En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse

03.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

04.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

05.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

06.

Black Friday et soldes en ligne : voilà pourquoi des Bots rafleront vraisemblablement les meilleures affaires sans vous laisser le temps de réagir

07.

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

06.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
light > Media
Disparition
Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort
il y a 4 min 59 sec
pépites > Religion
Distanciation
Messes : le Conseil d'Etat casse la règle des trente fidèles maximum
il y a 1 heure 2 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 1 heure 59 min
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 2 heures 12 min
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 2 heures 33 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 2 heures 51 min
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 3 heures 3 min
décryptage > Media
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Michel Drucker, le pater familias du PAF

il y a 3 heures 7 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Monde de demain : les bienfaits de l’intelligence artificielle dans le domaine de la santé

il y a 3 heures 7 min
light > Media
C'est d'actualité
France Télévisions prépare une adaptation en série TV de "La peste" d'Albert Camus
il y a 19 heures 57 min
light > Culture
Mort d'un géant
L'acteur David Prowse, qui avait incarné Dark Vador, est décédé
il y a 29 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 1 heure 43 min
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 2 heures 6 min
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 2 heures 19 min
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 2 heures 41 min
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 2 heures 59 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les perdants magnifiques : Edouard Balladur, ou les caprices du destin

il y a 3 heures 7 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Robots, intelligence artificielle : qu’est-ce qui va fondamentalement changer pour votre métier ?

il y a 3 heures 7 min
pépites > France
Manifestations
Loi "sécurité globale" : très forte mobilisation à Paris et dans toute la France
il y a 19 heures 25 min
pépites > Economie
Covid-19
Le plafond d'indemnisation pour les entreprises fermées sera doublé, à 200.000 euros par mois
il y a 20 heures 19 min
© DR
© DR
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": Leurs enfants après eux

Publié le 02 août 2019
AUJOURD'HUI : « Leurs enfants après eux » de Nicolas Mathieu aux Editions Actes Sud.
Marie De Benoist pour Culture Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marie De Benoist est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
AUJOURD'HUI : « Leurs enfants après eux » de Nicolas Mathieu aux Editions Actes Sud.

RECOMMANDATION

En priorité

THÈME

Anthony, Steph, Clem, Hacine sont dépeints de quatorze ans à vingt ans, au cours de quatre étés de 1992 à 1998 à Heillange (Hayange en Moselle), dans cette zone désindustrialisée, dominée par les silhouettes impressionnantes des hauts fourneaux désaffectés, évocateurs du passé séculaire de la sidérurgie, qui a marqué les générations précédentes. Au chômage ou mal recasés, les anciens ouvriers du fer ressassent leurs souvenirs nostalgiques de cette vie communautaire, où chacun avait sa place, mais ils se montrent incapables de transmettre le moindre repère à leurs enfants, sauf l’alcoolisme. En proie à un mal-être indéfinissable et à une envie de cogner, ces jeunes désenchantés voudraient échapper à une sorte de malédiction qui pèse sur eux, comme s’ils étaient condamnés à suivre l’exemple peu enviable de leurs parents. Ballottés entre leurs soirées alcoolisées, la petite délinquance et leurs désirs amoureux, ils vivent avec une sorte de rage et beaucoup d’humour, tout en sachant  que la seule issue est de quitter les lieux. Fuir ce monde-là exige de l’ambition, du courage, de la volonté et surtout de l’audace pour s’opposer au déterminisme social. Certains réussiront, d’autres reviendront …

POINTS FORTS

• Le fil conducteur : une histoire d’amour impossible et touchante entre Anthony et Steph, d’un milieu plus aisé.

• Des portraits d’une vérité criante : Nicolas Mathieu entre dans l’intimité de chacun de ses personnages avec un naturel et une aisance incroyables. La psychologie de ces jeunes est fort bien saisie à travers leurs hésitations, leur manque d’assurance, leurs illusions, leurs déceptions, leurs contradictions et aussi leurs courts moments de bonheur. Leurs dialogues pris sur le vif sont d’un réalisme brut.

• Des situations très diverses, décrites avec autant de sensibilité que d’acuité : aussi bien les rencontres  amoureuses que les confrontations parents-enfants, ou encore les rassemblements populaires.

• Des commentaires d’une drôlerie irrésistible, qui effacent la couleur grise du roman.

• Un style tranchant, parfois très cru.

POINTS FAIBLES

Des lecteurs peuvent être choqués par la liberté du ton et du langage.

EN DEUX MOTS ...

Nicolas Mathieu nous propose dans ce roman plein de fougue une analyse sociologique remarquable sur ces territoires oubliés, où les fameux déclassés se résignent à subir les effets néfastes de la mondialisation, qui a détruit leur outil de travail. Même si les conditions étaient difficiles, appartenir au monde de la sidérurgie rendait les hommes fiers et unis au sein d’une communauté, dont l’organisation avait un sens, alors que l’individualisation et la séparation sont imposées dorénavant dans la vie professionnelle.

 Le lecteur est littéralement emporté par l’évocation dense, vibrante et tellement juste d’une génération perdue : cet auteur talentueux, sélectionné par plusieurs jurys, mérite vraiment un prix !

UN EXTRAIT

« Un siècle durant, les hauts-fourneaux d’Heillange avaient drainé tout ce que la région comptait d’existences, happant d’un même mouvement les êtres, les heures, les matières premières … Anthony la connaissait bien cette histoire … Elle avait sifflé, gémi et brûlé, leur usine, pendant six générations, même la nuit. Et pour finir, il ne restait que ça, des silhouettes rousses, un mur d’enceinte, une grille fermée par un petit cadenas. » p.87-88

L'AUTEUR

Né en 1978 à Epinal, Nicolas Mathieu (licence d’histoire de l’art et maîtrise en cinéma) a vécu à Paris, puis est revenu à Nancy. Il a publié en 2014 "Aux animaux la guerre", qu’Alain Tasma vient d’adapter pour la télévision. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires