En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le secrétaire général du gouvernement, Marc Guillaume, a été démis de ses fonctions à la demande du Premier ministre, Jean Castex

02.

Désirer une Noire, c'est du racisme !

03.

Et Apple mit en lumière l’impasse absolue dans laquelle se trouve l’UE…

04.

Covid-19 : le monde des supermarchés d’après est arrivé

05.

Il est de bon ton de coucher - et surtout de se marier - à gauche...

06.

Pénurie et Punition : et la France se mit en tête de supprimer les forfaits internet illimités

07.

Le chauffeur de Bayonne a été lynché à mort : le ministre des transports a osé parler « d’incivilités » !

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

L’Europe paralysée face au péril turc : cette question brûlante à poser à Emmanuel Macron

05.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

06.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Plutôt l’offre que la demande : Macron enterre le mythe keynésien et parie sur l’entreprise pour redresser la situation économique et sociale

03.

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

04.

La droite, seule menace aux yeux d’Emmanuel Macron

05.

Comment la politique iranienne de Trump a jeté Téhéran dans les bras de Pékin

06.

"Qu’on est bien dans les bras d’une personne du sexe opposé" : on n’a plus le droit de chanter ça !

ça vient d'être publié
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Blanquer écarté de l'Intérieur à cause de son attachement à la laïcité ; Dupond-Moretti séduit autant qu'il affole les hebdos, Bachelot enchante Match mais retarde ses mémoires ; Macron congelé jusqu'en 2022 ; La CGT employeur voyou
il y a 9 min 30 sec
pépites > Santé
Barrière contre le virus
Covid-19 : Jean Castex annonce que le port du masque sera obligatoire dans les lieux publics clos "dès la semaine prochaine"
il y a 2 heures 11 min
décryptage > High-tech
Conseil national du numérique

Pénurie et Punition : et la France se mit en tête de supprimer les forfaits internet illimités

il y a 2 heures 52 min
décryptage > Culture
Culture

"Je me retournerai souvent" de Michel Lambert : le peintre des replis de l’âme à l'écriture cristalline

il y a 3 heures 38 min
décryptage > Société
Sélection naturelle

Il est de bon ton de coucher - et surtout de se marier - à gauche...

il y a 4 heures 25 min
décryptage > Politique
Nouveau Premier ministre

Le style Castex : interprète ou auteur-compositeur ?

il y a 4 heures 37 min
décryptage > Sport
Révolution

Utilisez l'IA à la gym pour vous maintenir en forme dès cet été

il y a 5 heures 26 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Jean Castex se présente surtout comme la voiture-balai du précédent gouvernement chargée de dégager la route pour les deux ans qui viennent

il y a 6 heures 8 min
pépites > Politique
Majorité plus faible qu'Edouard Philippe
L'Assemblée nationale accorde sa confiance au gouvernement de Jean Castex
il y a 18 heures 28 min
pépite vidéo > Insolite
Calme et sang-froid
Covid-19 : le tutoriel d’un parc d’attractions japonais pour adopter les bons gestes face au virus
il y a 20 heures 27 min
pépites > Justice
Enquête
Mort de Cédric Chouviat : trois policiers ont été mis en examen pour homicide involontaire
il y a 58 min 27 sec
pépite vidéo > Santé
Limiter les contaminations
Coronavirus : Olivier Véran considère que la situation en Mayenne est "problématique"
il y a 2 heures 28 min
décryptage > France
Restaurer l'autorité de l'Etat

Insécurité : les Premiers ministres changent, Macron et son manque de détermination restent

il y a 3 heures 10 min
décryptage > Défense
Que fait la France - trop souvent et encore seule - au Sahel ?

Victoires militaires versus défaites politiques ?

il y a 3 heures 57 min
décryptage > Europe
Cour de justice européenne

Et Apple mit en lumière l’impasse absolue dans laquelle se trouve l’UE…

il y a 4 heures 31 min
décryptage > Politique
Discours de politique générale

Jean Castex, l'anti-Edouard Philippe...

il y a 5 heures 6 min
décryptage > Economie
Crise économique

Jean Castex remet l’État sur tous les fronts, mais esquive l’efficacité des milliards investis

il y a 5 heures 44 min
décryptage > Politique
Nouveau visage du macronisme

Jean Castex : un bon discours d’intention, mais combien de divisions ?

il y a 6 heures 49 min
light > Media
Parole présidentielle
14 juillet : près de 9 millions de téléspectateurs étaient réunis pour l'interview d'Emmanuel Macron
il y a 19 heures 10 min
pépite vidéo > Politique
Fin du quinquennat
Retrouvez l'intégralité du discours de politique générale de Jean Castex
il y a 21 heures 4 min
© Reuters
© Reuters
Consommation

Petits avantages économiques des circuits courts contre le chômage

Publié le 14 septembre 2019
Certains Français ont décidé de changer leur mode de consommation en privilégiant les circuits courts, en évitant les intermédiaires néfastes, permettant ainsi aux producteurs de vivre correctement de leur labeur. Il est temps de remettre l’humain au service de l’humain.
Les Citoyens Cincinnatus
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Citoyens Cincinnatus est un groupe transpartisan, défendant les valeurs de solidarité, libertés et humanistes.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Certains Français ont décidé de changer leur mode de consommation en privilégiant les circuits courts, en évitant les intermédiaires néfastes, permettant ainsi aux producteurs de vivre correctement de leur labeur. Il est temps de remettre l’humain au service de l’humain.

Savez-vous ce qui s’est passé en 1931 ? C’est la date à laquelle le premier Prisunic ouvrait ses portes, rue de Caumartin à Paris. Par des prix alléchants, le client apprenait à acheter autrement.

La révolution commerciale était en marche, vers un modèle qui devait s’universaliser et s’imposer au reste du territoire. En 1948, l’ouverture du premier « Goulet Turpin » signait la conquête des prix bas…

Le précurseur Edouard Leclerc ouvre son premier libre-service de 50 mètres carrés dans le Landernau en 1949. En 1957, Carrefour installe son premier supermarché en banlieue parisienne, et apparaît un nouveau terme remplaçant celui de « commerce » : la « grande distribution ». Aujourd’hui, le pays compte plus de 10 000 grandes surfaces alimentaires, pour des points de ventes représentant plus de 20 millions de mètres carrés.

La grande redistribution

Le chiffre d’affaires de ces monstres de l’économie était en hausse jusqu’en 2010 ; plus de 600 000 personnes y travaillent ; mais combien d’emplois indirects ont-ils été supprimés ? Des centaines de milliers, des millions peut-être ?

Les centres villes se sont vidés, les petits commerces ont fermé les uns après les autres, laissant place à des franchisés, des coiffeurs, des banques et des compagnies d’assurance… Les clients, attirés par des publicités racoleuses vantant la diversité des produits, le gain de temps, le stationnement facile et des prix séduisants, ont déserté les commerces de proximité pour se rabattre vers ces temples de la consommation moderne que sont les grandes surfaces.

Les quelques centrales d’achat pressurisent les fournisseurs, les rabais demandés aux transformateurs se répercutent sur les produits de base et donc bien souvent sur les producteurs… Ainsi, les 6,3 millions d’agriculteurs de 1955 ne sont plus que 515 000 aujourd’hui, passant de 27% de la population active à 3,5%.

Les plus petites et les moyennes exploitations ont été touchées de plein fouet par la baisse des prix des matières premières. Les plus grandes, moins fragiles, rachètent celles en difficultés, faisant ainsi passer la surface agricole moyenne en France de 10 à 55 hectares.

Heureusement, certains Français changent aujourd’hui leur mode de consommation en privilégiant les circuits courts, en évitant les intermédiaires néfastes, permettant ainsi aux producteurs de vivre correctement de leur labeur.

Certaines grandes surfaces ont aussi entendu le message des consommateurs : Système U, Intermarché et quelques Leclerc font l’effort de travailler avec des producteurs locaux. Mais la concurrence de produits importés est réelle et pèse sur nos exportations. Leur qualité est souvent en rapport avec leurs prix bas, le bio étranger n’étant pas soumis à toutes les contraintes locales qui pèsent sur nos exploitations.

Automatisation des caissiers et des consommateurs

Dans les autres secteurs de la distribution, le e-commerce est venu concurrencer les grandes surfaces, ne laissant qu’une petite marge de manœuvre aux commerces de proximité. Les grandes surfaces sont donc dans l’obligation de trouver de nouvelles sources d’économie pour le plus grand plaisir de leurs actionnaires. Les monstres de la distribution alimentaire s’évertuent à baisser leurs charges, l’emploi est donc en première ligne et c’est dans le modernisme qu’ils ont trouvé la solution. Les automates et les caisses automatiques en libre-service remplacent petit à petit les caisses traditionnelles. Comme les péages d’autoroute, ou les guichets des bureaux de Poste, l’humain laisse la place aux machines. Pourtant, le prix des péages et des timbres augmentent régulièrement. La réelle concurrence n’existe pas, il vous suffit pendant les fêtes de Noël de comparer le prix des jouets d’un magasin à l’autre, cette modernisation ne fait pas baisser les prix.

Notre manière de consommer a changé sous la pression des publicités, des prix attractifs, du gain de temps pour se rendre à un seul et unique point de vente. Une nouvelle forme de consommation est née. Faut-il continuer d’y souscrire ?

Petits emplois deviendront grands

Il est temps de remettre l’humain au service de l’humain. Privilégions les services de proximité dont les personnes âgées, entre autres, ont besoin. Nombre de petits métiers bien pratiques ont disparu, remettons les au goût du XXIème siècle : porteur de bagages dans les gares, pompistes dans les stations-services, caissières aux péages, au supermarché, à la poste…

Nous sommes tous responsables de leur disparition, mais rien n’est irréversible : il faut remettre en question ces machines à détruire l’emploi.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Hiris
- 15/09/2019 - 09:48
Pourquoi ne peut on pas lire la bio de ces citoyens ....
Parce que c est une secte ?
Hiris
- 15/09/2019 - 09:46
Bien d'accord Benvoyons
Je rajouterai ,puisque les intermédiaires sont supprimés pourquoi dans les coopératives de producteurs et autres usines à gaz marxistes le client paie t il plus cher les produits ???? La suppression de ces intermédiaires est censée permettre d augmenter la part du producteur donc Arnaque où trompe couillon ? Les vendeurs sont censés être bénévoles donc travail au black ,les produits sont ils controlés notamment ceux a base de lait cru ?etc... quand on veut critiquer les grandes surfaces qui donnent du travail à des milliers de personnes ,sont ouverts jusqu' à 20h pour les clients qui travaillent tard et proposent un choix important de produits à divers prix et même des produits bio, on compare ce qui est comparable sans bobards idéologique foireux .
Benvoyons
- 14/09/2019 - 14:05
Faut être débile pour aller faire du CO2 en allant à la poste
alors que je peux faire mon recommandé depuis mon Ordinateur.
Je ne vais jamais à la Banque donc pas de CO2, en plus elles sont à 300 & 500Km :)::)
Je me rends par contre dans des associations (donc je fais du CO2) pour aider les gens qui ont des difficultés.
Car j'ai du temps grâce aux autres exemples ci-dessus.