En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

03.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

07.

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 2 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et Maintenant ?" de Eirin Forsberg et Gilles La Carbona : comment devient-on une femme battue alors que tout semblait si parfait ?

il y a 2 heures 47 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les propos de Clémentine Autain contre l'islamophobie ont été récupérés et détournés par un média proche des Frères musulmans
il y a 4 heures 17 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 8 heures 11 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 9 heures 15 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

il y a 9 heures 33 min
décryptage > Economie
Taxes

Dépenses publiques et fiscalité : plus ça change, moins ça change…

il y a 9 heures 51 min
décryptage > Economie
Panorama de la crise

COVID-19 : comment dire de faire attention ?

il y a 10 heures 17 min
décryptage > High-tech
12 CYBER-MENACES PRÉOCCUPANTES

Quand les cyberattaques menacent de faire dérailler les prochaines élections présidentielles, et pèsent au même titre que la pandémie de coronavirus sur nos démocraties

il y a 11 heures 14 min
décryptage > Politique
Crèdul*

Vous avez aimé les raffarinades de Raffarin ? Vous adorerez les lapalissades de Castex

il y a 11 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 2 heures 35 min
pépites > France
Appel au calme
Le CFCM considère que les "musulmans ne sont pas persécutés" en France
il y a 3 heures 35 min
pépites > International
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine
La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France
il y a 5 heures 22 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 8 heures 42 min
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 9 heures 20 min
pépites > Politique
Elections
Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way
il y a 9 heures 50 min
pépites > Economie
Diplomatie
Appel au boycott de produits français : "Pas question de céder au chantage" Geoffroy Roux de Bézieux, solidaire du gouvernement français
il y a 10 heures 12 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Etats-Unis : ce n'est pas seulement une élection présidentielle. C'est un choix de civilisation

il y a 10 heures 56 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

il y a 11 heures 26 min
pépites > Santé
Coronavirus
"Autour de 100.000 cas" de Covid-19 par jour, en France selon Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique
il y a 12 heures
© DR
© DR
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Marcher jusqu'au soir" de Lydie Salvayre

Publié le 17 septembre 2019
AUJOURD'HUI : "Marcher jusqu'au soir" de Lydie Salvayre.
Hélène Kolsky pour culture-tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hélène Kolsky est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
AUJOURD'HUI : "Marcher jusqu'au soir" de Lydie Salvayre.

RECOMMANDATION

En priorité

Prix Goncourt 2014, Lydie Salvaire continue sa quête d'elle-même. Cette fois, le cadre en est le monde de l'art dont elle perçoit admirablement les mécanismes et les artifices.

THÈME

L'humeur railleuse et le verbe corrosif, Lydie Salvayre se saisit du prétexte d'une nuit passée au musée Picasso pour questionner le milieu artistique et ses institutions. Se tournant vers son enfance de "pauvre bien élevée" et abordant sans masque son lien à un père redouté et redoutable, elle essaie de comprendre comment s'est constitué son rapport à la culture et à son pouvoir d'intimidation, tout en faisant l'éloge de Giacometti, de sa radicalité, de ses échecs revendiqués et de son infinie modestie.

POINTS FORTS

L'impression que c'est le livre le plus personnel de Lydie Salvayre. Sa verve et ses colères y sont encore bien présentes. La narratrice va s'enfermer dans un musée face aux sculptures du suisse Giacometti. Mais surtout elle va se remémorer son enfance avec un père violent. Des réflexions très fortes sur l'art, la television, les écrivains, la maladie et le monde actuel, d'une grande liberté..

Une décapante et superbe nuit d'introspection.

Le pouvoir d'intimidation  de la culture ou le règne de l'argent, véritable mainmise du monde de la finance ; la culture est dénaturée dans ce qu'elle a de plus primale

Similitude entre l'impuissance de Lydie à ressentir quelque émotion devant l'homme qui marche et l'impuissance « prétendue » de Giacometti (je n'y arrive pas, je suis nul »)

Opposition entre entre ce monde de la culture où  on se plait à la gagne, la réussite, la performance et  Lydie et Giacometti, qui sont des humbles

au détour de ce roman, et pour la première fois, la romancière expulse d'elle ce qui la plombe depuis toujours : son père, son enfance ; ce père qui déverse ses échecs, ses douleurs en domination qu'elle a subie parce que croyant que c'était normal ; Lydie a beau être pédo-psychiatre, elle n'en est demeurée que victime; elle a subi et ce récit est peut-être (je dis bien « peut être ») le début de la résilience 

son passé lui colle à la peau et elle traine toute sa vie de femme et d'écrivain la phrase assassine qu'une bourgeoise bien née dira lors d'un diner parisien: « elle a l'air bien modeste »; nous aimerions que ces vrais gens comme Lydie soient plus nombreux

il y a enfin cette similitude frappante entre la symbolique d'aller vers la mort de l'homme qui marche et l'inéluctable chemin vers la finitude de chacun et celle de Lydie, ce, d'autant, depuis qu'un cancer a envahi sa vie ; « en pleine gueule » ; il faudra faire avec dorénavant

POINTS FAIBLES

un style d'écriture que nous lui connaissons depuis toujours, cru, et un vocabulaire parfois emprunté au monde qu'elle a côtoyé dans son enfance

une introspection inachevée et qui mériterait à elle seule, un nouveau roman

EN DEUX MOTS...

Rencontre avec soi au détour d'une nuit dans un musée ; Face à face avec le monde de la culture politisé.

UN EXTRAIT

Ou plutôt trois:

«  Nous vivions dans un monde qui définissait l'être par l'avoir, et la beauté par son prix » page 89

« Presque le temps d'une vie, pour regarder sa vie en face » page 142               

« Je crus comprendre plus clairement que jamais que cette vision frontale de l'homme qui marche dans le silence et l'isolement m'avait renvoyé sans ménagement à ma propre mort » page 184

L'AUTEUR

Lydie Salvayre est la fille d'exilés espagnols qui ont fuit le franquisme et tenté de faire le deuil de leur pays natal. Avant d'être un écrivain, elle est psychiatre et travaille de nombreuses années dans un centre de la périphérie parisienne. Auteur de nombreux romans dont « Pas pleurer », pour lequel elle reçoit le prix Goncourt, en 2014, Lydie Salvayre est l'auteur d'une vingtaine de livres traduits dans de nombreux pays et dont certains ont fait l'objet d'adaptations théâtrales.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires