En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"

03.

Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse

04.

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

05.

Black Friday et soldes en ligne : voilà pourquoi des Bots rafleront vraisemblablement les meilleures affaires sans vous laisser le temps de réagir

06.

Ultra Covid Solitude : à la cuisine ou pas, papi et mamie semblent mieux résister à la dépression que les jeunes générations

07.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

01.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > France
Manifestations
Loi "sécurité globale" : très forte mobilisation à Paris et dans toute la France
il y a 5 heures 17 min
pépites > Economie
Covid-19
Le plafond d'indemnisation pour les entreprises fermées sera doublé, à 200.000 euros par mois
il y a 6 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Histoires du Vendée Globe 2" : L’Everest de la voile vu de l’intérieur !

il y a 8 heures 54 min
light > Insolite
Ah
Lille : la Grande roue sera installée, mais restera fermée au public
il y a 9 heures 5 min
pépites > Politique
Le confinement leur réussit
Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse
il y a 10 heures 6 min
pépites > France
Libérés, délivrés
Déconfinement : retrouvez la nouvelle attestation et le résumé des changements du jour
il y a 11 heures 12 min
décryptage > Santé
Ils en ont vu d'autres

Ultra Covid Solitude : à la cuisine ou pas, papi et mamie semblent mieux résister à la dépression que les jeunes générations

il y a 12 heures 33 min
décryptage > Société
Visitez avec nous le XVIIIème arrondissement de Paris

A cause de l’insécurité la bibliothèque de la Goutte d’Or a fermé ses portes. Tiens, il y avait une bibliothèque à la Goutte d’Or ?

il y a 12 heures 55 min
décryptage > Culture
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

il y a 12 heures 58 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

Monde de demain : la vague de l'intelligence artificielle en action

il y a 12 heures 58 min
light > Media
C'est d'actualité
France Télévisions prépare une adaptation en série TV de "La peste" d'Albert Camus
il y a 5 heures 49 min
pépites > Justice
Justice
Nice : un homme écope de 18 mois de prison ferme pour avoir menacé de mort un professeur
il y a 6 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La voyageuse de nuit" : une enquête magistrale où se côtoient révolte et tendresse

il y a 8 heures 57 min
pépites > France
Juste une mise au point
Violences : le préfet de police de Paris Didier Lallement rappelle à l'ordre les policiers
il y a 9 heures 34 min
pépite vidéo > Sport
Rugby
Avant d'affronter l'Argentine, les All Blacks rendent hommage à Maradona
il y a 10 heures 47 min
pépite vidéo > Politique
Déplorable
Manon Aubry (LFI) choque en déclarant que l'insulte "sale macaroni" n'est pas raciste envers les immigrés italiens
il y a 12 heures 2 min
décryptage > International
Chasse ouverte

Iran : assassinat d’un haut scientifique iranien spécialiste du nucléaire

il y a 12 heures 40 min
décryptage > Environnement
Bas-carbone

Énergie nucléaire : l’Union européenne au risque de l’incohérence ?

il y a 12 heures 55 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

il y a 12 heures 58 min
décryptage > Atlantico business
Mauvais arguments

La 5G se déploie mais beaucoup d’édiles locaux la refusent au prix de l’isolement qu’ils reprocheront ensuite à l’Etat

il y a 12 heures 58 min
© Capture d'écran // Gallimard
© Capture d'écran // Gallimard
Atlanti-culture

Livre : "Le ciel par-dessus le toit" de Natacha Appanah : Un roman familial, puissant et émouvant

Publié le 11 décembre 2019
Valérie de Menou pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Valérie de Menou est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture-Tops a...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

"Le ciel par-dessus le toit"

de Natacha Appanah

Editions Gallimard

128 pages

RECOMMENDATION

Excellent

THÈME

Phénix, femme marginale à la beauté terrassante, dos tatoué d’un immense dragon, s’appelait autrefois Eliette. Ses parents la trouvaient si jolie et si douée pour la chanson qu’ils la déguisaient et l’offraient au regard des autres dans des spectacles de quartier. Rejetant cette comédie, Eliette s’enfuit après avoir mis le feu à leur maison. Devenue Phénix, elle donne naissance à deux enfants, sans père, Paloma et Loup, qu’elle ne sait pas aimer. Devenue adulte, Paloma partira loin et Loup, enfant fragile, traversera le pays en voiture, sans permis, pour la retrouver en provoquant un accident.

Son incarcération amènera cette famille à la dérive à se retrouver.

POINTS FORTS

-Le texte est court mais d’une grande puissance, comme si chaque ligne avait été soupesée par l’auteur. Natacha Appanah nous livre ainsi des scènes d’une force impressionnante, à l’image de Phénix, le personnage central. On retiendra la scène de l’accouchement, où la précision de l’écriture, à la fois lumineuse et animale, laisse le lecteur en état de sidération. 

La scène du gâteau au chocolat, « une forêt noire », exécrée par les enfants,  est également saisissante de réalisme.

-Un portrait émouvant de femme, a priori froide et distante, mais en réalité perdue et éperdue de     chagrin.

- Une  réflexion parfois douloureuse sur l’hérédité, sur les projections que nous pouvons avoir sur nos enfants alors qu’ils nous échappent. Le choix des prénoms est hautement symbolique, Eliette choisit de s’appeler Phénix, l’oiseau de feu qui renaît de ses cendres et nomme son fils Loup, un fauve, comme pour le protéger du monde, alors qu’il ne sera qu’un enfant doux et étrange. 

- Une fin qui donne place à l’espoir, à la résilience. Tout n’est pas perdu.

POINTS FAIBLES

Il n’y en a pas.

EN DEUX MOTS ...

Une famille décomposée, murée dans l’incompréhension et les silences, sur trois générations qui s’entrecroisent sans savoir s’aimer. C’est l’enfermement de Loup, le petit dernier, qui finalement, permettra d’ouvrir une porte au mal d’amour. Ce roman nous interroge sur la transmission d’un mal être d’une génération à une autre et sur les destins qu’il brise.  

Il est porté par l’écriture de Natacha Appanah qui nous offre un texte d’une grande beauté.

UN EXTRAIT

 « Il ne faut rien regretter parce qu’il faut bien que ça se termine, ce faux-semblant qu’est l’enfance, il faut bien que les masques soient retirés, les imposteurs démasqués, les abcès crevés, il faut bien que cesse toute velléité du mieux, du magnifique, du meilleur, il faut bien en finir avec les belles paroles, les bons sentiments, les rêves doucereux, il faut bien, un jour, arracher à coups de dents sa place au monde » (page 46)

L'AUTEUR

Natacha Appanah est une journaliste et écrivain d’origine Mauricienne dont la famille est issue d’engagés indiens à Maurice. Elle vit en France depuis 1998. 

Son premier roman Les Rochers de Poudre d’or reçoit le prix RFO 2003,  Le dernier frère  publié en 2007 a reçu de nombreux prix littéraires. 

 Tropique de la violence , en 2016, rencontre un grand succès public et remporte le premier prix Femina des lycéens ainsi que de nombreux autres prix. 

 Le ciel par-dessus le toit est son 10e roman.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires