En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Californie : une importante faille tectonique se réveille après 500 ans d'inactivité

02.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

03.

L’État décide de porter plainte après les accusations d'un homme qui prétendait que la France était "raciste"

04.

Matignon : Sandro Gozi, le conseiller d'Edouard Philippe, annonce sa démission

05.

Ce que François Hollande semble ne (toujours) pas comprendre à la nature de la crise de défiance qui déstabilise les démocraties occidentales

06.

Chine : des tueurs à gages condamnés pour avoir essayé de sous-traiter leur projet criminel

07.

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

06.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

ça vient d'être publié
pépites > France
Impact à Montpellier, Toulouse et Perpignan
Intempéries : le trafic SNCF fortement impacté dans le sud de la France jusqu'au 4 novembre
il y a 5 heures 19 min
pépite vidéo > International
Tentative d'apaisement
Chili : le président Sebastian Piñera demande pardon et propose des mesures sociales
il y a 7 heures 1 min
light > Science
Big One ?
Californie : une importante faille tectonique se réveille après 500 ans d'inactivité
il y a 9 heures 59 min
pépites > High-tech
Révolution ?
Google dévoile des progrès majeurs dans le calcul quantique
il y a 11 heures 1 min
pépites > Justice
"Diffamation publique"
L’État décide de porter plainte après les accusations d'un homme qui prétendait que la France était "raciste"
il y a 12 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Unbelievable" : ... mais vrai !

il y a 14 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hors normes" d'Eric Tolédano et Olivier Nakache : les réalisateurs d'Intouchables nous embarquent dans un film irrésistible

il y a 14 heures 44 min
décryptage > Science
Espace

Les effets du voyage spatial sur le corps humain

il y a 15 heures 45 min
décryptage > France
Repli ?

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

il y a 16 heures 43 min
décryptage > Société
Tout nouveau, tout beau

L'amour sur Instagram ? C'est de l'art !

il y a 17 heures 22 min
Jamais mieux servi que par soi-même
Chine : des tueurs à gages condamnés pour avoir essayé de sous-traiter leur projet criminel
il y a 6 heures 18 min
pépites > Politique
Polémique maltaise
Matignon : Sandro Gozi, le conseiller d'Edouard Philippe, annonce sa démission
il y a 8 heures 20 min
pépites > Faits divers
Enquête
L'homme arrêté au musée de Saint-Raphaël a été hospitalisé d'office
il y a 10 heures 31 min
pépites > Politique
Avenir de la droite
Christian Jacob dévoile le nouvel organigramme des Républicains
il y a 11 heures 36 min
pépite vidéo > Défense
Promesses tenues ?
Syrie : la Turquie et la Russie évoquent un "accord historique"
il y a 13 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Oublier Klara" d'Isabelle Autissier : une saga familiale qui s’étire des goulags staliniens à la décomposition de l’URSS

il y a 14 heures 30 min
décryptage > Société
Conséquences bénéfiques ?

L'impact social de la flexibilité des horaires de travail

il y a 15 heures 16 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 22 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 16 heures 2 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Bruges - PSG : 0-5, Avec un Mbappé fulgurant, le PSG caracole en tête de son groupe

il y a 17 heures 9 min
décryptage > Société
Il n'y a rien à voir...

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

il y a 17 heures 35 min
© ERIC PIERMONT / AFP
© ERIC PIERMONT / AFP
Vers un hiver rude ?

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

Publié le 10 octobre 2019
Les craintes d'une possible récession pour l'année 2020 resurgissent. Les grands groupes tentent de changer de stratégie d'investissement.
Alexandre Baradez, 33 ans, diplômé de l'ESCE (Paris/La Défense) en 2003 a d'abord évolué plusieurs années chez BNPPARIBAS puis la Banque ROBECO en gestion privée avant de rejoindre SAXO BANQUE en 2009 en tant que Sales Trader. Son expérience des...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre Baradez
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre Baradez, 33 ans, diplômé de l'ESCE (Paris/La Défense) en 2003 a d'abord évolué plusieurs années chez BNPPARIBAS puis la Banque ROBECO en gestion privée avant de rejoindre SAXO BANQUE en 2009 en tant que Sales Trader. Son expérience des...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les craintes d'une possible récession pour l'année 2020 resurgissent. Les grands groupes tentent de changer de stratégie d'investissement.

Atlantico.fr : Les grands groupes familiaux prévoient une grave récession courant 2020. Y croyez-vous également ? Allons-nous vivre un nouveau 2008 ? 

Alexandre Baradez : Tout d'abord, il est vrai qu'il existe un ralentissement économique mondial, cela n'est pas un fantasme. Si l'on prend les Etats-Unis, plusieurs indicateurs avancés appelés indicateurs ISM (Indicateur Service et Manufacture) montrent depuis plusieurs mois un ralentissement de l'activité dans la partie manufacturière avec l'indicateur tombé à 47,8, ce qui montre une contraction des activités manufacturières. Plus inquiétant, la partie service part à la baisse depuis plusieurs mois et l'on sait que l'économie américaine est très dépendante des services. Egalement, en regardant les données sur la consommation des américains, soit 2/3 du PIB, on voit une baisse du moral des consommateurs. Ce moral reste élevé, mais par rapport à la tendance des mois précédents, on observe une baisse de cette confiance. Les prix immobiliers sont au plus bas depuis 2012 aux Etats-Unis par exemple. La première zone de ralentissement mondiale a commencé en Chine, puis a touché l'Europe avec l'Allemagne notamment qui est dans une situation très proche de la récession ce trimestre et maintenant touche les Etats-Unis avec un ralentissement régulier chaque trimestre. Le scénario d'une récession n'est donc pas écarté, et l'on sait que cela peut tomber en pleine élection américaine.

A cause de cette prévision, les grands groupes familiaux changent de stratégie d'investissement en investissant massivement dans le capital-investissement et en faisant des réserves de cash. Comment expliquez-vous cela ?

En grande partie, cela est du aux politiques monétaires de la BCE, de la CED ou autres très accommodantes depuis 10 ans. Cela veut dire que pour ces groupes, étant donné que l'argent ne coûte pas cher et que les taux sont très bas, ils peuvent acheter des entreprises à bas coût et faire des opérations d'acquisition et de fusion. Ces groupes familiaux estiment également que les secteurs côtés (places financières, bourses, actions) sont extrêmement chers. C'est grâce aux politiques monétaires qui ont vu leurs taux s'écraser complètement, notamment par l'achat d'obligations d'états qui a fait grimper la valeur des marchés, d'où une protection pour ces groupes dans le marché de l'investissement privé. Le capital-investissement n'a pas attendu tout cela pour se développer, il a connu un coup d'accélérateur parce que précisément les autres marchés devenaient trop chers. Il ne faut pas oublier que cette tendance est dangereuse car on se retrouve devant un marché obligataire très cher, un marché action très cher et un marché de capital-investissement qui peut parfois se trouver face à des transactions chères également. Des entreprises achetées 100 millions d'euros, peuvent être revendues 300 millions quelques années plus tard, donc la question de la valeur véritable se pose. L'entreprise WeWork aux Etats-Unis par exemple tombe dans ce cas de figure avec une valorisation boursière estimée à 47 milliards de dollars pour une valeur finale de 10 milliards de dollars seulement, débouchant sur une annulation de son entrée en bourse. Cela veut dire qu'une entreprise quasiment sur le point d'entrer en bourse doit se retirer à cause d'une trop forte spéculation. En faisant du capital-investissement, ces groupes créent une bulle spéculative, ce qui rend la prise de risque facile et il se peut que de nombreuses entreprises soient entrées en bourse avec une valorisation supérieure à leur valeur réelle. Ce sont des phases d'excès.

Ces groupes investissent massivement dans l'immobilier. L'IFI peut-il être un frein à ces investissements ?

Si l'on prend l'exemple de l'immobilier, on ne peut pas dire que le rendement n'est pas cher. En France cela concerne surtout l’Île-de-France, mais il est clair que si le marché est déjà tendu et que l'on ajoute un impôt en plus, on peut en effet voir des comportements inverses où des groupes vont vouloir investir ailleurs. Si cet impôt est perçu comme contraignant pour ces groupes, alors il est possible qu'il constitue un frein à l'investissement.

Les grands groupes familiaux asiatiques investissent dans le capital-investissement constamment. Pensez-vous que l'on puisse se trouver dans une situation de monopole par ces groupes à terme ?

En Asie et surtout en Chine, on est dans une politique expansionniste liée au crédit. Ces pays ont commencé par une politique basée sur le modèle de l'export qui s'est essoufflé au fil du temps et petit à petit, ils sont passés à une économie de crédit à la fois pour le secteur publique et le secteur privé. De ce fait, des groupes familiaux asiatiques peuvent investir massivement à l'étranger puisque tout fonctionne à crédit. La contrepartie est que cela créé des tensions commerciales et financières entre les pays. Les Etats-Unis ont par ailleurs pour projet de restreindre les investissements des entreprises américaines sur les marchés financiers chinois et vice versa. La politique du crédit en Chine, très accommodante pour ces groupes, permet en effet de leur donner un poids certain dans le monde. Des pays d'Europe s'en accommodent, comme l'Allemagne qui est pour les investissements chinois. Certains pays ont besoin de ces investissements étrangers, faute d'investissements domestiques. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Californie : une importante faille tectonique se réveille après 500 ans d'inactivité

02.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

03.

L’État décide de porter plainte après les accusations d'un homme qui prétendait que la France était "raciste"

04.

Matignon : Sandro Gozi, le conseiller d'Edouard Philippe, annonce sa démission

05.

Ce que François Hollande semble ne (toujours) pas comprendre à la nature de la crise de défiance qui déstabilise les démocraties occidentales

06.

Chine : des tueurs à gages condamnés pour avoir essayé de sous-traiter leur projet criminel

07.

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

06.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires