En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

02.

Ce que François Hollande semble ne (toujours) pas comprendre à la nature de la crise de défiance qui déstabilise les démocraties occidentales

03.

Logement : il faut faire tout le contraire de la politique d’Anne Hidalgo !

04.

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

05.

L’État décide de porter plainte après les accusations d'un homme qui prétendait que la France était "raciste"

06.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

07.

Le prince William est "inquiet" pour son frère

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

06.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

ça vient d'être publié
pépites > France
Impact à Montpellier, Toulouse et Perpignan
Intempéries : le trafic SNCF fortement impacté dans le sud de la France jusqu'au 4 novembre
il y a 18 min 57 sec
pépite vidéo > International
Tentative d'apaisement
Chili : le président Sebastian Piñera demande pardon et propose des mesures sociales
il y a 2 heures 59 sec
light > Science
Big One ?
Californie : une importante faille tectonique se réveille après 500 ans d'inactivité
il y a 4 heures 58 min
pépites > High-tech
Révolution ?
Google dévoile des progrès majeurs dans le calcul quantique
il y a 6 heures 53 sec
pépites > Justice
"Diffamation publique"
L’État décide de porter plainte après les accusations d'un homme qui prétendait que la France était "raciste"
il y a 7 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Unbelievable" : ... mais vrai !

il y a 9 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hors normes" d'Eric Tolédano et Olivier Nakache : les réalisateurs d'Intouchables nous embarquent dans un film irrésistible

il y a 9 heures 44 min
décryptage > Science
Espace

Les effets du voyage spatial sur le corps humain

il y a 10 heures 44 min
décryptage > France
Repli ?

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

il y a 11 heures 42 min
décryptage > Société
Tout nouveau, tout beau

L'amour sur Instagram ? C'est de l'art !

il y a 12 heures 22 min
Jamais mieux servi que par soi-même
Chine : des tueurs à gages condamnés pour avoir essayé de sous-traiter leur projet criminel
il y a 1 heure 18 min
pépites > Politique
Polémique maltaise
Matignon : Sandro Gozi, le conseiller d'Edouard Philippe, annonce sa démission
il y a 3 heures 20 min
pépites > Faits divers
Enquête
L'homme arrêté au musée de Saint-Raphaël a été hospitalisé d'office
il y a 5 heures 31 min
pépites > Politique
Avenir de la droite
Christian Jacob dévoile le nouvel organigramme des Républicains
il y a 6 heures 36 min
pépite vidéo > Défense
Promesses tenues ?
Syrie : la Turquie et la Russie évoquent un "accord historique"
il y a 8 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Oublier Klara" d'Isabelle Autissier : une saga familiale qui s’étire des goulags staliniens à la décomposition de l’URSS

il y a 9 heures 30 min
décryptage > Société
Conséquences bénéfiques ?

L'impact social de la flexibilité des horaires de travail

il y a 10 heures 15 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 22 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 11 heures 2 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Bruges - PSG : 0-5, Avec un Mbappé fulgurant, le PSG caracole en tête de son groupe

il y a 12 heures 8 min
décryptage > Société
Il n'y a rien à voir...

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

il y a 12 heures 35 min
Atlanti-Culture

Livre : "Contre l'écologisme" de Bruno Durieux : Contre l'écologisme, Pour une croissance au service de l'environnement

Publié le 23 septembre 2019
Bruno Durieux veut attirer notre attention sur les deux versants de l'écologie. D'un côté la science, de l'autre l'écologisme.
Bertrand Devevey est chroniqueur pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.). 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Devevey pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Devevey est chroniqueur pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.). 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Durieux veut attirer notre attention sur les deux versants de l'écologie. D'un côté la science, de l'autre l'écologisme.

De Bruno Durieux

Editions de Fallois 253 pages

 

RECOMMANDATION

En priorité

 

THÈME

Les thèmes de la protection de l'environnement, de la préservation des ressources naturelles, de l'évolution du climat… sont devenus omniprésents dans le débat public. Bruno Durieux veut attirer notre attention sur les deux versants de l'écologie. D'un côté la science, qui étudie les êtres vivants et leurs interactions, de l'autre l'écologisme - ou écologie politique - qui est l'idéologie qui a "viralisé" cette science. D'un côté les experts dans les différents domaines de l'écologie scientifique, de l'autre, les prédicateurs de catastrophes, scientifiques parfois, autoproclamés souvent. Cet essai propose la genèse de la transformation de la science écologique en un instrument de pouvoir au service des mouvements écologistes les plus engagés. Il en expose les racines, à la fois "scientifiques"  -des prévisions catastrophistes des années 70 et 80 - et idéologiques - le recyclage des thèses antilibérales et anticapitalistes pour une nouvelle utopie planétaire. Il présente les fondements de ce nouveau paganisme - ses modes d'influence sur les gouvernements et l'opinion, pour conduire nos sociétés à la décroissance, physique, technologique, voire intellectuelle au nom de la préservation d'un écosystème "dont l'équilibre est menacé". Bruno Durieux ne conteste pas la nécessité de la vigilance écologique, et en propose un chemin "optimiste" en conclusion de cet ouvrage.

POINTS FORTS

   Un livre qui sort des sentiers battus et plonge dans les racines des mouvements écologistes activistes. Son développement sur la nouvelle religion écologique - "religion de la société civile" - avec ses prophètes, son clergé (certaines  ONG), ses évangiles, son millénarisme catastrophiste et ses dogmes, est "interpellant" !

- Beaucoup d'informations intéressantes à découvrir ou redécouvrir car elles n'ont pas l'honneur des médias.

- La mise en valeur d'une idéologie qualifiée en d'autres temps de totalitaire : néo-malthusianiste quand elle  promeut la limitation des naissances, anti démocratique quand elle défend qu'il faudra obliger les peuples à respecter les consignes "écologistes" pour préserver la planète.

- Un livre qui ose dire que le monde va mieux, que les ressources naturelles seront d'autant moins finies que sera préservée la liberté de l'homme d'inventer de nouveaux procédés pour les exploiter et produire intelligemment de l'énergie.

- Un essai enfin qui accepte que l'on ne soit pas d'accord avec ses thèses mais qui invite à regarder les faits avec objectivité, et sans arrière-pensées politiques. Il montre que la réalité est bien plus complexe que les discours, que politiques et industriels manquent souvent de courage pour opposer cette complexité à une pensée dominante simplificatrice.

 

POINTS FAIBLES

- Comme tout ouvrage qui va, précisément, à l'encontre de la pensée dominante, ce livre pourra être largement contesté. On peut ne pas adhérer à ses démonstrations mais elles sont largement documentés, articles, ouvrages et rapports internationaux à l'appui.

- Une malheureuse coquille page 204 quand le terme de nanotechnologies est utilisé à la place de nanoparticules. Errare humanum est !

 

EN DEUX MOTS ...

Incontestablement, il y aurait beaucoup à dire sur cet essai qui  bouscule opportunément un discours écologiste érigé en dogme. Pour Bruno Durieux, la question écologique doit être traitée avec raison et non avec passion, au regard des chiffres et des faits et non au regard des peurs ou des fantasmes. L'avènement d'une société idéale où l'homme devrait renoncer à son identité pour se fondre dans une nature prétendument immuable est une utopie fondée sur des idéologies "recyclées" et une "pastorale de la peur" orchestrée dans les pays occidentaux.

A contre courant du bruit médiatique, il défend qu'une "révolution écologique sans décroissance" demeure possible et serait même la seule qui soit socialement, économiquement et technologiquement durable.

Comme tout ouvrage qui ne masque pas (mais argumente) ses convictions, sera-t-il assez lu pour aider à faire comprendre qu'en matière d'écologie, comme dans beaucoup d'autres domaines, "qui n'entend qu'une cloche, n'entend qu'un son" ?

UN EXTRAIT

"Les démocrates libéraux savent que, hélas, l'économie de marché, et son double, le capitalisme marchand, sont pour la planète les pires organisations, à l'exception de toutes les autres". P 59

"L'écologisme voit le monde, et notamment les ressources naturelles, comme une somme fixe d'unités physiques. C'est  pourquoi il imagine partout des limites. A ses yeux, la démographie humaine et la croissance économique, prisonnières de ces limites, impuissantes à les repousser, sont condamnées à buter sur d'insurmontables et fatales pénuries. L'effondrement est alors inévitable […] L'écologisme est un hyper-malthusianisme". P 227

"Certes le capitalisme marchand n'est pas un projet de société, ni une fin en soi ; il n'est porteur ni de sagesse ni d'idéal. Mais il est ce moyen social qui a montré, en dépit des crises nombreuses et souvent graves, son utilité à long terme pour améliorer la condition matérielle des hommes ; un moyen qui repose sur les libertés, celles de penser, de créer, d'entreprendre, d'échanger ; il dépérit s'il en est privé. L'idéologie écologiste le déteste et l'étouffe." P 228

"Au fond, il est littéralement impossible à l'écologisme de reconnaître que le monde va de mieux en mieux. Car alors, son socle, qui est le catastrophisme, s'effondrerait et l'entraînerait dans sa chute. Aussi longtemps que l'écologisme ne sera pas vu pour ce qu'il est - une régression - il séduira des opinions publiques crédules, craintives, fascinées par les Cassandre, sous l'influence de la pastorale de la peur. Si dans les pays riches, les gouvernants, les intellectuels, les artistes, les médias continuent de flatter l'écologisme, ces pays s'affaisseront sur eux même […] leur réveil sera douloureux quand d'autres pays, qui auront parié sur la technologie et la croissance pour l'environnement, auront édifié leur puissance …". P 250

 

L'AUTEUR

Bruno Durieux, avant d'être homme politique et  ministre (Santé, Commerce extérieur) dans les années 1990, est un scientifique et un économiste. Ancien élève de l'école Polytechnique, il commence sa carrière à l'Insee. Il sera "prévisionniste", conseiller de Raymond Barre, ministre "d'ouverture" sous les présidences de François Mitterrand, Inspecteur des Finances, ancien Député du Nord, il est aussi maire de Grignan et sculpteur sur fer ! Contre l'écologisme est son troisième ouvrage "politique" après une première publication, en 1994, Sculptures.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

02.

Ce que François Hollande semble ne (toujours) pas comprendre à la nature de la crise de défiance qui déstabilise les démocraties occidentales

03.

Logement : il faut faire tout le contraire de la politique d’Anne Hidalgo !

04.

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

05.

L’État décide de porter plainte après les accusations d'un homme qui prétendait que la France était "raciste"

06.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

07.

Le prince William est "inquiet" pour son frère

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

06.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Paulquiroulenamassepasmousse
- 23/09/2019 - 17:14
L'écologisme, comme tous les
L'écologisme, comme tous les dogmes, ne peut exister qu'en instillant la peur dans l'esprit des plus faibles.......... . Après la grande peur de l'an mille, la peur irraisonnée des années 2000....
D'autant plus irraisonnée que Macrounet et la France unie derrière son panache blanc sauveront la planète sans coup férir......