En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

02.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

03.

Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

07.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 10 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et Maintenant ?" de Eirin Forsberg et Gilles La Carbona : comment devient-on une femme battue alors que tout semblait si parfait ?

il y a 10 heures 43 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les propos de Clémentine Autain contre l'islamophobie ont été récupérés et détournés par un média proche des Frères musulmans
il y a 12 heures 13 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 16 heures 7 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 17 heures 11 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

il y a 17 heures 29 min
décryptage > Economie
Taxes

Dépenses publiques et fiscalité : plus ça change, moins ça change…

il y a 17 heures 48 min
décryptage > Economie
Panorama de la crise

COVID-19 : comment dire de faire attention ?

il y a 18 heures 14 min
décryptage > High-tech
12 CYBER-MENACES PRÉOCCUPANTES

Quand les cyberattaques menacent de faire dérailler les prochaines élections présidentielles, et pèsent au même titre que la pandémie de coronavirus sur nos démocraties

il y a 19 heures 10 min
décryptage > Politique
Crèdul*

Vous avez aimé les raffarinades de Raffarin ? Vous adorerez les lapalissades de Castex

il y a 19 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 10 heures 31 min
pépites > France
Appel au calme
Le CFCM considère que les "musulmans ne sont pas persécutés" en France
il y a 11 heures 31 min
pépites > International
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine
La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France
il y a 13 heures 18 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 16 heures 38 min
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 17 heures 16 min
pépites > Politique
Elections
Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way
il y a 17 heures 46 min
pépites > Economie
Diplomatie
Appel au boycott de produits français : "Pas question de céder au chantage" Geoffroy Roux de Bézieux, solidaire du gouvernement français
il y a 18 heures 8 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Etats-Unis : ce n'est pas seulement une élection présidentielle. C'est un choix de civilisation

il y a 18 heures 53 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

il y a 19 heures 22 min
pépites > Santé
Coronavirus
"Autour de 100.000 cas" de Covid-19 par jour, en France selon Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique
il y a 19 heures 56 min
Atlanti Culture

"Vous n'aurez pas le dernier mot" de Diane Ducret : que diable allait-il faire dans cette galère ?

Publié le 13 novembre 2019
Anne-Claude Ambroise-Rendu pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anne-Claude Ambroise-Rendu est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

"Vous n'aurez pas le dernier mot"

De Diane Ducret 

Mise en scène : Jérémie Lippmann 

Avec Stéphane Bern 

 

INFOS & RÉSERVATION
Théâtre Montparnasse
31 rue de la gaité
75014 Pars
Tél. : 01 53 25 02 85
http://www.theatremontparnasse.com/
Du jeudi 17 octobre 2019 à 19h00 au lundi 16 décembre 2019. Lundi: 20h ; mardi, mercredi, jeudi et vendredi à 19h ; dimanche à 18h

 

RECOMMANDATION
Bof


THÈME
Seul en scène composé à partir d’un montage de citations plus ou moins fameuses censées avoir été proférées par des personnalités dans l’ensemble célèbres à l’instant de leur trépas. Où l’on croise, entre autres célébrités, Shakespeare, Flaubert, Mazarin, Marie-Thérèse et Louis XIV, Catherine de Médicis, La Pompadour, Mata Hari, Hugo, Voltaire, Freud, Baudelaire, Jaurès, Clemenceau, Kant, Proust, Oscar Wilde, mais aussi un poilu de la Grande guerre à la veille de sa mort.

 

POINTS FORTS
La mise en scène est une réussite qui, à elle seule, donne son unité et sa tenue à ce spectacle, à la fois sobre et vivante.

Le décor est également assez réussi : composé d’un canapé Louis-Philippe sur lequel est jeté un manteau royal de fantaisie et qui est entouré de deux lustres, l’un simplement posé au sol. L’écran géant encadré de lumière contribue à animer la scène de portraits photographiques ou filmés et d’images d’archives évocatrices.

 

POINTS FAIBLES
Ils sont, hélas, de poids. 

* Stéphane Bern n’est pas un comédien et cela se voit. Il joue, non sans grâce au demeurant, de sa notoriété de défenseur du patrimoine, présentant au passage une vision de ce qui est patrimonial qui n’étonnera pas mais laisse tout de même un peu pantois : « une œuvre qui compte pour l’humanité ». C’est un peu court tout en n’étant ni très explicite ni très imaginatif, comme du reste cette invocation des « grands hommes ». 

* Les applaudissements qui saluent son entrée en scène sont à la fois délicieux et embarrassants, disant assez que ce que le public est venu voir c’est l’homme de télévision, le défenseur du patrimoine, l’animateur aimé beaucoup plus qu’un spectacle de théâtre.

* Et tant mieux au demeurant, puisque le texte est exempt de cet esprit du XVIIIe siècle tant vanté qui, s’il avait été au rendez-vous, nous aurait valu quelques saillies d’une autre tenue. Si on ne peut guère lui reprocher ses approximations historiques (Voltaire n’est pas mort quai Voltaire qui alors s’appelait le quai des Théatins), on peut déplorer qu’il charrie autant de banalités et de platitudes.

* Tout ceci serait sans gravité si tout en prétendant faire de l’histoire, ce spectacle n’évacuait pas toute "historicité", et donc tout enjeu politique, le plus frappant étant la mort de Jaurès réduite à son supposé amour de la tarte aux fraises, comparé à la guerre des tranchées qui se déclenche ensuite, sans que ne soit mentionnée la raison de son assassinat, qui est quand même son pacifisme actif...

* Cet impair montre assez à quel point il est absurde de s'intéresser aux "derniers mots des écrivains", précisément parce que ce sont des écrivains. L’évocation des derniers instants de Proust dont les mots ultimes et fictifs auraient commencé par " longtemps je me suis couché de bonne heure" est pitoyable et relève du contresens décrivant un écrivain qui a cherché à travailler La recherche jusqu'à son dernier souffle …

 

EN DEUX MOTS 
A mi-chemin entre la représentation de patronage (de luxe tout de même) ou de collège et le cabotinage du one man show, ce spectacle offre une vision de la littérature et de l’histoire et de ce qui mérite d’être conservé dans « les annales » très conservatrice et convenue. On sourit parfois malgré la vulgarité de l’ensemble, mais on ne rêve pas, on n’apprend rien qu’on n’oubliera dans l’instant, on ne réfléchit pas, on ne s’émerveille pas, on ne frémit pas. Convoquer autant de grands esprits et de figures de pouvoir pour créer si peu de magie et d’émotion c’est bien dommage…

 

UN EXTRAIT
Flaubert : « Cette pute de Bovary va vivre et moi je vais mourir comme un chien ».

Louis XIV : « Je meurs mais l’Etat demeure ».

Mata Hari : « Eh ben c’est bien la 1ère fois qu’on m’aura pour 12 balles »

 

L'AUTEUR
Auteure de romans et d’essais dont certains furent composés à partir d’archives, Diane Ducret est aussi chroniqueuse de radio et de télévision (Europe 1, France 2 avec Secrets d’histoire en collaboration avec Stéphane Bern) et de magazines (Lire). Ses émissions, qui délivrent une vision de l’histoire de France organisée autour des têtes couronnées, font polémique depuis des années.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires