En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

02.

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

03.

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

04.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

05.

Quand le budget européen prévu pour gérer les crises agricoles est affecté au maintien des migrants syriens en Turquie

06.

Le Ségur de la Santé, ou la victoire de la bureaucratie sur l'intérêt général

07.

Coronavirus : la pandémie entraîne une chute de la consommation de viande sans précédent depuis des décennies

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

05.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

06.

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

03.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

04.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

05.

La droite, seule menace aux yeux d’Emmanuel Macron

06.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

ça vient d'être publié
pépites > Economie
EMPLOI
Macron annonce une exonération de cotisations et 300.000 contrats d'insertion pour les jeunes
il y a 5 heures 16 min
pépites > Santé
SANTÉ
Macron souhaite le masque obligatoire dans tous les lieux publics clos
il y a 6 heures 35 min
light > France
FÊTE PERCHÉE
Un DJ va mixer en haut de la grande échelle des pompiers
il y a 7 heures 7 min
pépites > France
CORONAVIRUS
Le nombre de cas de Covid-19 double tous les deux jours à Marseille
il y a 7 heures 49 min
pépite vidéo > France
DÉFILÉ
14 juillet : Trois miraculés d’une intervention au Mali vont défiler
il y a 8 heures 37 min
décryptage > Société
Des mots pour mentir

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

il y a 10 heures 12 min
décryptage > France
BACCALAURÉAT 2020

Baccalauréat 2020 : la cuvée coronavirus a été livrée

il y a 10 heures 37 min
décryptage > Economie
WIKI AGRI

Quand le budget européen prévu pour gérer les crises agricoles est affecté au maintien des migrants syriens en Turquie

il y a 11 heures 4 min
décryptage > Europe
UNION EUROPÉENNE

Union européenne : la réglementation sur les travailleurs routiers déchirent les Européens

il y a 11 heures 50 min
décryptage > Politique
POLITIQUE

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

il y a 12 heures 54 min
pépite vidéo > Santé
FÊTE NATIONALE
Emmanuel Macron souhaite rendre le masque obligatoire dans les lieux publics clos
il y a 5 heures 27 min
light > Insolite
BON APPÉTIT
Une cliente trouve une tête de lézard dans sa bolognaise, l'enseigne s'excuse
il y a 6 heures 42 min
pépites > France
COMMÉMORATION
Nice commémore les quatre ans de l'attentat de Nice
il y a 7 heures 21 min
pépites > France
FRANCE
"MACRON ASPHYXIE L'HÔPITAL" une banderole déployée durant la cérémonie
il y a 8 heures 19 min
décryptage > Media
L'ART DE LA PUNCHLINE

Un 14 juillet en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 9 heures 40 min
décryptage > Société
Inclusivement vôtre

Monsieur, madame, le, la maire de Lyon…

il y a 10 heures 28 min
décryptage > International
INTERNATIONAL

Que fait la France - trop souvent et encore seule - au Sahel ?

il y a 10 heures 47 min
décryptage > Politique
POLITIQUE

Le Ségur de la Santé, ou la victoire de la bureaucratie sur l'intérêt général

il y a 11 heures 26 min
décryptage > Science
SCIENCE

Coronavirus, 2eme vague et crise économique : 2020, l’été de la grande dissonance cognitive

il y a 12 heures 30 min
pépite vidéo > Loisirs
Ouverture du Royaume
Après 4 mois de fermeture, Disneyland Paris réouvre ses portes ce mercredi
il y a 1 jour 3 heures
© FRANCOIS GUILLOT / AFP
© FRANCOIS GUILLOT / AFP
Monnaie

La fin des pièces rouges, oui. La fin des centimes, non !

Publié le 03 février 2020
Les pièces de un et deux centimes pourraient bientôt complètement disparaître de la circulation. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, envisagerait de ne conserver que les pièces de cinq centimes afin de réaliser des économies.
Jean-Paul Betbeze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les pièces de un et deux centimes pourraient bientôt complètement disparaître de la circulation. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, envisagerait de ne conserver que les pièces de cinq centimes afin de réaliser des économies.

Il faut se méfier des « petits chiffres ». On se souvient peut-être, c’était en 2018, de la hausse de 6 centimes par litre du diesel et de 3 pour l’essence. Il s’agissait de faire « converger leurs prix jusqu’en 2022 et de lutter contre le réchauffement climatique ». C’étaient assurément d’excellentes raisons techniques, mais prises quand le prix du pétrole et l’insatisfaction sociale montaient : les « gilets jaunes » étaient nés.

Aujourd’hui, il s’agit de la fin des pièces rouges ! Celles de 1 et 2 centimes, rouges parce que faites de cuivre (coûteux) sur un « cœur d’acier » (cela ne s’invente pas), sont (ou seraient) dans le collimateur de la Commission européenne. C’est la deuxième fois depuis 2013 : la tentative avait échoué. La revoilà. C’est en effet, selon  le Süddeutsche Zeitung,  un des projets d’Ursula von der Leyen, de supprimer les pièces de un et deux centimes d’euros. En fait, les pièces étant de compétence nationale, il s’agirait plutôt de trouver des règles d’arrondis communes en zone euro pour n’utiliser que les pièces de 5 centimes. Cela permettrait bien sûr de faire des économies, sachant que l’Italie a déjà cessé d’en frapper depuis 2018.

Cette proposition de la nouvelle Commission européenne était déjà celle du Comité d’Action Publique 2022, français, publiée en juin 2018 (la 16ème sur 22). Il s’agissait, en fait, d’aller vers une société « zéro cash ». Ceci devait être d’autant plus aisé que la proportion des transactions réglées en espèces est plus faible en France que chez d’autres européens : 55% de leur nombre en France, contre 89% en Italie, 75% en Allemagne et 60% au Royaume-Uni. En plus, la démarche serait graduelle, passant par l’acceptation obligatoire des paiements dématérialisés (par carte bancaire, téléphone, virement) pour tous les achats, sans montant minimum. Pourrait ainsi se mettre en œuvre la réduction progressive de « la circulation d’espèces vers une extinction complète. On pourrait commencer à court terme par mettre fin à la circulation des pièces de 1 et 2 centimes, comme cela a été fait en Irlande, en Finlande et en Belgique par exemple » écrit le Rapport.

Alors, quand décider, sachant que la zone euro devra d’abord aider pour les règles d’arrondi mais que la décision d’arrêt sera française ? Si l’on ne fait que de l’économie sur le coût des pièces, la question est vite tranchée, mais il faudra convaincre les banques, les commerçants (et les taxis) d’accepter les petits règlements en carte. En 2013, la Commission européenne avait estimé que depuis 2002, la frappe des pièces de 1 et 2 centimes avait coûté 1,4 milliards d’euros à la zone euro, net de la valeur créée, sachant que la pièce de 1 centime coûte 1,2 centimes à frapper, hors coûts de transport et de stockage. Donc on surprime la frappe à Pessac, sachant que l’on aura à faire face alors à deux réactions : celle des ouvriers de l’usine, celle des syndicats de salariés et des associations de consommateurs qui craindront les arrondis à la hausse, la perte maligne de pouvoir d’achat et la remontée subreptice de l’inflation.

Mais il s’agit encore là d’économie « objective », pas « d’économie ressentie », la seule qui compte. C’est comme pour la température, quand le vent souffle. Et le vent politique est décisif : « l’effet arrondi » risque d’être important chez le consommateur, quand l’inflation remonte à 1,5% et que les ménages pensent qu’elle continue. Le risque peut paraître unitairement faible, mais il est surtout multiplié. En effet, il y a énormément de ces petites pièces en zone euro : 36 milliards de 1 centime (donc pour 0,36 milliard d’euros) et 28 de 2 centimes (pour 0,56 milliard), sur un total de 135 milliards de pièces, pour une valeur de 30 milliards. Elles représentent 3% de la valeur des pièces en zone euros, mais 47% de leur nombre !

Attention : dans une enquête de 2016, la Banque centrale européenne s’était déjà inquiétée de ces piécettes. 37% seulement des répondants déclarent qu’ils n’utilisent pas ces pièces reçues dans leur rendu de monnaie : elles finissent dans une boîte ou se perdent. Mais c’est donc que 63% déclarent les utiliser pour des paiements ultérieurs ! Et l’on pourrait penser que les pourcentages de réponses les plus élevés se retrouvent pour des pays « pauvres » : c’est vrai pour la Lituanie (84%), la Lettonie (82%), le Portugal et l’Estonie (78%), mais vient ensuite la France ! 63% des Français déclarent garder les pièces de 1 ou 2 centimes qu’on leur rend pour leurs futurs paiements. N’empêche, en octobre 2017, 58% des Français sont pour la suppression. Vrai, pas vrai ? Ou suppression,mais sous quelle condition ?

Le risque haussier des arrondis est-il excessif ? Pas du tout. D’abord, rien ne sera possible sans une règle européenne pour les arrondis, claire, expliquée et vérifiée. Mais, dans une France où l’inflation remonte, l’Insee a bien vu, lors du passage à l’euro, que les effets d’arrondis poussent à des hausses d’autant plus ressenties que les achats sont fréquents : + 0,3 point sur le pain et la pâtisserie, + 1,5 pour  les cafés. L’Insee ajoutait que « l’effet arrondi » était légèrement baissier pour les gros appareils électroménagers, mais on ne paye pas un aspirateur avec des pièces de 1 et 2 centimes ! Attention à la baguette et au petit noir : ce sont les prix que les Français connaissent.

En fait, une solution serait de distinguer le centime pièce du centime compte : on paierait une baguette 0,87 euro de 250 grammes, non pas arrondie à 0,85 ou 0,90 (!), mais par carte, téléphone, pay pal… sans qu’il soit possible au commerçant de refuser la transaction. Et expliquons simplement : la pièce d’un centime coûte déjà plus cher à faire que sa valeur, mais plus encore il s’agit de la chercher, de la compter, de la ranger dans le porte-monnaie ou dans la caisse ! Prenons un coût horaire à 10 euros, soit pour 3600 secondes : 4 secondes, c’est donc 1 centime d’euro, le temps passé soit à le chercher, à le compter, à le ranger… Le temps passé à utiliser la pièce nous coûte bien plus qu’elle ne vaut ! Donc comptons avec précision, au centime, et utilisons de plus en plus les moyens modernes, à la seconde pour payer. Alors tout ira plus vite et moins cher : on aura de moins en moins besoin de pièces et de billets, sans inflation ni contrainte. L’argent, c’est du temps !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
tatouzou
- 04/02/2020 - 00:19
Big brother?
Mme von der Leyen met en avant des économies de bouts de chandelles pour essayer de supprimer progressivement les paiements en espèces mais propose sans hésiter de cramer des centaines de milliards pour de coûteuses danses de la pluie et imposer des normes irréalistes qui vont créer chômage et misère au prétexte de lutter contre un supposé impact climatique anthropique..

Décidément ceux qui nous gouvernent sont prêts à raconter n'importe quoi pour nous embobiner..
moneo
- 03/02/2020 - 16:24
HUM
c'est juste une mauvaise blague pour, avec le même raisonnement ,arriver à terme à supprimer les espèces ...toutes les espéces....ceci signifie que lorsque ce projet aura abouti votre liberté aura diminué et que votre argent sera impossible à sortir des banques ..... c'est déja presque le cas puisque les banques ne distribuent plus d'argent ;qu elles vous renvoient aux DAB qui eux mêmes sont limités dans le temps et pour les sommes. Donc vous pouvez transférer à ...une autre banque mais pas dans votre poche . ça excite les banques et les gouvernements... Pour l' instant des citoyens européens comme les Autrichiens ont l habitude d utiliser des billets. et ce sera difficile de leur faire passer la pilule mais c'est le but final cette histoire de pièces...
zelectron
- 03/02/2020 - 12:43
Pourquoi pas
et que nous donne -t-on en échange ?