En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les justiciers progressistes prennent leur propre caricature au sérieux : l’étude du cas Rokhaya Diallo

02.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

03.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

04.

Laeticia Hallyday agressée dans une rue de Paris parce que "trop riche" ; 150 000 € la semaine, Gims ne skie pas comme un pauvre ; Keanu Reeves montre ses fesses en Californie ; Adèle n'en a plus à montrer ; Céline Dion bénit la fiancée de René-Charles

05.

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

06.

Pourquoi Pierre-Yves Bournazel a-t-il rallié Benjamin Griveaux ? Parce que l’autre le tient par les couilles !

07.

Vladimir Poutine entend rester au pouvoir ad vitam aeternam mais la population russe l’acceptera-t-elle ?

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

03.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

04.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

05.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

06.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

04.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

05.

LR : le tigre de papier

06.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

ça vient d'être publié
light > Culture
Bonne nouvelle
Un tableau de Klimt, volé en 1997, a été retrouvé par hasard
il y a 5 heures 3 min
pépites > France
Bout du tunnel
Paris : le syndicat Unsa-RATP suspend la grève, le trafic du métro devrait fortement s'améliorer lundi
il y a 6 heures 34 min
light > Insolite
Disparition
L'homme le plus petit du monde, qui mesurait 67 cm, est décédé
il y a 8 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Amertume Apache, Une aventure du Lieutenant Blueberry" : Le renouvellement d’un mythe

il y a 9 heures 35 min
pépite vidéo > Politique
Soirée perturbée
Emmanuel Macron évacué d'un théâtre où tentaient d'entrer des manifestants
il y a 10 heures 52 min
décryptage > International
Régime autoritaire

Vladimir Poutine entend rester au pouvoir ad vitam aeternam mais la population russe l’acceptera-t-elle ?

il y a 11 heures 55 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La laïcité et le féminisme : les deux atouts de la société française pour lutter contre l'obscurantisme religieux

il y a 12 heures 16 min
décryptage > Social
Bonnes feuilles

Gilets jaunes : les perspectives concrètes pour le mouvement après la phase insurrectionnelle

il y a 12 heures 17 min
décryptage > France
La réalité dépasse la caricature

Quand les justiciers progressistes prennent leur propre caricature au sérieux : l’étude du cas Rokhaya Diallo

il y a 12 heures 29 min
décryptage > International
Retournement

Les trois locomotives de l’économie américaine qui avaient combattu Donald Trump s’allient désormais à lui pour sa réélection

il y a 12 heures 53 min
pépites > Politique
Comeback
Ségolène Royal annonce la création d'une association politique en vue de 2022
il y a 5 heures 55 min
pépites > International
Défi planétaire
Changement climatique : 18 % des Américains n'y croient pas, contre 9 % des Européens et 1 % des Chinois
il y a 7 heures 43 min
pépites > Politique
Maintien
Cote de confiance : lègere hausse pour Emmanuel Macron en janvier
il y a 9 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Amazon, main basse sur le futur" : Amazon nous promet la lune mais à quel prix ? Enquête instructive sur un mastodonte.

il y a 9 heures 38 min
décryptage > France
Baisse

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

il y a 11 heures 45 min
décryptage > Politique
Ils ont le plus grand respect l’un pour l’autre

Pourquoi Pierre-Yves Bournazel a-t-il rallié Benjamin Griveaux ? Parce que l’autre le tient par les couilles !

il y a 12 heures 7 min
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Quand la religion sert de justification à la violence contre les femmes : pour en finir avec la gynépathie

il y a 12 heures 17 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Système de santé en France : la cruelle absence de vision et le manque de réel projet au sein du ministère de la Santé

il y a 12 heures 18 min
décryptage > Europe
Basculement

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

il y a 12 heures 40 min
décryptage > Politique
Alternative

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

il y a 12 heures 58 min
© Thomas SAMSON / AFP
© Thomas SAMSON / AFP
Paroxysme

Services publics paralysés et pression fiscale record : tous les symptômes d’une faillite programmée du système français

Publié le 07 décembre 2019
Alors que la protestation contre la réforme des retraites s’amplifie et se généralise, l’OCDE nous rappelle que la France reste championne du monde de la pression fiscale.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que la protestation contre la réforme des retraites s’amplifie et se généralise, l’OCDE nous rappelle que la France reste championne du monde de la pression fiscale.

La situation française est arrivée à un paroxysme de contradictions assez incompréhensibles qui donne tous les signes d’une faillite prochaine.

Incompréhensible, parce que la France reste le pays où les prélèvements obligatoires (impôts) sont les plus lourds, mais où l’État et les services administratifs apparaissent détériorés et inefficaces, et où les personnels de la fonction publique apparaissent comme les plus mal traités et les plus mécontents.

La gouvernance française est donc devant un problème extrêmement grave. Les impôts n‘ont jamais été aussi élevés et la machine administrative donne l’impression de n’avoir jamais fonctionné aussi mal avec des personnels aussi en colère.

Le blocage de la France depuis jeudi est le fait principalement des contingents de fonctionnaires dans trois secteurs qui sont au cœur du système français : les services publics de transports (Sncf et Ratp), l’éducation nationale et la santé. Trois secteurs qui épongent l’essentiel du produit des prélèvements obligatoires.

1er point, les chiffres ont été en partie occultés par l’actualité des mouvements sociaux, sauf qu’ils sont têtus. L’OCDE nous dit que, malgré les baisses d’impôts au début du quinquennat, la France est restée championne du monde des prélèvement obligatoires avec plus de 46% du PIB. Exactement comme en 2017. Les baisses d’impôt n’auraient donc pas eu d’effet dans la mesure où ces baisses ont été compensées par la hausse de la CSG et des fiscalités écologiques. La France est toujours en tête de gondole, devant le Danemark, la Belgique, la Suède, la Finlande et l‘Italie où le taux de prélèvement est de 42%. L’Allemagne réussit à rester à 38%, les Etats-Unis ont 24%, la Grande-Bretagne à 33%.

Historiquement, la France a toujours été située parmi les pays où la pression fiscale est la plus élevée. Elle était déjà championne du monde dans les années 1960. C’était évidemment le prix à payer d’un choix politique fondé sur un rôle important dévolu à l’Etat avec une dépense publique très élevée.

Actuellement, le poids des impôts est très lourd, mais le comble est que cette recette fiscale ne suffit pas pour couvrir les dépenses publiques, puisque l’Etat est obligé de s’endetter dans des proportions difficilement supportables si jamais les taux d’intérêt venaient à se retourner.

2e point. Le contribuable a le sentiment vérifié que les services publics ne fonctionnent pas correctement, alors que le fonctionnement de l’État et de ses administrations coute très cher. Les services de transport publics, Sncf ou RATP, ne donnent pas satisfaction. Les services de santé sont débordés et asphyxiés. Quant à l’Education nationale, toutes les enquêtes montrent que les objectifs ne sont pas atteints et que la France perd sa place dans la concurrence mondiale en « produisant » des élèves qui ne correspondent pas aux besoins de la modernité. Or, ces trois secteurs sont ceux qui absorbent le plus de dépenses publiques. D’où le sentiment partagé que les impôts payés sont mal utilisés ou gaspillés.

3e point, les personnels des services publics sont les catégories sociales les plus mécontentes de la société française. Ce sont eux qui forment les troupes les plus nombreuses dans les grèves et les mouvements sociaux. Actuellement, l’opposition contre la réforme des systèmes de retraites vient de ces catégories de fonctionnaires qui sont pourtant considérées par une partie de la population française comme assez protégées par leur statut et leurs conditions de travail. Emploi à vie, avec une protection sociale très confortable et des régimes de retraites particulièrement généreux par rapport au droit commun.

Entre les impôts payés, le cout des services publics et la grogne des fonctionnaires, la France a là tous les symptômes d’une faillite de son système avec des conséquences socio-politiques qui peuvent être violentes. La France est véritablement coupée en deux. Avec d’un côté, un secteur public qui ne délivre pas de résultats mais qui coutent très cher et un secteur privé qui affronte la concurrence, les innovations et la modernité et qui produit une richesse qui semble trop souvent gaspillée par l’Etat.

Alors, un tel diagnostic appellerait des opérations chirurgicales d’envergure mais apparaissent impossibles à développer.

Ce diagnostic s’explique par différents facteurs que l’on connaît bien.

D’abord, un excès de centralisme qui rend le service public incapable de répondre aux besoins de proximité. Ça n’est pas nouveau. La France est héritière de son histoire et de sa culture politique, mais les choses se sont aggravées à un moment où on aurait dû avoir besoin d’une plus grande décentralisation. A un moment aussi où tous les outils digitaux le permettaient.

Ensuite, il est apparent que la gestion du capital humain est devenue désastreuse dans l’administration. Le statut a exonéré les responsables de tout effort dans les RH. Alors que dans la plupart des entreprises privées, le directeur des relations humaines a un rôle et une responsabilité stratégique. Le résultat, c’est que 9 fonctionnaires sur 10 se plaignent de leur travail, de leur salaire et de la façon dont ils travaillent. Donc ils baissent les bras et se replient sur l’acquis : les horaires, les grilles de salaires et les conditions de retraite.

Enfin, une des raisons majeures de ce désastre administratif est évidemment l’absence de concurrence qui a débouché d’ailleurs sur une véritable aversion. Les services publics jouissent d’un monopole de droit et de fait et le protègent comme la prunelle de leurs yeux. Or, la concurrence est évidemment facteur de progrès. Le Benchmark, la comparaison, le choix sont facteurs de progrès.

Dans l’éducation, les enquêtes montrent que dans les régions où les écoles privées sont très implantées comme en Bretagne, le système public, très challengé a de meilleurs résultats que dans la moyenne française.

Dans la santé, la publicité faite autour des résultats ou des performances a motivé les équipes. Et qu’on ne vienne pas dire que le système privé de la santé serait réservé aux riches. Une chirurgie à l’hôpital Montsouris ne coute pas plus chère qu’à Pompidou. Et si l’hôpital Américain a la réputation d’être réservé aux vrais riches, c’est plus pour ses équipements hôteliers que pour ses performances médicales.

Dans les transports, la SNCF est ce qu’elle est dans l’hexagone, mais remarquable quand elle répond à des appels d’offre internationaux et qu‘elle les gagne parce qu’elle sait travailler. Les équipes qui vendent l’expertise SNCF à l’étranger ne sont pas en général sous statut public. Cherchez l‘erreur...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les justiciers progressistes prennent leur propre caricature au sérieux : l’étude du cas Rokhaya Diallo

02.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

03.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

04.

Laeticia Hallyday agressée dans une rue de Paris parce que "trop riche" ; 150 000 € la semaine, Gims ne skie pas comme un pauvre ; Keanu Reeves montre ses fesses en Californie ; Adèle n'en a plus à montrer ; Céline Dion bénit la fiancée de René-Charles

05.

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

06.

Pourquoi Pierre-Yves Bournazel a-t-il rallié Benjamin Griveaux ? Parce que l’autre le tient par les couilles !

07.

Vladimir Poutine entend rester au pouvoir ad vitam aeternam mais la population russe l’acceptera-t-elle ?

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

03.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

04.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

05.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

06.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

04.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

05.

LR : le tigre de papier

06.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gerint
- 08/12/2019 - 10:14
Ne pas tout mettre sur le dos du public
Je travaille à 100% dans le privé et je constate avec amertume que le déficit de travail y est très présent favorisé par un niveau salarial pour les petits grades tellement faible qu’il incite à rester chez soi pour bénéficier des aides. Dans le public les situations sont très disparates aussi et les mieux payés ne sont pas ceux qui travaillent le plus ni le mieux. La décentralisation est pour moi une déception car il se crée alors un communautarisme avec des structures favorisant encore plus les connivences, le népotisme et les gaspillages. La désindustrialisation rend ces maux bien pires en détruisant les emplois et la richesse et à les yeux elle est largement favorisée par l’UE et par l’Euro avec cette politique mondialiste « naïve » face à des pays impérialistes et protectionnistes.
Loupdessteppes
- 07/12/2019 - 18:55
A fait, programmé par qui ?
Certainement pas par Steve Jobs, mais peut-être par un Minitel fou et obsolète.
lasenorita
- 07/12/2019 - 17:40
Où vont tous les sous que me pique l'Etat?
43% des Français seulement sont imposables sur le revenu: nous payons pour les 57% qui bénéficient de toutes les ''aides'' et ne paient RIEN! Les ''migrants '' choisissent de venir en France parce qu'ils ont davantage ''d'aides'' que dans les autres pays! Dans la région Occitanie et le département du Gard:les 40% des habitants qui paient des impôts sont obligés de se serrer la ceinture pour les payer d'autant que la présidente de la Région(P.S.) et le président du département (P.S.) sont très ''généreux'' avec les sous des ''autres''...ainsi ,dans le département du Gard des employés sont payés à ne rien faire!(j'en connais 2 qui sont plus souvent chez eux qu'à leur boulot)….On pourrait supprimer ''les départements'' qui coûtent beaucoup d'argent aux contribuables français et ne servent à rien...si ce n'est à donner nos sous aux terroristes musulmans qui arrivent de plus en plus nombreux dans notre pays!...