En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

02.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

03.

Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

07.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 9 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et Maintenant ?" de Eirin Forsberg et Gilles La Carbona : comment devient-on une femme battue alors que tout semblait si parfait ?

il y a 10 heures 18 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les propos de Clémentine Autain contre l'islamophobie ont été récupérés et détournés par un média proche des Frères musulmans
il y a 11 heures 48 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 15 heures 42 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 16 heures 46 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

il y a 17 heures 4 min
décryptage > Economie
Taxes

Dépenses publiques et fiscalité : plus ça change, moins ça change…

il y a 17 heures 22 min
décryptage > Economie
Panorama de la crise

COVID-19 : comment dire de faire attention ?

il y a 17 heures 48 min
décryptage > High-tech
12 CYBER-MENACES PRÉOCCUPANTES

Quand les cyberattaques menacent de faire dérailler les prochaines élections présidentielles, et pèsent au même titre que la pandémie de coronavirus sur nos démocraties

il y a 18 heures 45 min
décryptage > Politique
Crèdul*

Vous avez aimé les raffarinades de Raffarin ? Vous adorerez les lapalissades de Castex

il y a 19 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 10 heures 6 min
pépites > France
Appel au calme
Le CFCM considère que les "musulmans ne sont pas persécutés" en France
il y a 11 heures 6 min
pépites > International
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine
La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France
il y a 12 heures 53 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 16 heures 13 min
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 16 heures 51 min
pépites > Politique
Elections
Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way
il y a 17 heures 21 min
pépites > Economie
Diplomatie
Appel au boycott de produits français : "Pas question de céder au chantage" Geoffroy Roux de Bézieux, solidaire du gouvernement français
il y a 17 heures 43 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Etats-Unis : ce n'est pas seulement une élection présidentielle. C'est un choix de civilisation

il y a 18 heures 27 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

il y a 18 heures 57 min
pépites > Santé
Coronavirus
"Autour de 100.000 cas" de Covid-19 par jour, en France selon Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique
il y a 19 heures 30 min
Atlanti Culture

"Nous pour un moment" de Arne Lygre : une vingtaine de personnages se croisent dans six séquences enchaînées dans lesquelles les acteurs inversent les rôles qu’ils jouent

Publié le 10 décembre 2019
Louis-Bertrand Raffour pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Louis-Bertrand Raffour est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

"Nous pour un moment" 

De Arne Lygre
Mise en scène : Stéphane Braunschweig
Avec Anne Cantineau, Virginie Colemyn, Cécile Coustillac, Glenn Marausse, Pierric Plathier, Chloé Réjon, Jean-Philippe Vidal

 

INFOS & RÉSERVATION
Odéon - Ateliers Berthier
1 rue André Suarès (angle boulevard Berthier)
75017 Paris
Tél. : 01 44 85 40 40
http://www.theatre-odeon.eu
Du 15 novembre au 14 Décembre, du mardi au samedi à 20h, le dimanche à 15h

 

RECOMMANDATION
Bon


THÈME
Les sept comédiens sont ainsi tour à tour « amis », « connaissances »et « ennemis » de l’autre … D’un autre qui, ami, permet d’échapper à la solitude mais qui, ennemi, menace ma liberté.

La mort, l’accident, la trahison, la maladie s’invitent dans ces échanges.. mais ils ne sont rien face à l’impossibilité de communiquer, à l’obligation de vaincre la solitude, à la vacuité de ces échanges pourtant si nécessaires pour survivre et s’inscrire dans une relation. C’est un théâtre du vide qui parle des abysses et du vertige de notre mal être. De notre irréversible solitude.

 

POINTS FORTS
- La mise en scène et la scénographie. Que serait cette pièce sans  l’exceptionnel travail de Stéphane Braunschweig qui propose là une création d’une simplicité et d’une puissance inouïe. 

- Rien d’autre que trois fauteuils de jardin sur un fond blanc. 

- Un fond qui peu à peu comme un moulin tourne et découpe les scènes et les vies. Implacable horloge qui sépare le visible du caché. 

- Le sol s’anime et colore ses reflets changeants sur ces murs blancs. Un sol qui se révèle liquide comme une mer qui monte, comme un flot qui entraîne ou un jusant qui aspire. Une mer comme une eau trouble , symbole, dans les plus anciens récits, de détresse et de mort. Une construction d’une rare beauté. Hypnotique.

- La troupe. Ils sont sept, quatre comédiennes et trois comédiens, à nous noyer dans un tourbillon de rôles et de scènes. Tous d’une extrême justesse, ils servent un texte difficile, en le rendant crédible, obsessionnel et désespérant. Avec talent, ils passent de le plus profond détresse à un rire salutaire comme ils passent d’un rôle à un autre, de la mort à la vie, d’un sexe à un autre, d’un côté à un autre du décor obsédant.

 

POINTS FAIBLES
La construction du texte  (ou de la traduction car il est difficile de distinguer ce qui relève de l’auteur ou de ses traducteurs). Chaque personnage exprime en alternance ce qu’il dit et ce qu’il pense en ponctuant la plupart ses phrases soit d’un Je dis, soit d’un Je pense.  

Ce procédé est lourd et dérangeant… même si au fil de la pièce on finit par s’habituer à cette double formulation. Chaque acteur change en permanence de personnage et devient l’interlocuteur ami ou ennemi qu’il était dans la scène précédente et par l’artifice de ce qu’il dit et de ce qu’il pense…  contribue à faire perdre au spectateur peu à peu ses repères et à l’entraîner dans sa propre noyade. Mais est ce vraiment un point faible dans cette fable aquatique sur l’impossibilité d’établir une durable relation avec l’autre ?

 

EN DEUX MOTS 
Vaines rencontres dans la brume du fjord.

 

UN EXTRAIT
“Je ne sais pas. Je crois que j’ai besoin d’être seul. Sans me soucier de savoir si tu as envie d’être là ou pas, sans avoir à te prendre en considération, ou plus exactement sans avoir même à penser, est-ce que je dois le prendre en considération, laisser ça m’occuper la tête maintenant”.

 

L'AUTEUR
Dramaturge et romancier né à Bergen en 1968, Arne Lygre grandit dans l’Ouest

de la Norvège. Il commence à écrire pour le théâtre à l’âge de 25 ans. Mamma og meg og menn (Maman et moi et les hommes), pièce créée à Stavanger en 1998, le fait connaître en Norvège. 

En 2011, Stéphane Braunschweig crée, au théâtre national de La Colline, Jeg forsvinner (Je disparais), en 2011 et en 2014, Ingenting av meg (Rien de moi).

En 2004, Arne Lygre a écrit son premier recueil d’histoires courtes, Tid inne (Il est temps), pour lequel il reçoit le prestigieux Prix Brage.  Il a reçu le prix littéraire Mads Wiels Nygaards’ Legacy en 2010 et le prix Ibsen pour la meilleure pièce en 2012.

Les pièces d’Arne Lygre sont traduites dans de nombreuses langues et jouées en Angleterre, Italie, Belgique, Serbie, Lituanie, Hongrie, République tchèque, Suède, Danemark, Estonie, Suisse, Portugal, Allemagne, France, ainsi qu’au Brésil.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires