En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

02.

Emmanuel Macron osera-t-il annoncer l’obligation du port du masque dans les lieux publics ?

03.

Coronavirus : la pandémie entraîne une chute de la consommation de viande sans précédent depuis des décennies

04.

La France des caïds : l’inquiétante porosité du grand banditisme

05.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

06.

La droite, seule menace aux yeux d’Emmanuel Macron

07.

Donald Trump veut-il mettre en faillite Xi Jinping et la Chine ?

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

05.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

06.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

03.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

04.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

05.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

06.

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Loisirs
Ouverture du Royaume
Après 4 mois de fermeture, Disneyland Paris réouvre ses portes ce mercredi
il y a 4 heures 13 min
pépites > Santé
Santé
Que contient l'accord du Ségur de la Santé signé aujourd'hui ?
il y a 5 heures 50 min
light > France
After Party
Les participants de la rave-party dans la Nièvre pourront aller se faire dépister gratuitement
il y a 7 heures 21 min
pépites > Economie
Tax-free
83 millionaires réclament plus de taxes pour lutter contre la crise du coronavirus
il y a 9 heures 30 min
décryptage > International
Que fait la France - trop souvent et encore seule - au Sahel ?

De sommets en sommets : un même constat d’indéniables résultats opérationnels mais inachevés et perturbés par l’absence de cohésion politique

il y a 11 heures 16 min
décryptage > Culture
Disraeli Scanner

La vérité nous rendra la liberté

il y a 11 heures 44 min
décryptage > Politique
La menace droite

La droite, seule menace aux yeux d’Emmanuel Macron

il y a 12 heures 36 min
décryptage > Politique
La voie du nord

Cette autre France qu’entend incarner Xavier Bertrand pour ne pas se laisser asphyxier par Emmanuel Macron

il y a 13 heures 18 min
light > Religion
Religion
Transformation de Sainte-Sophie : le pape François se dit "très affligé"
il y a 22 heures 25 min
pépite vidéo > Culture
Indignation sur les réseaux sociaux
Relâchement ? : des milliers de personnes réunies pour le concert du DJ The Avener à Nice
il y a 23 heures 40 min
light > Justice
Sérial-équidé
Depuis novembre 2018, rien n'arrête le gang des tueurs de chevaux
il y a 4 heures 58 min
light > Insolite
Bal mortel au Texas
Invité à une "Covid party", un trentenaire meurt du virus
il y a 6 heures 37 min
pépites > France
Le retour du masque
Jean Castex : le port du masque dans les lieux clos est "à l'étude"
il y a 7 heures 45 min
pépite vidéo > Europe
Sur le fil du rasoir
Pologne : Le conservateur Andrzej Duda réélu président de justesse
il y a 10 heures 21 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

La seule chose à relocaliser d’urgence ? C’est une intelligence de la proximité

il y a 11 heures 28 min
décryptage > Consommation
"Végécovid"

Coronavirus : la pandémie entraîne une chute de la consommation de viande sans précédent depuis des décennies

il y a 11 heures 59 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Emmanuel Macron osera-t-il annoncer l’obligation du port du masque dans les lieux publics ?

il y a 13 heures 1 min
décryptage > Politique
Pour une meilleure action publique

Plan de relance : ces erreurs de la stratégie gouvernementale qui risquent de nous coûter cher

il y a 13 heures 29 min
pépites > France
Sentiment d'abandon
Carlos Ghosn critique l’attitude de la France et estime avoir été "abandonné"
il y a 22 heures 54 min
pépite vidéo > Santé
Geste symbolique
Coronavirus : Donald Trump porte un masque en public pour la première fois
il y a 1 jour 9 min
© DR
© DR
Atlanti-culture

"LECTURES D'ETE": "InQarcéré" de Jean-Pierre Marongiu

Publié le 16 septembre 2019
AUJOURD'HUI : "InQarcéré" de Jean-Pierre Marongiu.
Hélène Renard pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hélène Renard est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
AUJOURD'HUI : "InQarcéré" de Jean-Pierre Marongiu.

RECOMMANDATION

Bon

Quand on dit Qatar on pense souvent PSG. Mais il y a aussi l'autre versant, celui d'un régime capable, à l'occasion, d'être d'un despotisme pas du tout éclairé.

THÈME

Un récit biographique rédigé durant les 5 années (1744 jours) où l'auteur, hommes d'affaires, diplômé, écrivain, enseignant, s'est trouvé emprisonné -sans procès- dans une geôle de Doha, capitale du Qatar (d'où le titre avec un Q au lieu d'un C).  Pour quelles raisons ? à cause d'une disposition légale de cet Etat qui impose à tout homme d'affaires étranger de s'allier avec un partenaire local. Et lorsque ce "sponsor" dilapide les biens de la société, comme ce fut le cas, l'étranger spolié, tenu pour coupable, est jeté en prison au milieu d' assassins, de violeurs, de "barbus", tous "loups prédateurs". 

Privé de tout, agressé quotidiennement, naviguant entre les trafics, Jean-Pierre Marongiu réussit à survivre dans cet enfer d'une violence inouïe où l'on découvre l'abomination humaine mais aussi la force intérieure d'un homme abandonné de l'Etat français -peu pressé de s'embarrasser de difficultés avec le Qatar-, soutenu seulement par l'amour de sa famille, quelques amis et surtout sa rage de vivre.

POINTS FORTS

Un style parfaitement en adéquation avec le sujet : violent, lapidaire, incisif, alternant bouffées de colère et indignation avec crises de découragement et  d'épuisement. L'écriture est un exutoire. Il rédige sur des petits cahiers qui miraculeusement échapperont à ses geôliers. 

Une description détaillée du vécu quotidien, terrible, mais surtout une plongée dans les ressorts intérieurs qui permettent de conserver la dignité. Où se niche-t-elle ? Où puiser sa force ? Une grande part de l'intérêt de ce récit est de faire comprendre "ce qui fait tenir".

Des portraits des compagnons de calvaire sans complaisance mais sans haine non plus. La découverte d'un côté très sombre de cet Etat de la Péninsule arabique qui préfère montrer ses gratte-ciels en laissant pourrir les nombreux migrants de toutes nationalités (Pakistanais, Syriens, Marocains, Philippins, Kosovars, Indiens...), mus par le rêve, vite transformé en cauchemar,  de trouver du travail.  Les esclaves modernes. Et enfin, la libération incertaine jusqu'au dernier moment, les retrouvailles familiales, et toujours l'énergie et le courage de témoigner.

POINTS FAIBLES

Il faut attendre la page 50, le chapitre 5, pour que Jean-Pierre Marongiu explique l'enchaînement des faits qui l'ont conduit à être incarcéré, le fonctionnement de la "justice" qatarienne, l'atermoiement de la diplomatie française... C'est un choix rédactionnel compréhensible mais le lecteur ne peut s'empêcher de se poser des questions : il clame son innocence mais l'est-il réellement ? Ses "affaires" étaient-elles aussi claires qu'il le jure ? On finit heureusement par être convaincus.

EN DEUX MOTS ...

On ne sort pas indemne de la lecture de ce livre-choc, récit bouleversant qui se lit d'une traite et qui comptera parmi ceux que l'on n'est pas prêt d'oublier.

UN EXTRAIT

Ou plutôt deux:

  • "InQarcéré  ne sera pas le journal quotidien de l'innocence emprisonnée, pas davantage l'éphéméride vers un dénouement dont je n'entrevois, entre espoirs et désillusion ni les contours ni la finalité. Je décrirai aussi longtemps que je le pourrai, les étapes de mon combat pour préserver mon identité, ma culture, mes différences et plus important encore, ma dignité."
  •  
  • "Ecrire tous les jours, écrire pour exister, écrire pour résister, écrire pour aimer, écrire pour être fort, écrire pour ne pas devenir fou ou pire, pour ne pas perdre mon identité"...

L'AUTEUR

Entrepreneur français, arrivé au Qatar en juillet 2005, Jean-Pierre Marongiu y vivra avec sa famille jusqu'en 2012, date de leur expulsion de la villa qu'ils habitaient avec interdiction de sortie du territoire. Ses enfants et son épouse réussiront à rentrer en France (moyennant un pot de vin). Lui, malgré de nombreuses tentatives, dont une évasion par la mer en kayak, ne parvient pas à quitter le Qatar. En septembre 2013, il est incarcéré dans l'annexe de Mulaq à la prison centrale de Doha. Il restera jusqu'au 5 juillet 2018. 

Jean-Pierre Marongiu a publié aux Editions Nouveaux Auteurs, deux romans policiers Le châtiment des élites ;  Le vent ne change jamais de direction, ce sont les hommes qui, parfois, lui tournent le dos et un témoignage Quaptif (en 2014, première année de son emprisonnement). 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires