En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

06.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

ça vient d'être publié
pépites > France
Impact à Montpellier, Toulouse et Perpignan
Intempéries : le trafic SNCF fortement impacté dans le sud de la France jusqu'au 4 novembre
il y a 50 min 11 sec
pépite vidéo > International
Tentative d'apaisement
Chili : le président Sebastian Piñera demande pardon et propose des mesures sociales
il y a 2 heures 32 min
light > Science
Big One ?
Californie : une importante faille tectonique se réveille après 500 ans d'inactivité
il y a 5 heures 30 min
pépites > High-tech
Révolution ?
Google dévoile des progrès majeurs dans le calcul quantique
il y a 6 heures 32 min
pépites > Justice
"Diffamation publique"
L’État décide de porter plainte après les accusations d'un homme qui prétendait que la France était "raciste"
il y a 8 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Unbelievable" : ... mais vrai !

il y a 9 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hors normes" d'Eric Tolédano et Olivier Nakache : les réalisateurs d'Intouchables nous embarquent dans un film irrésistible

il y a 10 heures 15 min
décryptage > Science
Espace

Les effets du voyage spatial sur le corps humain

il y a 11 heures 16 min
décryptage > France
Repli ?

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

il y a 12 heures 14 min
décryptage > Société
Tout nouveau, tout beau

L'amour sur Instagram ? C'est de l'art !

il y a 12 heures 53 min
Jamais mieux servi que par soi-même
Chine : des tueurs à gages condamnés pour avoir essayé de sous-traiter leur projet criminel
il y a 1 heure 49 min
pépites > Politique
Polémique maltaise
Matignon : Sandro Gozi, le conseiller d'Edouard Philippe, annonce sa démission
il y a 3 heures 51 min
pépites > Faits divers
Enquête
L'homme arrêté au musée de Saint-Raphaël a été hospitalisé d'office
il y a 6 heures 2 min
pépites > Politique
Avenir de la droite
Christian Jacob dévoile le nouvel organigramme des Républicains
il y a 7 heures 7 min
pépite vidéo > Défense
Promesses tenues ?
Syrie : la Turquie et la Russie évoquent un "accord historique"
il y a 9 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Oublier Klara" d'Isabelle Autissier : une saga familiale qui s’étire des goulags staliniens à la décomposition de l’URSS

il y a 10 heures 1 min
décryptage > Société
Conséquences bénéfiques ?

L'impact social de la flexibilité des horaires de travail

il y a 10 heures 47 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 22 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 11 heures 33 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Bruges - PSG : 0-5, Avec un Mbappé fulgurant, le PSG caracole en tête de son groupe

il y a 12 heures 40 min
décryptage > Société
Il n'y a rien à voir...

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

il y a 13 heures 6 min
© Reuters
© Reuters
Atlantico-Business

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

Publié le 17 septembre 2019
Alors que la France s’était remise à ouvrir de nouveaux sites industriels, ce qui était une bonne nouvelle, voilà que depuis le début de l’année, ce mouvement s’est arrêté... Alors que le nombre d’emplois industriels, lui, continue de croître.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que la France s’était remise à ouvrir de nouveaux sites industriels, ce qui était une bonne nouvelle, voilà que depuis le début de l’année, ce mouvement s’est arrêté... Alors que le nombre d’emplois industriels, lui, continue de croître.
Alors que le nombre de créations nettes d’entreprises industrielles s’était redressé depuis 2016, le solde net entre les créations et les fermetures de sites est à nouveau négatif depuis le début de l’année. L’information sort des analyses réalisées par Tende. (Tende est l’observatoire de l’emploi et de l’investissement en France pour suivre les tendances de l’économie française. C’est la  référence pour les indicateurs sur les ouvertures et fermetures d’usines, les levées de fonds ou les problématiques de localisation des startups).
 
La chronique des fermetures d’usine ou des arrêts de production industrielle refait les titres de l’actualité économique et sociale notamment sur la province. Les chercheurs de Tende confirment que la France a connu trois très belles années pour les créations de sites industriels en 2016, 2017, et 2018. Mais ce rééquilibrage est terminé, les fermetures sont à nouveau plus nombreuses que les ouvertures, qui se raréfient. Parallèlement, le nombre d’emplois industriels reste positif. 
 
Ce phénomène est intéressant mais troublant. Si on observe en détail ce qui se passe, on s’aperçoit que les fermetures d’usine restent à peu près stables dans les secteurs où il y a encore des sites industriels, c’est à dire l’agro-alimentaire, le secteur du bois et du papier. Mais il n’y a pratiquement plus aucune ouverture d’usines nouvelles. 
 
Depuis le début de cette année, les industriels, dont les carnets de commande sont assez garnis, ne répondent pas aux nouvelles productions en créant de nouveaux sites mais plutôt en réorganisant les usines déjà existantes. D’où la fermeté des investissements et des emplois. On ne crée pas d’usines, mais on accroit la production et l’emploi sur les vieux sites.  C’est aussi le cas de l’industrie automobile. Les grands constructeurs, Renault et PSA, Peugeot Citroën par exemple, ont fait face à la demande extrêmement forte en utilisant le potentiel industriel existant qu’ils ont modernisé ou adapté. Ils n’ont pas fermé d’usine, mais ils n’en ont pas ouvert de nouvelles ou de nouvelles lignes d’assemblage. La dernière usine d’automobiles construites en France date de l’an 2000 quand Toyota s’était installée à Valenciennes. 
 
Parallèlement, le pays n’accueille pas de nouvelles installations industrielles, ce qui n’est pas le cas de l’Allemagne ou de l’Italie. 
 
Les raisons sont nombreuses, mais portent principalement sur les questions de cout et de complexité administrative.
 
1er) Le poids des impôts de production dissuade les industriels alors que le cout du travail et les compétences de la main d’œuvre sont désormais gérables. La taxe sur le foncier bâti, la taxe sur la valeur ajoutée et la taxe sur les chiffres d’affaires, tout cela est beaucoup plus élevé que partout ailleurs en Europe. Peu connus, ces impôts de production pèsent pourtant plus du double du poids de l'impôt sur les sociétés, avec 72 milliards d'euros en 2016 contre 30 milliards seulement pour l'IS. Ils représentent 3,6 % de la valeur ajoutée des entreprises, ils sont surtout beaucoup plus lourds qu’en Allemagne où ces 3 impôts de production ne pèsent que 0,5 % de la valeur ajoutée. 
 
Bercy s’est évidemment penché sur ce dossier lors de la discussion de la loi Pacte, mais le Medef attend toujours des solutions. L’exercice budgétaire est tellement compliqué que personne ne se fait d’illusion. Les entreprise paieront pour compenser les baisses d’impôts (9 milliards d‘euros) promises aux gilets jaunes. Donc pas question de raboter les impôts de production alors que le gouvernement essaie de descendre l’impôt direct sur les sociétés au niveau de la moyenne européenne (25%). 
 
2e) la complexité administrative paraît de plus en plus lourde aux industriels qui veulent construire une nouvelle usine ou un nouveau bâtiment. Selon Bercy, il faut deux fois plus de temps pour ouvrir une usine en France que chez nos voisins européens. 
 
Les procédures légales et administratives, les normes environnementales de plus en plus nombreuses, pas toujours très cohérentes, bloquent beaucoup d’initiatives. Mieux vaut donc s’installer dans une friche industrielle ou à l’emplacement d’une vieille usine où les études d’impact ont déjà été faites, sauf que les fiches industrielles ne sont forcément situées dans des sites optimaux. Si les friches sont devenues des friches, ça n’est pas par hasard !
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gerard JOURDAIN
- 18/09/2019 - 14:15
on récolte la semence....
normal...on optimise au max les structures existantes...mai nenni pour en faire d'autres dans ce pays d'assistanat.
ajm
- 17/09/2019 - 21:52
Logique
Macron , effrayé par les gilets jaunes et pensant à sa réélection en 2022, tente de faire oublier son image de président des " riches" en abandonnant sa politique pro- business ( plus dans la com que dans le réel d'ailleurs) et en favorisant des mesures " ecolo" anti industrie pour plaire à une partie de la gauche bobo. Du coup, les responsables d'entreprise qui ont compris le message réduisent la voilure de leurs plans d'investissement, en plus dans une conjoncture marquée par un début de récession en Allemagne, le Brexit et ...tout ceci est logique.
zelectron
- 17/09/2019 - 13:48
La téorie du ruisselement est une aburdité
Ce sont les petits ruisseaux qui font les grande rivières !
Les capitaux qui viennent d'en haut sont ponctionnés jusqu'à la moitié par les frais financiers et autres gestions (salaires pléthoriques) il en résulte des ruissellements qui vont se fondre dans le désert de la pensée politique . . .