En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

02.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

03.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

04.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

05.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

06.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

07.

La décennie qui s'ouvre pourrait être encore pire que la précédente et voilà pourquoi

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 12 heures 44 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 14 heures 22 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 17 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 18 heures 10 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 19 heures 17 min
pépites > Santé
Ecrans
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'inquiète du temps passé par les jeunes devant leurs écrans, sans activité physique, aggravé par le confinement
il y a 20 heures 22 min
décryptage > High-tech
Réseaux sociaux

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

il y a 21 heures 14 min
pépite vidéo > Economie
Engagements face à la crise
Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"
il y a 21 heures 39 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

A la fin, est-ce le capitalo-marxisme qui l’emportera?

il y a 22 heures 18 min
pépites > Santé
Coronavirus
Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"
il y a 22 heures 42 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 13 heures 16 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 15 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 17 heures 49 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 18 heures 57 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 19 heures 32 min
pépites > High-tech
Gaffe
Un journaliste débarque dans une réunion Zoom secrète des 27 ministres européens de la Défense qui a du être annulée
il y a 21 heures 1 min
pépites > International
Environnement
Un ancien bureaucrate a inspiré le discours du président chinois Xi Jinping changeant l'histoire du réchauffement climatique
il y a 21 heures 28 min
pépites > Finance
Economie
Danone annonce 1.500 à 2.000 suppressions de postes dont près de 400 en France
il y a 22 heures 12 min
décryptage > Media
Sur le divan

"L’élection de Joe Biden est bonne pour l’équilibre mental des Français". Et c’est la psy attitrée de France Info qui vous le dit

il y a 22 heures 35 min
décryptage > Société
La germination des mots

Existerait-il des complotistes sans comploteurs ?

il y a 22 heures 43 min
Atlanti Culture

"Un amour sans résistance" de Gilles Rozier : interroge intelligemment en laissant la place à plusieurs interprétations

Publié le 14 novembre 2019
Anne-Marie Joire-Noulens pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anne-Marie Joire Noulens est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture-Tops a...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

"Un amour sans résistance"

De Gilles Rozier
Mise en scène : Gabriel Debray
Avec En alternance Xavier Béja et Chantal Pétillot

 

INFOS & RÉSERVATION
Le Local
18 rue de l'Orillon
75011 Paris
Tél. : 01 46 36 11 89
http://www.le-local.net/
Jusqu'au 25 novembre 2019, les vendredis à 20h30, les samedis et lundis à 19h, les dimanches à 17h. Horaires exceptionnels avec les deux interprètes le même jour : le lundi 25 novembre à 18h30 et 20h30

 

RECOMMANDATION
Excellent

 

THÈME
Pendant l'occupation, une femme française professeur d'allemand est contrainte, sous la menace de représailles à l'encontre de sa famille, de traduire des textes pour la Gestapo. Le jeune homme qui lui apporte ces écrits retient vivement son attention. Après une longue absence, ce dernier réapparait lorsque la Gestapo jette dans une cave un groupe de juifs, dont il fait partie. Va s'ensuivre "un amour sans résistance".

 

POINTS FORTS
- La comédienne Chantal Pétillot qui incarne le professeur d'allemand a une diction exquise toute en nuances et un timbre de voix qu'elle module harmonieusement, ce qui tempère un texte fort, assez dur, dont les mots sont choisis, justes mais rudes.

- L'actrice, une rousse aux yeux verts, a une chevelure flamboyante qui attire la lumière dans ce décor minimaliste : un fauteuil, une lampe, une petite table et un service à thé.

- Tout est ambigu dans cette pièce. L'auteur n'a pas précisé dans son ouvrage de quel sexe était le professeur d'allemand. Ainsi, il y aura deux représentations selon que l'enseignant est un homme ou une femme. De même, cette personne sauve le jeune juif des griffes de la Gestapo mais ses raisons ne sont pas claires. Elle nous dit que c'est par amour fou mais elle fait preuve d'une froideur absolue qui cadre mal avec ses propos. Enfin, lorsqu'elle renvoie ce jeune homme dans la rue, vêtu d'un uniforme allemand, on se sait si c'est pour le préserver des allemands ou pour le faire tuer par les résistants.

- Le sentiment de culpabilité inhérent à la transgression de l'interdit - ce jeune homme est tout de même un "collabo", que le personnage soustrait à la vindicte des allemands - est loin d'être dévastateur ici. Il est évoqué sans qu’on ne s'y attarde.

 

POINTS FAIBLES
Non, pas ici.

 

EN DEUX MOTS 
On sort de ce spectacle avec plus de questions que de réponses. La personnalité du professeur d'allemand donne lieu à plusieurs interprétations. C'est une pièce qui interroge intelligemment en laissant sciemment beaucoup de portes ouvertes et incite à la réflexion. 

 

UN EXTRAIT
L'incipit de la pièce est une magnifique mise en condition : "Si vous voulez que je vous raconte, mettez-moi du Schumann, la musique convoquera mes souvenirs. Des lieder. Je vais baisser la lumière. Laissons le thé infuser quelques minutes, voulez-vous ?"

"On ne lit pas Kafka dans une cave ! On risque la folie..."

 

L'AUTEUR
Gilles Rozier est à la fois écrivain, traducteur (hébreu et yiddish) et éditeur. Il a écrit plusieurs romans, dont "Par delà les monts obscurs" en 1999, "Moïse fiction" en 2001,"Projections privées" en 2008 et "D'un pays sans amour" en 2011.Il a été directeur de la Maison de la Culture yiddish et fonde, en 2016, Les Editions de l'Antilope. Son  roman "Un amour sans résistance" (2003) a été traduit en douze langues.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires