En direct
Best of
Best of du 24 au 30 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

03.

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

04.

Sept Français interrogés sur dix (sondage Odoxa pour Figaro et France Info) se disent favorables au nouveau confinement qui vient de débuter

05.

"Effacer les dettes publiques - c’est possible et c’est nécessaire" de Hubert Rodarie : la thèse "contre-intuitive" d’un expert sur un sujet qui interroge les économistes, un appel à une révolution de la pensée

06.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

07.

Lutte anti-terroriste : un problème nommé DGSI

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz : en route pour l'Oural avec un amoureux de la Russie, de son peuple et de sa littérature. Un voyage intéressant et émouvant

il y a 5 heures 4 min
pépites > Education
Education nationale
Hommage à Samuel Paty : la rentrée scolaire n'est plus décalée à 10h lundi prochain
il y a 7 heures 34 min
light > Science
Ancêtre
Le chien est le plus vieil ami de l'homme, sa domestication est survenue il y a plus de 10.000 ans
il y a 9 heures 26 min
pépites > Politique
Décision
Antisémitisme : Jeremy Corbyn a été suspendu du Parti travailliste britannique
il y a 10 heures 1 min
pépites > France
Mobilisation des forces de l'ordre
Attentat à Nice : le gouvernement annonce le rappel de 3.500 gendarmes réservistes et la mobilisation de 3.500 policiers
il y a 10 heures 47 min
rendez-vous > Terrorisme
Géopolitico-scanner
La guerre indiscriminée des jihadistes contre la France : du "blasphémateur" Samuel Paty aux chrétiens respectueux de la Basilique niçoise
il y a 11 heures 54 min
pépites > Terrorisme
Religion
Des milliers de manifestants anti-Macron au Bangladesh, au Pakistan, en Afghanistan signale le Daily Mail
il y a 13 heures 56 min
light > Science
Singes
Les gorilles de montagne n'oublient pas leurs amis et sont amicaux avec eux quand ils se retrouvent même après une décennie de séparation
il y a 14 heures 31 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

il y a 15 heures 1 min
décryptage > Santé
Barrière contre le virus

Zorro contre le Covid-19 : le masque comme solution efficace et peu coûteuse

il y a 15 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Effacer les dettes publiques - c’est possible et c’est nécessaire" de Hubert Rodarie : la thèse "contre-intuitive" d’un expert sur un sujet qui interroge les économistes, un appel à une révolution de la pensée

il y a 5 heures 22 min
pépites > Faits divers
Forces de l'ordre
Tentative d’agression au couteau sur un policier dans le XVe arrondissement de Paris
il y a 8 heures 57 min
pépites > Politique
Moyens d'action face au virus
Covid-19 : le Sénat a voté la prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 31 janvier
il y a 9 heures 38 min
pépites > International
Mini tsunami
Turquie : au moins quatre morts et 120 blessés après un séisme de magnitude 7 en mer Egée
il y a 10 heures 30 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand l’émail est semé de fleurs de sel et quand il neige sur la toundra : c’est l’actualité reconfinée des montres
il y a 11 heures 25 min
pépites > Consommation
Confiné
La France reconfinée pour au moins 4 semaines : ce qui est ouvert ou fermé
il y a 13 heures 20 min
pépite vidéo > Terrorisme
Face à l'info
Attaques terroristes : l'échec du renseignement français ?
il y a 14 heures 2 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

il y a 14 heures 44 min
pépites > Politique
Reconfinement
Sept Français interrogés sur dix (sondage Odoxa pour Figaro et France Info) se disent favorables au nouveau confinement qui vient de débuter
il y a 15 heures 7 min
décryptage > Politique
Maison Blanche

Le chemin de la victoire de Donald Trump est étroit mais il existe encore

il y a 15 heures 44 min
© Reuters
© Reuters
Tribune

Quelques bonnes raisons de promouvoir le travail post retraite

Publié le 18 septembre 2019
Pourvu qu'il mobilise l'intelligence et les réflexes, le travail retarde la survenue des démences séniles et de la perte d'autonomie.
Caroline Young
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Caroline Young est diplômée HEC de l’Université de Lausanne, possède un DEA en démographie économique de l’IEP Paris et un MBA de l’IESE Business School à Barcelone. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pourvu qu'il mobilise l'intelligence et les réflexes, le travail retarde la survenue des démences séniles et de la perte d'autonomie.

Que la prise de retraite coïncide avec son âge légal (62 ans), son âge-pivot-Delevoye (64 ans), son âge-caisses-complémentaires AGIRC-ARRCO (67 ans), ou même avec la durée de cotisations (CFDT-Macron) prévue pour accéder à une pension à taux plein, ne change rien à l'affaire : il va falloir continuer à travailler. Mais, bonne nouvelle, c'est pour un ensemble de bonnes raisons.

Pour commencer, le travail - rétribué ou non -, c'est la santé, pourvu qu'il active raisonnablement les corps et les méninges ! Toutes les études convergent pour dissuader de tenir de longues permanences canapé-pizza-télé. Et, pourvu qu'il mobilise l'intelligence et les réflexes, le travail retarde la survenue des démences séniles et de la perte d'autonomie.

Deuxièmement, la nécessité économique ne nous laisse guère le choix. En effet, les pensions vont baisser, vieillissement oblige ! Il y aura 15 millions de pensionnés en 2020 et plus de 20 millions en 2040 pour une population active de 28 millions ! Soit 2 actifs supportant un retraité en 2020 et 1,4 en 2040.

Il est donc impensable d'assurer durablement l'équilibre des caisses. Ainsi, si le Conseil d'orientation des retraites prévoit un « trou » de 10 milliards € en 2022, ce dernier est évalué à 30 milliards € à horizon 2030...

Or, ce n'est pas la fusion des 42 régimes actuels en un seul qui va améliorer la situation de l'ensemble, ni celle de chacun. Car les fonctionnaires et les futurs ex-régimes spéciaux qui cotisent moins et moins longtemps pour des pensions supérieures et encore financées (pour combien de temps encore ?) par l'impôt (36% SNCF, 41% RATP, 68% Electricité-Gaz...) vont fatalement peser sur le niveau des prestations dispensées à tous.

Et même si les gestionnaires font des miracles, il n'en reste pas moins que rien n'est assuré pour quiconque. L'augmentation du nombre de trimestres requis pour toucher une pension à taux plein ne sera jamais une donnée constante. Elle demeurera le fruit d'un calcul permanent équilibrant nombre de pensionnés à servir, somme des cotisations, espérance de vie.

Le gaspillage des talents, la pire des gabegies

Continuer à travailler dans le cadre de carrières post-retraite, c'est résoudre cette quadrature du cercle par le haut, au bénéfice des individus comme de la collectivité. Comme vont d'ailleurs devoir le faire les cadres supérieurs gagnant 120.000€+ par an : désormais, ils ne bénéficieront plus de la répercussion automatique du bénéfice de leurs cotisations sur leur pension. En revanche, ils devraient acquitter une « cotisation déplafonnée non créatrice de droits ». En clair, il leur faudra conserver une activité ou reprendre du service s'ils veulent maintenir leur niveau de vie. Ce à quoi seront également conduits les salariés ayant une carrière hachée, jeunes générations et femmes en particulier. Continuer ou recommencer à travailler après la retraite, c'est anticiper, c'est parier gagnant sur l'avenir.

Mais, globalement, doit-on se plaindre ou se féliciter des perspectives ainsi ouvertes ? Depuis plus de quinze ans, un nouveau secteur d'activité porté par des acteurs innovants agit en faveur de l'actualisation des talents, la transmission des savoir-faire et le maintien des compétences des retraités, pour leur mobilisation par les entreprises ou la puissance publique.

Voici une démarche qui relève encore plus de l'écologie que le désir de ne pas gaspiller l'eau : car le gaspillage des talents est la pire de toutes les gabegies. Les leaders syndicaux salariés le savent bien, eux qui presque tous font une deuxième ou troisième carrière en qualité d'experts.

On voit mal dès lors pourquoi l'ensemble des salariés devraient se priver de la chance de se maintenir en forme et de garder le lien social, en se rétribuant plutôt qu'en payant pour accéder à une salle de sports ou voyager.

Chacun pourra d'autant plus facilement continuer de s'offrir les loisirs et le confort quotidien auxquels il aspire que, par son travail, il maintiendra son pouvoir d'achat et favorisera l'enrichissement de tous. Qui trouverait à y redire ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Hiris
- 19/09/2019 - 09:30
Non en fait ,l égalité et le droit
C est que plus on a cotisé plus on touche à la retraite et moins on a .....etc...Qui peut humainement demander de travailler plus pour toucher moins sinon nos très chers ideologues a deux balles!
nobobo
- 18/09/2019 - 23:04
Liberté, j'écris ton nom
Le désir de retraite est quelque chose de personnel. Les âges buttoirs , c' est aberrant. Il faut bien sûr un nombre d 'années de cotisation minimum. Mais après, la liberté devrait être totale en considérant, et c'est simplement du bon sens, que plus on a cotisé , meilleure sera la pension de retraite.