En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Clint et moi" de Eric Libiot : à la fois amusante et érudite, l’exploration d’un géant du cinéma américain par un critique de grande notoriété

il y a 2 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Voyage sur la route du Kisokaidō, de Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernuschi : les relais-étapes de la route emblématique du Kisokaidō par les maîtres de l'estampe japonaise du XIXe siècle, 150 œuvres magnifiques

il y a 2 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Je ne vis que pour toi" de Emmanuelle de Boysson : le Paris saphique, littéraire et artistique du début du XXe siècle. Un mélange subtil de fiction et de réel

il y a 3 heures 7 min
pépites > Justice
Justice
Affaire Carlos Ghosn : Rachida Dati a été placée sous le statut de témoin assisté
il y a 5 heures 19 min
pépites > Terrorisme
Justice
Attentat de la rue des Rosiers : la Norvège autorise l'extradition d'un suspect vers la France
il y a 6 heures 32 min
pépites > International
Opération spéciale ?
Iran : un responsable du programme nucléaire, Mohsen Fakhrizadeh, aurait été assassiné
il y a 7 heures 39 sec
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand Cédric se veut soutenable et quand Franck prend son pied : c’est l’actualité frimaire des montres
il y a 8 heures 59 min
pépites > Religion
Vatican
Coronavirus : une crise qui révèle ce qu'il y a dans nos coeurs estime le pape dans une longue tribune publiée par le New York Times où il évoque en détail la grave maladie qui l'a touché dans sa jeunesse
il y a 10 heures 48 min
décryptage > Politique
Stratégie de lutte contre le virus

Pour protéger mamie du Covid, le gouvernement veut la pousser dans les orties

il y a 11 heures 58 min
pépites > Politique
Couac
Article 24 : le ministre des Relations avec le Parlement déclare que les députés auront le dernier mot
il y a 12 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le pouvoir de la destruction créatrice" de Philippe Aghion, Céline Antonin et Simon Bunel : le capitalisme ? Une formidable capacité à créer de la croissance grâce à son pouvoir de destruction… Remarquable démonstration

il y a 2 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'historiographe du royaume" de Maël Renouard : à la cour d'Hassan II, les caprices d’un roi et le sort du courtisan malgré lui. De belles pages romanesques mais quelques digressions sans intérêt pour le récit

il y a 2 heures 54 min
pépites > Politique
Ces images "nous font honte"
Producteur passé à tabac par des policiers : Emmanuel Macron réagit dans un long texte sur Facebook
il y a 3 heures 34 min
pépites > France
Lutte contre le séparatisme
Le CCIF, menacé de dissolution par le gouvernement, annonce s'être auto-dissous
il y a 6 heures 7 min
pépites > Politique
Couac
Castex en marche arrière toute : finalement la "commission indépendante" ne réécrira pas l'article 24 de la loi "sécurité globale"
il y a 6 heures 49 min
light > Media
Esprit Canal
Sébastien Thoen aurait été viré de Canal+ après sa parodie de Pascal Praud pour Winamax
il y a 7 heures 20 min
light > Religion
Archéologie
Un archéologue britannique fouille les décombres d'une maison, située sous un couvent de Nazareth, qu'il croit être celle où le Christ a vécu enfant
il y a 10 heures 7 min
décryptage > High-tech
Usage d'Internet

Nos e-mails sont-ils vraiment une menace pour l'environnement ?

il y a 11 heures 23 min
pépite vidéo > Politique
"Images insoutenables"
Producteur tabassé : Agnès Pannier-Runacher estime que les policiers "ont franchi la ligne rouge"
il y a 12 heures 24 min
décryptage > Justice
Législation

Haine en ligne : à Bruxelles comme à Paris, une réponse législative pas à la hauteur du défi sociétal

il y a 12 heures 39 min
Atlanti-Culture

"Le dernier des Yakuzas" de Jake Adelstein - Plongée dans le Japon des gangs, un héros inquiétant, un récit haletant !

Publié le 22 octobre 2019
Françoise Thibaut pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Françoise Thibaut est chroniqueuse pour le site Culture-Tops.   Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

De Jake Adelstein

Collection Points Policier 384 pages

LU / VU PAR

FRANÇOISE THIBAUT

RECOMMANDATION

Excellent

THÈME

Makoto Saito débute très jeune dans la délinquance : Le Japon des années 60/70 émerge à peine des séquelles de la guerre ; tout est permis, tout est possible. Saito, né en 1960, d'une mère, née à Seattle au sein de la communauté japonaise d'Amérique, n'a que deux occupations : jouer de la guitare dans son groupe rock et rançonner sa banlieue à la tête de sa bande de motards. Il se prend pour James Dean, aime qu'on le surnomme « l'Américain ». Son ambition est de devenir un Yakuza, un vrai truand chef de gang. Le récit en est la trajectoire loufoque, incertaine, délirante...

POINTS FORTS

C'est très drôle, car Saito est un looser-né. Heureusement qu'il a des copains. On visite (ou revisite) le Japon dans ce qu'il a de plus socialement original, ce mélange de permissivité yankee et des interdits de la tradition. Saito, imprévisible, immature, alcoolique précoce, a un côté infantile agaçant. La sagesse ne lui vient que  tardivement au prix de l'hécatombe de sa propre organisation. Alors, il «se range des voitures», comme on dit dans sa banlieue.

 Au début du récit, l'histoire (tragique) de son propre père est bouleversante. Ensuite les chapitres consacrés aux premières lois contre le crime organisé (p.163), l'aménagement des impôts (p.285), l'utilité des enterrements pour descendre tout un clan (p.233), ouvrent des lucarnes japonaises qui laissent pantois.

POINTS FAIBLES

Dès la page 83 on n'y comprend plus grand-chose entre les nom compliqués des organisations Yakuzas rivales et complémentaires. Mais cela n'a guère d’importance finalement : le  partage des « marchés » (celui des crèmes glacées p.225 est désopilant) et les zig zags de Saito sont autant d'aventures imprévisibles et suffisent au lecteur. Mais on peut être plus exigeant, car c'est assez répétitif. Au début, un Avertissement de l'auteur aurait été fort utile, de même que les listes des Organisations et de leurs protagonistes.

EN DEUX MOTS ...

Ce n'est pas un vrai policier : on découvre d'abord l'histoire tragique du Japon depuis 100 ans, et celle des Organisations Yakuzas qui ont en quelque sorte succédé aux Clans Samouraï et à leurs traditions. C'est passionnant : l'honneur par le sabre côtoie la liquidation par Winchester. Les Sociétés Yakuzas sont complexes, rivales, sans scrupules, dotées de codes d'honneur  ésotériques.

Saito – notre héros – y patauge avec plus ou moins de réussite car il est vaniteux, irresponsable, gaffeur, paresseux, toujours à court d'argent, d'alcool et de drogue. Mais il est aussi très pointilleux sur la fidélité en amitié,  le respect des femmes (pas toujours), des enfants, et des rituels courtois...Quel mélange !…

UN EXTRAIT

"A une époque où le Japon connaissait très peu de divertissements, le jeu était très populaire. Des fédérations informelles et itinérantes de joueurs connues sous le nom de Bakuto furent l'origine des Associations modernes de Yakuzas alimentées en permanence par l'activité des tripots clandestins..."

"En qualité de Kumicho, Saigo représenterait le groupe, ce qui voulait dire qu'il fallait soigner les apparences. Il allait devoir conduire une Mercedes, porter une montre hors de prix, vivre dans une grande propriété, utiliser un briquet plaqué or, et se montrer partout "(p. 74)

L'AUTEUR

Jake Adelstein  journaliste, écrivain réputé, spécialiste du Japon et de son histoire récente, a longuement exploré le monde des Yakuzas et de leurs organisations criminelles. Il a même dû être « protégé » et n'a eu  la vie sauve, ainsi que sa famille, qu'à la condition d'arrêter ses investigations. Makoto Saito existe vraiment, et sa vie a servi (avec son autorisation) de trame à ce pseudo roman plus proche de la biographie que de l'imaginaire. On doit aussi à Adelstein Tokyo Vice publié en 2016.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
yakuza, Jake Adelstein, manga, bd
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires