d'expérience régulièrement reproché aux députés LREM. Lors d'une interview, François Hollande a tenu à réagir aux propos d'Emmanuel Macron sur cette question entre les "professionnels" et les "amateurs".
Maxime Tandonnet est historien, auteur de nombreux ouvrages dont Histoire des présidents de la République (2013) et André Tardieu, l'incompris (2019) aux éditions Perrin.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Maxime Tandonnet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Maxime Tandonnet est historien, auteur de nombreux ouvrages dont Histoire des présidents de la République (2013) et André Tardieu, l'incompris (2019) aux éditions Perrin.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Devant les députés de la majorité, Emmanuel Macron a abordé cette semaine le sujet du manque d'expérience régulièrement reproché aux députés LREM. Lors d'une interview, François Hollande a tenu à réagir aux propos d'Emmanuel Macron sur cette question entre les "professionnels" et les "amateurs".

Atlantico.fr : Depuis quelques jours et la petite phrase lancée par Emmanuel Macron au députés de la majorité mardi soir à l'Elysée (" Si les professionnels, ce sont ceux qu'on a virés il y a deux ans et demi, et que les amateurs c'est vous, alors soyez fiers d'être amateurs !"), la débat sur l'amateurisme ou non de la majorité va de bon train. Pourtant plutôt que de s'intéresser à la forme ne devrions-nous pas plutôt nous concentrer sur le fond ? 

Ce débat sur l'amateurisme ou non des élus de la majorité n'est-il pas l'illustration d'une certaine forme d'hystérie collective ? 

Maxime Tandonnet : Cette hystérie collective est propre à la France visible, politico-médiatique, mais pas vraiment à la France profonde qui a bien d’autres soucis… Elle dénote la poursuite du naufrage de la politique dans le néant. Elle n’est plus que cela aujourd’hui, une succession de polémiques ou de psychodrames médiatiques qui s’enchaînent à un rythme effréné. Jadis, le rôle du chef de l’Etat était d’incarner la continuité de l’Etat, l’unité de la nation. Aujourd’hui, il est exactement le contraire : un trublion national dont la mission est de parler sans cesse et de lancer des micro-scandales qui évitent de penser aux graves enjeux du pays :  l’insécurité qui explose ; la dette publique ayant franchi le seuil historique des 100% du PIB ; le chômage français, deux points au-dessus de la moyenne européenne ; la pauvreté qui touche 9,3 millions de personnes ; les flux migratoires devenus hors contrôle. Cette hystérie permanente est dès lors inversement proportionnelle à l’efficacité de la puissance publique. 

Un tel débat n'est-il pas stérile alors que, plus que élus, ce sont les technocrates (qui ne sont donc pas de amateurs) voire même les multinationales (à l'instar de Google ou Amazon) qui gouvernent le pays ?

Le débat est ancien. Le mot amateur peut avoir deux sens. Amateur veut dire non professionnel et veut dire aussi, au sens péjoratif, incompétent. Il n’est pas choquant que les parlementaires soient des amateurs au premier sens du terme. André Tardieu, dans son avant-dernier livre en 1938, vilipendait la « profession parlementaire », c’est-à-dire l’image de notables qui s’incrustent au parlement et en font leur unique métier toute leur vie. En effet, le sens du mandat parlementaire est celui de la représentation de la nation pour une période limitée, sûrement pas l’exercice d’une profession au sens d’un métier, d’un siège acquis une fois pour toute et indéfiniment renouvelable. En ce sens premier de non professionnel, le mandat parlementaire est en effet une affaire d’amateur. Mais il n’empêche que pour discuter, amender, voter des lois parfois très complexes, il faut un excellent niveau intellectuel, une capacité à maîtriser des dossiers techniques, financiers et juridiques. Or, nombre des parlementaires issus des législatives de 2017 sont des amateurs au deuxième sens du terme, celui d’inapte à cette tâche. Ce phénomène, l’amateurisme au mauvais sens du terme,ne peut qu’aggraver la dépossession du Parlement de sa souveraineté au profit des pôles non démocratiques de pouvoir ou d’influence : technocratie, juridictions, multinationales, etc. 

N'y-t-a-t-il pas un réel danger à se focaliser sur ce genre de questionnements plutôt qu'à s'intéresser aux questions de fond ? 

Bien sûr ! L’image de la politique est désastreuse dans le pays etdonne le sentiment d’empirer d’année en année sans que le fond de l’abîme ne soit jamais atteint. D’après l’enquête de CEVIPOF sur la confiance, 79% des Français ont une image négative de la politique. 39% éprouvent de la méfiance envers elle, 28% du dégoût et 10% de l’ennui. S’ajoutant à l’explosion de l’abstentionnisme (plus de 50% aux législatives de 2017) et au vertigineux progrès du vote « anti-système » de gauche ou de droite, ces résultats soulignent le climat d’écœurement qui ronge le pays et la profondeur du fossé qui sépare la classe dirigeante du peuple et ne cesse de se creuser. La mal suprême de la classe dirigeante est cette conviction permanente que le peuple est inintelligent et manipulable à merci. Elle s’imagine que la stratégie de l’enfumage quotidien dans la polémique stérile est la solution miracle pour neutraliser la colère populaire et assurer sa permanence en préparant la réélection. En vérité, c’est tout le contraire : le peuple ressent fortement quand on se moque de lui et il prend en dégoût ceux qui le méprisent plutôt que le représenter et de le servir comme il est de leur devoir. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

05.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Trump / Macron : le match des sondages par (gros) temps de Coronavirus

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Loupdessteppes
- 14/02/2020 - 21:08
Vintage ou désuet ?
Les deux mon fonctionnaire !
lasenorita
- 14/02/2020 - 19:21
Nos élus ne méritent pas les sous qu'on leur donne!
Récemment à l'Assemblée Nationale, une loi a été votée concernant le ''handicap'':78 députés étaient présents pour le vote de cette loi:44 ont voté pour,31 ont voté contre et 4 dormaient. .Où étaient les 499 autres députés (nous avons 577 députés)..Le peuple a ''élu'' ces députés afin qu'ils votent des lois. .ils sont bien payés pour cela.. et, en plus,ces députés n'ont pas une vie ''exemplaire'' ...ils se croient tout permis et à l'abri des remarques désobligeantes. La France est devenue un vaste bordel et nos présidents de la république ne se gênent pas pour afficher leur vie privée dissolue.. Depuis mai 68, où le pédophile Cohn-Bendit criait i 'Il est interdit d'interdire'' ,les Français donnent ''libre cours'' à leur vie sexuelle, nous sommes la risée du MONDE...Ce n'est pas étonnant que l'islamisme réussisse à s'imposer auprès de nombreux musulmans, en France!.. ces musulmans ne veulent pas que leurs épouses se comportent comme les ''blanches'' non-musulmanes!..
Ganesha
- 14/02/2020 - 11:46
Un Mois !
Les français ont devant eux une merveilleuse opportunité, un événement, un choix essentiel : dans exactement un mois, nous allons pouvoir voter !
C'est ce qui me motive dans mes interventions : à l'évidence, nous sommes ici sur un site internet sur abonnement, et qui est quasi exclusivement fréquenté par des septuagénaires aisés.
Pratiquement tous, vous avez voté Fillon au 1er tour en 2017, et au second tour, vous avez voté Macron, ou vous vous êtes abstenus.
Ce qui me rend optimiste, c'est que je lis de plus en plus de commentaires qui indiquent que beaucoup d'entre vous ont enfin compris que continuer à voter pour les Ripoux-Blicains, comme vous l'avez fait depuis que vous avez le droit de voter, ne fait qu'enfoncer votre pays dans un incroyable désastre !
Cet incroyable aveuglement constitue une véritable menace pour votre sécurité et votre bien-être matériel !