En direct
Best of
Best of du 16 au 22 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vous pensez que Gauguin était un grand peintre ? Erreur : c'était un prédateur pédophile !

02.

Misérable, totalitaire et islamophobe, la France devient le premier pays d’Europe pour les demandes d’asile

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

05.

Cette inquiétante confusion qui s’installe dans les déclarations de la BCE

06.

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

07.

Le révélateur Whirlpool : mais quelle est maintenant la vision économique d’Emmanuel Macron ?

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

05.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

06.

Le fétichisme du diplôme, facteur trop souvent oublié du blocage de l’ascenseur social français

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Réforme
Grève du 5 décembre : Emmanuel Macron considère que la mobilisation est "avant tout contre la fin des régimes spéciaux"
il y a 5 heures 35 min
pépites > Politique
Union des droites
Les Républicains : une procédure d'exclusion vise Erik Tegnér
il y a 10 heures 43 min
pépites > France
Journée de mobilisation
FNSEA – Monde agricole : 1.000 tracteurs vont converger vers Paris le mercredi 27 novembre
il y a 11 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suite française" de Irène Némirovsky : adaptation méritoire d’une œuvre, dont l’auteure puis l’exhumation littéraire firent grand bruit en leur temps

il y a 11 heures 50 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la Belle au bois dormant noue sa cravate et quand s’allument les aurores boréales : c’est l’actualité des montres à la fin de l’automne
il y a 13 heures 40 min
décryptage > Société
L’enfer, c’est nous autres

Misérable, totalitaire et islamophobe, la France devient le premier pays d’Europe pour les demandes d’asile

il y a 15 heures 22 min
décryptage > Société
Pauvreté

Face aux inégalités : s’engager dans une dynamique de créativité

il y a 16 heures 48 min
décryptage > Culture
Touche pas à ma vahiné…

Vous pensez que Gauguin était un grand peintre ? Erreur : c'était un prédateur pédophile !

il y a 17 heures 21 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
"Paranoïsation", "désassimilation" et communautarisme : l’antiracisme dévoyé au profit d'un projet de conquête islamiste
il y a 18 heures 4 min
décryptage > Environnement
Roger Hallam

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

il y a 19 heures 1 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 21 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 6 heures 20 min
Justice
Carlos Ghosn et son épouse Carole ont pu enfin communiquer pour la première fois en sept mois
il y a 11 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les renards et les lions" de Marcello Simonetta : le destin hors norme des fils de Laurent de Médicis

il y a 11 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Pour l'amour des livres" de Michel Le Bris : une amitié entre le voyage et la littérature

il y a 11 heures 58 min
pépite vidéo > Politique
Solutions
Dialogue sous tension entre Emmanuel Macron et les anciens salariés de Whirlpool à Amiens
il y a 14 heures 55 min
pépites > Environnement
Pollution
Réchauffement climatique : les plans de la Chine sur les centrales à charbon menacent les objectifs de Paris sur le climat
il y a 15 heures 53 min
rendez-vous > France
Zone Franche
Plus que jamais, le "pognon de dingue" coule à flots mais les gens sont toujours aussi pauvres
il y a 17 heures 8 min
décryptage > Economie
Insécurité économique

Cette inquiétante confusion qui s’installe dans les déclarations de la BCE

il y a 17 heures 52 min
décryptage > Education
Réussite

Le fétichisme du diplôme, facteur trop souvent oublié du blocage de l’ascenseur social français

il y a 18 heures 47 min
décryptage > Politique
Promesse

Le révélateur Whirlpool : mais quelle est maintenant la vision économique d’Emmanuel Macron ?

il y a 19 heures 18 min
Atlanti-Culture

Théâtre : "L’homme à la tête de chou" : Un hommage à Gainsbourg proche de la perfection, mais qui pèche là où on ne s’y attendait pas...

Publié le 23 septembre 2019
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Ruhlmann pour Culture Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

De Serge Gainsbourg

Mise en scène : Jean-Claude Galotta

Avec 12 danseurs

INFOS & RÉSERVATION

Théâtre du Rond-Point

Du 17 au 29 septembre à 18h30 (puis en tournée dans toute la France)

RECOMMANDATION

Excellent

THÈME

• Cette chorégraphie pour douze danseurs fut présentée pour la première fois il y a dix ans, et créée par Jean-Claude Galotta à partir du concept-album éponyme de Serge Gainsbourg (1976). L’oeuvre fait ici l’objet d’une nouvelle orchestration et d’une version enregistrée par Alain Bashung peu avant sa disparition. 

• Un homme d’âge mûr, alias du compositeur-interprête (puisque son visage arbore aussi les mêmes « feuilles de chou ») fait la connaissance dans un salon de coiffure d’une belle, jeune et - apparemment - innocente shampouineuse : la passion charnelle qui le lie immédiatement à cette Marilou se transforme chez lui en délire de jalousie et de possession. Lequel des deux aura le plus d’emprise sur l’autre ?

POINTS FORTS

 • La chorégraphie et la troupe de Jean-Claude Galotta sont impeccables : danseurs et danseuses se relaient pour interpréter les protagonistes et les situations sensuelles et infernales du couple, sans tape à l’œil, c’est-à-dire ici sans recours récurrent à la nudité ou aux ébats des protagonistes. La précision des gestes et des placements, l’occupation de ce plateau noir et dépouillé de tout élément de décor (sinon un fauteuil de coiffeur), ainsi que la disponibilité et l’énergie des danseurs et danseuses sont un régal pour l’oeil

• L’orchestration et les musiques additionnelles assurées par Denis Clavaizolle témoignent qu’il a parfaitement saisi l’atmosphère électrique de la première moitié des années 1970, où les guitares saturées et mélodiques ainsi que la pédale wah-wah régnaient en maîtres sur le rock anglo-saxon, sans toutefois que soient négligés rythmes tribaux, accents symphoniques et premiers balbutiements du reggae.

POINTS FAIBLES

• Nul ne semblait mieux indiqué qu’Alain Bashung pour une nouvelle version de L’homme à la tête de chou : après tout, les deux artistes s’estimaient et avaient déjà collaboré musicalement dans Play blessures. La voix et les atmosphères cultivées par Alain Bashung semblaient on ne peut plus compatibles avec les textes et les musiques de son aîné.

• Malheureusement, quand le projet se met en place, entre 2008 et 2009, la maladie empêche Bashung de finaliser son travail, de sorte qu’il livre un enregistrement pouvant pratiquement s’apparenter à une maquette. On entend bien qu’il s’agit d’une sorte de “mise en bouche“, et que l’artiste n’a, la plupart du temps, pas encore pu prendre la mesure de l’œuvre et définir précisément ce qu’il pouvait lui apporter. Et cela ne pardonne pas, car la plupart des textes interprétés le sont dans le talk over vers lequel Gainsbourg s’orientait de plus en plus résolument. C’est pourquoi la version inaboutie enregistrée par Bashung est moins honteuse que prometteuse, mais elle souffre de la comparaison avec l’originale, et tranche un peu avec l’extrême qualité des orchestrations et de la chorégraphie.

EN DEUX MOTS ...

Quand l’extase sensuelle le dispute à la torture mentale sur fond d’un rock somptueux et hybride, la danse nous donne à voir ce que Gainsbourg martèle depuis Je t’aime, moi non plus : « l’amour physique est sans issue ».

UN EXTRAIT

« Là-dessus, cette Narcisse / Se plonge avec délice / Dans la nuit bleu pétrole / De sa paire de Levi’s...» (Variations sur Marilou)

L'AUTEUR

• On ne présente plus Serge Gainsbourg (1928-1991), auteur, compositeur et interprète, mais aussi peintre et cinéaste à ses heures. Dès ses débuts dans la chanson française (à la fin des années cinquante), il lui apporte sa touche personnelle, toute en distance grinçante et provocatrice. Son éclectisme, son talent de parolier et son ouverture à des compositeurs issus de cultures musicales variées lui permirent d’échapper au dégagisme provoqué par la vague yé-yé en France, puis à creuser son sillon dans une œuvre aussi originale qu’ambitieuse au début des années 1970, dont Melody Nelson (1971) puis L’homme à la tête de chou - inspiré d’une statue achetée en 1968 et qui trôna dans le jardin de l’artiste et figura sur la pochette de son album - furent les points d’orgue. 

• L’homme... concept-album très abouti reçut pourtant à l’époque de sa sortie un accueil contrasté : succès d’estime, mais échec commercial patent. Il fait à présent l’unanimité et influença de nombreux artistes français de la nouvelle chanson française, dont un certain... Alain Bashung.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vous pensez que Gauguin était un grand peintre ? Erreur : c'était un prédateur pédophile !

02.

Misérable, totalitaire et islamophobe, la France devient le premier pays d’Europe pour les demandes d’asile

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

05.

Cette inquiétante confusion qui s’installe dans les déclarations de la BCE

06.

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

07.

Le révélateur Whirlpool : mais quelle est maintenant la vision économique d’Emmanuel Macron ?

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

05.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

06.

Le fétichisme du diplôme, facteur trop souvent oublié du blocage de l’ascenseur social français

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires