En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les justiciers progressistes prennent leur propre caricature au sérieux : l’étude du cas Rokhaya Diallo

02.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

03.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

04.

Laeticia Hallyday agressée dans une rue de Paris parce que "trop riche" ; 150 000 € la semaine, Gims ne skie pas comme un pauvre ; Keanu Reeves montre ses fesses en Californie ; Adèle n'en a plus à montrer ; Céline Dion bénit la fiancée de René-Charles

05.

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

06.

Pourquoi Pierre-Yves Bournazel a-t-il rallié Benjamin Griveaux ? Parce que l’autre le tient par les couilles !

07.

Vladimir Poutine entend rester au pouvoir ad vitam aeternam mais la population russe l’acceptera-t-elle ?

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

03.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

04.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

05.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

06.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

04.

LR : le tigre de papier

05.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

06.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

ça vient d'être publié
light > Culture
Bonne nouvelle
Un tableau de Klimt, volé en 1997, a été retrouvé par hasard
il y a 5 heures 7 min
pépites > France
Bout du tunnel
Paris : le syndicat Unsa-RATP suspend la grève, le trafic du métro devrait fortement s'améliorer lundi
il y a 6 heures 39 min
light > Insolite
Disparition
L'homme le plus petit du monde, qui mesurait 67 cm, est décédé
il y a 8 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Amertume Apache, Une aventure du Lieutenant Blueberry" : Le renouvellement d’un mythe

il y a 9 heures 40 min
pépite vidéo > Politique
Soirée perturbée
Emmanuel Macron évacué d'un théâtre où tentaient d'entrer des manifestants
il y a 10 heures 57 min
décryptage > International
Régime autoritaire

Vladimir Poutine entend rester au pouvoir ad vitam aeternam mais la population russe l’acceptera-t-elle ?

il y a 12 heures 19 sec
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La laïcité et le féminisme : les deux atouts de la société française pour lutter contre l'obscurantisme religieux

il y a 12 heures 21 min
décryptage > Social
Bonnes feuilles

Gilets jaunes : les perspectives concrètes pour le mouvement après la phase insurrectionnelle

il y a 12 heures 22 min
décryptage > France
La réalité dépasse la caricature

Quand les justiciers progressistes prennent leur propre caricature au sérieux : l’étude du cas Rokhaya Diallo

il y a 12 heures 34 min
décryptage > International
Retournement

Les trois locomotives de l’économie américaine qui avaient combattu Donald Trump s’allient désormais à lui pour sa réélection

il y a 12 heures 58 min
pépites > Politique
Comeback
Ségolène Royal annonce la création d'une association politique en vue de 2022
il y a 5 heures 59 min
pépites > International
Défi planétaire
Changement climatique : 18 % des Américains n'y croient pas, contre 9 % des Européens et 1 % des Chinois
il y a 7 heures 48 min
pépites > Politique
Maintien
Cote de confiance : lègere hausse pour Emmanuel Macron en janvier
il y a 9 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Amazon, main basse sur le futur" : Amazon nous promet la lune mais à quel prix ? Enquête instructive sur un mastodonte.

il y a 9 heures 43 min
décryptage > France
Baisse

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

il y a 11 heures 50 min
décryptage > Politique
Ils ont le plus grand respect l’un pour l’autre

Pourquoi Pierre-Yves Bournazel a-t-il rallié Benjamin Griveaux ? Parce que l’autre le tient par les couilles !

il y a 12 heures 11 min
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Quand la religion sert de justification à la violence contre les femmes : pour en finir avec la gynépathie

il y a 12 heures 21 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Système de santé en France : la cruelle absence de vision et le manque de réel projet au sein du ministère de la Santé

il y a 12 heures 22 min
décryptage > Europe
Basculement

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

il y a 12 heures 45 min
décryptage > Politique
Alternative

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

il y a 13 heures 3 min
© Tolga AKMEN / AFP
© Tolga AKMEN / AFP
Tu veux ou tu veux pas ?

Brexit J-15 : après avoir poussé à la roue, l’Europe veut désormais ralentir la cadence

Publié le 15 janvier 2020
Le Royaume-Uni s'apprête à quitter l'Union européenne le 31 janvier prochain. L'Europe semble dorénavant inquiète de ratifier un accord qui serait fait à la hâte.
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Royaume-Uni s'apprête à quitter l'Union européenne le 31 janvier prochain. L'Europe semble dorénavant inquiète de ratifier un accord qui serait fait à la hâte.

Atlantico.fr : Le 9 janvier dernier, les députés britanniques ont donné leur accord sur le texte qui permettra au Royaume-Uni de quitter l'Union Européenne le 31 janvier prochain. Et si, pendant les trois années de crise qui ont précédé ce feu vert, l'Europe faisait pression sur le Royaume-Uni pour un accord rapide, elle apparaît aujourd'hui inquiète de ratifier un accord qui serait fait à la hâte. Pourquoi un tel revirement de situation ? 

Jean-Paul Betbeze : Parce que c’est la promesse de Boris Johnson qui est à l’oeuvre, celle sur laquelle il a été élu – et qui lui a permis de gagner. Il a mené le jeu en se mettant en nette opposition  avec Jeremy Corbyn, qui voulait d’abord un programme très à gauche, avec hausses de salaires et nationalisations, suivi d’un second referendum reprenant la même question que le premier : « Le Royaume-Uni doit-il rester membre de l'Union européenne ou quitter l'Union européenne ? ». Le parti travailliste, en tout cas Jeremy Corbin, mettait l’accent sur le social, la majorité des électeurs sur la question du Brexit.

Donc, sauf grande surprise, Boris Johnson ne demandera pas, fin juin, à bénéficier d’un report d’un ou deux ans pour préciser les conditions techniques de la séparation. Il s’est lui-même lié les mains dans la loi qui est en train de passer et où il a interdit une telle demande. Il continue à avoir l’initiative.

Certes, on ne sait jamais : le diable est toujours dans les détails, qui ne manquent pas. Ainsi, il est aujourd’hui surtout devant la porte. L’Union européenne a en effet indiqué que l’accès aux zone de pêche britanniques était un prérequis pour ouvrir les négociations commerciales. « Vous devez toujours avoir un budget en cas de manque absolu de sens commun, a alors noté Boris Johnson, cela va sans dire - mais je suis très, très, très confiant » !
Donc le « revirement de situation » vient de la réalisation de la promesse johnsonienne, qui entend fonctionner comme un rouleau compresseur, après une large victoire électorale. Nous verrons pour la suite, mais il « a la main ».

Alors que la réflexion autour du Brexit a duré trois ans, en quoi signer un texte concocté rapidement pourrait-il être risqué ?

Risqué parce que le temps passé à discuter lève les questions, les loups, les lacunes. Ensuite, les problèmes non traités ne manqueront pas d’apparaitre. On peut penser que le long accord mutuellement approuvé, entre Royaume Uni et Europe, aura déblayé une bonne part du terrain. Mais on ne sait jamais.

Surtout, l’essentiel sera dans la mise en œuvre pratique de l’accord de séparation, dans les comportements. Les douaniers anglais chargés de surveiller les biens qui arrivent  à « leur » frontière, pour passer par l’Irlande du Nord et arriver en Irlande, donc aller dans le Marché commun, seront-ils efficaces ? Vont-ils bien vérifier les normes réglementaires, sanitaires… qui permettront ensuite leur libre circulation dans les 27 pays ? Leur vigilance ne peut-elle être moindre devant des produits asiatiques, voire britanniques ? 

Il y aura nécessairement des tensions et des conflits ? Comment les arbitrer ? Ceci peut-il conduire à une frontière en dur entre les deux Irlande ?

Outre la « sortie » dans 16 jours, quelles étapes cruciales demeurent ? 

En fait, les mouvements à venir seront cruciaux à observer, pour avertir au plus tôt les autorités politiques et éviter ainsi déconvenues et tensions. On peut ainsi penser que des entreprises pourraient installer des usines filiales dans un pays européen, à charge à elles de compléter le produit, qui deviendrait ainsi « européen ». La question sera celle de la valeur ajoutée proprement européenne, pour mériter le label. En matière de finance, les entités de la City n’auront pas le « passeport européen » leur permettant de déployer partout leurs activités. Elles vont donc s’installer dans un pays de l’Union, mais la question sera alors celle de vérifier les transferts de personnel et d’équipement propres à servir tel ou tel marché. Il est ainsi exclu qu’une « boutique », comme on dit en finance, installée par exemple à Lisbonne avec quelques personnes puisse servir l’union, ou bien que quelques bureaux loués avec des banquiers voyageurs, puissent partout faire des deals. La question sera également de s’assurer que les serveurs informatiques qui gèrent les transactions sont bien sécurisés, à défaut d’être installés en Allemagne ou en France.

En fait, il y aura des étapes, notamment fin 2020, mais l’essentiel sera la surveillance. « Les étapes », ce sera en fait tout le temps. Ce qui est la meilleure façon de renforcer le marché unique, avec plus d’installations importantes, et de calmer les ardeurs de ceux qui rêvent d’être les Singapours du système, pour ne pas dire des passagers clandestins.

On ne mesure pas vraiment ce que Marché commun veut dire, avec ses normes, qui protègent les conditions de vie de ses membres, donc aussi leur emploi. Acheter moins cher, à qualité et sûreté égales, implique que les conditions de production puissent s’adapter chez le producteur local, ou bien il monte en gamme ou bien il importe ! Ce n’est pas pareil, surtout pour l’emploi. Le libre-échange permet le mieux-être, mais à condition de combiner concurrence et surveillance, dans le cadre d’accords qui deviennent de plus en plus complexes. Ils intègrent droit du travail, écologie, droits de propriété notamment. Autrement, c’est perdu. Les Brexiteurs le savent, à nous de montrer que nous aussi. Le libéralisme est toujours exigeant.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les justiciers progressistes prennent leur propre caricature au sérieux : l’étude du cas Rokhaya Diallo

02.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

03.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

04.

Laeticia Hallyday agressée dans une rue de Paris parce que "trop riche" ; 150 000 € la semaine, Gims ne skie pas comme un pauvre ; Keanu Reeves montre ses fesses en Californie ; Adèle n'en a plus à montrer ; Céline Dion bénit la fiancée de René-Charles

05.

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

06.

Pourquoi Pierre-Yves Bournazel a-t-il rallié Benjamin Griveaux ? Parce que l’autre le tient par les couilles !

07.

Vladimir Poutine entend rester au pouvoir ad vitam aeternam mais la population russe l’acceptera-t-elle ?

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

03.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

04.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

05.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

06.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

04.

LR : le tigre de papier

05.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

06.

« Voulez-vous que l'air soit plus pur ? » : le référendum que Macron ne peut pas perdre !

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Le gorille
- 15/01/2020 - 22:14
M'enfin?
evgueniesokolof, vous êtes pas gentil ! Il faut bien qu'il dise quelque chose ! Y avait rien , il a rempli une page blanche ! Pas facile je vous le garantis !
Loupdessteppes
- 15/01/2020 - 18:09
Trop drôle...
L'Europe patine, les Britons avancent... Prévisible...
evgueniesokolof
- 15/01/2020 - 13:44
En fait...
Il est venu pour raconter quoi Betbeze ?