En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

02.

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

03.

La peur de l'Iran redistribue les cartes au Proche-Orient

04.

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

05.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

06.

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

07.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

05.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

06.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

06.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

ça vient d'être publié
pépites > Justice
"Dépression sévère"
Julian Assange serait confronté à des tendances suicidaires suite à son emprisonnement
il y a 12 heures 44 min
pépites > France
Prévention du risque
Incendie de Lubrizol à Rouen : un appel à manifester a été lancé pour ce samedi 26 septembre
il y a 15 heures 19 min
décryptage > Culture
Série télévisée

Grand Hôtel : ces riches qu’on adore détester sur TF1

il y a 16 heures 32 min
pépite vidéo > Europe
Mauvaise surprise
Brexit : vers une fermetures de comptes bancaires pour les Britanniques au sein de l'UE ?
il y a 19 heures 9 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La peur de l'Iran redistribue les cartes au Proche-Orient

il y a 19 heures 26 min
light > Justice
Internet
Harcèlement en ligne : le YouTubeur français Marvel Fitness condamné et incarcéré
il y a 19 heures 35 min
décryptage > Environnement
Climate week

Emission de CO2 : à calculs irrationnels, conclusions (volontairement) biaisées

il y a 20 heures 15 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus : début de saturation dans certains services hospitaliers en Île-de-France
il y a 20 heures 34 min
pépites > Santé
Fragiles
Emmanuel Macron dans un Ehpad du Loir-et-Cher
il y a 20 heures 55 min
pépites > Terrorisme
Danger immédiat
Menacée : une collaboratrice de Charlie Hebdo obligée de quitter son domicile
il y a 21 heures 17 min
pépite vidéo > Politique
LFI
Jean-Luc Mélenchon se félicite de la "créolisation" au coeur de la société française
il y a 14 heures 23 min
light > Justice
FFR
Bernard Laporte et Mohed Altrad ont été placés en garde à vue dans le cadre d'une enquête pour conflit d'intérêts
il y a 15 heures 44 min
pépites > Société
Religion
Le Vatican condamne à nouveau toutes les formes d'euthanasie et de suicide assisté
il y a 18 heures 17 min
pépites > Justice
Business
Airbnb : la justice européenne valide la législation française sur la location de résidences secondaires
il y a 19 heures 17 min
décryptage > Politique
LREM (La République en Miettes)

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

il y a 19 heures 35 min
décryptage > Mode
Impact du confinement

Fahion week de Milan : la mode est en train d'opérer un grand virage

il y a 19 heures 59 min
décryptage > Société
Vie en société

Sos civilité : le Coronavirus a malmené les bonnes manières. Voilà pourquoi nous avons besoin de les sauver

il y a 20 heures 31 min
décryptage > Politique
Naufrage de LREM

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

il y a 20 heures 46 min
décryptage > Justice
Justice

Réforme de l’ENM : les ambitions à la baisse d’Eric Dupond-Moretti

il y a 21 heures 9 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bridgestone : tout le monde ment et l’État paie très cher pour faciliter le mensonge partagé

il y a 22 heures 24 min
Atlanti-Culture

"La personne de confiance" de Didier Van Cauwelaert : les aventures rocambolesques d’un justicier et d’une vieille dame

Publié le 10 octobre 2019
De l’humour et de l’émotion dans un récit mené tambour battant.
Marie Cosson
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marie Cosson est chroniqueuse pour Culture-Tops.    Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.). 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
De l’humour et de l’émotion dans un récit mené tambour battant.

"La personne de confiance" 

de Didier Van Cauwelaert 

Albin Michel, 208 pages 

 

RECOMMANDATION
Bon


THÈME
 Le narrateur Maximilien Médard -dit Max- travaille à la fourrière. Conducteur grutier, il embarque un jour une Rolls Phantom sans se rendre compte qu’il y a à son bord une vieille dame qui geint. Cette femme, c’est Mamie Larmor, la fondatrice de la biscuiterie bretonne du même nom, celle dont la photo orne tous les paquets de gâteaux de la marque. Que faire de cette encombrante passagère ? Commencent alors de rocambolesques aventures…

 

POINTS FORTS
- Un parti pris original: c’est Maximilien qui raconte à posteriori toute l’histoire lors d’un interrogatoire de police. Un long monologue dans lequel on ne fait qu’imaginer les questions posées par son interlocuteur.

- Le parler du narrateur est haut en couleurs : des tournures populaires, des images fortes, des récits menés tambour battant et des portraits que l’on n’oublie pas.

- De l’humour, de l’émotion aussi.

- Sous la gouaille, un regard lucide et parfois sarcastique sur notre société.

 

POINTS FAIBLES
- L’auteur en fait un peu trop parfois dans le franc-parler, ce qui peut paradoxalement créer un manque de naturel.

- Certaines situations sont peu vraisemblables…mais ce roman est plutôt à lire comme un conte, donc qu’importe.

 

EN DEUX MOTS 
La vieille dame qui est le personnage central du roman déborde de vitalité et rajeunit nos cœurs.

On retrouve dans ce conte de fées des temps modernes un peu de l’esprit fantaisiste du roman Le Vieux qui ne voulait pas fêter son Anniversaire de Jonas Jonasson.  Même si la jovialité bonhomme du narrateur est un peu trop appuyée parfois, et si certaines situations peuvent paraître invraisemblables, ne boudons pas le plaisir de nous laisser embarquer jusqu’à la fin, inattendue.

 

UN EXTRAIT
“Pourquoi j’ai réagi comme ça ? Franchement, je ne sais pas. Enfin, si. Les jeunes comme moi dont personne ne s’est jamais soucié, ça devient des tueurs, des vers de terre ou des justiciers. Je n’y peux rien, j’ai coché la dernière case. Non-assistance à personne en danger, désolé, je suis incapable. Surtout une vieille, moi qui n’ai jamais eu de grand-mère dans les familles où on me plaçait. Et le fait qu’une femme aussi costaud, une héroïne de guerre partie de zéro pour devenir la troisième marque de biscuits en France finisse gâteuse, en plus ça me bouleverse.” (P.29)

 

L'AUTEUR
Romancier prolifique, Didier Van Cauwelaert a reçu plusieurs prix littéraires, et notamment le Goncourt pour Un Aller simple en 1994. Il a travaillé aussi pour le cinéma, scénariste de deux films et réalisateur de J’ai perdu Albert, adapté d’un de ses romans.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires