En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

02.

Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"

03.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

04.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

05.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

06.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

07.

Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 56 sec
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 37 min 21 sec
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 1 heure 6 min
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 1 heure 37 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 2 heures 11 min
pépites > Santé
Coronavirus
Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"
il y a 2 heures 53 min
décryptage > International
Prévisions

Doubler le PIB chinois d’ici 2035 ? Voilà pourquoi l’objectif de Xi Jinping est un pur fantasme

il y a 3 heures 43 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bercy force les assureurs à couvrir les risques de pandémie mais pas ceux du Covid. Ce n’est pas gagné

il y a 4 heures 11 min
décryptage > Santé
Tester, tracer, isoler

Covid-19 : mais pourquoi l’isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

il y a 4 heures 19 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 17 heures 41 min
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 26 min 50 sec
décryptage > France
Réhabilitation

Crise du logement : le Covid, l’occasion d’accélérer la transformation de bureaux en habitation

il y a 45 min 50 sec
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 1 heure 34 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 2 heures 7 min
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 2 heures 29 min
décryptage > Environnement
Anticipation

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

il y a 3 heures 4 min
pépites > Politique
Etats-Unis
Donald Trump finit par débloquer le processus de transmission du pouvoir à Joe Biden
il y a 3 heures 50 min
décryptage > Europe
Capital politique en jachère

2020, l'année où l'Union européenne conserva l'approbation d'une majorité d'Européens contre vents et marées... sans rien savoir en faire

il y a 4 heures 15 min
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 17 heures 9 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 18 heures 48 min
© Reuters
© Reuters
Consommateurs

Pouvoir d’achat… ou pouvoir d’acheter ?

Publié le 02 septembre 2019
Depuis le début du quinquennat, il est un sujet qui n’a pas manqué de susciter des frustrations et à vrai dire du ressentiment contre le pouvoir actuel : c’est celui du pouvoir d’achat.
Les Citoyens Cincinnatus
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Citoyens Cincinnatus est un groupe transpartisan, défendant les valeurs de solidarité, libertés et humanistes.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis le début du quinquennat, il est un sujet qui n’a pas manqué de susciter des frustrations et à vrai dire du ressentiment contre le pouvoir actuel : c’est celui du pouvoir d’achat.

Au-delà des maladresses de l’équipe actuelle et de l’objective détérioration du pouvoir d’achat des classes moyennes intermédiaires et des retraités au cours des deux dernières années, il convient cependant de s’interroger sur le concept même de pouvoir d’achat, évoqué depuis des décennies pour justifier des progressions de salaires ou telle mesure fiscale.

 Or, ce concept essentiellement statistique n’a pas de réalité économique et sociale précise. Il revient en France à l’économiste Philippe Herlin, dans son ouvrage « Pouvoir d’achat : le grand mensonge », d’avoir mis en exergue la fragilité des calculs de l’INSEE, source de ressentiment chez nos concitoyens qui face à la détérioration de leurs conditions de vie, s’entendaient rétorquer par les statisticiens que le pouvoir d’achat progressait. En réalité, l’INSEE minimise l’inflation en excluant l’immobilier acheté : en dépit de l’existence de montants de prêts colossaux à l’heure actuelle, les mensualités de remboursement ne viendraient pas détériorer le pouvoir d’achat au prétexte que cela augmente le patrimoine des français. Seuls les loyers sont intégrés aux dépenses immobilières, alors même que 60% des français sont propriétaires et qu’une grande partie du ressenti négatif des ménages est dû à la bulle immobilière en France…Par ailleurs, l’INSEE utilise un déflateur « qualité », en disant par exemple que si les ordinateurs restent au même prix, pour le même prix on a des composants plus puissants, plus de technologie ce qui revient donc à une baisse des prix et une hausse du pouvoir d’achat. On constate aisément que ces raisonnements statisticiens déshumanisants et ineptes ne rendent pas compte de la situation des français. Et les gouvernements n’ont donc pas le bon outil pour gérer les attentes des français.

La véritable météo du train de vie des ménages ne devrait-il pas s’appeler pouvoir d’acheter ?

Le pouvoir d’acheter est basé sur la réalité du quotidien et non sur des produits répertoriés et susceptibles de fausser le résultat. Le pouvoir d’acheter comprendrait deux sortes de produits : les produits / services incompressibles de fonctionnement des ménages (impôts, loyer/prêts immobiliers, mutuelles, Internet et mobile, énergies et déplacements du travail) et les produits de première nécessité notamment alimentaires et santé. Un calcul chaque mois serait effectué sur la variation à la hausse ou à la baisse sur chaque famille de produits, ainsi il serait facile de vérifier si le pouvoir d’acheter est en hausse ou en baisse.

Le pouvoir d’acheter comprendra donc deux indices, l’un basé sur les produits de fonctionnement l’autre sur la consommation.

Ces indices permettront de prendre la température des ménages en en les rapportant aux salaires moyens des ménages. Le pouvoir d’acheter sera donc calculé sur l’augmentation ou la diminution des prix de ces produits / services en utilisant la méthode de quadrillage de l’INSEE qui étudie les variations de prix de différents magasins, grandes surfaces et petits commerces dans des régions différentes : cela permettra d’obtenir des statistiques régionales au-delà de chiffres nationaux qui n’ont aucun sens à l’heure actuelle vu les disparités immobilières. Le calcul comprendra donc deux indices : le premier basé sur les produits / services incompressibles de fonctionnement le second sur les produits inéluctables de première nécessité.

Le pouvoir d’acheter est la seule réalité économique et sociale qui permettrait de prendre le pouls des difficultés au quotidien des ménages français et d’y pallier. 

n.b : liste des produits de première nécessité proposée : Sucre, pain, poudre petit déjeuner, café, thé, lait brique, poudre, maternel, confitures, miel, biscuits sucrés, chocolat, fruits de saison, huile, vinaigre, moutardes, épices, condiments, farine, pâtes, riz et semoule, lentilles, pois secs, crème fraîche, beurre, œufs, fromage, charcuterie, viande, volaille,poisson, légumes de saison, eau, lessive liquide, éponge, liquide vaisselle, assouplissant, nettoyant pour sol, essuie tout, sac poubelle, serpillière, balais, torchon, piles, dentifrice, savon, savon à barbe,lame de rasoir, hygiène intime, papier hygiénique, shampoing, papier aluminium, couches bébé, petits pots bébés.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
brave new world
- 02/09/2019 - 14:54
Mais qui est cincinnatus?
Impossible de savoir qui rédige cet article un peu fumeux... ne pourrait t on simplement dire que même si le pouvoir d'achat progresse (très très faiblement d'après l'Insee : 0,02% par an depuis 10 ans) le ressenti est qu'il baisse car nous avons intégré de nouveaux besoins à notre quotidien?
evgueniesokolof
- 02/09/2019 - 12:37
rien compris...
Déjà , quand l'essence ne figure pas dans la liste, ça craint !!!
Ensuite, il y a 40 ans les gamins allaient pour les 3/4 bosser dès 16 ans, aujourd'hui ils sont jusqu'à 25 ans à la charge des familles parec qu'ils font des études (sauf dans le 9.3 où ils dealent): ces charges qui devraient être supportées par la collectivité le sont par les familles mais non comptabilisées par l'INSEE comme pesant sur le PA ! Alors, Cincinatus, retourne à ta charrue !