En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"

02.

L'ex-ministre de la Justice souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

03.

Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"

04.

La dette européenne s’arrache comme des petits pains. Mais il y a une très mauvaise nouvelle derrière la bonne

05.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

06.

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

07.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Terrorisme
Des obstacles juridiques affaiblissent, voire paralysent, la lutte contre l’islamisme selon l’ancien secrétaire général du Conseil constitutionnel, Jean-Éric Schoettl
il y a 4 min 33 sec
décryptage > Santé
Stratégie contre la Covid-19

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

il y a 48 min 24 sec
décryptage > Santé
Inquiétudes face à la pandémie

Covid-19 : faut-il que les parents se testent lorsque leurs enfants ont (peut-être juste) un rhume ?

il y a 1 heure 8 min
pépites > Politique
Immigration
L'ex-ministre de la Justice souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage
il y a 1 heure 31 min
décryptage > Politique
Un effort SVP

Monsieur le président, pourriez vous - de temps en temps au moins - dire "France" au lieu de "République" ?

il y a 1 heure 53 min
décryptage > Politique
Maison Blanche

Trump Biden : vers une élection beaucoup plus serrée qu’il n’y paraît ?

il y a 2 heures 21 min
pépites > Politique
Calendrier électoral
François Bayrou, haut-commissaire au Plan, est favorable à un report des élections régionales
il y a 16 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Féministe pour Homme" de Noémie de Lattre : rira bien qui rira la dernière

il y a 17 heures 43 min
pépites > International
Tensions
Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"
il y a 19 heures 8 min
pépite vidéo > Politique
Idéologie
Jean-Michel Blanquer : "Ce qu'on appelle l'islamo-gauchisme fait des ravages"
il y a 20 heures 25 min
décryptage > Sport
N'ayez plus honte d'être des petites natures…

Et le vilain petit secret des athlètes des épreuves d'ultra-endurance n'est pas de savoir mieux supporter la douleur

il y a 30 min 44 sec
Pollution
La Corée du nord craint que des nuages de sable venant de Chine ne soient porteurs du coronavirus
il y a 55 min 39 sec
décryptage > Environnement
Effet bénéfique ?

Si vous pensez que la pollution des villes va décroître grâce au télétravail cet hiver, vous vous trompez

il y a 1 heure 29 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

La nouvelle bataille de France

il y a 1 heure 44 min
décryptage > Economie
Diversions budgétaires

La dette européenne s’arrache comme des petits pains. Mais il y a une très mauvaise nouvelle derrière la bonne

il y a 2 heures 5 min
light > Culture
Enchères
Une oeuvre de Banksy parodiant Monet a été vendue 8,5 millions d'euros chez Sotheby's à Londres
il y a 16 heures 4 min
pépites > Santé
46 millions de personnes concernées
Covid-19 : Jean Castex annonce l'instauration du couvre-feu pour 38 nouveaux départements et la Polynésie dès samedi
il y a 17 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Man Ray et la mode" : quand un photographe surréaliste magnifie les femmes... Une exposition d'une suprême élégance

il y a 18 heures 6 min
pépites > International
Réformes attendues
Liban : Saad Hariri a été officiellement désigné Premier ministre
il y a 19 heures 37 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche
il y a 21 heures 1 min
© MEHDI FEDOUACH / AFP
© MEHDI FEDOUACH / AFP
Instrumentalisation

Manifestations en hommage à Steve : le risque de la tache d’huile dans une France fracturée

Publié le 03 août 2019
Le corps de Steve a été retrouvé ce lundi dans la Loire, à Nantes. Une découverte qui a relancé la polémique sur les "violences policières". Polémique et affaire aussitôt récupérées par l'extrême-gauche, laquelle à l'image d'Alexis Corbière s'en est pris au gouvernement par l'intermédiaire de son ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, qu'il accuse d'être "un ministre faible".
Vincent Tournier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Vincent Tournier est maître de conférence de science politique à l’Institut d’études politiques de Grenoble.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le corps de Steve a été retrouvé ce lundi dans la Loire, à Nantes. Une découverte qui a relancé la polémique sur les "violences policières". Polémique et affaire aussitôt récupérées par l'extrême-gauche, laquelle à l'image d'Alexis Corbière s'en est pris au gouvernement par l'intermédiaire de son ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, qu'il accuse d'être "un ministre faible".

Atlantico : Des rassemblements sont organisés ce week-end dans plusieurs villes de France en hommage à Steve dont le corps a été retrouvé dans la Loire lundi 29 juillet. Si certains rassemblements visent à rendre véritablement hommage au jeune homme, d'autres appellent à protester contre "les violences policières". Lors d'une manifestation mardi à Toulouse, des "Castaner démission" ou encore "La police assassine" ont déjà été entendus. Alors que suite notamment au mouvement des Gilets jaunes, la tension était déjà exacerbée au sein de la société française, la mort de Steve pourrait-elle faire tâche d'huile ?   

Vincent Tournier : C’est une éventualité qu’on ne peut pas exclure par les temps qui courent car on voit bien qu’il y a de très vives tensions dans la société. Néanmoins, les tensions et les mobilisations ne sont pas toutes de même nature. Songeons notamment à cette affaire des permanences parlementaires qui ont fait l’objet de dégradation : c’est un type d’action politique qui est assez nouveau, du moins avec cette ampleur. Par exemple, on n’a pas vu ce type de dégradations lors des émeutes de banlieues ou lors des actions de l’ultra-gauche. Cela mérite réflexion : que signifie le fait que les parlementaires soient ciblés ? Est-ce que les manifestants de Nantes sont prêts à faire la même chose ? Etaient-ils sur les ronds-points ?

En fait, les logiques qui animent les contestations actuelles paraissent très différentes. Peut-il y avoir une jonction entre les fêtards de Nantes et les Gilets jaunes ? Tout paraît les opposer : d’un côté, les gilets jaunes représentent plutôt la France périphérique qui se sent abandonnée par les gagnants de la mondialisation ; de l’autre, les jeunes urbains branchés entendent faire la fête comme bon leur semble et sont allergiques à l’autorité. Leur seul point commun est l’intervention de la police. Mais cela peut-il suffire pour créer une convergence des luttes ? 

 

Que traduisent ces manifestations ? Si l'extrême gauche s'est déjà emparée de l'affaire en exprimant son indignation et en fustigeant le gouvernement, doit-on craindre une récupération plus vaste ?

L’extrême-gauche rêve d’avoir des martyrs : rien de tel qu’un martyr pour crédibiliser son combat et son idéologie. Mais elle a beau dramatiser, elle peine à convaincre des drames comme la mort de Steve Maia Caniço sont l’expression d’un Etat totalitaire qui massacre ses citoyens. Si l’on prend par exemple l’affaire Rémi Fraisse, il y a un parallèle frappant avec Steve : dans les deux cas, il s’agit d’un malencontreux enchaînement de circonstances. Si Rémi Fraisse n’avait pas eu un sac à dos qui a bloqué la grenade, et si Steve Canaço avait su nager, tous les deux seraient probablement encore en vie. Cela n’enlève évidemment rien à la douleur des familles, mais la récupération politique de ces deux affaires reste difficile. Il faut une sacrée dose de mauvaise foi pour considérer  que ces personnes ont été assassinées par la police ou par un système. Certes, il est clair que l’attitude de la police s’est durcie depuis le mouvement des Gilets jaunes, mais la police intervient toujours dans le cadre d’une doctrine visant à limiter la confrontation physique et la montée aux extrêmes. Les manifestants de Hong-Kong ont plus de souci à se faire que ceux de Nantes. Soit dit en passant, si la police chinoise finit par se lancer dans une répression tous azimuts, il sera intéressant de voir comment l’ultra-gauche analyse la répression de la part d’un régime communiste.

 

Face à une affaire qui rappelle la mort de Rémi Fraisse, le gouvernement redouble d'efforts de communication, le Premier ministre s'est par exemple directement entretenu avec la mère de Steve cette semaine. Quelle position peut adopter le gouvernement  afin de ne pas se trouver face à un nouveau mouvement similaire à celui de la crise des Gilets jaunes ?

Le gouvernement est sur le qui-vive parce que, sur ce genre de sujets, un emballement est toujours possible, surtout dans une ville comme Nantes où les mouvements militants radicaux sont bien implantés, sans doute pour des raisons liées à l’histoire longue de cette région.

A ce stade, la stratégie du gouvernement semble se concentrer sur deux axes : tenir à l’écart le président de la République (d’où la mise en scène de la conférence conjointe du premier ministre et du ministre de l’Intérieur) et éviter d’ouvrir un espace politique à l’opposition (ce qui explique les discours compassionnels à l’égard des victimes). On pourrait éventuellement ajouter une troisième stratégie : tenter de faire diversion en dramatisant les attaques contre les permanences parlementaires, que le ministre de l’Intérieur a comparées à un « attentat », mais cette stratégie peut s’avérer contre-productive.

La période la plus délicate se joue sans doute actuellement : c’est maintenant que le mouvement peut se durcir, alors que l’émotion est forte. En tout cas, le gouvernement sait que le temps joue en sa faveur. Il lui faut donc jouer la montre, ce qui suppose d’insister sur le respect des procédures d’investigation et du calendrier judiciaire. 

Malgré tout, on ne peut s’empêcher de penser que toute cette affaire s’apparente à une pièce de théâtre. Chacun joue un rôle convenu : les jeunes dénoncent les « violences policières », l’avocate de la famille monte en gamme en parlant d’une « affaire d’Etat », les policiers se justifient en disant qu’ils ont dû faire face à la forte agressivité des participants sur les quais de la Loire, la mairie de Nantes se défausse de ses responsabilités, les adversaires de Christophe Castaner au sein de la majorité en profitent pour tenter de régler leurs comptes, et le gouvernement fait étalage de ses bons sentiments pour éviter de perdre le contrôle de la situation. On verra bien ce que diront les enquêtes officielles, si elles parviennent à établir le déroulement exact des faits. Mais pour l’heure, tout ceci fait penser à l’énième remake d’un scénario usé jusqu’à la corde. En cette période de torpeur estivale, cela peut donner une occasion de se distraire. Mais est-ce que cela intéresse vraiment beaucoup de monde en dehors des protagonistes ? Et surtout, est-ce vraiment important ? Dans un article récent, Maxime Tandonnet relevait que les commentaires médiatiques se focalisent depuis quelques semaines sur des sujets futiles et traitent a minima les dossiers importants comme le CETA ou les tensions géopolitiques (). Ce n’est évidemment pas nouveau, et les médias ne font sans doute que répondre à une demande de leur public, mais on peut quand même se demander si nous sommes bien préparés à affronter les enjeux qui nous attendent.


 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
evgueniesokolof
- 03/08/2019 - 17:20
Oh la
C'est heureux que Tournier remette un peu les pendules à l'heure tant il ne faut pas compter sur la presse et ses journaleux pour le faire
Ceux qui manifestent à Nantes aujourd'hui, tout comme la bande d'abrutis qui ont défilé pour le climat sont un peu (pour reprendre l'expression chère à Marx) le Lumpen au service du Minotaure qu'est l'ordre établi , ou peut être comparé aux clients auxquels les riches patriciens romains versaient la sportule. Ce sont des alliés du pouvoir. La dénonciation des violences policières ne doit pas masquer le peu d'empressement qui a été mis à évacuer les tarés de Notre Dame des Landes alors même que les CRS ont énucléé à tour de bras. L'URSS avait besoin de la censure et du Goulag pour assurer l'ordre. Dans l'Ordre totalitaire nouveau , pas besoin: la Novlangue suffit: il suffit de faire croire que les souris à gilets jaunes peuvent défiler bras dessus bras dessous avec les matous écolos ou gauchos.Et...ça marche
lasenorita
- 03/08/2019 - 16:19
Des morts inutiles..
Parmi les morts inutiles, je pense à celle de ce pompier qui s'est crashé, avec son bombardier, le 2 août à 17h20,à Générac, parce que son engin n'aurait pas dû voler voir https://fr.sputniknews.com/france/201908031041858289-lavion-qui-sest-ecrase-dans-le-gard-aurait-du-etre-retire-du-service-il-y-a-11-ans...
nos pompiers manque de ''moyens'', ils ont de vieux engins inutilisables ...Cet argent qui devrait servir à sauver des vies humaines, est donné par nos gouvernants à des ''migrants'' qui augmentent l'insécurité dans notre pays!.....L'ONG allemande Sea-Eye,avec son navire humanitaire ''Alan Kurdi'',et le navire Open Arms,d'une ONG espagnole,ont ''secouru'' 164 ''migrants'',en attente d'un port, jeudi et vendredi...Macron va accueillir ces soi-disant ''réfugiés''...qui seront logés, nourris, soignés...aux frais des contribuables français Ces Français qui sont les citoyens les plus taxés de l'U.E...
Paulquiroulenamassepasmousse
- 03/08/2019 - 15:03
Tous nos débiles mentaux n
Tous nos débiles mentaux n'ont aucune raison d'arrêter leurs manifestations quotidiennes.
Ils ne risquent rien puisqu'en plus de 55 ans on ne déplore en France qu'un mort présumé du fait de "violences policières" (en 1986)....... ..Alors continuez sans risques à manifester en France contre les 'soit disant" violences
Policières ça ne dédouanera pas pour autant les parents du jeune Steve qui n' auront pas su l'élever, de ses enseignants qui ne lui auront rien appris, et la mairie de Nantes, capable d'organiser des fêtes dans des lieux sans que les moindres mesures de sécurité soient prises.....
.