En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

04.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

05.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

06.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

07.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
light > Culture
Généreux donateurs
Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause
il y a 32 min 28 sec
light > Culture
"Lucky 7"
Justin Bieber a détrôné le record d'Elvis Presley sur le marché musical américain avec son septième album numéro un des charts
il y a 3 heures 46 min
pépites > Santé
Multiplication de cas
Selon l'OMS, le monde doit se préparer à une "éventuelle pandémie"
il y a 4 heures 59 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture fonce sur la foule lors d'un carnaval de la ville de Volkmarsen
il y a 6 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

il y a 7 heures 39 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Le centre ? Quel centre ? Le socialisme gagne les USA et le centre quitte la vie politique mondiale. Pourquoi ?

il y a 9 heures 9 min
pépite vidéo > Europe
Zones d'ombre
Inquiétudes en Europe : comment le coronavirus a-t-il pu arriver en Italie si rapidement ?
il y a 10 heures 40 min
décryptage > Politique
Qu'est-ce qu'on se marre avec lui…

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

il y a 11 heures 47 min
décryptage > Santé
Lutte contre le Covid-19

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

il y a 12 heures 19 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Et si le principal obstacle sur la route des voitures autonomes était… la neige et la pluie ?
il y a 13 heures 9 min
light > France
Liberté religieuse
Asia Bibi va être reçue par Emmanuel Macron vendredi 28 février dans le cadre de sa demande d'asile
il y a 1 heure 27 min
light > Justice
Conséquences judiciaires de la vague #MeToo
Harvey Weinstein a été reconnu coupable à New York d'agression sexuelle et de viol
il y a 4 heures 27 min
light > Media
Disparition d'une grande figure des médias
Mort d'Hervé Bourges à l'âge de 86 ans
il y a 5 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Mégère apprivoisée" de William Shakespeare : féministe ou pas, telle est la question !

il y a 7 heures 30 min
pépites > Justice
Renvoi
Grève des avocats : le procès de François Fillon et de son épouse Penelope est renvoyé au mercredi 26 février
il y a 7 heures 57 min
pépites > Justice
Terrorisme
Nicole Belloubet révèle qu'une quarantaine de djihadistes vont sortir de prison en 2020 et près de 300 d'ici 2023
il y a 9 heures 24 min
décryptage > Economie
Diplomatie

L'euro au plus bas par rapport au dollar : pourquoi, jusqu’où ?

il y a 11 heures 31 min
décryptage > Economie
Disraeli Scanner

La République une et indivisible d’Emmanuel Todd

il y a 12 heures 4 min
décryptage > Terrorisme
Etat islamique

Vous pensiez Daesh battu ? Revoyez votre copie

il y a 12 heures 48 min
décryptage > Politique
Leçons

Le Fillonisme, ce deuil non accompli qui revient hanter la droite

il y a 13 heures 20 min
© GEORGES GOBET / AFP
© GEORGES GOBET / AFP
Avenir

Pourquoi la réforme des retraites ne résoudra pas à elle seule le défi démographique du vieillissement

Publié le 31 octobre 2019
Elle en est une brique essentielle mais l’Etat devra faire face à des cohortes toujours plus nombreuses alliant à des degrés divers dépendance physique, cognitive et économique.
...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marc de Basquiat
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Elle en est une brique essentielle mais l’Etat devra faire face à des cohortes toujours plus nombreuses alliant à des degrés divers dépendance physique, cognitive et économique.

Lorsque tel ou tel ministre annonce avec fierté que la France a atteint l’équilibre des comptes sociaux, les démographes et économistes font leur mauvaise tête, n’y voyant qu’une embellie conjoncturelle temporaire. En effet, nos systèmes de retraites ont été conçus à une époque où on quittait l’entreprise à 65 ans pour vivre une petite dizaine d’années paisibles avant le grand départ. Depuis, on quitte la vie active plus tôt et on vit nettement plus longtemps. En 1900, la France recensait 100 centenaires. Cette année nous devrions passer le cap des 15.000, dont la vie de retraité est souvent plus longue que la vie professionnelle. La retraite n’est de facto plus ce qu’elle était. 

On peut donc féliciter un gouvernement qui ose poser à plat cette équation économique impossible : comment équilibrer un système de retraites avec toujours moins de cotisants et une croissance continue du nombre des bénéficiaires ? Si l’Etat était une entreprise moderne confrontée à un tel défi, la première étape serait un projet « 5S », une remise en ordre du chantier. On ne saurait mieux l’illustrer qu’avec cette phrase de Charles Péguy : « L’ordre, et l’ordre seul, fait en définitive la liberté. Le désordre fait la servitude ». Eradiquer les 42 régimes spéciaux historiques de retraite n’est pas un sujet de débat. C’est une évidence.

Même si cette simplification attire l’attention, à rebours de la tendance française à inventer des solutions spécifiques pour une infinité de cas particuliers, le projet porté par Jean-Paul Delevoye va plus loin. Il s’agit d’instaurer ce que l’entreprise nomme un « standard », un processus unique et uniforme éliminant la variabilité qui, comme l’a démontré Peter Drucker, est « le premier ennemi de la performance ». La tension démographique nécessite une solution performante : un système universel, où chaque euro cotisé donne lieu au même nombre de points de retraite pour tous.

Un projet non exempt de fragilités

De nombreux obstacles se dressent inévitablement au cours d’un projet de standardisation. Les incompréhensions sont légitimes, pas les oppositions systématiques. Le gouvernement multiplie les concertations sur le terrain, espérant gagner les moins virulents et isoler les extrémistes. Parfait. Mais il s’engage aussi dans la voie de compromis qui fragilisent le standard. Par exemple, certains « trous de carrière » seront compensés, typiquement en cas de maternité, maladie, invalidité ou chômage. Des bonifications standardisées, dès le premier enfant (bravo) seront aussi accordées aux parents qui ont élevé des enfants au cours de leurs carrières, accordées principalement aux femmes. Ouvrir ainsi le guichet de la distribution de points gratuits ou à prix discount parait moralement légitime, mais constitue un risque pour la performance du système : parions que les élus sauront rivaliser d’inventivité dans les prochaines décennies pour multiplier les cas particuliers… 

Le projet conserve également la notion de « minimum de retraite », pour les personnes « qui ont acquis tous leurs trimestres ». Cette logique orthogonale au standard d’un régime à points constitue un mélange des genres plus problématique. Elle nécessite une comptabilisation de la durée de cotisation, qui ne devrait logiquement pas intervenir dans un système de retraites à points. En théorie, chacun devrait pouvoir partir à la retraite lorsqu’il le souhaite, demandant à la caisse de retraite universelle le calcul actuariel de sa pension, fonction de ses cotisations passées et de son espérance de vie. Mais l’Etat se protège contre d’éventuelles stratégies d’optimisation permises par l’asymétrie d’information : il maintient une contrainte sur la durée de cotisation. Pour les personnes dont les carrières ont été particulièrement hachées, ces règles peuvent créer des situations compliquées. 

Une autre approche consisterait à juxtaposer une solidarité universelle financée par l’impôt et non les cotisations, garantissant un socle de revenu de quelques 500 euros par mois à partir de 65 ans (une sorte d’ASPA réduite et généralisée), à laquelle s’ajouterait le système de retraite à points universel, dépendant strictement et simplement des cotisations antérieures. Cette solidarité universelle disjointe et cumulative permettrait d’éliminer du système assurantiel une bonne partie de ce qui fragilise sa performance : notion de minimum de retraite, compensation de trous de carrière, etc. 

Le double mur de la dépendance

Les idées ne manquent pas, mais il faut faire un tour sur le terrain (démarche « Gemba » en entreprise) pour comprendre ce que vivent les principaux intéressés. De fait, le rapport remis cette semaine par Myriam El Khomri montre les grandes difficultés qui nous attendent pour faire face à l’augmentation du nombre de personnes en perte d’autonomie. La question de la dépendance est probablement le prochain grand enjeu de notre génération. Sécuriser les ressources financières des retraités est nécessaire, mais pour leur offrir quelles conditions d’existence ? 

Le schéma ci-dessous combine l’origine des ressources financières de nos aînés et leurs modalités de vie. 

Le système universel de retraite actuellement en débat ne traite pas (par définition) des personnes les plus fragiles, qui n’atteindront jamais le nombre minimal de trimestres de cotisations. Il est (à juste titre) indépendant des systèmes de retraite complémentaires, qui fonctionnent par capitalisation. Il ne prend pas en compte (heureusement) le fait que certains retraités sont propriétaires d’un patrimoine immobilier qu’ils utilisent ou mettent en location. Il ne traite pas de la difficile question des aidants familiaux, ni du placement en établissement des personnes dont les capacités physiques ou cognitives ne permettent plus la vie autonome.

La réforme des retraites contribue de fait à un vaste chantier dont l’enjeu interroge fortement les valeurs de notre civilisation. Le rapport El Khomri évoque le recrutement en masse par les Ehpad de personnels « venus de pays de piété filiale : Philippines, Sri Lanka, Madagascar ». Pendant ce temps, l’Allemagne exporte certains de ses anciens dans des établissements spécialisés en Pologne. La modernisation du système de retraite par répartition français est une urgence économique. Mettons-le en œuvre rapidement, avant d’aborder d’autres facettes autrement plus sensibles de la réflexion sur le « bien vieillir en France ».

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

03.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

04.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

05.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

06.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

07.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gerint
- 01/11/2019 - 14:11
Merci ajm
D’accord avec vous.
gerint
- 01/11/2019 - 14:11
Merci ajm
D’accord avec vous.
ajm
- 31/10/2019 - 22:57
Création d'un monstre dans les mains de Bercy.
Le postulat qu'un régime unique de retraite avec une seule caisse est nécessaire est faux. Dans l'immense majorité des nations cela n'existe pas: les non salariés et certains fonctionnaires ont des régimes à part, même dans les pays les plus centralisateurs. Des régimes par capitalisation complémentaires existent dans de nombreux pays, organisés au niveau national ou dans les branches et entreprises, obligatoires ou facultatifs. Vouloir sovietiser le système de retraite dans une caisse unique dans les mains de Bercy est très dangereux, surtout quand on observe les piteux resultats de sa gestion des deniers publics depuis des décennies. Les deux seules choses qu'il fallait faire c'était mettre en extinction les régimes spéciaux payés indûment par le contribuable et non essentiellement par les intéressés et faire converger le régime de la fonction publique avec les règles du privé, au moins pour les fonctions non régaliennes. En pratique, ce sont les salariés et non salariés du privé qui vont être avalés en premier par le monstre sovietoide tandis que pour les autres cela durera une ou deux générations et encore.