En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

02.

La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

05.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

07.

Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
"Les actions s'intensifieront"
Lutte contre l'islamisme : Emmanuel Macron annonce la dissolution du collectif "Cheikh Yassine" et s'engage à "intensifier" les actions
il y a 3 heures 5 min
décryptage > France
Frivolités de banlieue

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

il y a 5 heures 30 min
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 6 heures 43 min
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 8 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 9 heures 20 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 10 heures 19 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 11 heures 3 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 11 heures 34 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 11 heures 58 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 12 heures 33 min
light > Culture
Mea Culpa
Covid-19 : Nicolas Bedos reconnaît avoir écrit un texte "excessif et maladroit"
il y a 5 heures 7 min
décryptage > Justice
Justice

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

il y a 5 heures 55 min
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 7 heures 55 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 8 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 9 heures 36 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 10 heures 58 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 11 heures 20 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 11 heures 52 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 12 heures 5 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 12 heures 34 min
© Reuters
Illustrations
© Reuters
Illustrations
Atlanti-Culture

Quel est le vrai coût de la grève ? Que ce soit les perdants ou les gagnants, personne n’a intérêt à dire la vérité

Publié le 06 janvier 2020
Il est aujourd'hui compliqué d’évaluer le coût de la grève en France. Ceux qui le mesurent ne sont pas toujours neutres et objectifs. Quant aux opposants à la grève, ils ont tendance à charger la barque et les partisans, eux, surévaluent les avantages acquis du conflit.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il est aujourd'hui compliqué d’évaluer le coût de la grève en France. Ceux qui le mesurent ne sont pas toujours neutres et objectifs. Quant aux opposants à la grève, ils ont tendance à charger la barque et les partisans, eux, surévaluent les avantages acquis du conflit.

La grève va couter moins cher que ce qu‘on raconte. Alors que la grève donne des signes d’essoufflement, on assiste à une bataille de chiffres sur l’évaluation du cout ou de l’incidence de cette grève sur l’économie en général. Cette évaluation est importante parce qu’elle commande en partie ce qui va se passer cette semaine. On sent bien que face à la lassitude, ceux qui font la grève (le taux de grévistes baisse de jour en jour) de ceux qui souffrent directement du conflit, et même de l’opinion publique qui soutient le mouvement plus dans son objectif politique que dans ses modalités, on sent bien que les organisations syndicales et politiques qui sont en pointe dans ce conflit (CGT et France insoumise) font un forcing pour élargir le conflit aux autres secteurs (énergie notamment) et aux entreprises privées (mais là, sans grand succès). Il s’agit donc d’accroitre le pouvoir de perturbation de l’économie en général et d’en augmenter le cout pour faire céder le gouvernement.

Dans ce bras de fer, le cout global, le prix payé par les uns et par les autres est une composante des rapports de force en présence.

1ère évaluation macro-économique : la grève aura très peu d’impact. Contrairement à beaucoup de chiffres qui circulent, le cout global de cette grève sur l’ensemble de l’économie française n’est pas énorme : entre 500 et 1 milliard d’euros sur le PIB. Soit 0,1% sur l’année. C’est très peu (beaucoup moins que la marge d’erreur). Le ministre de l'économie, Bruno Le Maire, a d’ailleurs reconnu que les grèves contre la réforme des retraites ne devraient pas tirer la croissance vers le bas.  Il campe sur une hypothèse de 1,3 % de croissance en 2019 et 2020.

Les mouvements des gilets jaunes auparavant n’avaient guère pesé sur les agrégats macro-économiques. D’autant que le chèque signé par Emmanuel Macron pour éteindre l’incendie s’est retrouvé en consommation pour une bonne moitié. L’autre moitié est allée se réfugier sur les comptes d’épargne de précaution. Preuve que les Français n’avaient pas totalement confiance dans la thérapie.

2e évaluation : les coûts directs de la grève sont plus faciles à enregistrer. Depuis le 5 décembre, la SNCF a remboursé 1,4 million de voyageurs au guichet ou sur internet pour des voyages qui avaient été payés et non délivrés. La Sncf a évalué un manque à gagner de plus de 600 millions d'euros. Compte tenu des clients à rembourser et du chiffre d'affaires en moins avec les billets non réservés, le conflit coûte 20 millions d'euros par jour à la SNCF, soit 620 millions d'euros depuis le début de la grève. Pour Jean-Pierre Farandou, le patron du groupe "les comptes 2019 seront fortement impactés par ce conflit."

À la RATP, le manque à gagner s'élève à 3 millions d'euros par jour, soit 93 millions. Il va d’ailleurs falloir rembourser les Pass Navigo en intégralité.

Alors à coté de la SNCF qui perd 20 millions par jour et de la RATP qui perd donc 3 millions par jour, il faudra connaître exactement le manque à gagner par les commerçants de centre ville touchés par la grève des transports.

Les hôteliers parisiens estiment qu’ils ont perdu entre 30 et 60 % de leurs clients (donc entre 30 et 60% chiffre d’affaires en moins), pendant le mois de décembre. Les restaurateurs qui travaillent dans le périmètre des grandes gares sont eux sinistrés. Leur chiffre a baissé de 90 %. Les commerces de centre-villes qui font à Noël une grande partie leur chiffre d’affaires de l’année à cette époque sont évidemment perdants. Ne parlons pas de l’opéra où la grève aurait couté plus de 20 millions d’euros, tout ça pour protéger en moyenne 2 danseurs par an qui partent à la retraite. On est dans la caricature.

3e évaluation : A coté des perdants, il y a des gagnants. Paradoxe de ce type de situation, le consommateur réagit forcément en pariant sur les solutions alternatives, location de vélos et autres trottinettes, Blablacar qui a fait un mois exceptionnel et surtout, les VTC, Uber en tête qui en a profité pour augmenter ses prix (ce qui au passage n’a pas amélioré son image) et les cars et les avions lignes intérieures.

A méditer dans les cortèges de manifestants par les militants de la France insoumise ou les écologistes, les plus grands gagnants de la grève en France sont aujourd’hui toutes les formes de e-commerce et d’abord Amazon, les centres commerciaux à la périphérie des villes, l’automobile individuelle et l’avion. Bref, de là à penser que la grève est un formidable vecteur d’émissions de gaz à effets de serre, de CO2, il n’y a qu’un pas.

4e évaluation : les coûts d’opportunité liés à la réforme. Il s’agit là de savoir si la sortie de crise, qui se soldera forcément par un compromis, ne va pas coûter à l’Etat beaucoup plus cher que le fonctionnement du système actuel. Le système par répartition a tous les défauts du monde (régimes spéciaux, etc…) mais la seule difficulté était de répondre à un déséquilibre lié à la démographie. Ce qu’on a toujours fait en retardant sans le dire, l’âge de départ à la retraite...

L’application d’un régime par points va entrainer la nécessaire compensation pour ceux qui vont perdre leur régime spécial. Dans la santé, l’Education nationale et dans la plupart des transports publics, il faudra revaloriser les salaires et réviser les conditions de travail.

Cette question va être l’objet principal des négociations en cours pour débloquer la situation. Ces négociations sont incontournables, et le plus curieux dans toute cette affaire, c’est que le gouvernement se soit embarqué dans ce projet ambitieux sans s’inquiéter de ce qu’il couterait véritablement.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
tubixray
- 06/01/2020 - 11:37
and the winner is: Amazon
Jeff Bezos tient à remercier les syndicats qui ont permis par leur action d'augmenter sensiblement ses ventes depuis le mois de novembre. Il précise que cette hausse d'activité a permis la création de 50 emplois sur ses plateformes qui seront à terme tous remplacés par des robots.... Exagération?... attendons 10 ans.
assougoudrel
- 06/01/2020 - 10:07
Les commerçants qui fustigeaient les
Gilets Jaunes, le feront-ils pour les grévistes? Les consommateurs feront leurs achats en ligne. Je vis en Italie et les commerces sont ouverts tous les jours jusqu'à 20h30 et plus tard par endroit, de janvier à décembre. Hier, c'était l'ouverture des soldes (un dimanche) et beaucoup ont attaqué avec du 70%. Pour savoir le vrai coût de la Grève, attendons la fin des soldes et la fin de la grève.