En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

05.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

06.

Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

ça vient d'être publié
light > Culture
Une voix s'est tue
La cantatrice Mady Mesplé est décédée
il y a 14 heures 36 min
light > Science
Retour à l'envoyeur
Vol habité de SpaceX : Elon Musk répond à un tacle de l'agence spatiale russe, celle-ci réplique
il y a 15 heures 57 min
pépites > Société
Priorités
PMA pour toutes : des députés plaident l'urgence d'un retour du texte à l'Assemblée nationale
il y a 17 heures 11 min
light > Media
Accusé
Jean-Marc Morandini : un procès requis pour corruption de mineur
il y a 17 heures 48 min
pépite vidéo > Science
Starman
SpaceX : les meilleurs moments du lancement de la capsule habitée Crew Dragon
il y a 20 heures 7 min
décryptage > High-tech
Espionnage

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

il y a 20 heures 55 min
décryptage > Science
Nouvelle donne

Vol habité de SpaceX : le retour de la conquête spatiale ?

il y a 21 heures 36 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Planter des arbres n’est pas toujours bon pour la planète
il y a 22 heures 16 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

La mondialisation : un vecteur favorable pour les épidémies ?

il y a 22 heures 18 min
décryptage > Société
Drame

"Salle de traite", la pièce de théâtre sur le suicide d'un éleveur laitier

il y a 22 heures 18 min
pépite vidéo > International
Mort de George Floyd
Etats-Unis : deux voitures de police foncent sur la foule à New York
il y a 15 heures 22 min
pépites > France
Déconfinement extrême
Plusieurs milliers de clandestins ont défilé à Paris malgré l'interdiction de la préfecture
il y a 16 heures 31 min
pépites > Politique
Nomination
L'ancien ministre socialiste Pierre Moscovici va prendre la tête de Cour des comptes
il y a 17 heures 38 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
SpaceX : revivez le lancement réussi du premier vol habité de Crew Dragon ; Proxima b est confirmée ! Il y a bien une exoterre dans la zone habitable de l’étoile la plus proche de nous
il y a 19 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Le maître du « je »

il y a 20 heures 45 min
décryptage > France
État providence et modèle social français

1945 : l’héritage béni devenu largement toxique

il y a 21 heures 8 min
décryptage > International
Symptômes d’un nouveau conflit

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

il y a 21 heures 51 min
décryptage > Politique
Mains tendues

Macron/Collomb : le match du meilleur instinct pour 2022

il y a 22 heures 16 min
décryptage > Europe
Jésus reviens, ils sont devenus fous

La Pologne : un royaume où règne la droite la plus bête du monde

il y a 22 heures 18 min
décryptage > Economie
Crise

Les crédits aux PME sont insuffisants !

il y a 22 heures 19 min
Atlanti Culture

Exposition "L'âge d'or de la peinture anglaise, de Reynolds à Turner" : les chefs-d'oeuvre de la Tate Britain à Paris

Publié le 31 octobre 2019
L'exposition "L'âge d'or de la peinture anglaise, de Reynolds à Turner" est visible au Musée du Luxembourg.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Krista Leuck pour Culture Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'exposition "L'âge d'or de la peinture anglaise, de Reynolds à Turner" est visible au Musée du Luxembourg.

Exposition "L'âge d'or de la peinture anglaise, De Reynolds à Turner"

Musée du Luxembourg
19 rue de Vaugirard
75006 Paris
Tél. : 01 40 13 62 00
http://www.museeduluxembourg.fr
Du 11 septembre 2019 au 16 février 2020

 

RECOMMANDATION
Bon


THÈME
Une sélection d’œuvres prêtée par la Tate Britain éclaire la scène artistique anglaise de la période de son Âge d’or. Sous le règne de George III, entre 1760 et 1820, le pays s’affirme comme puissance et la société britannique connaît une transformation décisive où l’art sort de la sphère privée pour devenir public. Les peintres de cette génération cherchent à rivaliser avec les écoles européennes les plus prestigieuses tout en cultivant une identité proprement britannique. En 1768, sur le modèle français, est fondée la Royal Academy of Arts, témoin d’une ambition esthétique nouvelle de la société civile. Outre la noblesse, les nouveaux acteurs du commerce et de l’industrie créent une demande accrue qui fait émerger de fortes personnalités sur le marché de l’art. C’est l’époque de la grandeur et du sublime.  

Sept salles offrent un large panorama de l’évolution de cette époque jusqu’au début du XIXe siècle.

1. Reynolds et Gainsborough, face à face. 
Les deux artistes majeurs dans l' Angleterre de la deuxième moitié du XVIIIe siècle excellent dans l’art du portrait. 
Joshua Reynolds (1723-1792) place ses sujets, souvent en pied, dans un paysage (remarquable Lady Bampfylde). 
Dans la même lignée, Thomas Gainsborough (1727-1788) peint des grands portraits féminins sur fond de paysage (Lady Bate-Dudley).
L’un et l’autre diffèrent  pourtant dans leur approche artistique, Reynolds, à la recherche d’idéal et d’intemporel, s’inspire souvent des thèmes de l’Antiquité par des éléments classiques et symboliques.  Gainsborough, subtil coloriste, également paysagiste de grand talent, s’en différencie par une approche plus moderne qui s’apparente souvent à l’ébauche. Tous deux membres fondateurs de la Royal Academy ont été fortement marqués par  Anton Van Dyck très célèbre en Angleterre au XVIIe siècle.

2. Portraits, images d’une société prospère. 
Avec l’économie croissante se développe un marché florissant pour les portraitistes. Francis  Cotes Portrait de dame, 1768, très apprécié par le roi, fait partie du premier noyau de la Royal Academy. Son ascension est brusquement stoppée par sa mort en 1770. D’autres noms illustrent cette période fertile ; Johan Zoffany, Mrs. Woodhull, vers 1770, dans la lignée de Reynolds. George Romney,  portraitiste en vogue, William Beechey, Thomas Law Hodges, ce portrait masculin considéré comme l’un de ses meilleurs, exposé à la Royal Academy en 1795. Ou encore John Hoppner, Jane Elisabeth, 1797, un effet de lumière dramatique donne à ce portrait une atmosphère pré-romantique. L’inspiration de Titien et Van Dyck y est perceptible. Il excelle aussi dans les portraits d’enfants.

3. Dynasties et familles, images d’un entre soi. 
Entre 1730 et 1740 apparaissent des portraits de groupe proches de la scène de genre, plutôt de petit format, rappelant l’art hollandais et flamand. Des artistes comme Johan Zoffany ( Mr.et Mrs. Dalton avec leur nièce, 1765-1768) et Francis Wheatley (Famille dans un paysage, 1775), font évoluer la conversation piece (scènes des conversation) vers plus de naturel et de liberté. Ces portraits informels de familles ou de groupes d’amis soulignent un nouvel esprit inspiré de David Hume et Adam Smith d’harmonie sociale où s’estompent les distinctions de rang.

4. Le spectacle de la nature. 
La scène artistique sort de l’espace clos des intérieurs familiaux pour trouver une inspiration nouvelle dans le spectacle du monde extérieur. Les règles académiques strictes s’effacent peu à peu pour laisser place à une autre pratique de la peinture de paysage, subjective, sensible et dynamique. Croquer sur le motif sera un principe essentiel pour toute une génération de peintres qui sillonnent la campagne en quête de sujets. Les bords de la Tamise, les vues champêtres ou les scènes de la vie rurale participent au sentiment de l’identité britannique. 
Francis Cotes, Constable (Malvern Hall, dans le Warwickshire, 1809), aussi Gainsborough, en sont les figures marquantes de cette esthétique nouvelle. La société de consommation anglaise naissante est friande de cette peinture de paysage. 
​Faute de place, je ne peux détailler ici d’autres salles, en laissant au visiteur la surprise.

5. Peindre à l’Aquarelle

6. Aux frontières de l’Empire

7. La peinture d’Histoire, contradictions et compromis

 

POINTS FORTS
Dans les grands portraits, remarquables dans leur exécution, se concentre tout le raffinement  de la représentation de la société anglaise, du milieu aristocratique ou de la bourgeoisie marchande naissante. 

Quelques aquarelles, trop peu, mais très représentatives de cette sensibilité britannique particulière pour leurs paysages, leur Arcadie. 

Joshua Reynolds, Master Crewe, en Henry VIII, vers 1775. Un des tableaux les plus admirés de Reynolds exposé à la Royal Academy. Le déguisement de l’enfant et sa pose, les jambes écartées, sont directement inspirés du célèbre portrait d’Henry VIII par Hans Holbein le Jeune. Son pendant Miss Crewe, vers 1775. Cette petite fille de l’aristocratie porte un déguisement, comme son frère, de jeune vendeuse de fraises typique du Londres au XVIIIe siècle.

 

POINTS FAIBLES
Le sous-titre de l’exposition indique « De Reynolds à Turner », mais ce dernier n’est présent dans cette exposition que par quelques aquarelles et deux huiles, La Tamise près de Walton Bridge de 1805, de petit format, et de  dimension grandiose « La destruction de Sodome », exposé en 1805.

On peut regretter ne pas pouvoir admirer ici  davantage des fameuses toiles de la Tate Gallery du « peintre de la lumière », ce visionnaire romantique, qui a révolutionné la peinture du début du XIXe siècle, annonçant déjà l’impressionnisme.

 

EN DEUX MOTS
Je pense qu’un public cultivé français pourrait s’étonner du style particulièrement académique rose poudré de ces  peintures anglaises du XVIIIe siècle, présentées comme chefs d’œuvre de la Tate Britain. Il est vrai que la Royal Academy of Arts fut créée en ces temps, un siècle après l’Académie de peinture française. Mais certains visiteurs pourraient être tentés de comparer ces toiles avec la diversité de nos Watteau, Boucher, Chardin et autres Fragonard…

 

UNE ILLUSTRATION

UN EXTRAIT

« Si notre nation parvient un jour à produire assez de génie pour mériter qu’on nous distingue du titre honorable d’école anglaise, le nom de Gainsborough sera transmis à la postérité dans l’histoire de l’art, parmi les premiers de cette école naissante. » Reynolds au sujet de Gainsborough.

«Maudit soit-il ! Quelle variété ! » Gainsborough au sujet de Reynolds.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

05.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

06.

Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires